Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujet : Bénéfices / Revenus

Stingray dévoile ses résultats pour le deuxième trimestre de 2020


Faits saillants du deuxième trimestre

MONTRÉAL, 06 nov. 2019 (GLOBE NEWSWIRE) -- Groupe Stingray Inc. (TSX : RAY.A; RAY.B) (la « société » ou « Stingray »), chef de file des services musicaux multiplateformes interentreprises et des solutions multimédias en magasin, a dévoilé aujourd'hui ses résultats financiers pour le deuxième trimestre clos le 30 septembre 2019.

   
Faits saillants financiersTrimestres clos les
30 septembre
Semestres clos les
30 septembre
(en milliers de dollars, sauf les données par action)20192018%20192018%
Produits76 57334 692120,7157 01069 148127,1
Produits récurrents1)33 52830 6519,467 51061 4479,9
BAIIA ajusté2)27 67111 429142,158 83622 608160,2
Bénéfice net5 184777567,214 3672 123576,7
Par action ? dilué (en $)0,070,01600,00,190,04375,0
Bénéfice net ajusté3)11 9816 70878,627 80212 606120,5
Par action ? dilué (en $)3)0,160,1233,30,360,2263,6
Flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation18 9525 610237,845 25012 822252,9
Flux de trésorerie disponibles ajustés4)18 7565 751226,139 34312 006227,7
       


1)Les produits récurrents du secteur Diffusion et musique pour entreprises comprennent les frais d'abonnement et d'utilisation ainsi que les frais fixes facturés aux clients mensuellement, trimestriellement et annuellement pour des services musicaux continus. Les produits non récurrents proviennent essentiellement de la publicité, des services de soutien et d'installation, du matériel et des frais ponctuels.
2)Le BAIIA ajusté, une mesure non conforme aux IFRS, est défini comme suit : le bénéfice net avant le montant net des charges financières (produits financiers), la variation de la juste valeur des placements, les impôts, l'amortissement et les radiations d'immobilisations corporelles, l'amortissement des actifs au titre de droits d'utilisation, l'amortissement des immobilisations incorporelles, la rémunération fondée sur des actions, les charges liées aux unités d'actions attribuées en fonction de la performance et aux unités d'actions différées, l'avantage tangible exigé par le CRTC et les coûts d'acquisition, les frais juridiques et les charges de restructuration et autres charges.
3)Le bénéfice net ajusté, une mesure non conforme aux IFRS, est défini comme suit : le bénéfice net avant la variation de la juste valeur des placements, l'amortissement des immobilisations incorporelles, la rémunération fondée sur des actions, les charges liées aux unités d'actions attribuées en fonction de la performance et aux unités d'actions différées, l'avantage tangible exigé par le CRTC et les coûts d'acquisition, les frais juridiques et les charges de restructuration et autres charges, déduction faite des impôts connexes.
4)Les flux de trésorerie disponibles ajustés, une mesure non conforme aux IFRS, sont définis comme suit : les flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation diminués des dépenses d'investissement, des intérêts payés et du remboursement d'obligations locatives, majorés des coûts d'acquisition, des frais juridiques et des charges de restructuration et autres charges, ajustés pour tenir compte du gain ou de la perte non réalisé sur change et de la variation nette des éléments hors trésorerie du fonds de roulement.
  

« Nous sommes ravis de nos résultats du deuxième trimestre, lesquels ont maintenu l'important élan découlant de l'acquisition de NCC, conjuguée à la solide croissance du secteur Diffusion et musique pour entreprises. Nos flux de trésorerie disponibles ajustés, qui ont plus que triplé pour atteindre 18,8 millions de dollars, demeurent une mesure clé de notre succès. Au cours du premier semestre de l'exercice, nous avons généré des flux de trésorerie disponibles ajustés de 0,52 $ par action, contre 0,21 $ il y a un an », a déclaré Eric Boyko, président, chef de la direction et cofondateur de Stingray.

