Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujet : Bénéfices / Revenus

Résultats financiers du deuxième trimestre de l'exercice clos le 30 septembre 2019


Produits de 3,666 milliards de dollars, en hausse de 7,2 %
BAIIA ajusté de 394,4 millions de dollars, en hausse de 24,2 %
Bénéfice net de 174,9 millions de dollars, en hausse de 7,2 %
Bénéfice net ajusté de 185,8 millions de dollars, en hausse de 13,9 %

MONTRÉAL, 07 nov. 2019 (GLOBE NEWSWIRE) -- Saputo inc. (TSX: SAP) (Saputo ou la Société) a divulgué aujourd'hui ses résultats financiers pour le deuxième trimestre de l'exercice financier 2020, clos le 30 septembre 2019. À moins d'avis contraire, tous les montants inclus dans ce communiqué de presse sont exprimés en dollars canadiens (CAD) et sont présentés conformément aux Normes internationales d'information financière (IFRS).

(en millions de dollars canadiens (CAD), sauf les données par action)
(non audité)Pour les périodes de trois mois
closes les 30 septembre
Pour les périodes de six mois
closes les 30 septembre
 2019201820192018
Produits3 665,63 420,47 334,06 688,2
BAIIA ajusté*394,4317,5752,4625,0
Bénéfice net174,9163,1296,3289,1
Bénéfice net ajusté*185,8163,1350,7323,4
Bénéfice net par action    
De base0,440,420,750,74
Dilué0,440,420,750,74
Bénéfice net par action ajusté*    
De base0,470,420,890,83
Dilué0,470,420,890,83

FAITS SAILLANTS

________________________
* Les mesures non conformes aux normes IFRS sont décrites à la rubrique « Glossaire », à la page 25 du rapport de gestion pour le deuxième trimestre de l'exercice financier 2020.
** Se reporter à la rubrique « Glossaire », à la page 25 du rapport de gestion pour le deuxième trimestre de l'exercice financier 2020.

Renseignements supplémentaires

Pour des renseignements supplémentaires sur les résultats financiers du deuxième trimestre de l'exercice 2020, veuillez consulter les états financiers consolidés intermédiaires résumés et les notes afférentes, et le rapport de gestion pour le deuxième trimestre de l'exercice 2020. Ces documents sont disponibles sur SEDAR à l'adresse www.sedar.com et dans la section « Investisseurs » du site web de la Société, à l'adresse suivante : www.saputo.com.

Conférence téléphonique

Une conférence téléphonique afin de discuter des résultats du deuxième trimestre de l'exercice 2020 aura lieu le jeudi 7 novembre 2019 à 14 h 30, heure de l'Est. Le numéro à composer afin de participer à cette conférence téléphonique est le 1-800-582-1443. Afin d'assurer votre participation, veuillez s'il vous plaît signaler ce numéro cinq minutes avant le début de la conférence.

Pour écouter cet appel via Internet, veuillez vous rendre à l'adresse suivante : http://www.gowebcasting.com/10412.    

Pour ceux qui ne pourront participer, un enregistrement de la conférence sera disponible pour écoute jusqu'à 23 h 59 le jeudi 14 novembre 2019. Pour accéder à cet enregistrement, veuillez signaler le 1-800-997-6910, code d'accès 21932186. La webdiffusion sera archivée sur le site Web de Saputo, dans la section « Investisseurs » sous l'onglet « Calendrier des événements » à l'adresse www.saputo.com.

À propos de Saputo

Saputo produit, met en marché et distribue une vaste gamme de produits de la meilleure qualité, notamment du fromage, du lait nature, des produits laitiers et de la crème ayant une durée de conservation prolongée, des produits de culture bactérienne et des ingrédients laitiers. Saputo est parmi les dix plus grands transformateurs laitiers au monde, un principal fabricant de fromage et transformateur de lait nature et de crème au Canada, le plus important transformateur laitier en Australie et le deuxième plus important en Argentine. Aux États-Unis, la Société est l'un des trois plus grands fabricants de fromage et l'un des plus grands fabricants de produits laitiers ayant une durée de conservation prolongée et de culture bactérienne. Au Royaume-Uni, Saputo est le plus grand fabricant de fromages de marque et l'un des plus importants fabricants de tartinades laitières. Nos produits sont vendus dans plusieurs pays sous des marques reconnues comme Saputo, Alexis de Portneuf, Armstrong, Cathedral City, Clover, COON, Cracker Barrel*, Dairyland, DairyStar, Devondale, Friendship Dairies, Frigo Cheese Heads, Joyya, La Paulina, Liddells, Milk2Go/Lait's Go, Montchevre, Murray Goulburn Ingredients, Neilson, Nutrilait, Scotsburn*, South Cape, Stella, Sungold, Tasmanian Heritage, Treasure Cave et Woolwich Goat Dairy. Saputo inc. est une société publique et ses actions sont cotées à la Bourse de Toronto sous le symbole « SAP ».

*Marque de commerce utilisée sous licence.

