Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Le Covid-19
Sujet : Bénéfices / Revenus

Les Thés DAVIDsTEA annoncent leurs résultats financiers du quatrième trimestre et de l'exercice 2020


MONTRÉAL, 30 avr. 2021 (GLOBE NEWSWIRE) -- Les Thés DAVIDsTEA inc. (Nasdaq : DTEA) (« DAVIDsTEA » ou la « Société »), l'un des premiers marchands de thé en Amérique du Nord, annoncent leurs résultats du quatrième trimestre et de l'exercice financier se terminant le 30 janvier 2021.

« En tant qu'organisation plus agile, la Société Les Thés DAVIDsTEA peut désormais adapter rapidement ses stratégies commerciales aux préférences des consommateurs, qui évoluent sans cesse. En très peu de temps, nous avons réussi à devenir une entreprise de commerce en ligne d'abord, alors que nous continuons à joindre nos clients par de nouveaux moyens. Nous restons concentrés sur l'accroissement de nos capacités d'exécution omnicanales dans nos points de vente, de notre communauté d'abonnés et de nos capacités de service grâce à des guides de thé disponibles en ligne. Notre transformation en cours se traduit par une augmentation de nos ventes en ligne, qui représentent désormais plus de 80 % de nos ventes annuelles, contre seulement 22 % en 2019. En mettant l'accent continuellement sur l'excellence de nos thés, ainsi que sur l'innovation et le développement de nouveaux produits, nous améliorerons notre capacité à fidéliser notre clientèle et à attirer également de nouveaux consommateurs de thé. Bien que nous soyons fiers de ce que nous avons réalisé en tant qu'équipe jusqu'à présent, nous restons conscients des défis permanents dont s'accompagne la transformation en cours, qui n'est d'ailleurs pas encore terminée. Nous nous engageons à assurer un avenir durable à notre marque bien-aimée et à la communauté du thé », a déclaré Sarah Segal, chef de la direction et chef de la marque.

« Nous sommes satisfaits de nos résultats, puisque le quatrième trimestre marque le troisième trimestre consécutif où notre BAIIA ajusté est positif. Nous avons fait des progrès significatifs dans notre volonté de stabiliser l'état financier des Thés DAVIDsTEA en misant sur nos forces principales et en renforçant les bases de notre activité. La migration continue des ventes vers le commerce en ligne et l'accent mis sur un service à la clientèle de premier ordre sont essentiels à notre réussite, et notre présence réduite dans le secteur de la vente au détail complète l'expansion de nos activités en ligne et en gros. Le processus officiel de restructuration en vertu de la LACC se poursuit et a récemment été prolongé jusqu'au début de juin. Les négociations en vue d'un accord avec les créanciers restent la prochaine étape critique pour Les Thés DAVIDsTEA », a déclaré Frank Zitella, président, chef de la direction financière et chef de l'exploitation.

Résultats d'exploitation du quatrième trimestre de l'exercice 2020

Trimestre se terminant le 30 janvier 2021 comparé au trimestre se terminant le 1er février 2020

Ventes. Les ventes ont diminué de 45,3 %, passant de 73,5 M$ à 40,2 M$ au quatrième trimestre de l'exercice 2019. Le 17 mars 2020, en réponse à la pandémie de COVID-19, la Société a fermé temporairement tous ses magasins au Canada et aux États-Unis. Par la suite, dans le cadre de son plan de restructuration officiel, elle a abandonné tous ses magasins traditionnels, à l'exception de 18 magasins canadiens qui ont été rouverts le 21 août 2020. Par conséquent, les ventes en magasin pour le trimestre ont diminué de 90,7 % par rapport au trimestre de l'année précédente, passant de 50,5 M$ à 5,2 M$. Les ventes des canaux de commerce en ligne et de vente en gros ont augmenté de 17,1 M$, soit de 95,9 %, pour atteindre 35,0 M$, contre 17,9 M$ au même trimestre l'année précédente. Le commerce en ligne et les ventes en gros ont représenté 87,1 % du chiffre d'affaires, contre 24,3 % au même trimestre l'année précédente.

