Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Le Covid-19
Sujet : Bénéfices / Revenus

H2O Innovation continue d'améliorer sa rentabilité au deuxième trimestre 2021


Faits saillants

Évènement subséquent

Tous les montants sont en dollars canadiens à moins d'indication contraire.

QUÉBEC, 11 févr. 2021 (GLOBE NEWSWIRE) -- (TSXV : HEO) ? H2O Innovation inc. (« H2O Innovation » ou la « Société ») fait connaître aujourd'hui ses résultats du deuxième trimestre de l'exercice financier 2021 terminé le 31 décembre 2020.

« Nous sommes ravis de présenter une solide performance financière ainsi que des améliorations continues de nos activités pour notre deuxième trimestre de l'exercice financier 2021. Ces résultats correspondent à nos objectifs financiers à court terme ainsi qu'à ceux triennaux qui visent à améliorer continuellement nos marges opérationnelles et de BAIIA. Stratégiquement, les efforts pour maximiser la fidélisation de la clientèle grâce à une offre de produits et de services récurrents, et pour promouvoir l'innovation et l'excellence opérationnelle portent fruit. Combinés à notre stratégie de fusions et acquisitions, qui correspond parfaitement à la récente acquisition de GMP, nous sommes en bonne position pour dépasser notre objectif de BAIIA ajusté de 11,0 % que nous nous sommes fixés pour l'exercice financier 2023. De plus, l'ajout de deux (2) nouveaux contrats municipaux à long terme d'O&M dans les États de la Floride et du New Hampshire, combinés à l'obtention de 3,2 M $ de projets industriels et d'eaux usées d'envergure du pilier d'affaires WTS, contribuent à solidifier notre modèle d'affaires et notre croissance organique dans les trimestres à venir et à positionner H2O Innovation comme un acteur incontournable dans l'industrie du traitement d'eau », a déclaré Frédéric Dugré, président et chef de la direction d'H2O Innovation.

 Périodes de trois mois terminées les
31 décembre
Périodes de six mois terminées les
31 décembre
(en milliers de dollars canadiens)2020201920202019
 $% a)$% a)$% a)$% a)
Revenus par pilier d'affaires        
WTS6 94419,97 38422,213 18618,915 58925,3
Produits de spécialité10 38729,710 37531,121 77631,115 56725,3
Opération et maintenance17 63850,415 57546,735 00350,030 40149,4
Revenus totaux34 969100,033 334100,069 965100,061 557100,0
         
Marge bénéficiaire brute avant amortissement9 38526,88 28324,818 86227,014 97424,3
Total SG&A b)5 84016,75 89617,712 04917,210 95517,8
Bénéfice (perte) net(te) de la période2680,8(909)(2,7)1 2521,8(1 945)(3,2)
BAIIA12 8278,11 1133,35 9328,52 1543,5
BAIIA ajusté13 56210,22 3136,97 04410,13 9166,4
Revenus récurrents231 16389,128 03384,162 73189,750 67282,3
  1. % sur les revenus.
  2. Les frais d'exploitation incluent le total des frais de vente, généraux et administratifs.

Résultats du deuxième trimestre
Les revenus consolidés des trois piliers d'affaires de la Société pour la période de trois mois terminée le 31 décembre 2020 ont augmenté de 1,7 M $, ou 4,9 %, pour atteindre 35,0 M $ comparativement à 33,3 M $ pour le trimestre comparable de l'exercice précédent. Cette augmentation globale est principalement attribuable à l'acquisition de Gulf Utility Services, inc. (« GUS ») au 1er juillet 2020, qui a généré des revenus de 1,7 M $ au cours du trimestre. L'acquisition de Genesys, effective le 15 novembre 2019, a généré des revenus de 3,0 M $ au cours du trimestre, comparativement à 1,6 M $ pour le trimestre comparable de l'exercice financier précédent. Le premier trimestre de l'exercice financier 2021 a été solide pour le pilier d'affaires Produits de spécialité, avec la livraison de commandes importantes. Par conséquent, le fait d'avoir un premier trimestre exceptionnel, avec plusieurs commandes de grande envergure livrées avant le 30 septembre 2020, a eu pour effet de réduire le nombre de commandes livrées au deuxième trimestre et donc, de réduire la reconnaissance des revenus. Le pilier d'affaires d'O&M a été affecté positivement par l'acquisition de GUS et a affiché une croissance organique de 0,3 M $ ce trimestre. Au cours du deuxième trimestre, l'équipe d'O&M a commencé un nouveau contrat de trois ans pour une municipalité en Floride, ce qui a eu un impact positif sur les revenus de ce pilier d'affaires. Les revenus tirés du pilier d'affaires WTS ont diminué de 0,4 M $ par rapport au trimestre comparable de l'exercice financier 2020, mais correspondent au plan d'affaires de la Société visant à prioriser les projets ayant une marge bénéficiaire plus élevée, ou qui alimentent les opportunités pour les autres piliers d'affaires. Avec des nouveaux projets industriels et municipaux d'une valeur de 3,2 M $ obtenus à la fin du deuxième trimestre et au début de janvier 2021, les revenus tirés du pilier d'affaires WTS devraient prendre une dynamique positive au cours des prochains trimestres de l'exercice financier en cours.

