Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujets : Droit / Problèmes légaux, Nouvelles - Monde du travail, Avis de décès

Travailleur écrasé mortellement par un débardeur : la CNESST dévoile les conclusions de son enquête


SAGUENAY, QC, le 7 déc. 2016 /CNW Telbec/ - Le 7 juin 2016, un abatteur manuel de Midifor inc., une entreprise de Chaudière-Appalaches effectuant du déboisement sur le chantier de construction d'une ligne électrique d'Hydro-Québec au Lac-Saint-Jean, perdait la vie après avoir été écrasé sous la roue d'un débardeur à câble. À la suite de son enquête, la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) retient quatre causes pour expliquer l'accident, dont une planification déficiente de la sécurité entourant le déplacement du débardeur.

Au Québec, depuis 5 ans, 28 travailleurs piétons ont été heurtés mortellement par un véhicule en mouvement. Uniquement dans la région du Saguenay?Lac-Saint-Jean, ce sont 2 travailleurs piétons qui ont perdu la vie dans de tels accidents.

Le travailleur est écrasé après avoir rangé un outil dans le coffre du débardeur

Le jour de l'accident, à 34 km à l'ouest de Roberval, sur une route forestière menant à un site de déboisement du chantier, un débardeur sans charge s'est immobilisé, moteur en marche, à proximité de travailleurs qui chargeaient leurs véhicules tout-terrain en bordure du chemin. Pendant que, de son poste de commande, le conducteur discutait avec un travailleur sur sa gauche, sans s'annoncer, un autre travailleur s'est approché par la droite pour ranger un outil dans le coffre situé au centre du débardeur. Alors que ce dernier se trouvait devant la roue arrière droite, le conducteur a terminé sa conversation, il a regardé à gauche et à droite, puis est reparti. Le travailleur a alors été écrasé sous la roue. Aussitôt alertés, ses coéquipiers l'ont dégagé et ont appelé des secours, mais son décès a été constaté durant son transport vers l'hôpital.

Quatre causes expliquent l'accident

L'enquête a permis à la CNESST de retenir quatre causes pour expliquer l'accident :

La CNESST exige des correctifs auprès du maître d'oeuvre du chantier

La CNESST a interdit à Hydro-Québec, le maître d'oeuvre du chantier, le déplacement de débardeurs à câble sur l'ensemble du chantier. De plus, elle a exigé qu'il détermine une méthode de travail qui protège les travailleurs, qu'il les forme en conséquence, puis qu'il mette en place des moyens de contrôle pour s'assurer que la méthode est bien appliquée. Le maître d'oeuvre a répondu à ces exigences et a pu reprendre les activités impliquant les débardeurs.

Comment éviter un tel accident

La CNESST rappelle que les machines forestières telles les débardeurs présentent des dangers pour les travailleurs qui se trouvent à proximité, notamment dans les angles morts. C'est pourquoi une analyse de risques doit être faite pour déterminer des méthodes de travail sécuritaires dans tous les cas où ces machines pourraient se trouver en présence de travailleurs.

Notons que tout employeur a l'obligation légale de s'assurer que l'organisation du travail ainsi que les équipements, les méthodes et les techniques pour l'accomplir sont sécuritaires. L'employeur et les travailleurs doivent faire équipe pour repérer les dangers et mettre en place les moyens pour les éliminer ou les contrôler.

Pour en savoir plus sur la prévention des accidents liés au secteur forestier : www.cnesst.gouv.qc.ca/foret

Suites de l'enquête

Dans un objectif de prévention et d'information, la CNESST transmettra les conclusions de son enquête au Comité paritaire de prévention du secteur forestier afin qu'il sensibilise ses membres. De plus, dans le cadre de son partenariat avec la CNESST visant l'intégration de la santé et de la sécurité au travail dans la formation professionnelle et technique, le ministère de l'Éducation, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche diffusera, à titre informatif et à des fins pédagogiques, le rapport d'enquête dans les établissements qui offrent le programme Abattage manuel et débardage forestier.

Pour en savoir plus

Rapport d'enquête : www.centredoc.csst.qc.ca/pdf/ed004121.pdf
Photo (libre de droits) : cnesst.gouv.qc.ca/salle-de-presse/communiques/PublishingImages/midifor.JPG

La CNESST, votre porte d'entrée en matière de travail

La CNESST est issue du regroupement, le 1er janvier 2016, de la Commission des normes du travail (CNT), de la Commission de l'équité salariale (CES) et de la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST). La CNESST offre aux employeurs et aux travailleurs une porte d'entrée unique et une expertise intégrée en matière de normes, d'équité salariale et de santé et sécurité du travail au bénéfice des employeurs et des travailleurs. Sa structure de gouvernance est paritaire.

Pour plus d'information, visitez notre site Web à cnesst.gouv.qc.ca et suivez-nous sur Facebook (facebook.com/cnesst), Twitter (twitter.com/cnesst) et LinkedIn (linkedin.com/company/cnesst).

 

Source : 

Swann Thibault, responsable des communications


CNESST - Direction régionale du Saguenay-Lac-Saint-Jean


Téléphone : 418 696-5200 ou 1 800 668-0087, poste 5223

 

SOURCE Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 16:13
L'Association des retraitées et retraités de l'éducation et des autres services publics du Québec (AREQ-CSQ) prend acte du rapport de la coroner Géhane Kamel, après son enquête publique sur des décès survenus dans des CHSLD durant la pandémie de...

à 15:15
La ministre de l'Enseignement supérieur, Danielle McCann, le député de Chapleau, Mathieu Lévesque, et le député de Gatineau, Robert Bussière, ont souligné aujourd'hui l'inauguration du campus Outaouais de la Faculté de médecine et des sciences de la...

à 15:15
Les représentantes et représentants des médias sont conviés à une conférence de presse au cours de laquelle la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, accompagnée de la députée de Labelle, Chantale Jeannotte,...

à 15:07
L'Association des établissements de longue durée privés du Québec (AELDPQ) se réjouit d'avoir été entendue par la Coroner Kamel qui présentait son rapport d'enquête aujourd'hui. Au moment de sa comparution et dans le mémoire déposé en février...

à 14:40
La recherche en sciences humaines nous aide à explorer ce que signifie être humain et à nous orienter vers un avenir meilleur. Si la recherche peut souvent sembler abstraite, les histoires peuvent rapprocher le monde universitaire et la société en...

à 14:31
Quelque 500 membres de l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) manifesteront devant l'Assemblée nationale le 17 mai à 17 h pour lancer leur campagne revendiquant des politiques publiques...



Communiqué envoyé le 7 décembre 2016 à 11:15 et diffusé par :