Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Santé
Sujets : Affaires étrangères, Plaidoyer (politique)

Recrutement à l'étranger de préposés aux bénéficiaires : une iniquité de traitement qui en dit long


MONTRÉAL, le 20 sept. 2019 /CNW Telbec/ - Le Conseil provincial des affaires sociales du Syndicat canadien de la fonction publique (CPAS-SCFP) exprime son profond malaise face à une démarche de recrutement de préposés aux bénéficiaires. Cette semaine, une importante délégation du Comité patronal de négociation du secteur de la santé et des services sociaux (CPNSSS) et de Recrutement santé Québec (RSQ) est en Tunisie pour une opération d'embauche. L'objectif est qu'une quarantaine de préposées aux bénéficiaires viennent travailler au Québec pour aider à combler le manque de personnel.

Bien que le CPAS-SCFP ne s'oppose pas à cette démarche en tant que telle, il déplore le traitement inéquitable que les employeurs entendent offrir aux employés ainsi recrutés. Une note interne confirme que les personnes ainsi embauchées obtiendraient de travailler au moins 30 heures par semaine pour au moins deux ans et seraient intégrées au maximum de l'échelle salariale. Or, une très grande partie des préposés aux bénéficiaires du Québec n'ont pas droit à ces deux conditions.

« Nous sommes tout à fait d'accord avec l'idée que le gouvernement se tourne vers l'étranger pour combler sa pénurie de main-d'oeuvre, mais qu'il commence par faire travailler ses employés et les paye correctement », a lancé Frédéric Brisson, président du CPAS-SCFP.

Le CPAS-SCFP estime également que la stratégie gouvernementale manque de cohérence et constitue un aveu quant à la piètre qualité des conditions de travail dans le réseau. « Pour aller recruter sur un autre continent, la partie patronale comprend qu'elle doit offrir mieux qu'aux recrues du Québec. Ça dit tout », d'ajouter Frédéric Brisson.

« C'est beaucoup d'efforts déployés pour recruter 40 personnes. La stratégie devrait être plus globale et de plus grande envergure et surtout, le gouvernement devrait s'asseoir avec ses syndicats pour s'assurer que ses propres travailleurs soient respectés et valorisés dans un premier temps. Il y a beaucoup de travail à faire et ça n'avance vraiment pas assez vite », de conclure M. Brisson.

Comptant plus de 119 300 membres au Québec, le SCFP représente environ 24 480 membres dans le secteur de la santé et des services sociaux. Le SCFP est de plus présent dans les secteurs suivants : les communications, l'éducation, les universités, l'énergie, les municipalités, les sociétés d'État et organismes publics, les transports aérien et terrestre, le secteur mixte ainsi que le transport maritime. Il est le plus grand syndicat affilié à la FTQ.

 

SOURCE Syndicat canadien de la fonction publique (FTQ)


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 08:46
ICS Medical Devices, l'un des principaux fournisseurs de services de conception et de fabrication de cathéters, a annoncé aujourd'hui une expansion importante de ses activités à Galway, en Irlande. L'entreprise emménage dans une nouvelle usine de...

à 08:31
Hyundai Auto Canada, Genesis Motors Canada, l'Association des joueurs de la Ligue nationale de hockey (NHLPA - National Hockey League Players' Association) et la Ligue nationale de hockey...

à 08:31
L'OCRCVM a suspendu la négociation des titres suivants : Société : NextPoint Financial Inc. Symbole TSX : NPF.U Les titres : Oui Motif : Interdiction d'opérations sur valeurs Heure de la suspension (HE) : 08 h 15 L'OCRCVM peut prendre la décision de...

à 08:30
Groupe alimentaire Claridge annonce un investissement stratégique de 40 millions de dollars dans Repas WeCook, le chef de file du prêt-à-manger au Québec et en Ontario. Dans le cadre de cette transaction, qui constitue le premier investissement du...

à 08:07
Reprise des négociations pour : Société : Karora Resources Inc. Symbole TSX : KRR Les titres : Oui Reprise : 08 h 00 L'OCRCVM peut prendre la décision de suspendre (ou d'arrêter) temporairement les opérations à l'égard d'un titre d'une société cotée...

à 08:01
Gestion d'actifs Capital International (Canada), Inc. (« Capital Group ») annonce une baisse de frais sur ses 10 fonds communs de placement, poursuivant ainsi son engagement de longue date en faveur d'une gestion active à un coût plus bas pour les...



Communiqué envoyé le 20 septembre 2019 à 08:41 et diffusé par :