Ligne média
1-514-328-3141 / 1-866-648-5902

MISE EN GARDE CONCERNANT LES ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Le présent communiqué contient des énoncés qui constituent des énoncés prospectifs au sens de la législation en valeurs mobilières applicable. Ces énoncés prospectifs portent notamment sur les objectifs de la Société, ses perspectives, ses projets commerciaux et ses stratégies pour atteindre ces objectifs, ainsi que sur ses convictions, projets et attentes, et comprennent des énoncés qui ne sont pas des faits historiques. Les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué concernent plus particulièrement le rendement financier attendu de la Société pour l'exercice 2020. Les énoncés prospectifs se reconnaissent à l'emploi de termes comme « pouvoir », « devoir », « croire », « prévoir », « planifier », « s'attendre à », « avoir l'intention de », « anticiper », « estimer », « projeter », « objectif », « continuer », « proposer », « cibler » ou « viser » à la forme affirmative ou négative, à l'emploi du conditionnel ou du futur, et à l'emploi d'autres termes semblables. À l'exception des énoncés de faits historiques, tous les énoncés qui figurent dans le présent communiqué peuvent constituer des énoncés prospectifs au sens de la législation en valeurs mobilières applicable.

Ces énoncés sont fondés, entre autres, sur les hypothèses, les attentes, les estimations, les objectifs, les projets, la stratégie commerciale et les intentions de Saputo à la date des présentes, en ce qui concerne les produits et les charges prévus, l'environnement économique, industriel, concurrentiel et réglementaire dans lequel la Société exerce ses activités ou qui serait susceptible d'avoir une incidence sur ses activités, sa capacité à attirer et à conserver des clients et des consommateurs, ainsi que la disponibilité et le coût du lait et des autres matières premières et l'approvisionnement en énergie, ses coûts d'exploitation et le prix de ses produits finis sur les différents marchés où elle exerce ses activités. Le rendement financier attendu de la Société pour l'exercice 2020 se fonde principalement sur des hypothèses portant sur la mise en oeuvre fructueuse de notre plan d'affaires, l'apport des récentes acquisitions, la capacité de la Société d'assurer des efficiences opérationnelles et de générer des produits, la conjoncture économique générale et l'environnement concurrentiel au sein de l'industrie laitière, les niveaux prévus de l'offre et de la demande sur le marché des produits laitiers, le coût du lait en tant que matière première, les coûts prévus d'entreposage, de logistique et de transport, le coût prévu du progiciel de gestion intégré (PGI) et la volatilité des prix sur les marchés du fromage et des ingrédients laitiers à l'échelle internationale. Ces énoncés prospectifs, notamment le rendement financier attendu de la Société pour l'exercice 2020, ont pour but de fournir aux actionnaires de l'information au sujet de la Société, notamment son évaluation des futurs plans financiers, et ils peuvent ne pas convenir à d'autres fins.

De par leur nature, les énoncés prospectifs sont exposés à un certain nombre de risques et d'incertitudes. Les résultats réels peuvent être très différents des conclusions ou des prévisions données dans ces énoncés prospectifs. Par conséquent, la Société ne peut garantir que les énoncés prospectifs se réaliseront et elle prévient le lecteur que ces énoncés prospectifs ne constituent en aucune façon des faits ni des garanties quant au rendement futur. Les hypothèses, les attentes et les estimations qui ont servi à la préparation des énoncés prospectifs et les risques qui pourraient entraîner un écart important entre les résultats réels et les attentes actuelles sont exposés dans les documents de la Société déposés auprès des autorités canadiennes en valeurs mobilières, notamment à la rubrique « Risques et incertitudes » du rapport de gestion daté du 6 juin 2019, qui peut être consulté sur SEDAR, sous le profil de la Société, au www.sedar.com. Le rendement financier attendu de la Société pour l'exercice 2020 est assujetti à ces risques et incertitudes, notamment aux risques et incertitudes liés à ce qui suit : la responsabilité des produits; la disponibilité des matières premières et la fluctuation de leurs cours, dont toute hausse possible doit pouvoir être transmise par la Société à sa clientèle à des conditions de marché concurrentielles; la fluctuation des prix de nos produits dans les pays où nous exerçons nos activités et sur les marchés internationaux, prix que se fondent sur les niveaux prévus de l'offre et de la demande sur le marché des produits laitiers; la hausse de la concurrence dans l'industrie laitière; et l'incapacité à réussir à intégrer les entreprises acquises en temps opportun et de manière efficace.

Les énoncés prospectifs sont fondés sur les estimations, les attentes et les hypothèses actuelles de la direction, que cette dernière estime raisonnables à la date des présentes, et par conséquent, sont sujets à changement par la suite. Il ne faut pas accorder une importance indue aux énoncés prospectifs, qui valent uniquement à la date où ils sont faits.

À moins que la législation en valeurs mobilières l'exige, Saputo ne s'engage nullement à mettre à jour ou à réviser ces énoncés prospectifs, verbaux ou écrits, qu'elle peut faire ou qui peuvent être faits, pour son compte, à l'occasion, à la suite d'une nouvelle information, d'événements à venir ou autrement.

