Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Femme, Lesbiennes, Gays, Bisexuels, Première Nation, CFG

Le gouvernement du Canada appuie la formation et mise en place de ressources pour lutter contre le harcèlement et la violence en milieu de travail


TORONTO, le 5 juill. 2019 /CNW/ - Tous les Canadiens méritent un milieu de travail où il n'y a ni harcèlement ni violence. Pour cette raison, le gouvernement du Canada réalise d'importants investissements pour aider à protéger les employés sous réglementation fédérale de ces comportements inacceptables.

La ministre de l'Emploi, du Développement de la main-d'oeuvre et du Travail, l'honorable Patty Hajdu, a annoncé aujourd'hui un projet financé par le Fonds pour la prévention du harcèlement et de la violence en milieu de travail d'Emploi et Développement social Canada. La ministre Hajdu a procédé à cette annonce lors d'une table ronde sur le harcèlement et la violence tenue à Toronto avec l'actrice canadienne Mia Kirshner, fondatrice de Rosa et cofondatrice du mouvement AfterMeToo, Paulette Senior, présidente-directrice générale de la Fondation canadienne des femmes, et Jean La Rose, du Réseau de télévision des peuples autochtones.

La Fondation canadienne des femmes a reçu, conjointement avec le mouvement AfterMeToo et le Réseau de télévision des peuples autochtones, un financement de 2 786 696 $ pour son projet intitulé Roadmap to Future Workplaces. L'un des objectifs de ce projet est de créer et d'offrir une formation sectorielle solide sur les droits et les procédures juridiques, qui sera dispensée en ligne et en personne aux employés. En collaboration avec les syndicats et les dirigeants d'affaires, les responsables du projet établiront des plans d'action personnalisés pour aider les entreprises à s'attaquer aux politiques et aux cultures qui laissent passer le harcèlement sexuel en milieu de travail.

Cette collaboration vise à transformer les milieux de travail en environnements transparents, responsables et sûrs, exempts de harcèlement et de violence.

Le projet Roadmap to Future Workplaces sera hébergé sur la plateforme Rosa, un guichet unique en ligne qui regroupera des renseignements sur la législation et des formulaires de signalement, en plus de fournir des outils et des ressources aux travailleurs vulnérables des secteurs relevant de la compétence fédérale.

Ce projet, de même que les cinq autres annoncés en début d'année, aidera les milieux de travail à se conformer au projet de loi C-65, une nouvelle mesure législative qui vise à protéger les employés contre le harcèlement et la violence dans les milieux de travail sous réglementation fédérale et qui entrera en vigueur en 2020.

Citations

« Lorsque nous avons présenté le projet de loi C-65, nous savions qu'une loi à elle seule l'éliminerait pas le harcèlement et la violence en milieu de travail. C'est pour cette raison que nous appuyons également des projets comme celui-ci qui nous aideront à éliminer ces comportements dans nos milieux de travail. En faisant en sorte que les employés et les employeurs disposent des outils dont ils ont besoin dans leur milieu de travail, ce projet contribuera à favoriser les changements de culture dont les milieux de travail canadiens ont tant besoin. » 
- L'honorable Patty Hajdu, ministre de l'Emploi, du Développement de la main-d'oeuvre et du Travail

« La plateforme Rosa a été créée parce que les systèmes et outils existants rendent très difficile la compréhension des lois, des mécanismes de signalement, et de la façon d'accéder à la justice et de signaler les problèmes. Ces systèmes sont dispersés sur Internet. L'objectif de Rosa est d'aider les gens à comprendre la législation et leurs droits, à obtenir de l'aide et à accéder à des mesures de soutien, quel que soit l'endroit du pays où ils se trouvent. Il s'agit d'un travail global, dont une partie consistera à travailler avec les dirigeants afin de déterminer les politiques et les pratiques qui permettront d'éliminer la violence sexuelle en milieu de travail. »
- Mia Kirshner, fondatrice de Rosa et cofondatrice du mouvement AfterMeToo

« Les femmes se heurtent à de nombreux obstacles lorsqu'il s'agit de dénoncer le harcèlement sexuel : la culpabilité, la gêne et la possibilité très réelle qu'on ne les croie pas et que le fait de dénoncer mette en péril leur moyen de subsistance. Cet investissement fournira des outils et un soutien essentiels aux victimes de harcèlement sexuel, et contribuera à transférer le fardeau des femmes au milieu de travail. TOUTES les femmes méritent un lieu de travail exempt de harcèlement sexuel. »
- Paulette Senior, présidente-directrice générale, Fondation canadienne des femmes