« Bien que le deuxième trimestre soit une période peu vigoureuse sur le marché de la radio, le secteur Radio a enregistré un solide BAIIA ajusté de 13,7 millions de dollars et une marge de 36,3 %. La majorité des synergies opérationnelles se sont maintenant concrétisées. Grâce à l'importance que nous accordons à un modèle d'affaires financé par la publicité et à notre approche globale en matière de parcours des clients, nous disposons de beaucoup plus de possibilités de vente croisée dans le secteur Radio. Le BAIIA ajusté du secteur Diffusion et musique pour entreprises s'est accru de 21,6 % pour s'établir à 15,2 millions de dollars et la marge a augmenté de près de 300 points de base par rapport à l'exercice précédent en raison des acquisitions et de la croissance interne liée aux services de vidéo sur demande.

« Le récent lancement de Audio360tm, une solution de vente audio avancée multi-plateformes en partenariat avec Bell Média, associe le plus vaste réseau audio multi-plateformes au Canada à 22 millions d'auditeurs hebdomadaires uniques par le biais d'audio numérique, de baladodiffusions, de télévision et de radio. Audio360tm aide les marques à se connecter avec les auditeurs sur la bonne plate-forme audio, sur le bon canal, au bon moment.

« Durant le trimestre, nous avons aussi rendu l'application mobile Stingray Musique gratuite partout au Canada, aux États-Unis, au Royaume-Uni et aux Pays-Bas, ce qui apportera de nouveaux auditeurs et de la visibilité à la marque Stingray. La version de base est gratuite et financée par la publicité, et son incontournable version Premium est offerte moyennant des frais très concurrentiels de 3,99 $ par mois.

« Bien que l'industrie mondiale de la musique soit en constante mutation, Stingray a clairement démontré sa capacité de s'adapter rapidement et de réagir aux changements. Notre vision consiste toujours à libérer le pouvoir de la musique en offrant des expériences audio et vidéo soigneusement programmées s'adressant aux personnes comme aux entreprises, partout dans le monde », a conclu M. Boyko.

Résultats du deuxième trimestre
Les produits du deuxième trimestre de 2020 ont progressé de 120,7 % pour atteindre 76,6 millions de dollars, en comparaison de produits de 34,7 millions de dollars un an plus tôt. L'augmentation s'explique surtout par l'acquisition de Newfoundland Capital Corporation (« NCC ») et de DJ Matic, ainsi que par la croissance interne liée aux services de vidéo sur demande.

Les produits récurrents du secteur Diffusion et musique pour entreprises se sont élevés à 33,5 millions de dollars au deuxième trimestre, en hausse de 9,4 % par rapport à ceux de la période correspondante de l'exercice précédent, soit une croissance interne de 1,2 %. La faible croissance interne est imputable à l'allongement du délai estimatif de commercialisation de nouvelles solutions de publicité.

Pour le trimestre à l'étude, les produits générés au Canada ont grimpé de 270,7 % pour s'établir à 52,8 millions de dollars (68,9 % du total des produits) en raison surtout de l'acquisition de NCC et de Novramedia. Les produits générés aux États-Unis ont augmenté de 12,0 % pour s'établir à 9,0 millions de dollars (11,8 % du total des produits), tandis que ceux générés dans d'autres pays ont connu une hausse de 19,5 % pour se chiffrer à 14,8 millions de dollars (19,3 % du total des produits).

Les produits du secteur Diffusion et musique pour entreprises ont augmenté de 11,7 % pour atteindre 38,8 millions de dollars au deuxième trimestre, comparativement à des produits de 34,7 millions de dollars il y a un an. L'augmentation est principalement attribuable à l'acquisition de DJ Matic et de Novramedia, ainsi qu'à la croissance interne liée aux services de vidéo sur demande. Elle a été en partie contrebalancée par l'allongement du délai estimatif de commercialisation de nouvelles solutions de publicité et par la résiliation de certains contrats internationaux assortis de faibles marges.

Les produits du secteur Radio se sont élevés à 37,8 millions de dollars au deuxième trimestre de 2020, ce qui reflète l'apport de l'acquisition de NCC.

Le BAIIA ajusté a été porté à 27,7 millions de dollars ou 36,1 % des produits au deuxième trimestre, contre 11,4 millions de dollars ou 32,9 % des produits un an plus tôt. L'augmentation du BAIIA ajusté est essentiellement attribuable aux acquisitions dont il est question plus haut, à la croissance interne liée aux services de vidéo sur demande et à l'adoption de l'IFRS 16. La hausse de la marge du BAIIA ajusté découle essentiellement de l'adoption de l'IFRS 16 et de la réduction des charges d'exploitation du secteur Diffusion et musique pour entreprises. Compte non tenu de l'incidence de l'IFRS 16, le BAIIA ajusté se serait chiffré à 26,0 millions de dollars et la marge du BAIIA ajusté se serait établie à 34,0 %.

