Le Lézard
Sujets : Première Nation, Plaidoyer (politique), CPG

Rapport Viens - Ce rapport doit être un point tournant


QUÉBEC, le 30 sept. 2019 /CNW Telbec/ - Le rapport de la Commission d'enquête sur les relations entre les Autochtones et certains services publics au Québec doit marquer un tournant dans nos relations avec les communautés autochtones, soutient le député de D'Arcy-McGee et porte-parole libéral en matière d'Affaires autochtones, M. David Birnbaum.

Le président de la Commission, M. Jacques Viens, évoque dans son rapport des constats troublants qui résultent d'une démarche exhaustive et étoffée. Les travaux de la commission se sont échelonnés sur près de 3 ans.

Le gouvernement doit mettre en place un mécanisme de suivi des recommandations avec la Protectrice du citoyen ainsi qu'un échéancier pour la mise en oeuvre de celles-ci pour s'assurer qu'elles ne tombent pas dans l'oubli.

La mise à jour économique prochaine du ministre des Finances, Éric Girard, sera l'occasion pour le gouvernement de démontrer une réelle volonté de déployer les ressources nécessaires.

«?Ce rapport sérieux et urgent nous interpelle tous à passer à l'action. La discrimination systématique qu'a constatée le Commissaire Viens fait en sorte que les peuples des Premières nations et Inuits continuent d'être privés de services publics équitables et respectueux de leurs besoins. Maintenant, les gouvernements et les institutions doivent prendre acte de ce rapport et poser des gestes concrets, ambitieux et mesurables. L'opposition officielle s'engage à faire sa juste part.?».

David Birnbaum, député de D'Arcy-McGee et porte-parole libérale en matière d'affaires autochtones

SOURCE Aile parlementaire du Parti libéral du Québec



Communiqué envoyé le 30 septembre 2019 à 14:28 et diffusé par :