Le Lézard
Classé dans : Le Covid-19
Sujets : Première Nation, CFG

Coup d'envoi des consultations en vue de mettre en oeuvre la Loi sur les langues autochtones


La mise en oeuvre de la Loi sur les langues autochtones demeure une priorité

GATINEAU, QC, le 28 sept. 2020 /CNW/ - La mise en oeuvre de la Loi sur les langues autochtones -- ayant pour objet de soutenir les peuples autochtones dans leurs efforts visant à se réapproprier, à revitaliser, à préserver et à renforcer les langues autochtones -- demeure en tête des priorités du gouvernement du Canada.

L'honorable Steven Guilbeault, ministre du Patrimoine canadien, a annoncé aujourd'hui que le gouvernement du Canada amorçait une étape essentielle pour faire progresser la mise en oeuvre de la Loi sur les langues autochtones en entreprenant une série de consultations en ligne dans l'ensemble du Canada. Cela permettra au ministre de s'acquitter d'une importante obligation en vertu de la Loi : consulter directement les Autochtones relativement à la nomination d'un commissaire aux langues autochtones et d'au plus trois directeurs, lesquels composeront le Bureau du commissaire aux langues autochtones. Par ailleurs, les personnes consultées pourront donner leur point de vue sur le modèle de financement qui répondrait le mieux aux besoins des Premières Nations, des Inuit et de la Nation métisse lorsqu'il s'agit de se réapproprier, de revitaliser, de préserver et de renforcer les langues autochtones.

Le gouvernement du Canada sera l'hôte de près de 40 séances de consultation en ligne avec des Autochtones de partout au pays. Ces séances s'inscrivent dans la foulée des consultations en personne enclenchées en mars à Whitehorse (Yukon). Les séances en personne n'étant plus possibles en raison de la pandémie de COVID-19, le mode virtuel a donc été retenu pour la suite des choses. Un questionnaire est aussi disponible en ligne de sorte que le ministre puisse entendre tous les intéressés, notamment les aînés, les jeunes, les personnes handicapées, les femmes, les hommes, et les personnes bispirituelles et LGBTQ d'origine autochtone. Le gouvernement du Canada travaille de concert avec l'Assemblée des Premières Nations, Inuit Tapiriit Kanatami et le Ralliement national des Métis à préparer les séances de consultation et à mettre en oeuvre la Loi, comme le prévoit la Loi.

À l'instar de la majorité des postes nommés par le gouverneur en conseil, un comité de sélection sera créé pour mener à bien le processus de nomination concernant les postes de commissaire et de directeurs aux langues autochtones. Dans un esprit de réconciliation, le comité de sélection comprendra des représentants des Premières Nations, des Inuit et de la Nation métisse.

Au début de 2021, le gouvernement du Canada organisera un symposium virtuel sur les langues autochtones. Une vaste gamme d'experts nationaux et internationaux y seront conviés pour partager leurs connaissances et les meilleures pratiques dans le domaine de la revitalisation des langues autochtones. Le gouvernement du Canada collabore avec l'Assemblée des Premières Nations, Inuit Tapiriit Kanatami et le Ralliement national des Métis à préparer le symposium. 

Citations

« Les Autochtones sont les mieux placés pour savoir comment se réapproprier leurs langues, les revitaliser, les préserver et les renforcer. C'est pourquoi notre gouvernement travaille en étroite collaboration avec des partenaires autochtones pour veiller à ce que cela soit fait correctement. Les séances de consultation et le symposium sur les langues autochtones sont essentiels à la mise en oeuvre réussie de la Loi sur les langues autochtones afin de promouvoir et de revitaliser les langues autochtones et de renforcer nos relations avec les partenaires et les communautés autochtones. »

-- L'honorable Steven Guilbeault, ministre du Patrimoine canadien

Les faits en bref

La Loi sur les langues autochtones, élaborée en concertation avec les peuples autochtones, a reçu la sanction royale le 21 juin 2019.

La Loi sur les langues autochtones établit le Bureau du commissaire aux langues autochtones, formé d'un commissaire et d'au plus trois directeurs nommés par le gouverneur en conseil. Le Bureau sera une institution indépendante et ne fera pas partie de l'administration fédérale.

Les séances de consultation virtuelles utiliseront des solutions technologiques comme la vidéoconférence et la téléconférence. Bien que ces approches soient actuellement nécessaires pour assurer la sécurité de tous et respecter les recommandations en matière de santé publique, les activités en personne, plus traditionnelles, ne seront pas supprimées à long terme.

Le symposium permettra de créer des réseaux nationaux et internationaux pour soutenir la réappropriation, la revitalisation, la préservation et le renforcement des langues autochtones. Il sera ouvert sur le monde, car on y comparera divers points de vue qui enrichiront les débats, compléteront les consultations et orienteront la réflexion des participants au sujet de la Décennie des langues autochtones à venir.

Afin de soutenir la mise en oeuvre de la Loi sur les langues autochtones, le budget de 2019 comprenait un investissement de 333,7 millions de dollars sur cinq ans, dès 2019-2020, et de 115,7 millions par année par la suite.

Produits connexes

Le gouvernement du Canada consulte les peuples autochtones en vue d'appliquer la Loi sur les langues autochtones

Liens connexes

Loi sur les langues autochtones

À vous la parole! Consultations sur la mise en oeuvre de la Loi sur les langues autochtones

SOURCE Patrimoine canadien


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 17:50
VBI Vaccines Inc. (VBI), une société biopharmaceutique orientée vers l'immunologie, à la recherche d'une prévention et d'un traitement puissants des maladies, annonce aujourd'hui que les nouvelles données de l'analyse de suivi pour un sous-type de...

à 17:46
Les membres des médias sont invités à se joindre à l'honorable Marco Mendicino, ministre de la Sécurité publique, pour faire une annonce concernant l'aide fédérale pour les organisations de première ligne dans la lutte contre la violence liée aux...

à 17:43
Les représentantes et représentants des médias sont conviés à une conférence de presse au cours de laquelle le directeur national de santé publique, Dr Luc Boileau, fera le point sur l'évolution de la situation actuelle de la COVID-19 au Québec. Pour...

à 17:42
Bénéfice net atteignant 477,7 millions $, ou 0,46 $ par action sur une base diluée pour le quatrième trimestre de l'exercice 2022, comparativement à 563,9 millions $, ou 0,52 $ par action sur une base diluée, pour le quatrième trimestre de l'exercice...

à 17:35
La Compagnie Pétrolière Impériale Limitée (TSE : IMO, NYSE American : IMO) a annoncé aujourd'hui qu'avec ExxonMobil Canada, elle a conclu un accord avec Whitecap Resources Inc. pour la vente de XTO Energy Canada, qui est détenue conjointement par...

à 17:26
Le retour au travail signifie que les Canadiens qui ont déménagé pendant la pandémie prévoient de prendre le volant sur de plus longues distances, selon un nouveau rapport d'Aviva Canada....



Communiqué envoyé le 28 septembre 2020 à 13:12 et diffusé par :