Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujets : Nouvelles - Monde du travail, Avis de décès

Conclusions de l'enquête de la CNESST - Décès d'un travailleur de Lavage de vitres Haute Performance inc. à l'UQAM : le positionnement de la grue sur un sol instable et son opération au-delà des limites permises sont en cause


MONTRÉAL, le 14 nov. 2016 /CNW Telbec/ - Le 10 avril 2016, Rafael Marchante, laveur de vitres au service de l'entreprise Lavage de vitres Haute Performance inc., perdait la vie des suites d'un accident du travail survenu sur le campus de l'Université du Québec à Montréal (UQAM) et impliquant un camion-grue. À la suite de son enquête, la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) retient comme principale cause le positionnement de la grue sur un sol instable et son opération au-delà des limites permises par le fabricant.

Le travailleur est heurté mortellement par la fléchette de la grue

Le jour de l'accident, M. Marchante et son collègue s'affairaient à laver des vitres sur la façade du pavillon Paul-Gérin-Lajoie de l'UQAM à bord d'une plateforme soulevée par un camion-grue. Alors que les deux travailleurs se trouvaient en hauteur, le stabilisateur arrière gauche du camion-grue s'est enfoncé dans la terre et le camion-grue a basculé vers l'arrière. La plateforme dans laquelle se trouvait M. Marchante est alors tombée sur le trottoir, et la fléchette, rallonge montée en tête de la flèche principale de la grue, a heurté M. Marchante à la tête. Les services d'urgence ont été appelés sur les lieux de l'accident. Le décès du travailleur a été constaté sur place.

Trois causes expliquent l'accident

L'enquête a permis à la CNESST de retenir trois causes pour expliquer l'accident. D'abord, au moment du basculement de la grue, sa fléchette a heurté mortellement un travailleur à bord de la plateforme de lavage de vitres.

Ensuite, l'opération de la grue au-delà des limites de levage permises par le fabricant a contribué au glissement du vérin du stabilisateur arrière gauche hors de son support et a déstabilisé la grue. En effet, afin que les travailleurs puissent atteindre les vitres les plus éloignées, l'angle de relevage de la flèche de la grue a été diminué pour en augmenter la portée. Cette action a contribué à augmenter le poids appliqué sur le stabilisateur arrière gauche, déployé sur une surface de terre inégale à l'aide d'un coussin de bois.

Enfin, la planification déficiente du travail à effectuer, jumelée au contournement des dispositifs de sécurité de la grue, a fait en sorte que la plateforme était positionnée à l'extérieur des limites de sécurité.

La CNESST exige une attestation de conformité de la grue et de la plateforme

À la suite de l'accident, la CNESST a exigé que l'employeur, Lavages de vitres Haute Performance inc., fournisse une attestation de conformité de la grue et de la plateforme. À ce jour, l'utilisation de la grue et de la plateforme demeure interdite.

Relativement à cet accident, la CNESST a délivré un constat d'infraction à l'employeur. Pour ce type d'infractions, le montant de l'amende varie de 16 317 $ à 65 269 $ pour une première offense, et pourrait atteindre 326 349 $ en cas de récidive.

Comment éviter un tel accident

La CNESST rappelle que lors de l'utilisation d'une grue pour le levage de travailleurs, la méthode de travail doit notamment permettre de positionner les stabilisateurs de la grue sur une surface stable et de respecter les capacités de levage autorisées en tenant compte du facteur de sécurité pour le levage de personnes.

Pour en savoir plus sur la prévention des accidents liés à l'utilisation d'une grue mobile, visitez csst.qc.ca/prevention/theme/manutention/fiches/Pages/Grue-mobile.aspx.

Rappelons que, par la loi, tout employeur a l'obligation de s'assurer que l'organisation du travail ainsi que les équipements, les méthodes et les techniques pour l'accomplir sont sécuritaires. L'employeur et les travailleurs doivent faire équipe pour repérer les dangers et mettre en place les moyens pour les éliminer ou les contrôler.

Suites de l'enquête

Afin de sensibiliser les milieux de travail aux dangers relatifs à l'utilisation d'un camion-grue, la CNESST transmettra les conclusions de ce rapport à l'Association des propriétaires de grues du Québec (APGQ), à l'Association des entrepreneurs de services d'édifices, Québec inc. (AESEQ) de même qu'aux entreprises spécialisées dans le lavage de vitres, pour que leurs membres et travailleurs en soient informés.

De plus, le rapport d'enquête sera diffusé dans les établissements de formation professionnelle offrant le programme d'études lié à la conduite de grues et à la formation des grutiers, afin de sensibiliser ces futurs travailleurs aux risques liés à une mauvaise utilisation de la machinerie avec laquelle ils accompliront leur travail.

Pour en savoir plus

Rapport d'enquête : www.centredoc.csst.qc.ca/pdf/ed004115.pdf

Photo (libre de droits) :
cnesst.gouv.qc.ca/salle-de-presse/communiques/PublishingImages/lavage-vitres-haute-performance.jpg

La CNESST, votre porte d'entrée en matière de travail

La CNESST est issue du regroupement, le 1er janvier 2016, de la Commission des normes du travail (CNT), de la Commission de l'équité salariale (CES) et de la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST). La CNESST offre aux employeurs et aux travailleurs une porte d'entrée unique et une expertise intégrée en matière de normes, d'équité salariale et de santé et sécurité du travail au bénéfice des employeurs et des travailleurs. Sa structure de gouvernance est paritaire.

Pour plus d'information, visitez notre site Web à cnesst.gouv.qc.ca et suivez-nous sur Facebook (facebook.com/cnesst), Twitter (twitter.com/cnesst) et LinkedIn (linkedin.com/company/cnesst).

 

Source :

Alexandra Burnet, responsable des communications


CNESST - Direction régionale de Montréal


Téléphone : 514 906-3700

 

SOURCE Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 11:45
Au Québec, 1 jeune sur 5 a un parent vivant avec un problème de santé mentale. Le Réseau Avant de Craquer lance le projet Aider sans filtre, pour les jeunes, par les jeunes, une initiative pour aider et pour mieux rejoindre les jeunes de 12 à 29 ans...

à 11:40
Investir dans des infrastructures clés permet de bâtir des collectivités fortes et saines partout au Canada. Qu'il s'agisse de routes, de bâtiments, de projets d'énergie propre ou de systèmes de ventilation, des infrastructures fiables permettent aux...

à 11:18
À l'approche du coup d'envoi de Roland Garros, ASICS a réalisé une expérience dans laquelle elle démontre qu'une séance de tennis de 15 minutes suffit pour réduire les niveaux de stress de plus d'un tiers (35 %). L'étude, qui a évalué l'état mental...

à 11:15
Le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant, a annoncé aujourd'hui le déploiement du projet Aider sans filtre, une initiative en santé mentale par et pour les jeunes, grâce à un investissement de 7,5 millions $ sur 5 ans....

à 11:00
Les plus récentes données sur l'évolution de la COVID-19, pour les dernières 24 heures, au Québec, font état de : 590 nouveaux cas, pour un total de 1?064?331 personnes infectées*?;10 nouveaux décès rapportés dans les 24 dernières heures, pour un...

à 10:00
Le député de Dubuc, François Tremblay, annonce aujourd'hui, au nom du ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, que le début des travaux de rénovation de l'urgence de l'Hôpital de La Baie se fera le 30 mai prochain. Les travaux...



Communiqué envoyé le 14 novembre 2016 à 10:30 et diffusé par :