Bénéfice brut. Le bénéfice brut a diminué de 60 %, ou 23,4 M$, par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent, principalement à cause de la baisse des ventes durant la période, pour s'établir à 15,6 M$ pour le trimestre se terminant le 30 janvier 2021. Au fur et à mesure que la Société s'oriente vers une stratégie axée sur le commerce en ligne, les coûts de livraison et de distribution inclus dans le calcul du bénéfice brut se compareront défavorablement à ceux des périodes précédentes, alors que ces coûts étaient principalement liés à des ventes traditionnelles au détail. L'augmentation significative des ventes en ligne a entraîné une hausse de 1,7 M$ des coûts de livraison et de distribution, ce qui a eu un impact négatif sur le pourcentage du bénéfice brut. Par conséquent, le bénéfice brut en pourcentage des ventes a diminué à 38,9 % pour le trimestre se terminant le 30 janvier 2021, contre 53,1 % pour le trimestre de l'année précédente. Nous prévoyons que l'augmentation des coûts de livraison des achats en ligne sera inférieure aux frais de vente encourus dans des magasins traditionnels, qui étaient alors inclus dans les frais de vente généraux et administratifs.

Frais de vente, généraux et administratifs. Les frais de vente, généraux et administratifs ont diminué de de 34.5 M$ou 76,5 %, pour s'établir à 10,6 M$ pour le trimestre se terminant le 30 janvier 2021 par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent. En excluant la subvention salariale de 1,1 M$ reçue dans le cadre du Plan d'intervention économique du Canada pour répondre à la COVID-19 du gouvernement canadien au cours de l'exercice 2020 et, au cours de l'exercice 2019, la dépréciation de 10,7 M$, les frais de vente, généraux et administratifs ajustés ont diminué de 22,7 M$ pour atteindre 11,6 M$. Dans le cadre de notre plan de restructuration, nous avons résilié les baux de tous nos magasins en Amérique du Nord, à l'exception de 18 magasins canadiens qui ont rouvert leurs portes le 21 août 2020. Par conséquent, les traitements, salaires et avantages sociaux ont été réduits de 13,9 M$, et nous avons réalisé une réduction de 3,5 M$ des charges d'amortissement en raison d'une valeur inférieure de l'actif du droit d'utilisation au début de la période. En pourcentage des ventes, les frais de vente, généraux et administratifs ajustés ont baissé, passant de 46,7 % à 28,9 % par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent.

Résultats des activités d'exploitation. La perte d'exploitation s'est élevée à 27,2 M$, comparativement à une perte de 6 M$ au cours du trimestre correspondant de l'exercice précédent. En excluant l'impact du plan de restructuration annoncé le 8 juillet 2020, la subvention salariale reçue du gouvernement canadien dans le cadre du Plan d'intervention économique pour répondre à la COVID-19, la dépréciation des immobilisations corporelles et des actifs de droit d'utilisation et la perte sur la cession d'immobilisations corporelles, le revenu ajusté des activités d'exploitation s'est élevé à 4,0 M$ pour la période du trimestre se terminant le 30 janvier 2021, comparativement à 4,8 M$ pour le trimestre de l'exercice précédent. Cette diminution de 0,8 M$ s'explique par une réduction de la marge brute de 23,4 M$, partiellement compensée par une réduction des traitements, salaires et avantages sociaux des magasins et du siège social s'élevant à 13,9 M$, une réduction de 3,5 M$ de la charge d'amortissement en raison d'une valeur inférieure des actifs de droit d'utilisation au début de la période, et une réduction des autres frais de vente de magasins de 3,9 M$.

Charges financières. Les charges financières ont été presque nulles au cours du trimestre se terminant le 30 janvier 2021, soit une baisse de 1,4 M$ par rapport au même trimestre de l'exercice précédent. Les charges d'intérêts sont liées à la comptabilisation des dettes de location avec des contrats de location variables et ont diminué par rapport à celles du même trimestre de l'année précédente.

Revenus financiers. Les revenus financiers, presque nuls, proviennent principalement des intérêts sur l'encaisse et ont légèrement diminué de 0,2 M$ par rapport à ceux du même trimestre de l'année précédente.