RÉSULTATS CONSOLIDÉS

Les produits consolidés pour la période de trois mois close le 30 septembre 2019 ont totalisé 3,666 milliards de dollars, en hausse de 245,2 millions de dollars, ou 7,2 %, comparativement à 3,420 milliards de dollars au trimestre correspondant de l'exercice précédent. Le nouveau Secteur Europe, qui comprend l'acquisition de Dairy Crest, a donné lieu à une augmentation des produits de 186,8 millions de dollars et les activités de F&A Dairy Products, Inc. (acquisition de F&A) ont également fourni un apport positif aux produits. La dévaluation du peso argentin et du dollar australien par rapport au dollar américain sur le marché de l'exportation a eu une incidence positive sur les produits. La hausse du prix moyen du bloc* par livre de fromage et du prix moyen du beurre* par livre s'est traduite par une augmentation des produits d'environ 87 millions de dollars. De plus, la hausse des prix de vente du fromage et des ingrédients laitiers à l'échelle internationale, ainsi que l'augmentation des prix de vente sur les marchés nationaux au sein du Secteur Canada et du Secteur International découlant de la hausse du coût de la matière première, le lait, ont eu une incidence positive sur les produits. Ces augmentations ont été contrebalancées en partie par la baisse des volumes de ventes au Canada, dans la catégorie du lait nature en raison des conditions de marché concurrentielles, et en Australie, à la suite d'une diminution de la disponibilité du lait cru. La fluctuation des devises par rapport au dollar canadien s'est traduite par une baisse des produits d'environ 114 millions de dollars.

Pour la période de six mois close le 30 septembre 2019, les produits ont totalisé 7,334 milliards de dollars, en hausse de 645,8 millions de dollars, ou 9,7 %, comparativement à 6,688 milliards de dollars à la période correspondante de l'exercice précédent. L'apport du nouveau Secteur Europe pour une période de 24 semaines s'est traduit par une augmentation des produits de 338,4 millions de dollars. Les produits ont aussi augmenté en raison de l'apport, pour la période complète, des acquisitions récentes, par rapport à un apport partiel pour la période correspondante de l'exercice précédent. La dévaluation du peso argentin et du dollar australien par rapport au dollar américain sur le marché de l'exportation a eu une incidence positive sur les produits. La hausse du prix moyen du bloc par livre de fromage et du prix moyen du beurre par livre s'est traduite par une augmentation des produits d'environ 129 millions de dollars. De plus, la hausse des prix de vente du fromage et des ingrédients laitiers à l'échelle internationale, ainsi que l'augmentation des prix de vente sur les marchés nationaux au sein du Secteur Canada et du Secteur International découlant de la hausse du coût de la matière première, le lait, ont eu une incidence positive sur les produits. Ces augmentations ont été contrebalancées en partie par la baisse des volumes de ventes au Canada, dans la catégorie du lait nature en raison des conditions de marché concurrentielles, et en Australie, à la suite d'une diminution de la disponibilité du lait cru. Enfin, la fluctuation des devises par rapport au dollar canadien s'est traduite par une baisse des produits d'environ 140 millions de dollars.

Le BAIIA ajusté consolidé pour la période de trois mois close le 30 septembre 2019 a totalisé 394,4 millions de dollars, en hausse de 76,9 millions de dollars, ou 24,2 %, comparativement à 317,5 millions de dollars au trimestre correspondant de l'exercice précédent. L'apport du nouveau Secteur Europe pour le trimestre complet s'est traduit par une augmentation de 35,6 millions de dollars du BAIIA ajusté. L'incidence positive de la hausse des prix sur les marchés des ingrédients laitiers et du fromage à l'échelle internationale a été partiellement contrebalancée par l'incidence de la baisse des volumes de ventes au Canada, dans la catégorie du lait nature en raison des conditions de marché concurrentielles, et en Australie, en raison d'une diminution de la disponibilité du lait cru. De plus, l'amélioration de l'efficience opérationnelle, de même que la baisse des coûts d'entreposage et de logistique découlant d'une baisse des frais de manutention et d'entreposage externe, ont eu une incidence positive sur le BAIIA ajusté. Les facteurs du marché aux États-Unis* ont également eu une incidence favorable sur le BAIIA ajusté d'environ 10 millions de dollars. L'adoption d'IFRS 16, Contrats de location, a eu une incidence positive sur le BAIIA ajusté d'environ 16 millions de dollars. La fluctuation des devises par rapport au dollar canadien a eu une incidence négative sur le BAIIA ajusté d'environ 14 millions de dollars.