« Depuis sa création, le Réseau de télévision des peuples autochtones s'efforce d'offrir un environnement qui ne laisse aucune place au racisme, au harcèlement, au sexisme et à l'intimidation. Lorsque nous avons été approchés pour contribuer à élaborer des mesures de soutien à l'éducation et à la formation pour le projet de Rosa, nous avons accepté de tout coeur et sans hésiter. Pendant la durée de ce projet, nous espérons être en mesure de faire changer les choses en créant des milieux de travail plus sûrs et en aidant les entreprises à adopter des politiques et des processus éclairés en vue de protéger leurs employés contre un comportement aussi destructeur. »
- Jean La Rose, directeur général du Réseau de télévision des peuples autochtones

Les faits en bref

Liens connexes

Lors de la Journée internationale des femmes, le gouvernement du Canada annonce un financement de 3,5 millions de dollars par an pour prévenir le harcèlement et la violence en milieu de travail 
Centre for Research and Education on Violence Against Women & Children (en anglais seulement)
Fondation canadienne des femmes 
AfterMeToo 
We Are Rosa 

Suivez-nous Twitter

DOCUMENT D'INFORMATION

Le gouvernement du Canada investit 3,5 millions de dollars par année dans des projets qui rendent les milieux de travail sous réglementation fédérale plus sécuritaires pour les employés. Grâce au Fonds pour la prévention du harcèlement et de la violence en milieu de travail d'Emploi et Développement social Canada, des organisations partenaires recevront du financement afin d'élaborer de façon conjointe des outils et des ressources propres à un secteur, qui permettront de lutter contre ces problèmes au travail. Les approches préconisées pourraient être axées sur les changements de comportement, l'éducation et l'orientation, ainsi que la formation obligatoire. Ces projets aideront les employeurs et les employés à se conformer au projet de loi C-65, la nouvelle loi visant à protéger les employés du harcèlement et de la violence dans les milieux de travail sous réglementation fédérale.

Violence & Harassment Awareness, Management and Training for the BC Waterfront

La British Columbia Maritime Employers Association (BCMEA) représente les propriétaires de bateaux, les agents maritimes et les opérateurs de terminal sur la côte ouest du Canada. Son projet appuie les parties au travail dans la lutte contre le harcèlement et la violence par l'élaboration et la prestation de formations qui permettront de prévenir le harcèlement et la violence et d'intervenir en cas d'incident. Les ressources et les outils élaborés pour appuyer la formation seront mis à la disposition des 8 700 travailleurs, cadres et contremaître embauchés sur les terminaux. De plus, ces outils et ressources s'adresseront spécifiquement aux populations les plus vulnérables au harcèlement et à la violence au travail dans l'industrie maritime, y compris la communauté LGBTI et les Autochtones.

La BCMEA reçoit 3 900 200 dollars de financement.

G'minoomaadozimin (We Are Living Well) - Our Respectful Community

Le Nokiiwin Tribal Council est une organisation vouée à la croissance et à la prospérité des communautés des Premières Nations. Les phrases initiales du projet auront pour objectif de fournir des ressources et des outils aux communautés et aux membres des Premières Nations en Ontario. Elles auront également pour but de prendre des mesures pour se conformer au projet de loi C-65, la loi visant à protéger les employés du harcèlement de la violence dans les milieux de travail sous réglementation fédérale. Le projet vise ensuite à accroître le soutien offert aux communautés des Premières Nations en Colombie-Britannique, en Saskatchewan et au Manitoba.

Le Nokiiwin Tribal Council Inc reçoit 2 155 967 dollars de financement.

Anti-Harassment Training for the Trucking Sector

Ce projet vise à élaborer et à repérer les bons moyens d'offrir à l'ensemble de la direction et du personnel du secteur du transport routier canadien la formation pour lutter contre le harcèlement et la violence. L'objectif général consiste à réduire les incidents de harcèlement et de violence dans ces milieux sous réglementation fédérale. Les activités comprennent des séances dans chaque province afin de former les formateurs, ainsi que huit séances de formation pilote. Jusqu'à 400 employés suivront une formation propre à leur secteur pour prévenir le harcèlement et la violence.

Camionnage ressources humaines Canada reçoit 2 245 860 dollars de financement.