Au deuxième trimestre, la société a déclaré un bénéfice net de 5,2 millions de dollars, soit 0,07 $ par action (de base et après dilution), comparativement à un bénéfice net de 0,8 million de dollars, soit 0,01 $ par action (de base et après dilution), pour la période correspondante de l'exercice précédent. Cette augmentation est attribuable essentiellement aux meilleurs résultats d'exploitation, en partie contrebalancés par la hausse des charges d'intérêts, de l'impôt sur le résultat, de l'amortissement des immobilisations corporelles et de l'amortissement des immobilisations incorporelles, ainsi que des frais juridiques. Le bénéfice net ajusté s'est chiffré à 12,0 millions de dollars, soit 0,16 $ par action (de base et après dilution), comparativement à 6,7 millions de dollars, soit 0,12 $ par action (de base et après dilution), un an plus tôt. L'augmentation reflète de meilleurs résultats d'exploitation, partiellement neutralisés par la hausse des charges d'intérêts, de l'impôt sur le résultat, de l'amortissement des immobilisations corporelles et des pertes liées à l'évaluation à la valeur de marché des instruments financiers dérivés.

Les entrées de trésorerie liées aux activités d'exploitation ont atteint 19,0 millions de dollars au deuxième trimestre de 2020, en comparaison de 5,6 millions de dollars un an plus tôt. Les flux de trésorerie disponibles ajustés ont augmenté pour s'établir à 18,8 millions de dollars, en regard de 5,8 millions de dollars pour le deuxième trimestre de 2019. Cette augmentation est principalement attribuable à l'acquisition de NCC, à la progression des résultats d'exploitation, au recul des dépenses d'investissement et à la baisse des impôts sur le résultat payés, facteurs neutralisés en partie par l'accroissement des intérêts payés.

Au 30 septembre 2019, la société disposait de 8,4 millions de dollars en trésorerie et en équivalents de trésorerie, d'une dette subordonnée de 49,6 millions de dollars ainsi que de facilités de crédit de 380 millions de dollars, dont une tranche d'environ 53,5 millions de dollars était disponible, la société ayant amputé de 70,0 millions de dollars le montant autorisé aux termes de la facilité renouvelable le 9 juillet 2019.

Résultats du semestre
Les produits du premier semestre de l'exercice 2020 ont augmenté de 127,1 % pour atteindre 157,0 millions de dollars, en comparaison de 69,1 millions de dollars il y a un an. L'augmentation des produits s'explique essentiellement par l'acquisition de NCC, de DJ Matic et de Novramedia, de même que par la croissance interne liée aux services de vidéo sur demande, partiellement contrebalancées par un allongement du délai estimatif de commercialisation de nouvelles solutions de publicité et par la résiliation de certains contrats internationaux assortis de faibles marges.

Le BAIIA ajusté du premier semestre de l'exercice 2020 s'est accru de 160,2 % pour se fixer à 58,8 millions de dollars, soit 37,5 % des produits, par rapport à 22,6 millions de dollars, soit 32,7 % des produits, pour la période correspondante de l'exercice précédent. L'augmentation du BAIIA ajusté s'explique d'abord et avant tout par les acquisitions dont il est question plus haut, par la croissance interne liée aux services de vidéo sur demande et par l'adoption de l'IFRS 16, facteurs neutralisés en partie par un allongement du délai estimatif de commercialisation de nouvelles solutions de publicité. L'augmentation de la marge du BAIIA ajusté découle essentiellement du nouveau secteur Radio, dont la marge du BAIIA ajusté est plus élevée au premier trimestre en raison du caractère saisonnier normal des activités, de l'adoption de l'IFRS 16 et de la réduction des charges d'exploitation du secteur Diffusion et musique pour entreprises. Compte non tenu de l'incidence de l'IFRS 16, le BAIIA ajusté se serait chiffré à 55,7 millions de dollars et la marge du BAIIA ajusté se serait établie à 35,4 %.

Au premier semestre de l'exercice 2020, le bénéfice net ajusté a augmenté de 120,5 % pour s'établir à 27,8 millions de dollars, ou 0,36 $ par action (de base et après dilution), par rapport à 12,6 millions de dollars, ou 0,22 $ par action (de base et après dilution), il y a un an.