Pour la période de six mois close le 30 septembre 2019, le BAIIA ajusté consolidé a totalisé 752,4 millions de dollars, en hausse de 127,4 millions de dollars, ou 20,4 %, comparativement à 625,0 millions de dollars à la période correspondante de l'exercice précédent. L'apport du nouveau Secteur Europe pour une période de 24 semaines s'est traduit par une augmentation de 61,8 millions de dollars du BAIIA ajusté. L'incidence positive de la hausse des prix sur les marchés des ingrédients laitiers et du fromage à l'échelle internationale a été partiellement contrebalancée par la baisse des volumes de ventes au Canada, dans la catégorie du lait nature en raison des conditions de marché concurrentielles, et en Australie, en raison d'une diminution de la disponibilité du lait cru. De plus, l'amélioration de l'efficience opérationnelle a eu une incidence positive sur le BAIIA ajusté. Les facteurs du marché aux États-Unis ont également eu une incidence favorable sur le BAIIA ajusté d'environ 2 millions de dollars. Ces augmentations ont été contrebalancées en partie par une hausse des frais d'administration, qui s'explique en grande partie par la forte inflation en Argentine. L'adoption d'IFRS 16, Contrats de location, a eu une incidence positive sur le BAIIA ajusté d'environ 31 millions de dollars. Enfin, la fluctuation des devises par rapport au dollar canadien a eu une incidence défavorable sur le BAIIA ajusté d'environ 18 millions de dollars.

________________________
*  Se reporter à la rubrique « Glossaire », à la page 25 du rapport de gestion pour le deuxième trimestre de l'exercice financier 2020.

Les amortissements pour la période de trois mois close le 30 septembre 2019 ont totalisé 108,8 millions de dollars, en hausse de 31,8 millions de dollars, comparativement à 77,0 millions de dollars pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent. Pour la période de six mois close le 30 septembre 2019, la dotation aux amortissements a totalisé 217,6 millions de dollars, en hausse de 66,4 millions de dollars, comparativement à 151,2 millions de dollars à la période correspondante de l'exercice précédent. Ces hausses étaient essentiellement attribuables aux amortissements additionnels liés aux récentes acquisitions et aux entrées d'immobilisations corporelles, qui ont augmenté le nombre d'actifs amortissables. De plus, à la suite de l'adoption d'IFRS 16, Contrats de location, l'amortissement des actifs au titre du droit d'utilisation a représenté une augmentation d'environ 13 millions de dollars et 25 millions de dollars pour les périodes de trois mois et de six mois closes le 30 septembre 2019, respectivement.

La réévaluation des stocks à la suite d'une acquisition d'entreprise pour les périodes de trois mois et de six mois closes le 30 septembre 2019 s'est chiffrée à 12,9 millions de dollars et à 40,1 millions de dollars, respectivement. Ces réévaluations se rapportaient à l'acquisition de Dairy Crest et découlaient de la valeur ajoutée attribuée aux stocks acquis dans le cadre de la répartition du prix d'achat, et ont été complètement amorties dans l'état du résultat net au 30 septembre 2019.

Les coûts d'acquisition se sont chiffrés à 0,4 million de dollars et à 22,8 millions de dollars, respectivement, pour les périodes de trois mois et de six mois closes le 30 septembre 2019. Les coûts d'acquisition se rapportaient essentiellement à l'acquisition de Dairy Crest.

Les charges d'intérêts nettes ont augmenté de 13,6 millions de dollars et de 30,9 millions de dollars, respectivement, pour les périodes de trois mois et de six mois closes le 30 septembre 2019, par rapport aux périodes correspondantes de l'exercice précédent. Ces augmentations étaient essentiellement attribuables à la dette additionnelle liée à l'acquisition de Dairy Crest et aux emprunts bancaires libellés en pesos argentins, qui portent intérêt à des taux plus élevés. De plus, à la suite de l'adoption d'IFRS 16, Contrats de location, les charges d'intérêts sur les obligations locatives relatives aux actifs au titre du droit d'utilisation ont représenté une augmentation d'environ 4 millions de dollars et 8 millions de dollars, respectivement.

Conformément à IAS 29, Information financière dans les économies hyperinflationnistes, l'Argentine doit être considérée comme une économie hyperinflationniste depuis le 1er juillet 2018. Pour les périodes de trois mois et de six mois closes le 30 septembre 2019, le profit lié à l'hyperinflation a totalisé 1,5 million de dollars et 9,6 millions de dollars, respectivement. Ces profits découlent de l'indexation des actifs et passifs non monétaires.

La charge d'impôt pour la période de trois mois close le 30 septembre 2019 a totalisé 62,9 millions de dollars, ce qui représente un taux d'imposition effectif de 26,5 %, comparativement à 25,6 % pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent. La charge d'impôt pour la période de six mois close le 30 septembre 2019 a totalisé 112,6 millions de dollars, ce qui représente un taux d'imposition effectif de 27,5 %, comparativement à 24,8 % pour la période correspondante de l'exercice précédent. Compte non tenu de l'incidence des coûts d'acquisition pour les deux périodes, les taux d'imposition effectifs pour les premiers semestres des exercices 2020 et 2019 auraient été de 26,3 % et de 25,3 %, respectivement. Le taux d'imposition varie et peut augmenter ou diminuer selon le montant et la source des bénéfices imposables, les modifications apportées aux lois fiscales et aux taux d'imposition, et la révision des hypothèses et des estimations ayant servi au calcul des actifs ou des passifs fiscaux de la Société et de ses sociétés liées.

