Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Santé
Sujets : Nouvelles - Monde du travail, Avis de décès

Décès d'un travailleur de l'entreprise Bétons préfabriqués Trans-Canada inc. à Saint-Eugène-de-Grantham : la CNESST dévoile les conclusions de son enquête


TROIS-RIVIÈRES, QC, le 14 juin 2017 /CNW Telbec/ - Le 21 décembre 2016, Jean-Pierre Tremblay, journalier au service de l'entreprise Bétons préfabriqués Trans-Canada inc., est écrasé mortellement par un palonnier (dispositif de levage et de manutention) et sa charge. Parmi les causes à l'origine de l'accident, la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) identifie des lacunes dans la planification de la manutention sécuritaire des tiges d'acier.

Au Québec, depuis 5 ans, 48 travailleurs sont décédés après avoir été frappés par un objet.

La charge et le palonnier chutent sur le travailleur

Le matin de l'accident, M. Tremblay et deux collègues doivent décharger une remorque sur laquelle reposent 10 paquets de tiges d'acier d'une longueur de 18,3 m. Pour ce faire, le conducteur d'une chargeuse sur roue positionne un palonnier au-dessus du paquet de tiges à décharger, et des travailleurs attachent la charge.

Pendant le déplacement d'une charge, le conducteur de la chargeuse sur roue constate qu'un obstacle l'empêche de transporter celle-ci jusqu'à la zone d'entreposage. Afin de le contourner, l'équipe décide de déposer la charge au sol sur des cales de bois pour raccourcir les élingues de chaîne. M. Tremblay et le contremaître se dirigent chacun de leur côté pour aller chercher des cales (pièces destinées à stabiliser des objets). Après avoir déposé une cale, le contremaître donne des signaux au conducteur qui incline les fourches de la chargeuse vers l'avant. Au même moment, M. Tremblay, qui est situé à l'avant de la charge, dépose une cale sous celle-ci. Soudainement, le palonnier et sa charge chutent et écrasent le travailleur. Il est transporté dans un centre hospitalier où l'on constate son décès.

Deux causes expliquent l'accident

L'enquête a permis à la CNESST de retenir deux causes pour expliquer l'accident.

D'une part, un chargement de tiges d'acier glisse et écrase le travailleur lors d'une opération de manutention.

D'autre part, la planification de la manutention sécuritaire des tiges d'acier est déficiente en ce qui a trait à la conception et à l'utilisation du palonnier installé sur la chargeuse. Notamment, aucun dispositif n'est prévu pour arrimer le palonnier aux fourches de la chargeuse.

Les exigences de la CNESST

À la suite de l'accident, la CNESST a interdit la manipulation des tiges d'acier de longueur similaire à celles utilisées au moment de l'accident.

De plus, elle a exigé de l'employeur de faire l'analyse de risques associés à la tâche, de produire une méthode de travail sécuritaire et de former ses travailleurs concernant cette méthode.

Suivis de l'enquête

Afin d'éviter qu'un tel accident se reproduise, la CNESST fera parvenir les conclusions du rapport d'enquête à toutes les associations sectorielles paritaires du Québec.

Pour en savoir plus

Rapport d'enquête : http://www.centredoc.cnesst.gouv.qc.ca/pdf/Enquete/ed004146.pdf

Photo (libre de droits) :
http://www.cnesst.gouv.qc.ca/salle-de-presse/communiques/PublishingImages/betons-prefabriques-trans-canada-inc.jpg

La CNESST, votre porte d'entrée en matière de travail

La CNESST offre aux employeurs et aux travailleurs une porte d'entrée unique et une expertise intégrée en matière de normes du travail, d'équité salariale et de santé et de sécurité du travail. Sa structure de gouvernance est paritaire. Elle a notamment pour mission de gérer le Fonds de la santé et de la sécurité du travail, un fonds entièrement autofinancé dont elle est la fiduciaire.

Pour plus d'information, visitez notre site Web à cnesst.gouv.qc.ca et suivez-nous sur Facebook (facebook.com/cnesst), Twitter (twitter.com/cnesst) et LinkedIn (linkedin.com/company/cnesst).

 

Source :

Chantale Beaudoin, communicatrice régionale, CNESST, Direction régionale de la Mauricie et du Centre-du-Québec, Téléphone : 450 753-2600, poste 2719, ou 1 800 461-4489

 

SOURCE Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

28 mai 2022
Le ministre de l'Innovation, des Sciences et de l'Industrie, l'honorable François-Philippe Champagne, a conclu aujourd'hui une visite en Europe, au cours de laquelle il a rencontré des joueurs clés de l'industrie et des dirigeants d'entreprise. Le...

28 mai 2022
Alors que la situation du logement continue de se détériorer et que le 1er juillet s'annonce particulièrement difficile, une centaine de locataires se font bruyamment entendre devant le Centrexpo Cogeco de Drummondville, où les membres de la...

28 mai 2022
DAMAC Properties, basé aux EAU, a annoncé qu'il a remporté l'appel d'offres de 120 millions de dollars US pour l'acquisition d'un terrain dans le quartier haut de gamme de Surfside à Miami. Le promoteur basé à Dubaï prévoit de construire...

28 mai 2022
Plusieurs centaines de membres du Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ) manifestent bruyamment aujourd'hui lors du Congrès national de la CAQ, à Drummondville. Le SFPQ a nolisé des autobus à travers la province pour...

28 mai 2022
Loto-Québec est déçue que le syndicat des croupiers du Casino de Montréal poursuive la grève alors que tous les éléments nécessaires pour en arriver à une entente étaient accessibles, d'autant plus que les deux dernières années ont été difficiles...

28 mai 2022
« On est là! On était là avant la pandémie, une chance qu'on y était pendant, et on y sera encore après! », lançait Éric Gingras, président de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), aux personnes déléguées du conseil général des négociations de...



Communiqué envoyé le 14 juin 2017 à 08:30 et diffusé par :