Le Lézard
Sujets : Première Nation, CFG

Le gouvernement du Canada dépose un projet de loi pour instaurer la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation


Cette journée nationale visera à honorer les survivants, leur famille et leur communauté, et à s'assurer que la commémoration publique de l'histoire et des séquelles des pensionnats demeure au coeur du processus de réconciliation

OTTAWA, ON, le 29 sept. 2020 Le gouvernement du Canada est déterminé à favoriser la réconciliation et à s'assurer que la tragique histoire et les séquelles des pensionnats ne tombent jamais dans l'oubli.

Aujourd'hui, l'honorable Steven Guilbeault, ministre du Patrimoine canadien, a annoncé que le gouvernement entreprenait une importante étape dans la mise en oeuvre de l'appel à l'action no 80 de la Commission de vérité et réconciliation en déposant le projet de loi C-5. Ce projet de loi a pour but d'instaurer une journée nationale de la vérité et de la réconciliation qui sera, pour les employés assujettis à la réglementation fédérale, un jour férié observé le 30 septembre.

Sous réserve que ce projet de loi reçoive la sanction royale, la nouvelle journée nationale permettra d'honorer les survivants des pensionnats, leur famille et leur communauté. Elle fera aussi en sorte que la commémoration publique des séquelles et de l'histoire tragique et douloureuse des pensionnats demeure au coeur du processus de réconciliation.

Cette annonce importante prend appui sur le budget de 2019, dans lequel 7 millions de dollars sur deux ans sont destinés aux communautés de partout au pays pour qu'elles commémorent l'histoire et les séquelles des pensionnats. En 2019-2020, le gouvernement du Canada a investi dans six projets nationaux de grande envergure visant à sensibiliser la population à ce sombre chapitre de l'histoire canadienne.

Citations

« Nous avons pris des mesures en réponse aux appels à l'action de la Commission de vérité et réconciliation. Toutefois, nous savons que le pays a encore beaucoup de chemin à faire sur la voie de la réconciliation, qui passe notamment par la reconnaissance des préjudices causés par les pensionnats. Après l'instauration de la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation, nous disposerons chaque année d'un jour pour nous recueillir et honorer les survivants des pensionnats, et veiller à ce qu'ils ne tombent jamais dans l'oubli. »

-- L'honorable Steven Guilbeault, ministre du Patrimoine canadien

« Nous remercions les commissaires de la Commission de vérité et réconciliation d'avoir tracé la voie à suivre pour tous les Canadiens et Canadiennes. Aujourd'hui est une nouvelle étape dans notre parcours pour faire avancer la réconciliation, réparer les torts historiques et réfléchir à la manière dont nous pouvons construire un Canada plus inclusif. Une Journée nationale de la vérité et de la réconciliation garantira que notre histoire commune ne sera pas oubliée. Faire progresser la réconciliation avec les membres des Premières Nations, les Inuits et les Métis exige de tous les Canadiens qu'ils écoutent, apprennent et agissent. »

-- L'honorable Carolyn Bennett, ministre des Relations Couronne-Autochtones

« Le système des pensionnats est une tragédie nationale née du colonialisme et mise de l'avant par un racisme systématique. Reconnaître ce passé et sensibiliser les Canadiens et Canadiennes aux expériences des enfants autochtones dans ces pensionnats permettra de ne jamais oublier cette histoire. C'est une étape importante pour réparer les torts du passé. L'introduction du projet de loi C-5 est un pas en avant dans le processus de guérison des survivants qui ont subi des préjudices dans le cadre du système des pensionnats géré par le gouvernement fédéral. Aujourd'hui est un jour de commémoration, un jour où les Canadiens et Canadiennes peuvent espérer un avenir meilleur tout en reconnaissant un passé honteux. Bannissons à jamais l'idéologie raciste qui a permis à ce système d'exister et d'être mis en oeuvre. Rendons hommage aux enfants qui ont survécu aux pensionnats et à ceux et celles qui n'y ont pas survécu en travaillant ensemble à renouveler un partenariat fondé sur le respect, le dialogue et la reconnaissance des droits ».

-- L'honorable Marc Miller, ministre des Services aux Autochtones

« En reconnaissant une Journée nationale de la vérité et de la réconciliation, tous les Canadiens pourront réfléchir, apprendre, faire leur deuil et prendre des mesures collectives en faveur de la réconciliation. Aujourd'hui, nous franchissons une nouvelle étape importante en suivant ensemble ce chemin commun. »

-- L'honorable Daniel Vandal, ministre des Affaires du Nord??

« Une journée nationale de la vérité et de la réconciliation donnerait aux travailleurs sous réglementation fédérale l'occasion de participer à des activités éducatives et commémoratives. Cela contribuera à faire en sorte que l'histoire et les séquelles des pensionnats demeurent un élément essentiel du processus de réconciliation. »

-- L'honorable Filomena Tassi, ministre du Travail

Les faits en bref

Quand elle aura reçu la sanction royale, la loi permettra d'instaurer la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation qui sera, pour les employés sous réglementation fédérale du secteur privé et du secteur public fédéral, un jour férié observé le 30 septembre.

L'appel à l'action no 80 de la Commission de vérité et réconciliation exhorte le gouvernement fédéral à instaurer, en collaboration avec les peuples autochtones, une journée nationale de la vérité et de la réconciliation en tant que jour férié. La date du 30 septembre a été retenue, car elle s'appuie sur l'élan populaire de la Journée du chandail orange, déjà connue comme un jour visant à commémorer l'histoire et les séquelles des pensionnats et à faire avancer la réconciliation.

Le Centre national pour la vérité et la réconciliation accueille de façon permanente l'ensemble des déclarations, documents et autre matériel rassemblés par la Commission de vérité et réconciliation du Canada.

Le gouvernement du Canada demeure déterminé à mettre pleinement en oeuvre les 76 appels à l'action qui font partie de ses responsabilités (sur un total de 94).

Liens connexes

Projet de loi C-5

SOURCE Patrimoine canadien



Communiqué envoyé le 29 septembre 2020 à 15:53 et diffusé par :