Le Lézard
Sujets : Première Nation, CFG

L'APNQL lance un appel au calme


WENDAKE, QC, le 18 juill. 2019 /CNW Telbec/ - L'Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador (APNQL) juge préoccupante la situation qui oppose le maire de la municipalité d'Oka et la communauté de Kanehsatake. « Les commentaires qui sont rapportés nous rappellent les dérapages qui n'ont fait qu'envenimer les tensions entre la Nation mohawk et la population québécoise à l'été 1990. Il est irresponsable à ce moment-ci de faire planer le risque d'une autre crise d'Oka », a déclaré Ghislain Picard, chef de l'APNQL, qui fait un appel au calme et demande à toutes les parties de donner une chance au dialogue.

L'APNQL salue la décision de M. Grégoire Gollin qui, dans un esprit d'ouverture et de réconciliation, a convenu de céder une partie des terres qui étaient au coeur de la « crise » de 1990. Pourquoi condamner la décision d'une personne qui, de toute évidence, comme la Nation mohawk, est devenue exaspérée devant le cul-de-sac politique permettant un règlement durable au contentieux territorial des trois dernières décennies ?

L'APNQL tient également à souligner l'ouverture du grand chef Serge Simon qui a invité la population d'Oka à une session d'information, afin que celle-ci soit adéquatement informée des enjeux avec lesquels la communauté de Kanehsatake doit composer. « Dans les circonstances, le geste d'ouverture du grand chef Simon démontre sa bonne foi et doit être salué. Engager le dialogue peut certainement éviter que la situation ne se détériore. Il en va de la relation que tous souhaitent harmonieuse entre des voisins qui vivent sur un même territoire », a conclu le chef de l'APNQL.

À propos de l'APNQL 

L'Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador est l'organisme politique qui regroupe 43 chefs des Premières Nations au Québec et au Labrador. Suivez l'APNQL sur Twitter @APNQL.

 

SOURCE Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador



Communiqué envoyé le 18 juillet 2019 à 12:55 et diffusé par :