Déclaration de dividende
Le 6 novembre 2019, la société a déclaré un dividende trimestriel de 0,07 $ par action à droit de vote subalterne, par action à droit de vote subalterne variable et par action à droit de vote multiple. Le dividende sera payable le 13 décembre 2019, ou vers cette date, aux actionnaires inscrits le 29 novembre 2019.

La politique de la société en matière de dividendes est assujettie au pouvoir discrétionnaire du conseil d'administration et peut varier en fonction notamment des flux de trésorerie disponibles, des résultats d'exploitation, de la situation financière, des perspectives de croissance ou de tout autre facteur que le conseil d'administration juge pertinent.

Les dividendes payés sont désignés comme étant « déterminés » aux fins de la Loi de l'impôt sur le revenu (Canada) et des dispositions équivalentes de la fiscalité provinciale et territoriale.

Autres faits saillants des activités
Au début d'octobre 2019, la société a annoncé que son application de musique très bien cotée était désormais accessible à tous les Canadiens et Américains. Jusqu'ici réservée exclusivement aux abonnés de la télévision payante, l'application Stingray Musique propose une expérience d'écoute inégalée, tant de contenu local qu'international. L'application est accessible gratuitement, et sa version Premium est offerte en vertu d'un abonnement mensuel.

Le 26 septembre 2019, Stingray Karaoke a été lancé dans les véhicules Tesla à l'échelle mondiale dans le cadre d'une importante mise à niveau du système d'exploitation. Aujourd'hui, tous les conducteurs de Tesla et leurs passagers peuvent choisir parmi des milliers de titres vidéo sans quitter leur siège, quelle que soit leur destination.

Le 26 septembre 2019, la société a annoncé qu'elle s'était associée à Bell Média pour lancer AUDIO360MC, une solution audio multiplateforme évoluée qui réunit les marques et les consommateurs grâce à la puissance du son. Par l'entremise de son offre inégalée, AUDIO360 connecte chaque semaine les marques à 22 millions d'auditeurs canadiens.

Le 26 août 2019, la société a conclu une entente visant l'acquisition des actifs de CHOO-FM, station de radio de Drumheller, en Alberta.

Téléconférence
La société tiendra une téléconférence pour présenter ses résultats le jeudi 7 novembre 2019, à 10 h (heure de l'Est). Les personnes intéressées peuvent s'y joindre en composant le 647-788-4922 (Toronto) ou le 1-877-223-4471 (sans frais). Ceux qui ne peuvent le faire pourront ultérieurement écouter un enregistrement en composant le 416-621-4642 (Toronto) ou le 1-800-585-8367 (sans frais), suivi du code « 7459327 ». L'enregistrement pourra être écouté jusqu'au 6 décembre 2019.

À propos de Stingray

Groupe Stingray (TSX : RAY.A; RAY.B), entreprise située à Montréal, est un chef de file dans les domaines de la musique, des médias et de la technologie comptant plus de 1 200 employés dans le monde entier. Stingray est un fournisseur de premier plan de services sélectionnés offerts directement aux consommateurs ou à des entreprises, notamment des chaînes musicales télévisées, plus de 100 stations de radio, du contenu vidéo à la demande par abonnement, des chaînes de télévision en format 4K ultra-haute définition (UHD), des produits de karaoké, de l'affichage dynamique numérique, de la musique en magasin et des applications de musique qui ont été téléchargées plus de 140 millions de fois. Stingray rejoint 400 millions d'abonnés (ou utilisateurs) dans 156 pays.

