Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Science et technologie, Le Covid-19
Sujets : Sondages, Opinions et Recheches, Économie, Affaires étrangères

La seconde édition du Global Business Barometer montre des améliorations bien que les cadres considèrent toujours l'économie et leurs entreprises en phase de survie


LONDRES, 30 juin 2020 /PRNewswire/ --

La sortie du type de crise que nous traversons actuellement se divise en trois grandes étapes : la survie, l'adaptation et la reprise. Le dernier sondage Global Business Barometer (GBB), mené par The Economist Intelligence Unit avec le soutien de SAS, montre que, fin mai, les cadres pensaient que nous étions encore en phase de survie, bien que beaucoup avaient déjà apporté des modifications à leurs opérations, dont certaines pourraient devenir permanentes.

Moins de pessimisme : Le baromètre des perspectives à 3 mois de l'économie mondiale est monté de 11,7 points, passant de -39,4 à -27,7. Ces chiffres montrent une nette amélioration par rapport au premier GBB d'avril, mais révèlent que la reprise pourrait se faire attendre encore longtemps. L'opinion s'est le plus améliorée en Europe (en passant de -40,5 à -27,3), suivie de près par l'Asie-Pacifique et l'Amérique du Nord. L'opinion des cadres de la région Moyen-Orient et Afrique relative à l'économie mondiale, bien qu'en hausse, ne s'est améliorée que de 6,9 points, et se trouve en bas du tableau des cinq régions couvertes par le baromètre.

Chute de l'opinion en Chine : La plus grande variation du baromètre entre avril et mai s'est produite en Chine, où les perspectives économiques à 3 mois ont chuté de 21,9 points. Lors du premier GBB en avril, il semblait que la Chine avait surmonté le pire de la pandémie de COVID-19 (ou du moins le pire de la première vague). La situation a visiblement changé du fait de la détérioration de l'opinion face à l'annonce de déclassements généralisés en Chine et à l'abandon par le gouvernement chinois de ses objectifs de PIB annuel pour la première fois depuis des décennies.

Loin des sentiers battus : À la question « Quelles mesures aimeriez-vous voir les gouvernements prendre dans les prochains mois pour remettre l'économie mondiale et les entreprises sur les rails ? », la réponse proposant de « limiter les voyages internationaux » a bondi à la première place (51 %) après avoir été en bas de liste lors de notre dernier GBB. Cette solution arrive devant des options telles que la relance budgétaire directe axée sur le consommateur et les réductions d'impôts. Maintenant que les restrictions de voyage ont fait leurs preuves à de nombreuses occasions contre la propagation de la pandémie, nous observons un mélange de résignation et d'adaptation parmi les cadres sur cette question.

Accepter la situation : Le pourcentage de répondants à l'enquête GBB estimant que la reprise économique mondiale prendra de « 3 à 5 ans » a légèrement augmenté. En mai, il était de 37,2 % contre 30,8 % en avril. Toutes les autres options sont restées plus ou moins stables.

À propos du sondage

Le Global Business Barometer évalue l'opinion face aux événements actuels et à l'incertitude des marchés financiers, et explore la manière dont les entreprises font face aujourd'hui et se préparent pour l'avenir.

À propos de The Economist Intelligence Unit

The Economist Intelligence Unit est la branche de The Economist Group dédiée au leadership éclairé, à la recherche et à l'analyse. Elle est également leader mondial en matière de renseignements économiques mondiaux destinés aux cadres. Elle met en lumière des perspectives nouvelles et prospectives grâce à un réseau de plus de 650 analystes et éditeurs experts dans 200 pays à travers le monde. Pour davantage d'informations, veuillez consulter le site www.eiuperspectives.economist.com ou suivre les comptes Twitter, LinkedIn et Facebook de The Economist Intelligence Unit.

À propos de SAS

SAS est le leader de l'analyse. Grâce à ses logiciels ainsi que ses services innovants, SAS aide et encourage ses clients du monde entier à transformer des données en renseignements. SAS vous donne THE POWER TO KNOW® (la puissance du savoir).

Logo - https://mma.prnewswire.com/media/805745/EIU_Logo.jpg


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 02:30
AIDS Healthcare Foundation (AHF) est déçue que le représentant américain au commerce (USTR) ait mis un frein aux négociations internationales qui visaient à élargir l'accès aux diagnostics et aux traitements de COVID-19 en levant les protections des...

6 déc 2022
BioVaxys Technology Corp. (FRA : 5LB) (« BioVaxys » ou la « Société ») a le plaisir d'annoncer que Kenneth Kovan, cofondateur, président et directeur des opérations, fera une présentation lors de la MedInvest Oncology Investor Conference qui se...

6 déc 2022
IonQ , un leader de l'industrie de l'informatique quantique, a annoncé aujourd'hui que son équipe de direction scientifique présentera les résultats de son projet de modèle de chimie des batteries avancées avec Hyundai Motor Company lors de la...

6 déc 2022
IonQ , un leader de l'industrie de l'informatique quantique, a annoncé aujourd'hui les prochaines étapes de son partenariat avec Hyundai Motor Company pour développer les véhicules du futur. Hyundai Motor Company et IonQ travailleront au...

6 déc 2022
Hut 8 Mining Corp. (« Hut 8 » ou « la Société »), un des principaux pionniers de l'extraction d'actifs numériques axés sur l'innovation et un fournisseur d'infrastructures informatiques de haute performance en Amérique du Nord, a ajouté...

6 déc 2022
Exscientia plc a souligné aujourd'hui de nouvelles données permettant d'identifier les patients les plus susceptibles de répondre à l'antagoniste de son récepteur A2A , l'EXS-21546 (?546) ainsi que le lien avec une incidence possible de l'adénosine...



Communiqué envoyé le 30 juin 2020 à 03:00 et diffusé par :