BAIIA et BAIIA ajusté. Le BAIIA, qui exclut les éléments sans effet sur la trésorerie et d'autres éléments de la période courante et des périodes antérieures, s'est élevé à un montant négatif de 25,9 M$ pour le trimestre se terminant le 30 janvier 2021, comparativement à un montant négatif de 1,1 M$ au trimestre correspondant de l'exercice précédent, soit une baisse de 24,8 M$ par rapport à l'exercice 2019. Le BAIIA ajusté pour le trimestre se terminant le 30 janvier 2021, qui exclut l'impact de la charge de rémunération à base d'actions, la dépréciation des immobilisations corporelles et des actifs liés au droit d'utilisation, les activités du plan de restructuration, nettes, la subvention salariale reçue du gouvernement canadien dans le cadre du Plan d'intervention économique pour répondre à la COVID-19, et la perte sur la cession d'immobilisations corporelles, s'est élevé à 5,4 M$, comparativement à 10,0 M$ pour la même période de l'exercice précédent. La diminution du BAIIA ajusté, de 4,6 M$, est le résultat de la baisse du bénéfice brut, partiellement compensée par la réduction des frais de vente, généraux et administratifs.

Provision (récupération) de l'impôt sur le revenu. La récupération de l'impôt sur le revenu a été nulle, comparativement à 1,5 M$ au trimestre de l'année précédente. Le recouvrement de l'année précédente est dû à un ajustement de la provision pour impôt incertain.  

Perte nette. La perte nette s'est établie à 27,2 M$ au cours du trimestre se terminant le 30 janvier 2021 comparé à une perte nette de 5,7 M$ au trimestre de l'année précédente. Le revenu net ajusté, qui exclut les activités du plan de restructuration, la subvention reçue du gouvernement canadien dans le cadre du Plan d'intervention économique pour répondre à la COVID-19, la dépréciation des immobilisations corporelles et des actifs du droit d'utilisation, et le recouvrement des positions fiscales incertaines, s'est élevée à 4,0 M$, comparativement à 3,5 M$ au trimestre de l'exercice précédent. Cette augmentation de 0,5 M$ s'explique par les mêmes raisons que celles mentionnées ci-dessus dans la section « Résultats des activités d'exploitation ».

Perte nette entièrement diluée par action. La perte nette entièrement diluée par action ordinaire s'est établie à 1,00 $, comparativement à une perte nette de 0,21 $ au quatrième trimestre de l'exercice 2019. Le bénéfice net ajusté entièrement dilué par action ordinaire, qui correspond au bénéfice net ajusté divisé par le nombre moyen pondéré des actions en circulation entièrement diluées, était de 0,15 $ par action, comparativement à 0,13 $ par action pour le même trimestre de l'exercice précédent.

Trésorerie. À la fin du quatrième trimestre de l'exercice 2020, la Société disposait de 30,2 M$ en trésorerie. L'état de notre trésorerie nous permet d'exécuter notre stratégie et d'investir davantage dans le financement du fonds de roulement, des améliorations des technologies de transformation et des infrastructures connexes. Dès l'acceptation par les créanciers d'un plan d'arrangement et sa ratification par le tribunal, nous devrons financer le paiement de ce montant de règlement à partir de la trésorerie disponible, car la Société ne dispose d'aucune facilité de crédit.

Résultats d'exploitation pour l'exercice se terminant le 30 janvier 2021

Exercice complet se terminant le 30 janvier 2021 par rapport à l'exercice se terminant le 1er février 2020

Ventes. Les ventes pour l'exercice 2020 ont diminué de 38,1 %, ou de 74,8 M$, pour se chiffrer à 121,7 M$, par rapport à 196,5 M$ pour l'exercice 2019. Le 17 mars 2020, en réponse à la pandémie de COVID-19, la Société a annoncé la fermeture temporaire de tous ses magasins au Canada et aux États-Unis, et, par la suite, dans le cadre de son plan de restructuration, elle a fermé tous ses magasins, à l'exception de 18 magasins canadiens qui ont été rouverts le 21 août 2020. Par conséquent, les ventes de magasins traditionnels ont diminué de 129,7 M$, soit 84,1 %, par rapport à l'exercice précédent. Les ventes de nos canaux de commerce en ligne et nos ventes en gros ont augmenté de 54,9 M$, soit 129,8 %, pour atteindre 97,2 M$, comparativement à 42,3 M$ pour l'exercice précédent, car nous avons adopté une stratégie axée sur le commerce en ligne afin de répondre aux nouvelles habitudes d'achat des consommateurs. Pour l'exercice 2020, les ventes en ligne et les ventes en gros ont représenté 79,9 % des ventes totales, contre 21,5 % pour l'exercice précédent.

