Le Lézard
Classé dans : Les affaires, L'environnement
Sujets : Affaires étrangères, Conservation / Recyclage, Enjeux environnementaux, Politique environnementale

Le Canada est à la tête de l'action mondiale pour réduire la pollution par le plastique à la COP25


MADRID, le 11 déc. 2019 /CNW/ - La pollution par le plastique étouffe nos océans, nos lacs et nos rivières. Il s'agit d'un problème planétaire qui nécessite des solutions de la même envergure. Au Sommet du G7 en juin 2018, le Canada, la France, l'Allemagne, l'Italie, le Royaume-Uni et l'Union européenne ont adopté la Charte sur les plastiques dans les océans pour démontrer leur engagement à prendre des mesures concrètes et ambitieuses pour lutter contre la pollution par le plastique.

Le ministre de l'Environnement et du Changement climatique, Jonathan Wilkinson avec les plus récents signataires de la Charte sur les plastiques dans les océans. (Groupe CNW/Environnement et Changement climatique Canada)

Depuis, la Charte a pris une ampleur considérable et rassemble désormais des gouvernements, des entreprises et des organisations de la société civile de premier plan. Ensemble, ce groupe s'est engagé à prendre des mesures pour cheminer vers une approche de gestion des matières plastiques moins exigeante en ressources et plus durable.

Aujourd'hui, à la COP25, le ministre de l'Environnement et du Changement climatique du Canada, l'honorable Jonathan Wilkinson, a salué l'appui du Chili, du Rwanda et de la Finlande ainsi que du fonds d'innovation finlandais Sitra, les plus récents signataires de la Charte sur les plastiques dans les océans.

Jusqu'à maintenant, 25 gouvernements et plus de 60 entreprises et organisations ont adhéré à la Charte.

Cette annonce a été faite lors de la COP25, à l'issue d'une série de réunions ministérielles consacrées à la réduction des plastiques dans les océans et à la lutte contre les changements climatiques.

Le ministre Wilkinson a participé au dialogue ministériel de haut niveau sur les actions en faveur des océans et du climat afin de donner un élan aux mesures qui permettront de mieux intégrer les océans dans l'action climatique internationale et d'aider les pays à respecter les engagements qu'ils ont pris dans le cadre de l'Accord de Paris. De plus, le ministre Wilkinson tiendra demain une réunion avec ses homologues des petits États insulaires en développement pour discuter de la façon dont la collaboration internationale peut aider les pays vulnérables à s'adapter aux effets des changements climatiques. 

Citations

« À l'échelle mondiale, environ huit millions de tonnes de déchets de plastique prennent le chemin des océans chaque année. C'est comme si un camion à ordures rempli de plastique se déversait dans l'océan chaque minute. Le Canada est l'un des chefs de file à la tête d'un mouvement mondial en faveur de la réduction de la pollution par le plastique grâce au leadership qu'il exerce dans le contexte de la Charte sur les plastiques dans les océans, aux investissements qu'il fait au pays, à l'aide qu'il apporte aux pays en développement dans leur combat pour remédier à ce problème et à ses actions pour faire progresser l'océanographie à l'échelle mondiale. Nous nous réjouissons de l'accent mis par le Chili sur la conservation des océans et la résilience lors de la COP25. Nous sommes ravis que le Chili, tout comme d'autres pays, ait décidé de ratifier la Charte. Une collaboration mondiale est essentielle pour préserver la santé et la biodiversité des océans. »
- L'honorable Jonathan Wilkinson, ministre de l'Environnement et du Changement climatique

« En tant que chef de file en océanographie, le Canada est heureux de collaborer avec la communauté internationale pour faire progresser la recherche et l'innovation dans ce domaine. Nous sommes déterminés à protéger nos océans et nos collectivités côtières contre les effets des changements climatiques. Ce travail important nous aidera à documenter nos moyens de préserver la santé de nos océans, d'assurer la sécurité de nos collectivités côtières et de gérer nos ressources marines de manière durable. »
- L'honorable Bernadette Jordan, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

Faits en bref

Liens connexes

Page Twitter d'Environnement et Changement climatique Canada

Page Facebook d'Environnement et Changement climatique Canada

 

SOURCE Environnement et Changement climatique Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 18:32
Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs informe la population de la fermeture temporaire d'un pont situé dans les forêts du domaine de l'État dans la MRC de Maria-Chapdelaine en raison de la crue printanière des eaux....

à 18:31
Mobilité Montréal informe les usagers de la route que des entraves majeures seront mises en place durant la longue fin de semaine de la Journée nationale des patriotes, notamment dans l'échangeur Turcot, dans l'échangeur Saint-Pierre et sur...

à 18:30
RMS®, une société de Moody's Analytics et leader mondial de la modélisation et des solutions liées aux risques, annonce qu'elle va lancer de nouvelles visions mondiales sur les risques sévères et chroniques et de leur impact sur le changement...

à 18:16
Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs informe la population que les fortes pluies des derniers jours ont entraîné la rupture de plusieurs tronçons de chemins forestiers dans les Hautes-Laurentides, dont le chemin Bazin au km 21 et le...

à 15:47
Le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) a reçu du ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. Benoit Charette, le mandat de tenir une enquête et une audience publique sur le Programme décennal...

à 15:05
Les récifs ostréicoles sont bénéfiques pour les humains et l'environnement de par l'ensemble de services écosystémiques qu'ils offrent. Une seul huître est capable de filtrer jusqu'à 240 litres d'eau par jour, ce qui engendre une amélioration de la...



Communiqué envoyé le 11 décembre 2019 à 13:33 et diffusé par :