Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Santé, Le Covid-19
Sujets : Nouvelles - Monde du travail, Plaidoyer (politique)

Semaine nationale de la santé et de la sécurité du travail - COVID-19 : le gouvernement doit dépoussiérer d'urgence les lois en matière de santé et sécurité au travail


MONTRÉAL, le 17 oct. 2020 /CNW Telbec/ - Deux vagues de pandémie de COVID-19 qui frappent : jamais nos milieux de travail n'auront été aussi fortement soumis aux multiples défis que représente la santé-sécurité au travail (SST). Nos 300?000 membres doivent adapter leur quotidien et placer la SST au centre de leurs préoccupations. Or, il s'agit d'une responsabilité partagée.

«?Je veux inciter les travailleuses et les travailleurs du Québec à se protéger, mais aussi à être très vigilants face aux employeurs pour que ceux-ci fournissent les équipements de protection individuelle adéquats. Il est primordial de défendre le droit de travailler sans risquer sa vie ou celle de nos proches?», martèle Jean Lacharité, vice-président de la CSN.

Le Québec en queue de peloton

Pour accroître la protection des travailleuses et des travailleurs, le gouvernement Legault doit agir de toute urgence. «?Je demande au ministre du Travail, Jean Boulet, de déposer au plus vite les projets de loi qu'il devait présenter en 2019 afin de moderniser la Loi sur la santé et la sécurité du travail (LSST) et la Loi sur les accidents du travail et les maladies professionnelles (LATMP). Ces deux lois doivent être dépoussiérées sans délai?», exhorte Jean Lacharité.

En effet, si le Québec agissait en réel précurseur dans les années 80 en matière de SST, nous traînons désormais en queue de peloton. Aujourd'hui, 75 % des travailleuses et travailleurs ne sont pas protégés par les mécanismes de prévention législatifs. Aussi, alors que le monde du travail change à la vitesse grand V, la liste des maladies professionnelles reconnues n'a été ni revue ni mise à jour depuis son adoption en 1985. Par exemple, les maladies à caractère psychologique n'y figurent même pas.

Du 18 au 24 octobre, lors de la Semaine nationale de la santé et de la sécurité du travail (semaineSST.org), la CSN réitère l'importance d'adopter des mesures préventives visant l'élimination des dangers à la source. En ce sens, la réforme des lois est un allié incontournable.

À propos

Fondée en 1921, la CSN regroupe 300?000 travailleuses et travailleurs des secteurs public et privé, et ce, dans l'ensemble des régions du Québec.  

SOURCE CSN


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 14:34
Depuis le début de la pandémie de COVID-19, le gouvernement du Canada a versé des fonds conséquents afin d'accroître les protections des travailleurs étrangers temporaires, de prévenir la propagation du virus et de remédier aux éclosions dans les...

à 14:25
Placements Mackenzie a annoncé aujourd'hui les distributions en espèces mensuelles d'octobre 2020 pour ses fonds négociés en bourse (« FNB ») indiqués ci-dessous qui se négocient à la Bourse de Toronto et à la NEO Bourse Aequitas (NEO). Les porteurs...

à 14:18
Removery, la plus grande chaîne de détatouage au monde, prend de l'expansion dans les régions du Midwest et du nord-est des États-Unis pour répondre à la demande du marché. L'entreprise a fait l'acquisition de l'organisation Vamoose Tattoo Removal,...

à 13:43
Investissement Québec invite les représentants des médias à assister au Forum Productivité innovation, le vendredi 30 octobre 2020, de 8 h 30 à 11 h 30....

à 13:04
Dans le cadre du programme Un emploi en sol québécois, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) est fière d'annoncer la transformation numérique de ses opérations et l'ajout de nouvelles régions grâce à celle-ci. En effet, les...

à 13:00
Le 21 octobre 2020, le Tribunal administratif des marchés financiers (le « TMF ») a entériné l'accord intervenu entre l'Autorité des marchés financiers (l'« Autorité ») et les intimés Max Assurance inc. et Aurélie Heurtebize, puis a imposé des...



Communiqué envoyé le 17 octobre 2020 à 07:00 et diffusé par :