Le Lézard
Sujets : Droit / Problèmes légaux, MAT

/C O R R E C T I O N de la source -- Royal Canadian Mounted Police "O" Division/


Dans le communiqué Quatre hommes accusés d'importation illégale d'armes à feu et d'exportation illégale de cannabis cultivé illégalement en traversant la frontière canado-américaine par hélicoptère, diffusé le 09-Sep-2020 par Royal Canadian Mounted Police "O" Division sur le fil de presse CNW, la compagnie avise qu'une erreur s'est glissée dans (user enters the information). "Quatre hommes accusés d'importation illégale d'armes à feu et d'exportation illégale de cannabis cultivé illégalement en traversant la frontière canado-américaine par hélicoptère" aurait dû être "Quatre hommes accusés d'exportation illégale de cannabis cultivé illégalement en traversant la frontière canado-américaine par hélicoptère". La copie complète et corrigée suit :

Quatre hommes accusés d'exportation illégale de cannabis cultivé illégalement en traversant la frontière canado-américaine par hélicoptère

TORONTO, le 9 sept. 2020 /CNW/ - Suite à une enquête d'une durée de 16 mois menée conjointement avec le Homeland Security Investigations des États-Unis, des membres de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) en Ontario et au Québec, avec l'aide de l'équipe de police provinciale conjointe dirigée par la Police provinciale de l'Ontario (PPO), ont exécuté six (6) mandats de perquisition dans la région du Grand Toronto (RGT) et au Québec. Ces mandats ont mené à la saisie d'une quantité d'armes de poing à autorisation restreinte et interdites présumées, de plus de 800 plantes de cannabis et de cannabis séché provenant d'une installation illégale de culture, et d'environ 400 grammes de cocaïne présumée.

On a constaté que le groupe cultivait du cannabis en dehors du cadre réglementaire de Santé Canada dans la région du Grand Toronto. À plusieurs reprises, le groupe a utilisé un hélicoptère Jet Ranger pour franchir la frontière canado-américaine avec le cannabis cultivé illégalement entre les points d'entrée à basse altitude afin d'éviter d'être détecté. L'hélicoptère, un camion et une remorque ont été saisis à titre de biens infractionnels. Une enquête sur l'origine des armes de poing est en cours.

Des agents de la GRC de l'unité Crimes graves et Crime organisé du Détachement régional de Hamilton-Niagara ont arrêté les individus suivants :

Kamal Deep Bassan, 36 ans, de Vaughan, en Ontario;

Ramindejit Assi, 25 ans, de Burlington, en Ontario;

Derek Chi-Yeung Ng, 40 ans, d'East Gwillimbury, en Ontario;

Parmjot Saini, 30 ans, de Woodbridge, en Ontario.

Les quatre individus font conjointement face aux chefs d'accusation suivants :

Raminderjit Assi fait également face aux chefs d'accusation suivants :

Derek Ng fait également face aux chefs d'accusation suivants :

Parmjot Saini fait également face aux chefs d'accusation suivants :

« Le succès de l'enquête est attribuable aux efforts diligents des agents de la GRC, des analystes et de nos partenaires, notamment le Homeland Security Investigations des États-Unis, l'Air and Marine Operations des États-Unis, la patrouille frontalière des États-Unis et l'équipe de police provinciale conjointe dirigée par la Police provinciale de l'Ontario. La GRC vise toujours à lutter contre le crime organisé transnational et à veiller à la sécurité de ses citoyens en empêchant que des produits illicites se retrouvent dans les rues et dans les mains de ces groupes », a déclaré Ann Koenig, inspectrice du Détachement régional de Hamilton-Niagara de la GRC

« Ce grand bouleversement a permis de confisquer 18 armes à feu d'une organisation criminelle qui représentait une menace importante pour les collectivités canadiennes et qui a effrontément exploité notre frontière commune par voie aérienne, a affirmé Michael Buckley, attaché, Homeland Security Investigations des États-Unis, ambassade des États-Unis à Ottawa. « Le succès notable de cette enquête résulte du partenariat international d'application de la loi entre la Gendarmerie royale du Canada, le Homeland Security Investigations des États-Unis, l'Air and Marine Operations des États-Unis et la patrouille frontalière des États-Unis. »

La GRC tient également à remercier le Centre d'analyse des opérations et déclarations financières du Canada, l'Agence des services frontaliers du Canada, Santé Canada et le Groupe de gestion juricomptable de leur collaboration au cours de la durée de l'enquête.

Quiconque détient des renseignements relatifs à des activités criminelles est invité à communiquer avec le service de police de sa localité; avec la GRC, en composant le 1 800 387-0020; ou avec Échec au crime, au 1 800 222-TIPS.

SOURCE Gendarmerie royale du Canada



Communiqué envoyé le 11 septembre 2020 à 10:57 et diffusé par :