Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Nouvelles d'Asie, Affaires étrangères, Sécurité publique, Plaidoyer (politique)

L'ancien ministre malaisien de la Défense Hishammuddin Hussein déclare que son pays mérite mieux


KUALA LUMPUR, Malaisie, 18 octobre 2019 /PRNewswire/ -- M. Hishammuddin Hussein, ancien ministre malaisien de la Défense, en appelle à ses compatriotes pour oeuvrer en faveur de l'unification de toutes les races et aider le pays à progresser. 

Mr Hishammuddin Hussein

 

Dans une lettre diffusée auprès des médias malaisiens, M. Hussein déclare : « Ces dernières semaines, des personnalités de tous bords se sont exprimées à propos de l'unité. Qu'il s'agisse de coopération politique ou d'Unité malaise, je me suis toujours déclaré en faveur de toute action visant à l'union des Malaisiens à tous les niveaux. Qu'il démarre au niveau de la société ou qu'il émane des Malais eux-mêmes, nous devons comprendre que ce mouvement a été initié bien avant l'Indépendance. » Il ajoute : « En 1946, mon grand-père Dato Onn Ja'afar a convié plus de 40 organisations malaises à une réunion. Le but était de rassembler les Malais contre l'Empire britannique et de former l'Union malaise. Alors que de cette action est née l'Organisation nationale unifiée malaise (UMNO), il s'est rendu compte qu'une Malaisie indépendante ne pourrait pas prospérer sur la seule base de l'unité malaise. Le refus de sa proposition d'ouvrir l'UMNO à toutes les races l'a conduit à démissionner en 1951. »

L'ancien ministre de la Défense met en garde : « Les circonstances diffèrent quelque peu, mais l'histoire se répète. Que ce soit par l'intermédiaire de Muafakat Nasional ou du Kongres Maruah Melayu ? la cristallisation de ces événements a fait germer une idée plus large de l'unité, impliquant les autres races qui composent notre nation. »

Il ajoute : « Je sais, et c'est prévisible, que les autres races se sont senties écartées et attaquées par le discours racial autour de ces événements. Les bonnes intentions qu'ils auraient pu ou dû susciter s'en sont trouvées éclipsées. Notre société déjà fragile se voit menacée. Concentrons-nous plutôt sur la détermination des dirigeants qui luttent pour l'unité des Malais, majoritaires au sein de notre population. Inutile pour autant pour les non-Malais de s'inquiéter. Nous savons pertinemment que l'unité malaise ne peut pas se faire au détriment de l'unité de tous les Malaisiens. Elle constitue simplement la base d'une action plus globale visant à éradiquer la division de notre pays. »

M. Hussein explique : « La Malaisie semble prise dans une tourmente de discours haineux et de fausses nouvelles. L'aggravation des tensions raciales dont les deux bords politiques sont responsables ne fait qu'envenimer cette situation. Mais qui doit conduire le pays à une résolution ? En tant que leaders politiques du pays, nous devons prendre nos responsabilités et remédier à cette situation avant qu'il ne soit trop tard. Je concède que ce ne sera pas chose facile, mais nous devons persévérer. Dans certains cas, il pourra sembler plus simple d'avoir recours à la violence. Mais ne cédons pas. La Malaisie ne pourra aller de l'avant que si le bon sens et la sincérité prévalent. Si nous leaders sommes réellement soucieux des hommes et des femmes de notre nation, nous devons montrer l'exemple et apporter un soulagement à ceux qui souffrent. »

Concernant l'état actuel de l'économie du pays, M. Hussein remarque : « Il est vrai que l'économie a également été touchée par l'incertitude politique qui a suivi les 14e élections générales. Le prix des marchandises chute, le chômage est en hausse et la population ne voit pas son pouvoir d'achat augmenter comme elle l'espérait. Les mesures d'austérité et le serrage de ceinture ne sont que des palliatifs temporaires et ne profitent pas au pays à long terme. Selon moi, quelle que soit la politique mise en oeuvre aujourd'hui, elle sera éclipsée et n'aura aucun impact positif sur la population tant que la stabilité et l'assurance politiques n'auront pas été rétablies. » Il ajoute : « Nous ne devons pas non plus sous-estimer les risques concernant la sécurité de notre pays, avec des forces indésirables qui pourraient profiter de la division de notre société. Les menaces à l'unité nationale, alliées à la faiblesse de l'économie faible et à l'insécurité forment un cocktail redoutable et dangereux pour l'avenir de la Malaisie. »

À propos de la nécessité de définir une nouvelle trajectoire pour la Malaisie, M. Hussein déclare : « Nous devons nous rendre à l'évidence : il est temps de guérir les blessures. Il nous faudra beaucoup de courage et prendre des décisions qui ne seront pas toujours populaires, mais il s'agit d'un problème crucial sur lequel nous devons nous pencher en gardant la tête froide. Nous devons en faire plus pour bâtir une nation, dans laquelle nos enfants et petits-enfants seront heureux de vivre. Les citoyens de Malaisie aimeraient que la raison l'emporte dans tout ce chaos, et voir dans ces efforts la fondation d'un avenir plus serein. »

Il ajoute : « Il faut un début à tout, c'est indéniable. Et nous les Malais avons pris l'initiative dans notre communauté, mais il ne faut pas en rester là. Nous devons être optimistes et tenir un discours positif, continuer ce qui a été entrepris afin d'inclure tous les Malaisiens, quelles que soient leurs race, religion et croyance. »

Pour reprendre le slogan « La Malaisie mérite mieux », l'ancien ministre a exhorté ses compatriotes : « à travailler avec patience, à unir notre nation fracturée, à transcender les clivages et à accepter ce que l'avenir nous réserve. »

Photo - https://mma.prnewswire.com/media/1012796/Mr_Hishammuddin_Hussein.jpg

 


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

19 mai 2022
Le Global Infrastructure Hub (GI Hub) a annoncé la formation d'un groupe de travail technique composé d'experts du monde entier en infrastructure, en finance et sur le climat, pour fournir des conseils stratégiques au G20 et au GI Hub sur un futur...

19 mai 2022
Polytechnique Montréal accueille favorablement la nouvelle Stratégie québécoise de recherche et d'investissement en innovation (SQRI²) 2022-2027 présentée aujourd'hui par Pierre Fitzgibbon, ministre de l'Économie et de l'Innovation et ministre...

19 mai 2022
Veuillez noter que toutes les heures indiquées sont locales. Bonn (Allemagne) 9 h 00 La vice-première ministre participera à la réunion des ministres des Finances et des gouverneurs des banques centrales du G7. Fermé aux médias. La vice-première...

19 mai 2022
La Chambre salue la nouvelle Stratégie québécoise de recherche et d'investissement en innovation 2022-2027, présentée aujourd'hui par Pierre Fitzgibbon, ministre de l'Économie et de l'Innovation du Québec, et Danielle McCann, ministre de l'Éducation...

19 mai 2022
Le Fonds de placement immobilier BTB ("BTB" ou le "Fonds") annonce aujourd'hui que l'Assemblée générale annuelle des porteurs de parts ("l'AGA" ou "l'Assemblée") se tiendra le mardi 14 juin, 2022.  ...

19 mai 2022
PostEra, une entreprise de biotechnologie spécialisée dans l'apprentissage automatique pour la découverte préclinique de médicaments, a annoncé aujourd'hui une collaboration pluriannuelle avec les National Institutes of Health pour mettre au point...



Communiqué envoyé le 18 octobre 2019 à 03:00 et diffusé par :