Bénéfice brut. Le bénéfice brut a été de 49,7 M$ au cours de l'exercice 2020, diminuant de 54,2 %, c'est-à-dire 58,8 M$, par rapport à l'exercice 2019, principalement en raison d'une baisse des ventes. Le bénéfice brut en pourcentage des ventes a diminué à 40,9 % pour l'exercice se terminant le 30 janvier 2021, contre 55,3 % pour l'exercice précédent. Au fur et à mesure que la Société s'oriente vers une stratégie axée sur le commerce en ligne, le coût de la livraison et de la distribution qui est inclus dans le calcul du bénéfice brut se compare de manière défavorable à celui des périodes précédentes, alors que ce coût était principalement lié à la distribution des ventes au détail. L'augmentation significative des ventes en ligne au cours de l'exercice se terminant le 30 janvier 2021 a entraîné une augmentation de 11,0 M$ des coûts de livraison et de distribution. Nous nous attendons à ce que l'augmentation du coût de livraison des achats en ligne soit inférieure aux frais de vente encourus dans un environnement de magasins traditionnels, frais qui ont été historiquement inclus dans les frais de vente, généraux et administratifs.

Frais de vente, généraux et administratifs. Les frais de vente, généraux et administratifs ont diminué de 88,8 M$, soit 65,7 %, pour atteindre 46,5 M$ au cours de l'exercice 2021, par rapport à la même période de l'exercice précédent. En excluant l'impact de la dépréciation des immobilisations corporelles et des actifs de droit d'utilisation, ainsi que la subvention salariale reçue du gouvernement canadien dans le cadre du Plan d'intervention économique pour répondre à la COVID-19 pour l'exercice se terminant le 30 janvier 2021, qui s'est élevée à 1,9 M$, les frais de vente, généraux et administratifs ajustés ont diminué de 69,1 M$ pour l'exercice se terminant le 30 janvier 2021. Cela s'explique principalement par la fermeture de nos magasins à partir du 17 mars 2020 et la réouverture de 18 magasins le 21 août 2020. Par conséquent, les traitements, salaires et avantages sociaux ont été réduits de 45,1 M$ et nous avons réduit de 11,9 M$ la charge d'amortissement en raison d'une valeur inférieure de l'actif du droit d'utilisation au début de l'exercice 2020. En pourcentage du chiffre d'affaires, les frais généraux ajustés ont diminué, passant de 59,8 % à 39,8 %, en raison de la baisse des frais de vente résultant de la fermeture désormais permanente de nos 206 magasins à compter du 17 mars 2020 et de la réouverture de 18 magasins le 21 août 2020.

Résultats des activités d'exploitation. La perte d'exploitation pour l'exercice 2020 s'est établie à 53,1 M$ par rapport à une perte de 26,7 M$ au cours de l'exercice 2019. En excluant l'impact des activités du plan de restructuration, la dépréciation des immobilisations corporelles et des actifs du droit d'utilisation, la subvention salariale reçue du gouvernement canadien dans le cadre du Plan d'intervention économique en réponse à la COVID-19 et la perte sur la cession d'immobilisations corporelles, le revenu ajusté des activités d'exploitation a été de 1,3 M$, comparativement à une perte de 8,9 M$ pour l'exercice 2019. Cette amélioration de 10,2 M$ s'explique par la réduction des traitements, salaires et avantages sociaux des magasins et du siège social d'un montant de 45,1 M$ et par une réduction de 11,9 M$ de la charge d'amortissement en raison de la baisse de la valeur des actifs du droit d'utilisation au début de l'exercice 2020, ainsi que par une réduction des autres frais de vente de 9,1 M$, partiellement compensée par la réduction de la marge brute de 58,8 M$.

Charges financières. Les charges financières se sont élevées à 3,3 M$ pour l'exercice se terminant le 30 janvier 2021, soit une réduction de 3,5 M$ par rapport à l'exercice précédent. Les intérêts débiteurs sont liés aux dettes de location et ont diminué par rapport à l'année précédente en raison de la fermeture de magasins et du loyer variable des magasins restants.

Revenus financiers. Les revenus financiers de 0,4 M$ proviennent principalement des intérêts sur l'encaisse et ont légèrement diminué de 0,8 M$ par rapport à l'exercice précédent.