Implementation and upgrade of practices related to Bill C-65

Les recherches ont démontré que la formation professionnelle est plus efficace lorsque les scénarios et les activités sont liés au milieu de travail des participants. C'est pourquoi le principal objectif de ce projet consiste à mettre sur pied une formation sur la santé et la sécurité propre aux organisations et, plus précisément, une formation sur la prévention du harcèlement et de la violence. UNI Corporation financière éduquera son personnel, ses cadres et les représentants du syndicat dans 15 lieux de travail, créera des comités de travail et élaborera une plateforme qui mettra des outils techniques à la disposition de tous les employés.

UNI Corporation financière reçoit 182 508 dollars de financement.

Addressing Domestic Violence in the Workplace through Collaboration

La stigmatisation est la principale raison pour laquelle les employés n'informent pas leur employeur lorsqu'ils subissent de la violence familiale qui pourrait avoir des conséquences au travail, voire parfois poser des risques pour les autres. Le principal objectif de ce projet consiste à s'assurer que les travailleurs, les syndicats et les employeurs puissent intervenir efficacement au harcèlement et à la violence familiale qui s'insinue dans le milieu de travail. Pour ce faire, il faut leur fournir les outils qui permettront à chacun de soutenir ceux qui vivent ces terribles situations. Le projet contribuera à la santé et à la sécurité physique et psychologique des employés dans les milieux sous réglementation fédérale et ailleurs.

Le Centre for Research & Education on Violence Against Women & Children, à l'Université Western, reçoit 2 088 828 dollars de financement.

Roadmap to Future Workplaces

La Fondation canadienne des femmes (FCF) reçoit du financement pour son projet Roadmap to Future Workplaces, qui sera mis en oeuvre en collaboration avec le mouvement AfterMeToo et le Réseau de télévision des peuples autochtones.

L'un des objectifs de ce projet est de créer et d'offrir une formation sectorielle solide sur les droits et les procédures juridiques, qui sera dispensée en ligne et en personne aux employés. En collaboration avec les syndicats et les dirigeants d'affaires, les responsables du projet établiront des plans d'action personnalisés pour aider les entreprises à s'attaquer aux politiques et aux cultures qui laissent passer le harcèlement sexuel en milieu de travail. Cette collaboration vise à transformer les milieux de travail en environnements transparents, responsables et sûrs, exempts de harcèlement et de violence. Le projet Roadmap to Future Workplaces sera hébergé sur la plateforme Rosa, un guichet unique en ligne qui regroupera des renseignements sur la législation et des formulaires de signalement, en plus de fournir des outils et des ressources aux travailleurs vulnérables des secteurs relevant de la compétence fédérale.

Un financement de 2 786 696 $ est fourni à la FCF.

 

SOURCE Emploi et Développement social Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 03:41
infodas, fournisseur de premier plan de passerelles multiniveaux sécurisées ( Cross Domain Solutions ), annonce la certification NITES (National IT Evaluation Scheme) de sa passerelle SDoT Security Gateway accordée par l´agence de cybersécurité de...

à 02:10
Luganodes est un fournisseur de services de jalonnement de niveau institutionnel basé en Suisse, fournissant une infrastructure blockchain de classe mondiale aux réseaux PoS et permettant aux institutions de disposer des bons produits et services...

à 00:14
Bitget, le principal marché de cryptomonnaies au monde, a annoncé son intention de développer sa plateforme avec de nouveaux projets Web 3 de grande valeur : Bitget ABC (Always the Best Crypto). Bitget ABC lancera plus de 130 projets de valeur au...

5 oct 2022
Edmonton devient la première ville canadienne à entrer dans le Réseau mondial UNESCO des villes apprenantes (GNLC). Hamburg, Shanghai et Beijing, entre autres, sont aussi membres de ce réseau international de villes qui s'engagent à favoriser une...

5 oct 2022
La Société de Gestion AGF Limitée a déclaré un actif géré global, ainsi que des actifs donnant droit à des commissions1, totalisant 38,4 milliards $, au 30 septembre 2022. Actif géré (en milliards $)30 septembre 202231 août 2022% de changement d'un...

5 oct 2022
Reprise des négociations pour : Société : Hopefield Ventures Inc.  Symbole à la Bourse de croissance TSX : HVI.P Les titres : Oui  Reprise (HE) : 09 h 30 10/06/2022  L'OCRCVM peut prendre la décision de suspendre (ou d'arrêter) temporairement les...



Communiqué envoyé le 5 juillet 2019 à 13:00 et diffusé par :