Le bénéfice net pour la période de trois mois close le 30 septembre 2019 a totalisé 174,9 millions de dollars, en hausse de 11,8 millions de dollars, ou 7,2 %, comparativement à 163,1 millions de dollars au trimestre correspondant de l'exercice précédent. Pour la période de six mois close le 30 septembre 2019, le bénéfice net a totalisé 296,3 millions de dollars, en hausse de 7,2 millions de dollars, ou 2,5 %, comparativement à 289,1 millions de dollars à la période correspondante de l'exercice précédent. Ces hausses étaient attribuables aux facteurs susmentionnés.

Le bénéfice net ajusté* pour la période de trois mois close le 30 septembre 2019 a totalisé 185,8 millions de dollars, en hausse de 22,7 millions de dollars, ou 13,9 %, comparativement à 163,1 millions de dollars au trimestre correspondant de l'exercice précédent. Pour la période de six mois close le 30 septembre 2019, le bénéfice net ajusté a totalisé 350,7 millions de dollars, en hausse de 27,3 millions de dollars, ou 8,4 %, comparativement à 323,4 millions de dollars à la période correspondante de l'exercice précédent. Ces hausses étaient attribuables aux facteurs susmentionnés.

________________________
* Les mesures non conformes aux normes IFRS sont décrites à la rubrique « Glossaire », à la page 25 du rapport de gestion pour le deuxième trimestre de l'exercice financier 2020.

PRINCIPALES DONNÉES FINANCIÈRES TRIMESTRIELLES

(en millions de dollars CAD, sauf les données par action)
Exercices202020192018 
 T2T1T4T3 T2T1T4T3 
Produits3 665,63 668,43 236,53 577,2 3 420,43 267,82 744,43 021,8 
BAIIA ajusté*394,4358,0275,1321,2 317,5307,5261,7318,0 
Bénéfice net174,9121,4124,2342,0 163,1126,0130,0337,0 
Profit à la cession d'actifs1???(167,8)???? 
Réévaluation des stocks à la suite d'une acquisition d'entreprise110,522,0?? ???? 
Coûts d'acquisition et de restructuration10,421,51,60,2 ?34,35,325,1 
Avantage découlant de la réforme fiscale américaine**???? ???(178,9)
Bénéfice net ajusté*185,8164,9125,8174,4 163,1160,3135,3183,2 
Par action        
Bénéfice net        
De base0,440,310,320,88 0,420,320,340,87 
Dilué0,440,310,320,87 0,420,320,330,86 
Bénéfice net ajusté*        
De base0,470,420,320,45 0,420,410,350,47 
Dilué0,470,420,320,44 0,420,410,350,47 
         
Ratio de couverture par le bénéfice**9,7710,7612,6914,20 12,5715,3720,8323,34 

* Les mesures non conformes aux normes IFRS sont décrites à la rubrique « Glossaire », à la page 25 du rapport de gestion pour le deuxième trimestre de l'exercice financier 2020.
** Se reporter à la rubrique « Glossaire », à la page 25 du rapport de gestion pour le deuxième trimestre de l'exercice financier 2020.
1   Déduction faite de l'impôt sur le résultat.

Principaux facteurs ayant une incidence positive (négative) sur la performance financière

(en millions de dollars CAD) 
Exercices2020 2019 
 T2 T1 T4 T3 T2 T1 
Facteurs du marché aux États-Unis*,110 (8)4 (19)(7)2 
Réduction de valeur des stocks? ? (2)(1)? ? 
Conversion des devises1,2(14)(4)2 1 5 (13)

* Se reporter à la rubrique « Glossaire », à la page 25 du rapport de gestion pour le deuxième trimestre de l'exercice financier 2020.
1 Par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent.
2 La conversion des devises inclut l'effet sur le BAIIA ajusté de la conversion du dollar américain, du dollar australien, de la livre sterling et du peso argentin en dollars canadiens.

PERSPECTIVES

Saputo bénéficie d'une situation financière et d'une structure du capital solides, soutenues par un niveau élevé de flux de trésorerie générés par les activités d'exploitation, ce qui permet à la Société de continuer de croître par l'entremise d'acquisitions ciblées et de façon organique grâce à des dépenses d'investissement stratégiques, des innovations et la diversification du portefeuille de produits. La création de valeur pour les actionnaires et l'amélioration de la rentabilité demeurent les pierres angulaires des objectifs de la Société. Saputo s'est engagée à fabriquer des produits de qualité et elle continuera de mettre l'accent sur l'efficience opérationnelle.

La Société s'engage à incarner les valeurs sur lesquelles elle a été fondée en 1954. Ce sont ces valeurs qui ont donné naissance à la promesse Saputo, qui s'appuie sur sept piliers qui forment l'assise de son approche sociale, environnementale et économique. Au cours de l'exercice 2020, la Société se concentrera sur la mise en oeuvre du plan triennal relatif à la promesse Saputo. En s'appuyant sur une base solide et sur une orientation stratégique claire, la Société recherche des occasions d'améliorer son rendement par rapport à chacun des sept piliers, soit la qualité et la sécurité des aliments, nos employés, l'éthique des affaires, l'approvisionnement responsable, l'environnement, la nutrition et les saines habitudes de vie ainsi que la communauté. Pour Saputo, la poursuite de la croissance en tant que transformateur laitier d'envergure mondiale comprend notamment d'assurer un avenir plus sain pour ses employés, ses clients et les consommateurs, et pour les personnes qui vivent dans les communautés où elle exerce ses activités.