BAIIA et BAIIA ajusté. Le BAIIA s'est établi à un montant négatif de 45,6 M$ pour l'exercice se terminant le 30 janvier 2021, comparativement à un montant négatif de 7,3 M$ pour l'exercice 2019, ce qui représente une diminution de 38,2 M$ par rapport à l'exercice 2019. Le BAIIA ajusté pour l'exercice se terminant le 30 janvier 2021, qui exclut les charges de rémunération à base d'actions, la dépréciation des immobilisations corporelles et des actifs liés au droit d'utilisation, les activités du plan de restructuration, la subvention salariale reçue du gouvernement canadien dans le cadre du Plan d'intervention économique en réponse à la crise COVID-19 et la perte sur la cession d'immobilisations corporelles, s'est élevé à 9,7 M$, comparativement à 11,4 M$ pour la même période de l'exercice précédent. La diminution du BAIIA ajusté, de 1,7 M$, est le résultat de la baisse du bénéfice brut, partiellement compensée par la réduction des frais de vente généraux et administratifs.

Récupération de l'impôt sur le revenu. La récupération de l'impôt sur le revenu a été nulle, comparativement à 1,5 M$ pour l'exercice 2019. Le recouvrement de l'exercice précédent est dû à l'ajustement de la provision pour impôt incertain. Nos taux d'imposition effectifs étaient nuls et de 4,6 % pour les exercices 2020 et 2019, respectivement. Le taux d'imposition effectif a diminué principalement en raison de l'augmentation des actifs d'impôt différé non comptabilisés et d'un ajustement de la provision pour position fiscale incertaine dans l'exercice en cours.

Perte nette. La perte nette s'est établie à 55,9 M$ pour l'exercice se terminant le 30 janvier 2021, comparativement à une perte nette de 31,2 M$ au cours de l'exercice précédent. La perte nette ajustée, qui exclut la dépréciation des immobilisations corporelles et des actifs liés au droit d'utilisation, les activités du plan de restructuration, la subvention reçue du gouvernement canadien dans le cadre du Plan d'intervention économique en réponse à la COVID-19, la perte sur la cession d'immobilisations corporelles et le recouvrement de positions fiscales incertaines, s'est traduite par une perte de 1,5 M$, comparativement à une perte de 14,9 M$ pour l'exercice précédent. Cette amélioration de 13,4 M$ s'explique par les mêmes raisons que celles mentionnées ci-dessus dans la section Résultats des activités d'exploitation, et a été atténuée partiellement par une diminution du recouvrement pour position fiscale incertaine par rapport à l'exercice précédent.

Perte nette par action. La perte nette entièrement diluée par action ordinaire était de 2,14 $ pour l'exercice 2020, comparativement à 1,20 $ pour l'exercice 2019. La perte nette ajustée entièrement diluée par action ordinaire, qui correspond à la perte nette ajustée divisée par le nombre moyen pondéré des actions en circulation entièrement diluées, était de 0,06 $ par action pour l'exercice 2020, comparativement à 0,57 $ par action pour l'exercice 2019. 

Liquidités et ressources en capital

Au 30 janvier 2021, nous disposions d'une trésorerie de 30,2 M$, principalement détenue par les grandes institutions financières canadiennes. Le fonds de roulement, ajusté pour les passifs faisant l'objet d'un compromis s'élevant à 100,6 M$, était de 62,7 M$ au 30 janvier 2021, comparativement à 36,4 M$ au 1er février 2020. Compte tenu de la mise en oeuvre du plan de restructuration, la Société prévoit utiliser les fonds de roulement pour payer les honoraires professionnels et pour le règlement des obligations, qui devrait être important, lors de l'acceptation, le cas échéant, d'un plan d'arrangement qui sera présenté aux créanciers.    

Notre principale source de liquidités est constituée par l'encaisse, car nous n'avons accès à aucune forme de financement par emprunt. Nos principaux besoins de trésorerie sont dus à la nécessité de financer le fonds de roulement et les dépenses d'investissement liées à l'amélioration des fonctions et des caractéristiques de notre boutique en ligne. Les dépenses en capital varient généralement en fonction du calendrier des investissements liés à l'infrastructure et à la technologie. Au cours de l'exercice 2020, les dépenses en capital ont totalisé 0,9 M$. Nous avons consacré environ 53 % de nos dépenses en capital à des investissements continus dans notre infrastructure technologique. Le reste des dépenses en capital a été utilisé pour améliorer les magasins existants.

Notre fonds de roulement est destiné à l'achat de stocks et au paiement des salaires et autres charges d'exploitation. Nos besoins en fonds de roulement fluctuent au cours de l'année, augmentant au cours des deuxième et troisième trimestres fiscaux lorsque nous prenons en charge des quantités croissantes de stocks en prévision de notre saison de vente intensive, au cours du quatrième trimestre fiscal. Nous finançons nos dépenses d'investissement et notre fonds de roulement à la fois par l'encaisse et par les liquidités provenant des activités d'exploitation.