La marge bénéficiaire brute3 a augmenté pour atteindre 9,4 M $, ou 26,8 %, pour le deuxième trimestre de l'exercice financier 2021, comparativement à 8,3 M $, ou 24,8 %, pour le trimestre comparable de l'exercice financier précédent, soit une augmentation de 1,1 M $, ou 13,3 %. L'augmentation de la marge bénéficiaire brute en % s'explique par la composition des revenus au sein du pilier d'affaires Produits de spécialité, avec plus de ventes provenant de Genesys, caractérisées par des marges bénéficiaires brutes plus élevées, par rapport au trimestre comparable de l'exercice financier précédent. De plus, les piliers d'affaires WTS et O&M affichent une amélioration des marges bénéficiaires brutes en %, conformément à la stratégie de la Société visant à se concentrer sur des projets ayant une marge bénéficiaire plus élevée.

Les frais d'exploitation de la Société ont atteint 5,8 M $ au cours du deuxième trimestre de l'exercice financier 2021, comparativement à 5,9 M $ pour le trimestre comparable de l'exercice financier précédent, représentant une diminution de 0,1 M $, ou 0,9 %, tandis que les revenus de la Société ont augmenté de 4,9 %. La diminution des frais d'exploitation est attribuable à la réduction des frais de ventes et généraux du pilier d'affaires WTS à la suite de la restructuration mise en oeuvre par la Société au quatrième trimestre de l'exercice financier 2020, partiellement compensé par l'acquisition de GUS au 1er juillet 2020 et par l'acquisition de Genesys le 15 novembre 2019, qui ont contribué respectivement à 0,1 M $ et 0,4 M $ en frais d'exploitation. Sur une base séquentielle, comparativement au premier trimestre de l'exercice financier 2021, les frais d'exploitation de la Société ont diminué de 0,4 M $ à 5,8 M $, comparativement à 6,2 M $, en partie en raison de la hausse des honoraires professionnels au premier trimestre. Le niveau des SG&A est maintenu en dessous de 18,0 % des revenus.

Le bénéfice net s'est élevé à 0,3 M $ et 0,003 $ par action pour le deuxième trimestre de l'exercice financier 2021, contre une perte nette de (0,9 M $) et (0,014 $) par action pour le trimestre comparable de l'exercice financier 2020. Le bénéfice net s'explique par l'augmentation de nos revenus consolidés, l'amélioration de la marge bénéficiaire brute avant amortissement, la réduction des frais d'acquisition et d'intégration, compensé par une hausse des impôts et une hausse des autres pertes résultant des fluctuations des taux de change. De plus, le pourcentage de SG&A sur les revenus est passé de 17,7 % à 16,7 %.

Le BAIIA ajusté de la Société a augmenté de 1,3 M $, ou 54,0 %, pour atteindre 3,6 M $ au cours du deuxième trimestre de l'exercice financier 2021, comparativement à 2,3 M $ pour le trimestre comparable de l'exercice financier 2020. Le % de BAIIA ajusté s'est amélioré et a atteint 10,2 % pour le deuxième trimestre de l'exercice financier 2021, comparativement à 6,9 % pour le trimestre comparable de l'exercice financier précédent. L'amélioration du BAIIA ajusté découle de l'augmentation de nos revenus consolidés, de l'amélioration de la marge bénéficiaire brute avant amortissement et de la réduction du pourcentage de SG&A sur les revenus.