Pour l'exercice 2020, la Société continue de s'attendre à ce que ses activités enregistrent un BAIIA ajusté légèrement plus élevé qu'à l'exercice 2019, compte non tenu de l'apport positif de l'acquisition de Dairy Crest et de l'acquisition de l'entreprise de fromages de spécialité, ainsi que de l'adoption d'IFRS 16, Contrats de location. Bien qu'elle tire parti de l'apport d'autres acquisitions récentes, la Société prévoit continuer de devoir faire face à certains obstacles, principalement en ce qui a trait aux conditions de marché concurrentielles aux États-Unis, à la conjoncture économique instable en Argentine, et à la volatilité des prix de vente du fromage et des ingrédients laitiers à l'échelle internationale. La Société prévoit que l'amélioration de l'efficience atténuera l'incidence des coûts élevés liés à l'entreposage, à la logistique et au transport. De plus, en Australie, la Société met en oeuvre des mesures complémentaires pour pallier la concurrence accrue et la baisse de la production de lait cru. La Société demeure prudente à l'égard de l'amélioration des conditions de marché dans le Secteur USA et le Secteur International.

La Société présente ses activités selon le Secteur Canada, le Secteur USA, le Secteur International et le Secteur Europe. Le Secteur Canada comprend la Division Produits laitiers (Canada), le Secteur USA, la Division Fromages (USA) et la Division Aliments laitiers (USA), le Secteur International, la Division Produits laitiers (Australie) et la Division Produits laitiers (Argentine) et le Secteur Europe, la Division Produits laitiers (Royaume-Uni).

SECTEUR CANADA

Les conditions de marché concurrentielles qui ont prévalu ces 18 derniers mois sont moins intenses, ce qui offre à la Division Produits laitiers (Canada) des perspectives encourageantes pour réaliser des volumes de ventes rentables. La Division se concentrera sur les produits de spécialité et à valeur ajoutée, dans les segments de détail et de la restauration. La Division continuera de revoir l'ensemble des activités pour atténuer l'incidence de la faible croissance et entreprendra des projets d'investissement visant à améliorer l'efficience et à maximiser sa capacité de fabrication. Toutefois, les coûts liés à l'entreposage, à la logistique et au transport demeurent toujours élevés. La Division cherchera à tirer parti de la fidélité de ses clients et consommateurs compte tenu des conditions de marché concurrentielles qui continueront d'exercer une pression sur sa performance financière.

SECTEUR USA

Malgré des conditions difficiles sur les marchés nationaux des marchandises, il existe à l'heure actuelle un meilleur équilibre entre l'offre et la demande pour les produits laitiers. Le Secteur USA continuera de se concentrer sur l'amélioration de l'efficience opérationnelle et sur le contrôle des coûts afin d'atténuer l'incidence des fluctuations sur les marchés des marchandises pour les ingrédients laitiers, des conditions de marché concurrentielles et de la persistance des coûts élevés liés à l'entreposage, à la logistique et au transport, qui continuera de se refléter sur sa performance financière.

Pour l'exercice 2020, la Société fait preuve d'un optimisme prudent en ce qui a trait à l'amélioration des conditions sur les marchés du fromage, qui devrait entraîner une hausse des prix de vente du fromage. Toutefois, le marché des ingrédients laitiers devrait demeurer volatil tout au long du premier semestre de l'année civile 2020.

La Division Fromages (USA) continuera de se concentrer sur l'amélioration de l'efficience opérationnelle et sur le contrôle des coûts pour atténuer l'incidence des conditions de marché concurrentielles sur le BAIIA ajusté. Elle axera ses efforts à faire croître ses produits de spécialité et à valeur ajoutée, à réaliser des gains d'efficience opérationnelle et à s'assurer de répondre à la demande des clients pour ses marchandises.

La Division Aliments laitiers (USA) continuera d'optimiser son réseau national de fabrication et de logistique, de même que ses systèmes et processus. La Division axera aussi ses efforts sur la croissance de ses activités et tirera parti de la capacité de fabrication accrue qu'elle ajoute à son réseau. 

Secteur International

Le Secteur International continuera de chercher à accroître les volumes de ventes sur les marchés existants et de développer ses affaires sur d'autres marchés internationaux. Le Secteur continuera de mettre l'accent sur le contrôle des coûts et l'évaluation de l'ensemble de ses activités afin d'améliorer l'efficience opérationnelle et s'efforcera de maximiser sa flexibilité opérationnelle pour atténuer les effets des variations des conditions du marché et leur incidence sur la performance financière. Le Secteur continuera aussi de se concentrer sur l'innovation et l'optimisation de sa combinaison de produits et ses portefeuilles de clients, tant à l'échelle nationale qu'internationale.

