Le Lézard
Sujet : Première Nation

Voies vers la réconciliation


Un programme d'éducation apporte un nouvel éclairage sur l'histoire des pensionnats

OTTAWA, ON, le 30 sept. 2020 /CNW/ - La Convention de règlement relative aux pensionnats indiens de 2007 a entrainé la reconnaissance de 139 écoles fréquentées par environ 150 000 personnes des Premières nations et des Métis. Cette vérité a provoqué des ondes de choc partout au Canada et a révélé un sombre chapitre dans l'histoire canadienne. Pourtant, cela n'est que le tout début de tout ce que les Canadiens doivent apprendre et reconnaitre en ce qui concerne le passé colonial du Canada et l'utilisation de « l'éducation » dans la tentative d'assimilation des enfants autochtones. Afin de rehausser la sensibilisation sur des aspects de l'histoire du système de pensionnats qui ne sont pas encore correctement reconnus, la Société géographique royale du Canada (SGRC) lance le programme d'apprentissage Voies vers la réconciliation. Ce programme sans précédent, qui comprend un site Web et une série de ressources éducatives élaborées à partir de témoignages directs de survivants de pensionnats, a été financé par le ministère du Patrimoine du gouvernement du Canada.

Voies vers la réconciliation offre aux enseignants et au grand public des possibilités d'apprentissage qui portent sur les récits de Leah Idlout, Clara Clare et Mike Durocher, trois survivants qui ont raconté l'expérience d'être déplacés de leurs collectivités et obligés d'adopter les coutumes des colons européens. Ce qui distingue ce programme est l'intégration de cartes, de témoignages personnels, de photographies, d'enregistrements audio et de documentaires liés aux 61 pensionnats qui n'ont pas été reconnus dans la Convention. Voies vers la réconciliation donne à tous les Canadiens l'occasion d'approfondir leur compréhension de la vérité concernant les pensionnats et de renforcer leurs efforts vers la réconciliation.

« Même après six ans de la Commission de vérité et réconciliation du Canada, la décennie d'activisme de survivants qui a mené à son instauration, et les milliers de témoignages courageusement partagés pour tous nous éduquer, il y a encore beaucoup à apprendre et à reconnaitre, signale Charlene Bearhead, directrice de la réconciliation à la SGRC. Voies vers la réconciliation met en lumière 61 pensionnats non reconnus dans la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens et priorise les expériences des survivants de ces pensionnats. À Canadian Geographic, nous sommes honorés d'agir en tant qu'intermédiaire pour partager ces récits de survivants sacrés ainsi que les prochaines étapes dans la quête de la vérité et réconciliation liées à cette partie encore grandement méconnue de notre histoire collective et coloniale. »

Ce programme, et sa croissance prévue qui comprendra des récits et composantes audiovisuelles supplémentaires, fournit à tous les Canadiens un ancrage pour faire progresser la réconciliation entre les collectivités des peuples autochtones et non autochtones. Voies vers la réconciliation invite les survivants de tous les pensionnats, ainsi que ceux forcés ou contraints de quitter leurs domiciles dans le même système d'éducation coloniale, à raconter leurs propres expériences et perspectives. Les membres du public qui souhaitent partager leurs histoires sont encouragés à communiquer avec nous à cette adresse : pathstoreconciliation@canadiangeographic.ca.

Au sujet de la Société géographique royale du Canada

La Société géographique royale du Canada a été fondée en 1929, et son important mandat consiste à enrichir les connaissances sur le Canada pour les Canadiens et le monde entier. Au cours des 90 dernières années et sous le patronage du gouverneur général, la Société a guidé les efforts pour renforcer une appréciation approfondie du patrimoine naturel, culturel et social du Canada. Bien que célèbre grâce à sa publication emblématique, la revue Canadian Geographic, la Société gère également un programme national d'éducation de la maternelle à la douzième année, elle soutient les expéditions canadiennes et elle donne des subventions et des bourses à la recherche géographique de pointe.

Suivez-nous sur les médias sociaux : @RCGS_SGRC

SOURCE Société géographique royale du Canada



Communiqué envoyé le 30 septembre 2020 à 13:31 et diffusé par :