Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Santé
Sujets : Sécurité publique, Avis de décès, CPG

Travailleur de l'entreprise Récupéraction Centre-du-Québec écrasé mortellement dans une presse qu'il tentait de débloquer : la CNESST dévoile les conclusions de son enquête


TROIS-RIVIÈRES, QC, le 26 juill. 2018 /CNW Telbec/ - La CNESST rend aujourd'hui publiques les conclusions de son enquête sur l'accident du travail ayant coûté la vie à M. Luc Boucher, manoeuvre au service de l'entreprise Récupéraction Centre-du-Québec inc., à Drummondville, le 14 août 2017.

Chronologie de l'accident

Le jour de l'accident, M. Boucher assistait l'opérateur d'une presse à balles horizontale, machine servant à compacter la matière recyclable, en prévenant d'éventuels blocages à l'intérieur et au-dessus de la chambre d'accumulation du matériel de la presse. Au cours de l'après-midi, M. Boucher a pénétré à l'intérieur de la presse pour procéder à une opération de déblocage. Tandis qu'il prenait place dans la chambre d'accumulation, la presse s'est remise en fonction. La surface rétractable de la chambre de compression s'est ouverte sous les pieds du travailleur, entraînant sa chute au fond de celle-ci. Le travailleur a alors été écrasé par le mécanisme de compression de la presse. Les services d'urgence ont été appelés sur les lieux et M. Boucher a été transporté au centre hospitalier, où son décès a été constaté.

Les causes de l'accident

L'enquête a permis à la CNESST de retenir deux causes pour expliquer l'accident :

À la suite de cet accident, la CNESST a interdit l'utilisation de la presse concernée en raison des dangers d'écrasement présents. Également, l'employeur, Récupéraction Centre-du-Québec inc., a dû mettre en place les dispositifs de protection appropriés préalablement attestés par un ingénieur, de manière à éliminer l'accès aux zones dangereuses. De plus, la CNESST a exigé de l'employeur qu'il élabore une procédure de cadenassage et une méthode sécuritaire de travail permettant le déblocage de la presse, et qu'il s'assure de sa mise en application par une personne compétente.

Comment éviter un tel accident

La CNESST rappelle qu'avant d'entreprendre tout travail dans la zone dangereuse d'une machine, notamment le décoinçage, le nettoyage ou le déblocage, une procédure de cadenassage ou toute autre méthode de contrôle des énergies doit être appliquée pour éviter un démarrage imprévu et intempestif de l'équipement.

De manière générale, l'employeur est tenu par la loi de prendre les mesures nécessaires pour protéger la santé et assurer la sécurité et l'intégrité physique de ses travailleurs. Il a également l'obligation de s'assurer que l'organisation du travail ainsi que les équipements, les méthodes et les techniques pour l'accomplir sont sécuritaires.

Les travailleurs doivent faire équipe avec l'employeur pour repérer les dangers et mettre en place les moyens pour les éliminer ou les contrôler.

Suivis de l'enquête

Liens utiles

Rapport d'enquête : www.centredoc.cnesst.gouv.qc.ca/pdf/Enquete/ed004191.pdf

Photo (libre de droits) | Source : CNESST :
cnesst.gouv.qc.ca/salle-de-presse/communiques/publishingimages/recuperaction-centre-du-quebec.jpg

Pour en apprendre plus sur le contrôle des énergies dangereuses et la prise en charge de la santé et de la sécurité du travail :

La CNESST, votre porte d'entrée en matière de travail

La CNESST offre aux employeurs et aux travailleurs une porte d'entrée unique et une expertise intégrée en matière de normes du travail, d'équité salariale et de santé et de sécurité du travail. Sa structure de gouvernance est paritaire. Elle a notamment pour mission de gérer le Fonds de la santé et de la sécurité du travail, un fonds entièrement autofinancé dont elle est la fiduciaire.

Pour plus d'information, visitez notre site Web à cnesst.gouv.qc.ca et suivez-nous sur Facebook (facebook.com/cnesst), Twitter (twitter.com/cnesst) et LinkedIn (linkedin.com/company/cnesst).

 

Source :

Audréane Lafrenière, responsable des communications


CNESST - Direction régionale de la Mauricie et du Centre-du-Québec


Tél. :1 800 668-6210, poste 3276

 

SOURCE Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 14:02
Résumé Produit : Les lentilles intraoculaires, lorsqu'elles sont utilisées pour remplacer le cristallin naturel d'un patient, sont homologuées au Canada pour traiter les cataractes et non pour remplacer le cristallin des patients sans cataracte et...

à 14:00
Mnemo...

à 13:38
RésuméMarque(s) : Apetito HFS, Heart to Home MealsProduit : Produits de boulettes de viandeEntreprises : Apetito HFS LimitedProblème : Aliments - Allergène - OEufs, Gluten, Lait, BléCatégorie : Produits alimentaires multiplesCe qu'il faut faire : Ne...

à 13:00
Les Laboratoires Nucléaires Canadiens (LNC), le plus important organisme de science et de technologie nucléaires du Canada, sont fiers d'annoncer leur collaboration avec Jubilant Radiopharma, chef de file international en produits...

à 12:18
Les plus récentes données sur l'évolution de la COVID-19, pour les dernières 24 heures, au Québec, font état de : 524 nouveaux cas, pour un total de 1?304 288 personnes infectées*;4 nouveaux décès, pour un total de 17?971 décès, soit;0 décès survenus...

à 10:45
BIOQuébec, le réseau québécois des biotechnologies et des sciences de la vie, soutient le projet de loi No 3 en matière d'accès aux renseignements de santé et de services sociaux, lequel aura des répercussions positives tangibles pour le système de...



Communiqué envoyé le 26 juillet 2018 à 09:00 et diffusé par :