Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujet : Première Nation

Pensionnats autochtones : Nos enfants ont assez souffert


WENDAKE, QC, le 1er sept. 2020 /CNW Telbec/ - C'est avec enthousiasme, mais non sans oublier les tragédies du passé, que l'Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador (APNQL) et la Commission de la santé et des services sociaux des Premières Nations du Québec et du Labrador (CSSSPNQL) ont accueilli l'initiative du gouvernement fédéral à propos des pensionnats autochtones. En effet, plus tôt dans la journée, les ministres Wilkinson et Bennett ont annoncé la désignation de lieux historiques nationaux pour les pensionnats, en commençant par le Manitoba et la Nouvelle-Écosse. Rappelons qu'il s'agissait d'un des 94 appels à l'action de la Commission de vérité et réconciliation. Le gouvernement et la population canadienne ont un devoir de mémoire envers cet épisode grandement tragique, et ce geste en est un dans la bonne direction.

Pendant plus d'un siècle, le gouvernement du Canada a subventionné l'éducation de 150 000 jeunes autochtones envoyés dans près de 130 établissements. La perte d'identité, de la langue et de la culture est inestimable, tout comme les séquelles psychologiques et sociologiques occasionnées par les pensionnats.

« Malheureusement, bien que des progrès aient été réalisés au cours des dernières années, force est de constater qu'il reste encore du travail à faire pour assurer le mieux-être de nos enfants et de nos familles. À titre d'exemple, le taux d'enfants des Premières Nations placés par le Directeur de la protection de la jeunesse (DPJ) est près de huit fois plus élevé que celui des enfants non autochtones. Visiblement, quelque chose ne va pas dans ce système », indique le président du conseil d'administration de la CSSSPNQL, Derek Montour.

« Nous saluons aujourd'hui les actions posées par le gouvernement du Canada, qui admet que ses politiques coloniales ont causé énormément de souffrance à nos populations. Maintenant, ce que l'on veut, c'est que le Québec reconnaisse enfin la compétence de nos autorités en matière de services à l'enfance et à la famille. C'est le seul moyen de garantir des services culturellement adaptés, qui prennent en compte la réalité et les particularités propres à nos nations », renchérit Lance Haymond, chef par intérim de l'APNQL.

Les deux organisations profitent donc de l'annonce d'aujourd'hui pour inviter le gouvernement provincial à cesser de contester par renvoi à la Cour d'appel la constitutionnalité de la Loi concernant les enfants, les jeunes et les familles des Premières Nations, des Inuits et des Métis (C-92), entrée en vigueur le 1er janvier 2020. Elles proposent plutôt au Québec de travailler de pair avec les gouvernements des Premières Nations. L'histoire le démontre; les enfants autochtones ont assez souffert. Maintenant, il est temps de poser des actions concrètes pour leur assurer un avenir prometteur.

À propos de l'APNQL
L'Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador est l'organisme politique qui regroupe 43 chefs des Premières Nations au Québec et au Labrador.

À propos de la CSSSPNQL
La Commission de la santé et des services sociaux des Premières Nations du Québec et du Labrador est un organisme à but non lucratif qui accompagne les Premières Nations au Québec dans l'atteinte de leurs objectifs en matière de santé, de mieux-être, de culture et d'autodétermination.

SOURCE Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 11:00
Les plus récentes données sur l'évolution de la COVID-19, pour les dernières 24 heures, au Québec, font état de : 956 nouveaux cas, pour un total de 1?094?816 personnes infectées*?;0 nouveau décès rapporté dans les 24 dernières heures, pour un total...

à 10:00
Les Garanties collectives de la Sun Life lancent un nouveau programme d'aide aux employés (PAE) à l'intention de ses Clients du Canada. La nouvelle plateforme du PAE, accessible par le service Soins virtuels Lumino Santé, offre aux participants des...

à 09:05
Pfizer Canada annonce aujourd'hui que CIBINQOMD (abrocitinib) est homologué par Santé Canada pour le traitement de la dermatite atopique modérée ou sévère réfractaire, y compris pour le soulagement du prurit, chez les patients âgés de 12 ans ou plus...

à 07:30
Thérapeutique Knight inc. («?Knight?»), société pharmaceutique spécialisée panaméricaine (hors États-Unis), a annoncé aujourd'hui que sa filiale brésilienne, United Medical Ltd., assure l'entièreté des activités commerciales et relance AKYNZEO®...

à 07:30
Shanghai Electric (HKEX :  2126), une entreprise de biotechnologie indépendante et innovante qui se concentre sur l'élaboration, la fabrication et la commercialisation de produits d'immunothérapie cellulaire, a annoncé le lancement d'un essai...

à 07:30
JW Therapeutics (HKEX: 2126), une société de biotechnologie indépendante et avant-gardiste axée sur le développement, la fabrication et la commercialisation de produits d'immunothérapie cellulaire, a annoncé le lancement de l'étude clinique de phase...



Communiqué envoyé le 1 septembre 2020 à 20:20 et diffusé par :