Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Vacance et tourisme, Le Covid-19
Sujets : Sans buts lucratifs, Économie, Première Nation, Plaidoyer (politique), CFG, DEI

Le manque de soutien au tourisme autochtone dans le cadre du budget fédéral accentue les barrières systémiques que rencontre le secteur


TERRITOIRE SALISH DE LA CÔTE, VANCOUVER, BC, le 23 avril 2021 /CNW Telbec/ - Suite à l'annonce du budget fédéral 2021, l'Association touristique autochtone du Canada (ATAC) exprime ses inquiétudes face au manque d'investissement pour le tourisme autochtone, lequel accentuera les défis du secteur, largement désavantagé sur le plan systémique.

L'ATAC est un organisme à but non lucratif ayant pour mandat de développer et promouvoir l'industrie touristique autochtone à l'échelle nationale. En 2020-2021, l'ATAC disposait d'un budget de 21 M$, incluant des fonds de relance de la COVID-19 auxquels le gouvernement fédéral par l'entremise de Services aux Autochtones Canada (SAC) et Innovation, Sciences et Développement économique Canada (ISDE) a confié la tâche de subventionner les entreprises en difficulté. L'ATAC a ainsi accordé 683 subventions non remboursables d'un montant maximal de 25 000 $ pour aider les entreprises touristiques autochtones confrontées à la pandémie de la COVID-19. Or, le nouveau budget fédéral prévoit un montant réduit de 2,4M$ à l'intention de l'ATAC, laissant ainsi l'organisation perplexe, préoccupée et déçue. Initialement, l'ATAC demandait 68 M$, répartis comme suit : 50 M$ pour la période de 2020 à 2024 et 18 M$ pour un soutien d'urgence aux entreprises. 

Certes, le budget contient des investissements majeurs pour les populations autochtones, leurs entreprises et leurs communautés, ainsi que pour le tourisme en général, mais le soutien accordé à l'industrie touristique autochtone, qui a perdu près de la moitié des entreprises et un tiers de la main-d'oeuvre au cours de la dernière année, demeure largement insuffisant.

Les entreprises touristiques autochtones rencontrent de nombreuses barrières systémiques et des difficultés d'accès. Souvent, elles n'ont pas de relations avec les institutions bancaires traditionnelles et doivent donc s'en remettre à la National Aboriginal Capital Corporations Association (NACCA) et à son réseau d'institutions financières autochtones (IFA), ainsi qu'à l'ATAC, pour obtenir du financement et du soutien essentiels à leurs développements. Selon une étude réalisée par l'ATAC sur les programmes d'aide fédéraux actuels et leurs insuccès pour le secteur, les chiffres parlent d'eux-mêmes :

« Nous sommes extrêmement déçus par le manque de soutien au tourisme autochtone », déclare Keith Henry, président- directeur général de l'ATAC. « Nous continuons de constater que ce secteur est défavorisé, et ce budget aggravera la situation. Il y a des obstacles évidents et des problèmes récurrents empêchant le tourisme autochtone de non seulement se remettre des lourds revers causés par la pandémie, mais aussi de se relancer sur le long terme. Il est évident que le système actuel ne fonctionne pas pour le tourisme autochtone. »

Il ajoute : « En raison de la pandémie, l'année passée s'est traduite par la perte de 30 années de progrès pour l'industrie touristique autochtone. Sans financement fédéral ciblé, tout est perdu. Les fonds que nous avons demandés au gouvernement sont indispensables pour que l'ATAC puisse poursuivre son soutien aux entreprises autochtones à travers le pays. Sans ces fonds, nous devrons réduire nos activités. »

Sans un financement fédéral direct destiné aux opérations et à la relance touristique autochtone, l'ATAC devra effectuer des coupes majeures entre mai et juin. Ces coupes comprendront la suppression des programmes de subventions, le retrait des activités marketing destinées à promouvoir l'industrie, la rupture des accords et des protocoles d'entente provinciaux et territoriaux et le démantèlement des programmes de développement, notamment RISE et le programme culinaire autochtone.

Le tourisme autochtone est l'un des plus grands employeurs et moteurs économiques des communautés autochtones qui selon les dernières recherches du Conference Board du Canada, en 2019, ne comprenaient pas moins de 1 700 entreprises, plus de 36 000 emplois et contribuaient annuellement pour plus de 1,6 G$ au PIB du Canada.

Webinaire aujourd'hui

le 23 avril à 11 h HAP / 14 h HAE, soyez à l'écoute du webinaire présenté en direct par Keith Henry, pour comprendre les réactions de l'ATAC suite à l'annonce du budget fédéral, de ses conséquences pour le tourisme autochtone, sur les membres de l'ATAC et ses partenaires provinciaux et territoriaux.

Ce webinaire est ouvert aux partenaires, aux membres et aux médias. Cette présentation sera hébergée sur le compte Facebook personnel de M. Henry et pourra être consultée par la suite sur le site Web de l'ATAC.

À propos de l'Association touristique autochtone du Canada.     

Créée en 2015, l'Association touristique autochtone du Canada (ATAC) est une organisation nationale à but non lucratif consacrée à l'industrie touristique autochtone. L'ATAC est principalement responsable du développement et de la promotion de l'industrie touristique autochtone à travers le pays. Inspirée par une vision d'une économie touristique autochtone florissante partageant des expériences authentiques, mémorables et enrichissantes, l'ATAC établit des liens avec des groupes et des régions aux mandats similaires afin de permettre le soutien collectif, le développement de produits, la promotion et la commercialisation d'entreprises touristiques autochtones authentiques dans un protocole respectueux.  

SOURCE Indigenous Tourism Association of Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 10:22
Dans le but de contribuer à créer un monde davantage investi, ensemble, Placements Mackenzie annonce fièrement le dévoilement de l'Arbre à monnaie Mackenzie dans le cadre d'une expérience interactive sécuritaire au Yonge/Dundas Square à Toronto....

à 08:00
Les représentantes et représentants des médias sont invités à une conférence de presse au cours de laquelle le ministre de la Justice et procureur général du Québec, Simon Jolin-Barrette, accompagné de la Commission des services juridiques et de...

25 sep 2021
L'Accélérateur de l'entrepreneuriat féminin (Women's Entrepreneurship Accelerator, WEA), une initiative stratégique multi-partenariale lancée par cinq agences des Nations Unies et Mary Kay Inc., célèbre aujourd'hui son deuxième anniversaire en...

25 sep 2021
Amazon Web Services (AWS), une société Amazon.com, Inc. , a annoncé aujourd'hui l'ouverture d'une région infrastructurelle à Aotearoa, en Nouvelle-Zélande, en 2024. La nouvelle Région AWS Asie-Pacifique (Auckland) sera composée de trois Zones de...

25 sep 2021
À la suite d'informations reçues relativement à de fausses applications liées au passeport vaccinal du Québec, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) tient à lancer un appel à la vigilance. Selon les informations reçues, des...

24 sep 2021
DXC Technology Company (« DXC ») a annoncé aujourd'hui la finalisation de son refinancement. Auparavant, DXC avait procédé à l'offre de billets de premier rang à hauteur de 1,35 milliard d'euros, dont le prix avait été fixé le 2 septembre 2021 et de...



Communiqué envoyé le 23 avril 2021 à 09:57 et diffusé par :