Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujets : Droit / Problèmes légaux, Nouvelles - Monde du travail, Avis de décès

Travailleur écrasé mortellement lors du déchargement de matériaux de construction à Boucherville : la CNESST dévoile les conclusions de son enquête


LONGUEUIL, QC, le 20 févr. 2017 /CNW Telbec/ - Le 21 juillet 2016, M. Pascal Marcoux, chauffeur au service de l'entreprise Rona inc., perdait la vie sur un chantier résidentiel à Boucherville. Il est décédé après avoir été écrasé par la chute d'un paquet de matériaux de construction, alors qu'il en faisait le déchargement. À la suite de son enquête, la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) retient comme principale cause le fait que le paquet de matériaux soulevé à l'aide des fourches de la grue articulée a heurté le mât télescopique et a chuté sur le travailleur qui se trouvait dessous.

Au Québec, depuis cinq ans, 46 travailleurs sont décédés après avoir été frappés par un objet.

Le paquet heurte le mât et chute sur le travailleur

Le jour de l'accident, le travailleur s'affairait à livrer des matériaux de construction à l'aide d'un camion-grue sur un chantier résidentiel de Boucherville. Pour ce faire, il devait soulever le paquet de matériaux à l'aide de la grue articulée en utilisant une télécommande sans fil. Le travailleur était sur la plateforme du camion-grue, sous la charge soulevée à environ 7,9 m au-dessus de la plateforme, quand le paquet a accroché le mât télescopique de la grue articulée, chuté des fourches de la grue et est tombé sur le travailleur. Les services d'urgence ont été appelés sur les lieux de l'accident. Son décès a été constaté à l'hôpital.

Deux causes expliquent l'accident

L'enquête a permis à la CNESST de retenir deux causes pour expliquer l'accident.

D'abord, un paquet de matériaux de construction soulevé par la grue articulée a heurté le mât télescopique et chuté d'une hauteur de 7,9 m sur le travailleur.

Ensuite, le travailleur a été exposé à un danger d'écrasement, alors qu'il était positionné sous la charge lors de son soulèvement.

Les exigences de la CNESST

À la suite de l'accident, la CNESST a interdit que l'employeur déplace ou utilise le camion-grue et, dans un second temps, a autorisé le déplacement du camion-grue pour remisage et analyses. Finalement, la CNESST a autorisé l'utilisation du camion-grue puisqu'il fut déclaré conforme et en bon état.

Comment éviter un tel accident

La CNESST rappelle que l'employeur doit prendre les mesures nécessaires pour protéger la santé et assurer la sécurité et l'intégrité des travailleurs. Il a également l'obligation de s'assurer que l'organisation du travail ainsi que les équipements, les méthodes et les techniques pour l'accomplir sont sécuritaires. L'employeur et les travailleurs doivent faire équipe pour repérer les dangers et mettre en place les moyens pour les éliminer ou les contrôler.

Suivis de l'enquête

Afin de sensibiliser les milieux de travail, la CNESST transmettra les conclusions de ce rapport à la FTQ-Construction, à la CSD Construction, au Syndicat québécois de la construction, à la CSN Construction ainsi qu'au Conseil provincial du Québec des métiers de la construction (CPQMC) afin que ses membres en soient informés.

De plus, le rapport d'enquête sera diffusé dans les établissements de formation offrant les programmes d'études de transport par camion, afin de sensibiliser les futurs travailleurs.

Pour en savoir plus

Rapport d'enquête : http://www.centredoc.cnesst.gouv.qc.ca/pdf/Enquete/ed004130.pdf

Photo (libre de droits) :
http://www.cnesst.gouv.qc.ca/salle-de-presse/communiques/PublishingImages/ronabibeau.jpg

La CNESST, votre porte d'entrée en matière de travail

La CNESST offre aux employeurs et aux travailleurs une porte d'entrée unique et une expertise intégrée en matière de normes du travail, d'équité salariale et de santé et sécurité du travail. Sa structure de gouvernance est paritaire.

Pour plus d'information, visitez notre site Web à cnesst.gouv.qc.ca et suivez-nous sur Facebook (facebook.com/cnesst), Twitter (twitter.com/cnesst) et LinkedIn (linkedin.com/company/cnesst).

 

Source:

Marie-France Roulier, responsable des communications
CNESST - Direction régionale de Longueuil
Tél. : 450 359-2100, poste 2106

 

SOURCE Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

6 déc 2022
Dragonfly Therapeutics,...

6 déc 2022
Corvia Medical, Inc, une société dédiée à la transformation du traitement de l'insuffisance cardiaque (IC), a annoncé aujourd'hui la randomisation du premier patient dans l'essai RESPONDER-HF, un essai de confirmation international qui étudie le...

6 déc 2022
Kedrion, une entreprise biopharmaceutique mondiale basée en Italie, qui collecte et fractionne le plasma sanguin afin de produire et de distribuer des médicaments dérivés du plasma pour le traitement de maladies et d'affections graves, a annoncé...

6 déc 2022
BioVaxys Technology Corp. (FRA : 5LB) (« BioVaxys » ou la « Société ») a le plaisir d'annoncer que Kenneth Kovan, cofondateur, président et directeur des opérations, fera une présentation lors de la MedInvest Oncology Investor Conference qui se...

6 déc 2022
Sai Life Sciences, l'un des principaux organismes mondiaux de recherche, de développement et de fabrication sous contrat (CRO/CDMO), a annoncé aujourd'hui la publication de son rapport 2022 sur le développement durable, qui a été élaboré conformément...

6 déc 2022
JA Canada est heureux d'annoncer une nouvelle collaboration nationale de trois ans qui aura un impact sur plus de 230 000 jeunes Canadiens. Zurich Canada, la Fondation Z Zurich et JA Canada entretiennent depuis longtemps une relation significative...



Communiqué envoyé le 20 février 2017 à 08:30 et diffusé par :