Le Lézard
Sujets : Première Nation, CFG

Journée internationale des peuples autochtones des Nations-Unies


Le Musée des beaux-arts du Canada réitère son engagement envers l'art indigène

OTTAWA, le 9 août 2019 /CNW/ - À l'occasion de la Journée internationale des peuples autochtones, le Musée réaffirme son engagement de toujours envers l'art indigène par l'annonce du programme Re-Création, la présentation de l'exposition marquante de l'automne Àbadakone | Feu continuel | Continuous Fire et le dévoilement de ses plus récentes acquisitions d'oeuvres contemporaines d'artistes indigènes.

À l'ouverture des salles d'art canadien et autochtones en 2017, promesse a été faite de valoriser, de soutenir et de promouvoir les artistes indigènes et leurs oeuvres. «?Au-delà de cette promesse, je m'engage à travailler en collaboration avec les membres des communautés indigènes afin de poursuivre le recadrage du discours du Canada dans le domaine des arts visuels, de mettre en relief la collection permanente et de réimaginer la manière dont elle est partagée», a souligné la directrice générale du Musée des beaux-arts du Canada, Sasha Suda, docteure en histoire de l'art. « Le programme Re-Création est une initiative clé que je mènerai personnellement, car il est primordial d'oeuvrer en faveur d'une inclusion plus significative de l'art autochtone et des systèmes de savoirs, et d'apporter notre soutien aux efforts des communautés dans la revitalisation de leurs pratiques et de leurs techniques coutumières.?»

NOUVEAU PROGRAMME : Re-Création
Nouveau projet passionnant qui vise à soutenir directement les artistes contemporains autochtones, Re-Création consiste en une série de projets collaboratifs développés aux côtés d'artistes, de gardiens du savoir, de conservateurs, de chercheurs et de membres de communautés autochtones pour créer des objets qui engagent un dialogue avec ceux du passé. Les pièces commandées seront inspirées de techniques, matériaux et iconographies d'oeuvres ancestrales afin de créer un art contemporain basé sur des pratiques historiques et de retrouver un savoir artistique quasi disparu sous le colonialisme.

«?Nous croyons que ce programme contribuera à modifier les relations entre les institutions muséales et les peuples autochtones, soutient Alexandra Kahsenni:io Nahwegahbow, conservatrice adjointe de l'art historique indigène au Musée des beaux-arts du Canada. « Au lieu de retirer les oeuvres d'art des communautés indigènes, comme ce fut souvent le cas dans le passé, nous souhaitons favoriser la création de nouvelles oeuvres et la revitalisation de pratiques artistiques coutumières dans ces communautés.?»

À VENIR : Àbadakone | Feu continuel | Continuous Fire
Cette deuxième édition de la plus importante exposition internationale récurrente d'art contemporain indigène Àbadakone | Feu continuel | Continuous Fire continuera d'alimenter le flambeau pour l'autodétermination, l'expression culturelle et l'innovation allumé il y a plus de cinq ans. Cette exposition marquante, qui s'ouvre le 8 novembre, présente près de 70 artistes de quelque 30 nations, ethnies et affiliations tribales indigènes, ouvrira les esprits sur ce que doivent être l'art et la liberté artistique. Cette génération d'artistes, qui se consacre à la souveraineté culturelle des peuples indigènes, approfondira le dialogue visuel entamé en 2013 avec Sakahàn : Allumer le feu. L'exposition est organisée par le conservateur principal Audain de l'art indigène, Greg A. Hill?; la conservatrice adjointe de l'art indigène, Christine Lalonde?; et la conservatrice intérimaire adjointe de l'art indigène Rachelle Dickenson, avec le soutien de conservateurs invités et de conseillers internationaux. Le programme de commissariat est dirigé par Alexandra Kahsenni:io Nahwegahbow, conservatrice adjointe de l'art historique indigène.

ACQUISITIONS RÉCENTES : nouvelles oeuvres contemporaines d'artistes indigènes
Plusieurs acquisitions majeures des conservateurs du département d'art indigène du Musée, en vue d'Àbadakone | Feu continuel | Continuous Fire. Les points forts de ces acquisitions sont Biinjiya'iing Onji. (From Inside), 2017, création de l'artiste interdisciplinaire Anishinaabe Rebecca Belmore?; Washing, 2017, de la photographe et cinéaste Aborigène australienne Tracey Moffatt, et Transatlantic, 2018, de l'artiste multidisciplinaire Caroline Monnet de descendance algonquine et française.

Liens utiles :

 

SOURCE Musée des beaux-arts du Canada



Communiqué envoyé le 9 août 2019 à 10:00 et diffusé par :