Au 30 janvier 2021, la Société avait des engagements financiers liés à l'achat de biens ou de services qui sont exécutoires et qui lient légalement la Société, à l'exclusion des montants supplémentaires basés sur les ventes, les taxes et autres coûts. Les obligations d'achat, déduction faite des 6,8 M$ d'avances, s'élevant à 14,1 M$ (11,5 M$ en 2019) devraient être acquittées dans un délai de 12 mois.

État des procédures de la LACC

Le 19 mars 2021, Les Thés DAVIDsTEA ont annoncé que la Cour supérieure du Québec a prolongé la suspension précédemment annoncée de toutes les procédures contre la Société jusqu'au 4 juin 2021 en vertu de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies (Canada).

Données financières consolidées résumées
(en milliers de dollars canadiens, sauf l'information relative aux montants par action)

                 
 Pour les trois mois clos  Pour les douze mois clos  
                 
 30 janvier 2021
  1er février 2020  30 janvier 2021  1er février 2020  
               
                 
Ventes 40,189 $ 73,538 $ 121,686 $ 196,462 $
Coût des ventes 24,544   34,457   71,953   87,886  
Bénéfice brut 15,645   39,081   49,733   108,576  
Frais de vente, généraux et administratifs 10,581   45,050   46,464   135,306  
Activités liées au plan de restructuration, nettes 32,310   ?   56,327   ?  
Perte d'exploitation (27,246)  (5,969)  (53,058)  (26,730) 
Charges financières 13   1,446   3,273   6,751  
Revenus financiers (37)  (214)  (399)   (784)  
Perte avant impôts sur le revenu (27,222)  (7,201)  (55,932)  (32,697) 
Provision (récupération) de l'impôt sur le revenu -   (1,500)  ?   (1,500) 
Perte nette (27,222)$ (5,701)$ (55,932)$ (31,197)$
                 
                 
BAIIA1 (25,918)$ (1,097)$ (45,564)$ (7,334)$
BAIIA ajusté1 5,384   9,971   9,650   11,359  
Frais de vente, généraux et administratifs ajustés 1 11,631   34,346   48,397   117,526  
Bénéfice (perte) d'exploitation ajusté(e)  4,014   4,813   1,337   (8,850) 
Bénéfice (perte) net(te) ajusté(e) 1 4,039 $ 3,503 $ (1,538)$ (14,917)$
                 
                 
Perte de base et entièrement diluée par action ordinaire (1.00)$ (0.21)$ (2.14)$ (1.20)$
Bénéfice (perte) net(te) entièrement dilué(e) ajusté(e) par action ordinaire1 0.15 $ 0.13 $ (0.06)$ (0.57)$
Bénéfice brut en pourcentage des ventes 38.9%  53.1%  40.9%  55.3% 
Frais de vente, généraux et administratifs en pourcentage des ventes 26.3%  61.3%  38.2%  68.9% 
Frais de vente, généraux et administratifs ajustés en pourcentage des ventes1 28.9%  46.7%  39.8%  59.8% 
                 
                 
Trésorerie provenant (utilisée) dans les activités d'exploitation 8,626 $ 24,878 $ (11,269)$ 33,108 $
Trésorerie provenant (utilisée) dans les activités de financement (182)  (5,859)  (6,003)  (23,192) 
Trésorerie utilisée dans les activités d'investissement (172)  (726)  1,132   (5,652) 
Augmentation (diminution) de la trésorerie pendant la période 8,272   18,293   (16,140)  4,264  
Trésorerie à la fin de la période 30,197 $ 46,338 $ 30,197 $ 46,338 $
                 
                 
 30 janvier 2021  31 octobre 2020  1er août 2020  2 mai 2020  
Aux                
Trésorerie 30,197 $ 21,925 $ 34,285 $ 39,343 $
Comptes débiteurs 6,157   7,669   6,757   4,371  
Dépenses payées d'avance et dépôts 14,470   13,400   8,476   4,928  
Stocks 23,468   26,176   24,354   23,450  
Dettes commerciales et autres 4,152 $ 3,621 $ 6,460 $ 18,000 $
                 

________________

1 Se reporter à la rubrique « Utilisation de mesures financières non conformes aux IFRS » du présent communiqué de presse.

