Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujet : Affaires étrangères

Un nouveau livre révèle que Donald Trump voit l'arrestation de Meng Wanzhou comme un moyen de pression, et non comme question de justice


Déclaration de Huawei Canada :

MARHKAM, ON, le 28 juin 2020 /CNW/ - Le récent livre de l'ancien conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump révèle que, depuis le début, le président des États-Unis a considéré l'arrestation et la détention de Meng Wanzhou, directrice financière de Huawei, comme un moyen d'exercer une influence politique et non comme une affaire de justice.

Dans The Room Where it Happened, John Bolton écrit : «?Lors du dîner de Noël du 7 décembre [2018] à la Maison-Blanche, Trump a évoqué l'arrestation de Mme Meng, en invoquant la pression que cela exercerait sur la Chine. »

Selon M. Bolton, M. Trump considérait Mme Meng comme une citoyenne chinoise d'importance, «?la Ivanka Trump de la Chine?» selon les termes du président. Sa liberté pouvant être une puissante monnaie d'échange dans les négociations commerciales avec la Chine. Comme le dit Bolton : «?... Trump croyait que tout était faisable dans les négociations commerciales.?»

Le récit des événements de M. Bolton est corroboré par les commentaires publics de M. Trump quelques jours après l'arrestation de Mme Meng. Il a déclaré qu'il interviendrait politiquement dans l'affaire si cela aidait les relations entre les États-Unis et la Chine. «?Si je pense que c'est bon pour ce qui sera certainement le plus grand accord commercial jamais conclu, ce qui est très important, ce qui est bon pour la sécurité nationale, j'interviendrai certainement si je pense que c'est nécessaire?», a déclaré le président en décembre 2018.

Aux yeux de Donald Trump, les accusations contre Mme Meng ont toujours été une monnaie d'échange à utiliser pour négocier un accord commercial avec la Chine et accroître ses chances de réélection en novembre.

Cette approche imprudente et contraire à l'éthique a placé le gouvernement du Canada dans une situation extrêmement difficile, soit d'être pris au centre d'un différend qui s'intensifie entre deux puissances mondiales.

Il est du devoir du président des États-Unis de faire respecter la loi et non de la manipuler dans son propre intérêt politique. Nous appelons l'administration Trump à retirer immédiatement leurs accusations contre Meng Wanzhou.

SOURCE Huawei Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 07:00
La ministre déléguée à la Santé et aux Aînés, Sonia Bélanger, annonce aujourd'hui le renouvellement de la convention d'aide financière avec l'Université de Sherbrooke pour la poursuite des activités de la Chaire de recherche sur la maltraitance...

à 07:00
Les responsables de la direction financière oeuvrant au Québec peuvent dès maintenant soumettre leur candidature à l'édition 2023 du concours d'envergure Les As de la finance, lancé par la Section du Québec de FEI Canada. Créé en 2011, ce concours...

à 06:00
Les activités seront perturbées cette semaine à l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) alors que les 400 professionnelles et professionnels qui y travaillent, à Québec et à Montréal, entament aujourd'hui une grève de trois jours pour...

à 06:00
Après quatre séances de conciliation et trente-deux séances de négociation depuis mars 2021, le Syndicat des enseignantes et des enseignants de l'Institut de tourisme et d'hôtellerie du Québec-CSN (SEEITHQ-CSN) témoigne son impatience devant la...

à 05:00
OMERS Private Equity a conclu un accord avec EQT Infrastructure V, un fonds contrôlé par le Groupe d'investissement internationale EQT, lui donnant l'exclusivité pour l'acquisition d'une participation majoritaire dans Trescal (le « Groupe »), leader...

à 04:18
Galaxis.xyz, la boîte à outils NFT pour la création de communautés décentralisées, a officiellement lancé aujourd'hui une version bêta sur invitation seulement pour sa nouvelle plateforme de pointe qui permet aux utilisateurs non techniques de...



Communiqué envoyé le 28 juin 2020 à 13:28 et diffusé par :