Des flux de trésorerie de (0,3 M $) ont été affectés aux activités opérationnelles pour la période de trois mois terminée le 31 décembre 2020, contre des flux de trésorerie de (0,4 M $) affectés aux activités opérationnelles pour le trimestre comparable de l'exercice financier précédent. Les flux de trésorerie pour le trimestre clos le 31 décembre 2020 découlent principalement du bénéfice net de 0,3 M $, plus 2,5 M $ d'ajustements sans effet de trésorerie sur le bénéfice net, comprenant principalement de l'amortissement, les charges de rémunération à base d'actions, la variation de la juste valeur des contreparties conditionnelles, les charges financières ? nettes, partiellement contrebalancés par la quotepart dans les bénéfices d'une société associée et des impôts différés, et 3,1 M $ en variations défavorables des éléments hors trésorerie du fonds de roulement. En comparaison, les flux de trésorerie pour le trimestre clos le 31 décembre 2019 découlent principalement de la perte nette de (0,9 M $), plus 2,2 M$ d'ajustements sans effet de trésorerie sur la perte nette, comprenant principalement de l'amortissement, les charges de rémunération à base d'actions, la variation de la juste valeur des contreparties conditionnelles, les charges financières ? nettes, partiellement contrebalancés par des impôts différés, et 1,7 M $ en variations défavorables des éléments hors trésorerie du fonds de roulement.

Résultats de la période de six mois
Les revenus ont atteint 70,0 M $, comparativement à 61,6 M $ pour l'exercice précédent; la marge brute s'est établie à 18,9 M $, ou 27,0 %, par rapport à 15,0 M $, ou 24,3 % à l'exercice précédent; le BAIIA ajusté s'est chiffré à 7,0 M $, ou 10,1 %, comparativement à 3,9 M $, ou 6,4 % à l'exercice précédent; le bénéfice net s'est élevé à 1,3 M $, ou 0,016 $ par action, comparativement à une perte nette de (1,9 M $), ou (0,033 $) par action à l'exercice précédent, essentiellement pour les mêmes raisons que celles mentionnées pour le deuxième trimestre.

Rapprochement du bénéfice (perte) net(te) au BAIIA et au BAIIA ajusté
La définition du bénéfice ajusté avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA ajusté) ne tient pas compte des charges financières ? nettes, des charges de rémunération à base d'actions, de la perte (du gain) de change non réalisée, de la variation de la juste valeur des contreparties conditionnelles, et des coûts d'acquisition et d'intégration. Le lecteur peut donc faire le rapprochement entre le BAIIA ajusté et le bénéfice (perte) net(te). La définition du BAIIA ajusté utilisée par la Société peut différer de celles utilisées par d'autres sociétés.

Bien que le BAIIA et le BAIIA ajusté ne soient pas des mesures conformes aux IFRS, elles sont utilisées par la direction pour prendre des décisions opérationnelles et stratégiques. Le fait de fournir ces informations aux acteurs financiers, en plus des mesures conformes aux principes comptables généralement reconnus (« PCGR »), leur permet de voir les résultats de la Société du point de vue de la direction et de mieux comprendre la performance financière de la Société, malgré l'incidence des mesures conformes aux PCGR.

 Périodes de trois mois
terminées les 31 décembre
Périodes de six mois
terminées les 31 décembre
(En milliers de dollars canadiens)2020201920202019
 $$$$
Bénéfice (perte) net(te) pour la période268(909)1 252(1 945)
Charges financières ? nettes5346101 1131 039
Impôts sur le résultat235(297)(61)(304)
Amortissement des immobilisations corporelles et des actifs au titre de droits d'utilisation7896911 5781 380
Amortissement des immobilisations incorporelles1 0011 0182 0501 984
BAIIA2 8271 1135 9322 154
     
(Gains) pertes de change non réalisé(e)s428(241)642(344)
Charges de rémunération à base d'actions395482114
Variation de la juste valeur des contreparties conditionnelles4296104211
Frais d'acquisition et d'intégration2261 2912841 781
BAIIA ajusté3 5622 3137 0443 916

