Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Nouvelles hispaniques, Affaires étrangères, Plaidoyer (politique), CFG

À la veille de la Journée internationale de la paix, des organisations canadiennes réitèrent leur appui à la paix en Colombie


OTTAWA, le 20 sept. 2019 /CNW/ - Plus de quarante organisations non gouvernementales, syndicats et groupes confessionnels de partout à travers le Canada dénoncent l'escalade de la crise des droits humains qui sévit en Colombie, et exhortent le gouvernement canadien à en faire plus pour soutenir la continuité du processus de paix dans ce pays d'Amérique du Sud.

En 2016, un accord de paix historique a mis fin à plus de 52 ans de conflit armé entre le gouvernement de la Colombie et les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC), pour être aussitôt systématiquement miné par le gouvernement de Iván Duque Márquez.

Les organisations de la société civile canadienne et colombienne sont hautement préoccupées par la vague croissante d'attaques par des groupes paramilitaires visant les leaders de mouvements sociaux et insurgés démobilisés depuis la signature de l'accord. Avec l'annonce du mois dernier de plusieurs anciens commandants des FARC démobilisés d'une reprise des armes, le futur de l'accord n'a jamais été aussi incertain.

Selon Raul Burbano de Common Frontiers, l'une des organisations derrière la déclaration, « La manière dont le Président Duque tente systématiquement de nuire à l'accord de paix est très problématique. Sa politique partisane a mené les pouvoirs exécutif et judiciaire de l'État colombien à un conflit ouvert. Cela représente non seulement une attaque aux fondements de la démocratie de ce pays, elle sape aussi les efforts de paix en Colombie et dans la région. »

« Alors que le monde s'apprête à célébrer la Journée internationale de la paix, il est urgent que le gouvernement canadien utilise tous les leviers politiques et économiques à sa disposition afin de s'assurer que l'accord de paix soit implanté de manière effective par ses homologues colombiens. Le Canada a publiquement défendu ce processus et doit être à la hauteur de ses engagements, » selon Guillaume Charbonneau, du Fonds humanitaire des Métallos.

La déclaration complète est accessible en français, en anglais et en espagnol.

SOURCE Quarante-cinq organisations canadiennes sont préoccupées par le processus de paix colombien


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

28 mai 2022
Le ministre de l'Innovation, des Sciences et de l'Industrie, l'honorable François-Philippe Champagne, a conclu aujourd'hui une visite en Europe, au cours de laquelle il a rencontré des joueurs clés de l'industrie et des dirigeants d'entreprise. Le...

28 mai 2022
Alors que la situation du logement continue de se détériorer et que le 1er juillet s'annonce particulièrement difficile, une centaine de locataires se font bruyamment entendre devant le Centrexpo Cogeco de Drummondville, où les membres de la...

28 mai 2022
DAMAC Properties, basé aux EAU, a annoncé qu'il a remporté l'appel d'offres de 120 millions de dollars US pour l'acquisition d'un terrain dans le quartier haut de gamme de Surfside à Miami. Le promoteur basé à Dubaï prévoit de construire...

28 mai 2022
Plusieurs centaines de membres du Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ) manifestent bruyamment aujourd'hui lors du Congrès national de la CAQ, à Drummondville. Le SFPQ a nolisé des autobus à travers la province pour...

28 mai 2022
Loto-Québec est déçue que le syndicat des croupiers du Casino de Montréal poursuive la grève alors que tous les éléments nécessaires pour en arriver à une entente étaient accessibles, d'autant plus que les deux dernières années ont été difficiles...

28 mai 2022
« On est là! On était là avant la pandémie, une chance qu'on y était pendant, et on y sera encore après! », lançait Éric Gingras, président de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), aux personnes déléguées du conseil général des négociations de...



Communiqué envoyé le 20 septembre 2019 à 11:18 et diffusé par :