Malgré la dévaluation du peso argentin, la Division Produits laitiers (Argentine) poursuivra ses efforts pour s'adapter aux changements de la conjoncture économique.

Alors que progresse l'exercice 2020, et en raison de la diminution de la production laitière en Australie, la Division Produits laitiers (Australie) prévoit que la concurrence accrue pour l'approvisionnement en lait cru persistera et continuera d'exercer des pressions sur les marges. Ainsi, la Division met en oeuvre des mesures complémentaires pour pallier la concurrence accrue et la baisse de la production de lait cru en Australie. Elle continuera aussi de revoir ses activités pour optimiser le réseau dont elle dispose et tirer parti de la flexibilité dont elle bénéficie sur le plan de la fabrication. La Société s'efforcera de saisir les occasions découlant du regroupement opérationnel de Murray Goulburn et de Warrnambool Cheese and Butter sous une seule plateforme.

Le 28 octobre 2019, la Société a conclu l'acquisition de l'entreprise de fromages de spécialité, qui bonifie et complémente les activités actuelles de la Division Produits laitiers (Australie). L'entreprise de fromages de spécialité produit, met en marché et distribue une grande variété de fromages de spécialité au sein d'un vaste portefeuille de marques australiennes, y compris South Cape, Tasmanian Heritage, Mersey Valley et King Island Dairy.

La Société s'attend à ce que les prix demeurent relativement stables sur les marchés internationaux du fromage et des ingrédients laitiers jusqu'à la fin du premier semestre de l'année civile 2020.

Secteur Europe

À l'exercice 2020, la Société poursuivra l'intégration de la Division Produits laitiers (Royaume-Uni) et axera ses efforts sur l'harmonisation des processus et systèmes et le partage des meilleures pratiques. La Division continuera d'effectuer des dépenses d'investissement dans ses installations de fabrication, afin d'accroître ses capacités de fabrication de fromage et de favoriser la croissance globale.

À l'heure actuelle, la Division Produits laitiers (Royaume-Uni) est une unité d'affaires axée sur le Royaume-Uni, dont la chaîne d'approvisionnement et la clientèle sont essentiellement locales, ce qui atténue l'exposition de la Division aux risques entourant le Brexit.

Progiciel de gestion intégré (PGI)

La Société poursuivra ses activités de planification, de conception et de mise en oeuvre liées à la migration vers le nouveau PGI qui a été mis en oeuvre en Argentine, à Warrnambool Cheese and Butter en Australie et dans la Division Aliments laitiers (USA). La première étape est en cours dans la Division Fromages (USA). Au cours du premier semestre de l'année civile 2020, la Société déploiera son programme de PGI au sein des activités de Murray Goulburn, qui font maintenant partie de la Division Produits laitiers (Australie), ce qui fera en sorte que les activités de la Division seront harmonisées sous un seul système. Au cours du second semestre de l'année civile 2020, la Société poursuivra également les prochaines étapes de la mise en oeuvre du PGI au sein de la Division Fromages (USA). La mise en oeuvre au sein de la Division Produits laitiers (Canada) commencera au cours de l'année civile 2021. À l'heure actuelle, la portée du programme de PGI mondial de Saputo ne comprend pas la Division Produits laitiers (Royaume-Uni), dont les activités continueront d'être exercées selon leur PGI existant.

Accords commerciaux

La Société prévoit continuer d'utiliser efficacement les quotas provisoires qu'elle s'est fait attribuer en vertu de l'Accord de Partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP) et a l'intention de se concentrer sur l'importation de produits laitiers complémentaires à l'offre de produits canadienne actuelle. Si les attributions futures de quotas d'importation de produits laitiers en vertu du PTPGP sont faites de la même façon que les attributions initiales, la Société ne prévoit pas que le PTPGP aura une incidence importante sur ses activités et elle cherchera à tirer parti des occasions d'exportations, de l'Australie et du Canada vers d'autres pays signataires.

L'Accord de libre-échange nord-américain demeurera en vigueur jusqu'à ce que le nouvel Accord Canada-États-Unis-Mexique (ACEUM) soit ratifié par les trois pays signataires. À l'heure actuelle, le Mexique est le seul pays qui a franchi cette étape. La Société n'entrevoit pas d'incidence importante sur ses activités à la suite de l'adoption officielle de l'ACEUM, pourvu que la majorité des quotas d'importation soient attribués aux transformateurs laitiers canadiens.

Enfin, la Société vise toujours à accroître l'efficience globale de tous ses secteurs et à poursuivre sa croissance, tant organique qu'au moyen d'acquisitions, et cherche sans relâche à être un exploitant plus solide et plus efficace.

INFORMATION SECTORIELLE

SECTEUR CANADA

(en millions de dollars CAD)
Exercices20202019
 T2T1T4T3T2T1
Produits1 029,4968,8924,81 059,61 047,71 011,0
BAIIA ajusté*103,298,590,0113,8104,4105,5

* Les mesures non conformes aux normes IFRS sont décrites à la rubrique « Glossaire », à la page 25 du rapport de gestion pour le deuxième trimestre de l'exercice financier 2020.

Le Secteur Canada se compose de la Division Produits laitiers (Canada).