Information prospective
Le présent communiqué contient de l'information prospective au sens des lois canadiennes sur les valeurs mobilières applicables. Cette information prospective comprend, sans s'y limiter toutefois, des énoncés sur les objectifs, les convictions, les projets, les attentes, les prévisions, les estimations et les intentions de Stingray. On reconnaît généralement les énoncés contenant de l'information prospective à l'emploi de mots et d'expressions comme « pourrait », « devrait », « s'attendre à », « compter », « croire », « escompter », « prévoir », « projeter », « estimer », « planifier » et « continuer », entre autres, ou de la forme négative de ces termes ou d'une terminologie semblable, y compris des références à certaines hypothèses. Veuillez noter, toutefois, que ce ne sont pas tous les énoncés prospectifs qui contiennent ce genre de formulations. Les énoncés prospectifs reposent sur un certain nombre d'hypothèses et sont assujettis à une variété de risques et d'incertitudes qui, pour la plupart, sont indépendants de la volonté de la société. En raison de ces risques et incertitudes, les résultats réels pourraient différer sensiblement de ceux exprimés de façon explicite ou implicite dans les énoncés prospectifs. Ces risques et incertitudes comprennent, entre autres, les facteurs de risque présentés dans la notice annuelle de Stingray pour l'exercice clos le 31 mars 2019, publiée sur SEDAR, au www.sedar.com. Par conséquent, la mise en garde qui précède vise toute l'information prospective contenue dans le présent communiqué, et rien ne garantit que les résultats ou les développements escomptés par Stingray se matérialiseront ou, même s'ils se matérialisent pour l'essentiel, qu'ils produiront les conséquences ou les effets attendus sur les activités, la situation financière ou les résultats d'exploitation de Stingray. Sauf indication contraire ou à moins que le contexte ne s'y oppose, les énoncés prospectifs ne sont formulés qu'en date du présent communiqué, et la société ne s'engage d'aucune façon à les mettre à jour ou à les modifier pour tenir compte de faits nouveaux ou d'événements ultérieurs ni pour quelque autre raison, à moins que la loi ne l'y oblige.

Mesures non conformes aux IFRS
La société estime que le BAIIA ajusté et la marge du BAIIA ajusté sont des mesures importantes pour l'analyse de sa rentabilité opérationnelle, abstraction faite des décisions relatives au financement, des éléments hors trésorerie et des stratégies fiscales. La comparaison avec les pairs est également facilitée étant donné que les sociétés ont rarement la même structure du capital et la même structure de financement. La société estime que le bénéfice net ajusté et le bénéfice net ajusté par action sont des mesures importantes, car elles démontrent la rentabilité nette de ses activités principales. La société est d'avis que les flux de trésorerie disponibles ajustés constituent une mesure importante pour l'évaluation de la trésorerie générée compte tenu des dépenses d'investissement et des charges non liées aux activités principales. Cette mesure démontre la trésorerie disponible pour procéder à des acquisitions d'entreprises, verser des dividendes et réduire la dette. La société estime que la dette nette et le ratio dette nette/BAIIA ajusté sont des mesures importantes pour évaluer l'importance de la dette au regard de l'état de la situation financière de la société. Toutes ces mesures financières non conformes aux IFRS ne sont pas des mesures du bénéfice ni des flux de trésorerie reconnues par les IFRS et elles n'ont pas de définition normalisée aux termes des IFRS.

Notre méthode de calcul de ces mesures financières pourrait différer de celles d'autres émetteurs et, par conséquent, notre définition de ces mesures pourrait ne pas être comparable à celle présentée par d'autres émetteurs. Les investisseurs sont priés de noter que les mesures financières non conformes aux IFRS ne doivent pas être interprétées comme des substituts du bénéfice net établi selon les IFRS en tant qu'indicateurs de notre rendement, ni des flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation en tant que mesures de la trésorerie ou des flux de trésorerie.

Rapprochement du BAIIA ajusté et du bénéfice net ajusté avec le bénéfice net

    
 3 mois 6 mois
(en milliers de dollars canadiens)30 sept.
2019
T2 2020
30 sept.
2018
T2 2019
 30 sept.
2019
Cumul 2020
30 sept.
2018
Cumul 2019
Bénéfice net5 184 777  14 367 2 123 
Charges financières (produits financiers), montant net6 362 910  13 742 2 831 
Variation de la juste valeur des placements(188)436  145 (61)
Impôts2 479 567  3 960 1 056 
Amortissement et radiation d'immobilisations corporelles2 989 1 274  5 811 2 443 
Amortissement d'actifs au titre de droits d'utilisation1 419 ?  2 790 ? 
Amortissement d'immobilisations incorporelles5 935 5 255  12 054 9 842 
Rémunération fondée sur des actions257 358  505 533 
Charges liées aux unités d'actions attribuées en fonction de la performance et aux unités d'actions différées794 518  1 575 885 
Coûts d'acquisition, frais juridiques, charges de restructuration et autres charges2 440 1 334  3 887 2 956 
BAIIA ajusté27 671 11 429  58 836 22 608 
Charges financières (produits financiers), montant net(6 362)(910) (13 742)(2 831)
Impôts(2 479)(567) (3 960)(1 056)
Amortissement des immobilisations corporelles et radiations(2 989)(1 274) (5 811)(2 443)
Amortissement d'actifs au titre de droits d'utilisation(1 419)?  (2 790)? 
Charge d'impôts liée à la variation de la juste valeur des placements, à la rémunération fondée sur des actions, aux unités d'actions attribuées en fonction de la performance et aux unités d'actions différées, à l'amortissement des immobilisations incorporelles, aux avantages tangibles exigés par le CRTC, ainsi qu'aux coûts d'acquisition, frais juridiques, charges de restructuration et autres charges(2 441)(1 970) (4 731)(3 672)
Bénéfice net ajusté11 981 6 708  27 802 12 606 
          

