Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujets : Sondages, Opinions et Recheches, Sécurité publique, Avis de décès

Conclusions de l'enquête de la CNESST - Décès d'un travailleur de l'entreprise Construction Dion & Fils à L'Île-des-Soeurs : une ouverture dans le plancher de la plate-forme de travail est en cause


MONTRÉAL, le 13 juin 2017 /CNW Telbec/ - Le 21 septembre 2016, Simon Touzin, contremaître au service de l'entreprise Construction Dion & Fils, perdait la vie des suites d'un accident du travail survenu à L'Île-des-Soeurs. Il a fait une chute entre les madriers du plancher de la plate-forme de travail alors qu'il s'affairait à la recouvrir avec des contreplaqués. À la suite de son enquête, la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) retient comme principale cause de l'accident une ouverture dans le plancher de la plate-forme de travail qui exposait le contremaître à une chute d'une hauteur de 17,2 mètres.

Au Québec, depuis 5 ans, 45 travailleurs sont décédés après avoir fait une chute à un niveau inférieur.

Le contremaître a fait une chute d'une hauteur de 17,2 mètres

Le jour de l'accident, le contremaître et deux collègues avaient pour tâches de restaurer les cornières et de remplacer certaines briques de la façade d'un immeuble à logements. Pour ce faire, ils utilisaient une plate-forme de travail motorisée qui se déplaçait verticalement le long d'un mât fixé à la structure de l'immeuble. Alors que la plate-forme était positionnée au 7e étage, le contremaître travaillait à la construction de son plancher composé de madriers et de contreplaqués avant de commencer les travaux.

C'est à ce moment que le contremaître, qui ne portait pas de harnais de sécurité, a fait une chute à travers les madriers du plancher. Les services d'urgence ont été appelés sur les lieux de l'accident. Le décès du travailleur a été constaté au centre hospitalier.

Deux causes expliquent l'accident

L'enquête a permis à la CNESST de retenir deux causes pour expliquer l'accident.

D'abord, alors qu'il s'affairait à compléter le plancher de la plate-forme de travail sur laquelle il prenait place, l'ouverture qui s'y trouvait a exposé le contremaître à un danger de chute d'une hauteur de 17,2 mètres.

Ensuite, les mesures de contrôle du risque de chute en lien avec l'utilisation de la plate-forme de travail étaient déficientes. En effet, la fourniture d'équipements de protection individuelle en nombre suffisant et le rappel aux travailleurs doivent être accompagnés de moyens de contrôle efficaces, lesquels sont nécessaires pour s'assurer que les mesures visant à prévenir les chutes de hauteur depuis la plate-forme de travail sont respectées sur le chantier.

La CNESST exige le port d'équipements de protection individuelle

À la suite de l'accident, la CNESST a exigé que l'employeur s'assure que les travailleurs portent un équipement de protection individuelle contre les chutes. De plus, l'employeur a dû fournir une méthode de travail, signée par un ingénieur, qui permet un accès sécuritaire à la plate-forme de travail. Les correctifs requis ont été apportés par l'employeur et la reprise des travaux a été autorisée.

Comment éviter un tel accident

La CNESST rappelle que le port d'équipements de protection individuelle est obligatoire lorsqu'un travailleur s'expose à une chute de plus de 3 mètres.

Pour en savoir plus sur la prévention des accidents liés aux chutes de hauteur : http://www.cnesst.gouv.qc.ca/nepastomber.

Rappelons que, selon la loi, tout employeur a l'obligation de s'assurer que l'organisation du travail ainsi que les équipements, les méthodes et les techniques pour l'accomplir sont sécuritaires. L'employeur et les travailleurs doivent faire équipe pour repérer les dangers et mettre en place les moyens nécessaires pour les éliminer et les contrôler.

Pour en savoir plus
Rapport d'enquête : http://www.centredoc.cnesst.gouv.qc.ca/pdf/Enquete/ed004145.pdf

Photo (libre de droits) :
http://cnesst.gouv.qc.ca/salle-de-presse/communiques/PublishingImages/berlioz.JPG

La CNESST, votre porte d'entrée en matière de travail

La CNESST offre aux employeurs et aux travailleurs une porte d'entrée unique et une expertise intégrée en matière de normes du travail, d'équité salariale et de santé et de sécurité du travail. Sa structure de gouvernance est paritaire. Elle a notamment pour mission de gérer le Fonds de la santé et de la sécurité du travail, un fonds entièrement autofinancé dont elle est la fiduciaire.

Pour plus d'information, visitez notre site Web à cnesst.gouv.qc.ca et suivez-nous sur Facebook (facebook.com/cnesst), Twitter (twitter.com/cnesst) et LinkedIn (linkedin.com/company/cnesst).

 

Source :

Julie Robitaille, responsable des communications

CNESST - Direction régionale de Montréal de la prévention-inspection

Tél. : 514 906-3176

 

SOURCE Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 08:56
À la suite du dépôt du projet de loi sur l'aide médicale à mourir prévu le 25 mai* à l'Assemblée nationale, les représentantes et représentants des médias sont invités à assister à une séance d'information technique du ministère de la Santé et des...

à 08:46
ICS Medical Devices, l'un des principaux fournisseurs de services de conception et de fabrication de cathéters, a annoncé aujourd'hui une expansion importante de ses activités à Galway, en Irlande. L'entreprise emménage dans une nouvelle usine de...

à 08:08
Les travailleurs et les travailleuses de la compagnie Pharmaceutique Delpharm à Boucherville sont passés à l'action : une grève générale illimitée a été déclenchée à 3 h ce matin. L'usine fabrique des produits injectables essentiels pour les...

à 07:30
La Chambre de commerce du Montréal métropolitain invite les représentants des médias à assister à une conférence de Joanne Castonguay, commissaire à la santé et au bien-être, le mercredi 25 mai de 11 h 30 à 13 h 30. La crise provoquée par la pandémie...

à 07:30
L'Association des obstétriciens-gynécologues du Québec (AOGQ) applaudit la décision du ministère de la Santé et des Services sociaux de rendre plus accessibles et abordables une plus grande variété d'hormones bioidentiques, utilisées pour traiter une...

à 07:17
Tel-Aide Montréal annonce avec fierté que Mme Julie Bélanger deviendra sa porte-parole, inaugurant ainsi les célébrations du 50e anniversaire de l'organisme, lors d'une soirée bénéfice qui se tiendra à Montréal le 4 juin prochain en compagnie de la...



Communiqué envoyé le 13 juin 2017 à 11:00 et diffusé par :