Le Lézard
Sujets : Prix et Récompenses, Femme, Première Nation

Commémoration du 6 décembre 1989 - Brielle Chanae Thorsen, lauréate de la bourse de 30 000 $ de l'Ordre de la rose blanche offerte par Polytechnique Montréal


MONTRÉAL, le 3 déc. 2020 /CNW/ - Brielle Chanae Thorsen est la lauréate de la bourse de 30 000 $ de l'Ordre de la rose blanche offerte par Polytechnique Montréal. Originaire de Cochrane, près de Calgary, en Alberta, Brielle détient un baccalauréat en génie mécanique et mathématiques appliquées de l'Université Queen's de Kingston, en Ontario, où elle poursuit ses études pour obtenir une maîtrise en génie mécanique. Mona Nemer, scientifique en chef du Canada, était l'invitée d'honneur de la sixième cérémonie de l'Ordre de la rose blanche, tenue exceptionnellement cette année en mode virtuel.

Au fil des ans, les roses blanches sont devenues le symbole des activités de commémoration de la tragédie du 6 décembre 1989, qui coûta la vie à 14 jeunes femmes et en blessa plusieurs autres. Lors du 25e anniversaire de commémoration, Polytechnique Montréal a créé l'Ordre de la rose blanche en hommage aux victimes, de même qu'aux blessés, aux familles, aux professeurs, aux employés et aux étudiants qui se sont retrouvés au coeur du drame. Cette bourse est remise annuellement par la direction de Polytechnique Montréal à une étudiante canadienne en génie qui désire poursuivre ses études en génie aux cycles supérieurs (maîtrise ou doctorat), dans l'établissement de son choix, au Canada ou ailleurs dans le monde. Nathalie Provost, blessée lors des événements du 6 décembre, est l'une des marraines de cette bourse.

« Nous sommes très fiers de dire qu'à l'automne 2020, la proportion des femmes dans nos programmes de baccalauréat en génie dépasse les 29 %, alors qu'en 1989, les femmes comptaient pour 17 % de la clientèle étudiante de Polytechnique. Aujourd'hui, elles atteignent ou dépassent la parité dans certaines spécialités comme le génie biomédical et le génie chimique », souligne Philippe A. Tanguy, directeur général de Polytechnique Montréal.             

« Il est important de garder en mémoire les femmes qui nous ont précédées, notamment les victimes et les survivantes du drame de Polytechnique. Nous devons tous avoir une chance égale de poursuivre une carrière enrichissante sans être victimes de discrimination ou de violence, peu importe notre genre, notre race, notre sexualité ou notre religion », affirme Brielle Chanae Thorsen, lauréate.

« Je souhaite suivre les traces de mon père, lui aussi ingénieur. À travers mon parcours académique, j'ai eu l'occasion d'explorer différentes facettes du génie mécanique. Je suis maintenant en mesure faire un choix éclairé sur ce qui m'anime le plus, soit me spécialiser en énergie durable. Je suis une forte nehiyaw iskwew (femme crie) et une ingénieure audacieuse. Je compte mettre à profit mes connaissances pour les communautés autochtones du nord du pays et diriger ma propre entreprise », poursuit-elle.

Les critères d'évaluation de la bourse de l'Ordre de la rose blanche reposent sur le dossier académique (30 %), les réalisations techniques (35 %) et les réalisations non techniques (35 %). Le comité de sélection, mis sur pied par Polytechnique Montréal, est composé des doyens des facultés de génie de l'Université de Toronto, de l'Université Queen's, de l'Université de Sherbrooke, de l'Université Dalhousie et de l'Université de Victoria, et est présidé par Michèle Thibodeau-DeGuire, présidente honoraire du conseil d'administration de Polytechnique et première femme à obtenir un diplôme en génie civil de Polytechnique en 1963.

Accomplissements de Brielle Chanae Thorsen :
https://bit.ly/2VrseqL 

Portrait de Brielle Chanae Thorsen :
https://bit.ly/3oeSsJh 

À propos de Polytechnique Montréal

Fondée en 1873, Polytechnique Montréal, université d'ingénierie, est l'une des plus importantes universités d'enseignement et de recherche en génie au Canada. Polytechnique Montréal est située sur le campus de l'Université de Montréal, le plus grand complexe universitaire francophone en Amérique. Avec plus de 52 500 diplômés, Polytechnique a formé 22 % des ingénieurs en exercice membres de l'Ordre des ingénieurs du Québec (OIQ). Elle propose plus de 120 programmes de formation. Polytechnique compte 285 professeurs et plus de 9 000 étudiantes et étudiants. Son budget annuel global s'élève à 255 millions de dollars, incluant un budget de recherche de près de 100 millions de dollars.

NOTES :

SOURCE Polytechnique Montréal



Communiqué envoyé le 3 décembre 2020 à 10:16 et diffusé par :