Revenus récurrents
Comme il s'agit d'une mesure financière non conforme aux IFRS, la Société définit les revenus récurrents comme étant des revenus de nature récurrente provenant des clients avec lesquels la Société a établi une relation à long terme et/ou provenant d'une entreprise dont le modèle de ventes aux clients est récurrent. Toutefois, rien ne garantit que les revenus récurrents vont durer indéfiniment. Les revenus récurrents de la Société proviennent des piliers d'affaires dédiés aux Produits de spécialité et à l'O&M ainsi qu'aux activités de service du pilier d'affaires WTS. Cette mesure non définie par les IFRS est utilisée par la direction pour évaluer la stabilité des revenus d'une année à l'autre.

Dette nette
La dette nette comprend les emprunts bancaires et la dette à long terme moins la trésorerie. La définition de la dette nette utilisée par la Société peut différer de celle utilisée par d'autres sociétés. Pour plus de détails, veuillez consulter la section « Mesures financières non conformes aux IFRS » du rapport de gestion. Le ratio de la dette nette sur le BAIIA ajusté constitue une mesure non conforme aux IFRS qui n'a pas de définition normalisée selon les IFRS. La Société utilise ce ratio comme mesure de son levier financier, et il est calculé en fonction du BAIIA ajusté sur 12 mois continus.

Conférence téléphonique d'H2O Innovation
Frédéric Dugré, président et chef de la direction ainsi que Marc Blanchet, chef de la direction financière, tiendront une conférence téléphonique pour discuter plus amplement des résultats financiers du deuxième trimestre, à 10h00 (heure de l'Est), le jeudi 11 février 2021.

Pour joindre la conférence, veuillez composer le 1 (877) 223-4471 ou 1 (647) 788-4922, de cinq à dix minutes avant le début de la conférence. Les diapositives accompagnant la conférence téléphonique seront disponibles sur la page Présentations Corporatives de la section Investisseurs du site web de la Société.

Le rapport financier du deuxième trimestre est disponible sur www.h2oinnovation.com et sur le site de la NYSE Euronext Growth Paris. Des informations additionnelles sur la Société sont disponibles sur SEDAR (www.sedar.com).

Énoncés prospectifs
Certains énoncés figurant dans le présent communiqué de presse relatifs aux activités de H2O Innovation ainsi que dans d'autres communications publiées par la Société décrivant de manière plus générale les objectifs, projections, estimations, attentes ou prévisions de la direction peuvent constituer des énoncés prospectifs au sens de la législation sur les valeurs mobilières. Les énoncés prospectifs peuvent être identifiés par l'utilisation des termes tels que « prévoir », « si », « croire », « continuer », « pourrait », « évaluer », « s'attendre à », « avoir l'intention de », « peut », « planifier », « potentiel », « prédire », « projeter », « devrait » ou « devoir » et d'autres expressions similaires ainsi que ceux habituellement utilisés au futur et au conditionnel. Les énoncés prospectifs concernent l'analyse et d'autres informations basées sur les résultats futurs prévus et l'estimation des montants qui ne peuvent pas encore être déterminés, et sont basés sur les estimations et les opinions de la direction à la date à laquelle les déclarations sont faites.

Dans ce communiqué de presse, ces énoncés prospectifs comprennent, sans toutefois s'y limiter, des énoncés concernant la capacité de la Société à développer ses activités et à atteindre des objectifs et financiers spécifiques et impliquent plusieurs risques et incertitudes. Ces risques et incertitudes incluent, sans s'y limiter, la capacité d'H2O Innovation à maintenir sa performance financière, à poursuivre les améliorations continues de ses activités et à compléter, livrer et exécuter les nouveaux projets obtenus par les piliers d'affaires WTS et O&M, à l'intérieur des échéanciers proposés et selon les attentes des clients, et ce, malgré les enjeux mondiaux en lien avec la pandémie de COVID-19. D'autres facteurs de risque sont décrits dans la notice annuelle de la Société datée du 23 septembre 2020 disponible sur SEDAR (www.sedar.com).

Si un ou plusieurs de ces risques ou incertitudes se matérialisaient, ou si les hypothèses sous-jacentes à ces énoncés prospectifs se révélaient incorrectes, les résultats réels pourraient différer sensiblement de ceux décrits dans l'information présentée. À moins que la législation applicable en matière de valeurs mobilières l'exige, H2O Innovation décline toute obligation de réviser ou de mettre à jour les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué de presse ou dans toute autre communication par suite de nouvelles informations, d'évènements futurs ou de tout autre changement.