Rapprochement des flux de trésorerie disponibles ajustés et des flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation

    
 3 mois 6 mois
(en milliers de dollars canadiens)30 sept.
2019
T2 2020
30 sept.
2018
T2 2019
 30 sept.
2019
Cumul 2020
30 sept.
2018
Cumul 2019
Flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation18 952 5 610  45 250 12 822 
Ajouter/déduire :     
Acquisition d'immobilisations corporelles(1 459)(1 488) (3 072)(3 716)
Acquisition d'immobilisations incorporelles autres que les immobilisations incorporelles développées en interne(292)(1 383) (811)(1 730)
Entrées d'immobilisations incorporelles développées en interne(1 559)(1 390) (3 082)(2 595)
Intérêts payés(4 493)(424) (9 473)(860)
Remboursement d'obligations locatives(1 303)?  (2 398)? 
Variation nette des éléments hors trésorerie du fonds de roulement liés à l'exploitation6 143 3 189  8 271 4 769 
Perte non réalisée sur change327 303  771 360 
Coûts d'acquisition, frais juridiques, charges de restructuration et autres charges2 440 1 334  3 887 2 956 
Flux de trésorerie disponibles ajustés18 756 5 751  39 343 12 006 
          

Note au lecteur : Les états financiers consolidés intermédiaires résumés et le rapport de gestion sont publiés sur le site de la société, au www.stingray.com, de même que sur SEDAR, au www.sedar.com.

Personne-ressource

Mathieu Péloquin
Vice-président principal, marketing et communications
Stingray
514-664-1244, poste 2362
mpeloquin@stingray.com


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 12:00
Le groupe ACHETER-LOUER.FR, spécialiste des solutions de marketing digital et du data dans l'immobilier et l'habitat, annonce avoir signé un partenariat commercial avec la start-up Pautions.fr, qui propose une solution de remplacement du dépôt de...

à 11:43
Financière IGM Inc. (IGM) et Great-West Lifeco ont annoncé qu'elles verseront jusqu'à 100 000 $ à la Croix-Rouge canadienne pour appuyer les opérations de secours dans les régions du Canada atlantique et l'est du Québec qui ont été touchées par...

à 11:07
À environ deux mois du coup d'envoi de la Coupe du Monde de la FIFA Qatar 2022MC, Hisense, l'une des principales marques mondiales d'électroménager et d'électronique grand public, a dévoilé sa publicité à la télévision dans le cadre de sa nouvelle...

à 11:05
Environ deux mois avant le lancement de la Coupe du monde de football Qatar 2022tm de la FIFA, Hisense, une marque mondiale d'appareils électroménagers et d'appareils électroniques grand public, a dévoilé son spot TV dans le cadre de sa nouvelle...

à 10:59
Le régime d'assurance-emploi du Canada est un élément essentiel du filet de sécurité sociale du Canada. Il joue un rôle important en offrant un soutien aux travailleurs pendant les périodes de chômage temporaire et en contribuant à stabiliser...

à 10:38
Reprise des négociations pour: Société : Nabati Foods Global Inc.  Symbole CSE : MEAL  Les titres : Oui Reprise (HE) : 11 h 00  L'OCRCVM peut prendre la décision de suspendre (ou d'arrêter) temporairement les opérations à l'égard d'un titre d'une...



Communiqué envoyé le 6 novembre 2019 à 18:00 et diffusé par :