SECTEUR USA     

(en millions de dollars CAD)
Exercices20202019
 T2T1T4T3T2T1
Produits1 792,41 757,71 616,61 678,51 618,01 594,6
BAIIA ajusté*175,4173,6134,2122,4133,8154,3

* Les mesures non conformes aux normes IFRS sont décrites à la rubrique « Glossaire », à la page 25 du rapport de gestion pour le deuxième trimestre de l'exercice financier 2020.

Principaux facteurs ayant une incidence positive (négative) sur la performance financière

(en millions de dollars CAD)
Exercices2020 2019
 T2T1 T4T3 T2 T1 
Facteurs du marché aux États-Unis*,110(8)4(19)(7)2 
Taux de change du dollar américain116 76 7 (8)

* Se reporter à la rubrique « Glossaire », à la page 25 du rapport de gestion pour le deuxième trimestre de l'exercice financier 2020.
1  Par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent.

Autres informations pertinentes

(en dollars US, sauf le taux de change moyen)  
Exercices20202019
 T2T1T4T3T2T1
Prix du bloc*      
Ouverture1,8581,6451,4301,6901,5551,530
Clôture1,9581,8581,6451,4301,6901,555
Moyenne1,9121,7111,5201,4531,6051,603
       
Prix du beurre*      
Ouverture2,4102,2552,2182,3202,2682,215
Clôture2,1282,4102,2552,2182,3202,268
Moyenne2,2842,3302,2642,2382,2642,339
       
Prix moyen du lactosérum par livre*0,3520,3700,4430,4520,3870,279
Écart*0,0290,0610,0540,0210,0950,135
Taux de change moyen du dollar américain par rapport au dollar canadien11,3201,3371,3301,3211,3071,290

* Se reporter à la rubrique « Glossaire », à la page 25 du rapport de gestion pour le deuxième trimestre de l'exercice financier 2020.
1 Selon l'information publiée par Bloomberg.

Le Secteur USA comprend la Division Fromages (USA) et la Division Aliments laitiers (USA).

SECTEUR INTERNATIONAL

(en millions de dollars CAD)
Exercices20202019
 T2T1T4T3T2T1
Produits657,0790,3695,1839,1754,7662,2
BAIIA ajusté*80,259,750,985,079,347,7

* Les mesures non conformes aux normes IFRS sont décrites à la rubrique « Glossaire », à la page 25 du rapport de gestion pour le deuxième trimestre de l'exercice financier 2020.

Principaux facteurs ayant une incidence positive (négative) sur la performance financière

(en millions de dollars CAD)
Exercices2020 2019 
 T2 T1 T4 T3 T2T1 
Réduction de valeur des stocks? ? (2)(1)?? 
Conversion des devises1(16)(10)(3)(5)?(7)

Par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent.

Le Secteur International comprend la Division Produits laitiers (Australie) et la Division Produits laitiers (Argentine).

SECTEUR EUROPE

(en millions de dollars CAD)
Exercices20202019
 T2T1T4T3T2T1
Produits186,8151,6????
BAIIA ajusté*35,626,2????

* Les mesures non conformes aux normes IFRS sont décrites à la rubrique « Glossaire », à la page 25 du rapport de gestion pour le deuxième trimestre de l'exercice financier 2020.

Le Secteur Europe comprend la Division Produits laitiers (Royaume-Uni) à la suite de l'acquisition de Dairy Crest. 


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 18:09
C'est avec beaucoup de fierté que le Réseau de développement économique et d'employabilité du Canada (RDÉE Canada) a clôt plus tôt aujourd'hui son Sommet national sur la francophonie économique en situation minoritaire. L'événement, qui a réuni près...

à 17:30
Les membres de l'Association canadienne des courtiers de fonds mutuels?(ACFM) et de l'Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières?(OCRCVM) ont adopté une résolution extraordinaire approuvant la fusion des deux organismes...

à 17:00
Les travailleurs canadiens comptent parmi les plus instruits au monde. Toutefois, les employeurs sont plutôt à la recherche de diplômés de programmes postsecondaires qui possèdent des compétences les rendant prêts à l'emploi et qui sont aptes à...

à 16:54
Aujourd'hui, les Aliments Maple Leaf Inc. (les « Aliments Maple Leaf » ou « l'entreprise ») a confirmé avoir achevé la construction de sa nouvelle usine de volaille de pointe à valeur ajoutée à London, en Ontario, un peu plus tôt que prévu. L'essai...

à 16:50
Le ministre de l'Innovation, des Sciences et de l'Industrie, l'honorable François-Philippe Champagne, a conclu sa visite au Japon, où il a représenté le gouvernement du Canada aux funérailles d'État de l'ancien premier ministre du Japon Abe Shinzo....

à 16:17
L'Autorité ontarienne de réglementation des services financiers (ARSF) renforce ces activités de surveillance des sociétés de gestion de l'assurance-vie et de l'assurance-santé (SGAVAS) et des agents titulaires de permis du secteur des assurances vie...



Communiqué envoyé le 7 novembre 2019 à 12:40 et diffusé par :