À propos de H2O Innovation 
H2O Innovation conçoit et fournit des systèmes sur mesure ainsi que des solutions intégrées de traitement d'eau utilisant les technologies de filtration membranaire pour les marchés municipaux, industriels, de l'énergie et des ressources naturelles. Les activités de la Société reposent sur trois piliers principaux. Le premier d'entre eux est celui des technologies de traitement d'eau et services qui inclut tous les types de projets ainsi que des solutions digitales (IntelogxMC et ClearlogxMD) pour contrôler et optimiser la performance des systèmes de traitement d'eau. Le deuxième pilier d'H2O Innovation, les produits de spécialité, comprend une gamme complète d'équipement et de produits acéricoles, des produits chimiques de spécialité, des consommables et des produits spécialisés pour l'industrie du traitement d'eau, par l'entremise d'H2O Innovation Érablière, de PWT, de Genesys et de Piedmont. La Société exporte désormais ses produits de spécialité dans plus de 75 pays. Finalement, H2O Innovation opère, entretient et répare les systèmes de traitement d'eau et d'eaux usées, l'équipement de distribution et les actifs connexes pour tous ses clients, et s'assure que la qualité de l'eau respecte les exigences règlementaires, par l'entremise du troisième pilier d'affaires, opération et maintenance. Ensemble, ils emploient près de 470 employés pour l'opération de plus de 275 usines dans deux provinces canadiennes et douze états américains, principalement sur la côte du Golfe du Mexique, le Sud-Est, le Nord-Est (Nouvelle-Angleterre) et la côte ouest. Pour plus de renseignements, visitez : www.h2oinnovation.com.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de règlementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) ainsi que la Bourse NYSE Euronext Growth Paris n'assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l'exactitude du présent communiqué.

Source :
H2O Innovation inc.
www.h2oinnovation.com

Renseignements :
Marc Blanchet
+1 418-688-0170
marc.blanchet@h2oinnovation.com

____________________
1 Ces mesures non conformes aux IFRS sont présentées à titre d'information supplémentaires et doivent être utilisées conjointement avec les mesures financières IFRS présentées dans ce communiqué. La définition de toutes les mesures non conformes aux IFRS et des mesures supplémentaires selon les IFRS est présentée à la fin de ce communiqué afin de permettre au lecteur de mieux comprendre les indicateurs utilisés par la direction.
2 La marge bénéficiaire brute est présentée avant amortissement.



Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 16:54
Le ministre des Transports, l'honorable Omar Alghabra, le ministre de la Sécurité publique, l'honorable Marco Mendicino, le ministre de la Santé, l'honorable Jean-Yves Duclos, et le ministre du Tourisme et ministre associé des Finances, l'honorable...

à 15:45
Chaque Canadien mérite un chez-soi sûr et abordable, mais beaucoup trop de Canadiens font face à des conditions de vie incertaines et à l'itinérance, et la pandémie de COVID-19 n'a fait qu'aggraver la situation des personnes les plus vulnérables. Les...

à 15:00
Le ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ministre responsable de la Lutte contre le racisme et ministre responsable de la région de Laval, M. Benoit Charette, invite les représentants des médias à une...

à 14:45
Tout le monde mérite un endroit sûr et stable où se sentir chez soi, mais comme nous l'avons vu récemment dans les communautés de notre pays, beaucoup trop de Canadiens sont confrontés à la réalité quotidienne et inacceptable de l'itinérance, et la...

à 14:19
Un reportage du journal Science and Technology Daily : 2022 est une année cruciale pour le développement à grande échelle des applications de 5G et la mise à niveau itérative et exhaustive de la technologie. Tenu en ligne et en présentiel le 9 août,...

à 13:21
L'honorable Marie-Claude Bibeau, ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire, et Kody Blois, député de Kings-Hants, seront à Greenwich, en Nouvelle-Écosse, pour annoncer des investissements fédéraux qui aideront les productrices et producteurs...



Communiqué envoyé le 11 février 2021 à 08:00 et diffusé par :