Utilisation de mesures financières non conformes aux IFRS

Le présent communiqué comprend des mesures financières « non conformes aux IFRS », en ce qui concerne notamment 1) le BAIIA et le BAIIA ajusté, 2) la perte d'exploitation ajustée, 3) les frais de vente, généraux et administratifs ajustés, 4) la perte nette ajustée, 5) la perte entièrement diluée ajustée par action commune, et 6) les frais de vente, généraux et administratifs ajustés en pourcentage des ventes. Ces mesures financières non conformes aux IFRS, ne sont pas définies par les IFRS et peuvent différer des mesures similaires présentées par d'autres sociétés. Nous croyons que ces mesures financières non conformes aux IFRS fournissent aux investisseurs avertis des renseignements utiles sur nos activités passées. Nous présentons ces mesures financières non conformes aux IFRS comme des mesures supplémentaires du rendement parce que nous croyons qu'elles facilitent l'évaluation comparative de notre rendement d'exploitation par rapport à ce rendement présenté selon les IFRS, tout en isolant les incidences de certains éléments qui varient d'une période à une autre, mais non en remplacement des mesures financières selon les IFRS.

Pour un rapprochement avec les mesures financières IFRS, veuillez consulter la rubrique portant sur les mesures financières non conformes aux IFRS du rapport de gestion de notre formulaire 10-K.

Note

Le présent communiqué doit être lu conjointement avec le rapport de gestion de la Société, qui sera déposé par celle-ci auprès des autorités canadiennes de réglementation des valeurs mobilières, au www.sedar.com, et auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis, au www.sec.gov. Il sera également disponible dans la section Relations avec les investisseurs du site Web de la Société, au www.davidstea.com/ca_fr.

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs

Ce communiqué de presse comprend des énoncés qui expriment nos opinions, attentes, croyances, plans ou hypothèses concernant des événements futurs ou des résultats futurs, et il existe, ou peut être considéré comme existant, des « énoncés prospectifs » au sens de la loi Private Securities Litigation Reform Act de 1995 (la « Loi »). Les mises en garde suivantes sont faites conformément aux dispositions de la loi et dans l'intention d'obtenir les avantages des dispositions de la « sphère de sécurité » de la loi. Ces déclarations prospectives peuvent généralement être repérées par l'utilisation d'une terminologie prospective, par exemple les termes « croit », « s'attend à », « peut », « fera », « devrait », « approximativement », « a l'intention », « planifie », « estime » ou « anticipe » ou, dans chaque cas, leur forme négative ou d'autres variations ou une terminologie comparable. Ces déclarations prospectives comprennent toutes les questions qui ne sont pas des faits historiques et incluent des déclarations concernant nos intentions, nos croyances ou nos attentes actuelles concernant, entre autres, notre plan de restructuration, la pandémie de COVID-19, notre stratégie de transition vers le commerce électronique et les ventes en gros, les ventes futures au moyen de nos canaux de commerce électronique et de vente en gros, les obligations futures en matière de location, nos résultats d'exploitation, notre situation financière, nos liquidités et nos perspectives, l'impact de la pandémie de COVID-19 sur l'environnement macroéconomique mondial, et notre capacité à éviter le retrait de la cote du Nasdaq des actions ordinaires de la Société en raison de la restructuration ou de notre incapacité à maintenir notre conformité aux exigences de cotation du Nasdaq.

Bien que nous estimions que ces opinions et attentes sont fondées sur des hypothèses raisonnables, ces déclarations prospectives comportent intrinsèquement une part d'incertitudes et relèvent forcément d'hypothèses à notre sujet, compte tenu des facteurs de risque abordés dans la partie I, « Point 1A. Facteurs de risque » dans notre rapport annuel par le formulaire 10-K pour notre exercice financier se terminant le 30 janvier 2021, déposé auprès de la United States Securities and Exchange Commission et de l'Autorité des marchés financiers. Ces facteurs de risque pourraient avoir une incidence importante sur notre activité, notre situation financière ou nos résultats futurs.

Information sur la conférence téléphonique

Une conférence téléphonique sur les résultats financiers du quatrième trimestre de l'exercice 2020 est prévue pour le 3 mai 2021, à 8 h 30, heure de l'Est. La conférence téléphonique sera transmise en webdiffusion, et il sera possible d'y accéder dans la section « Investisseurs » du site Web de la Société, à ir.davidstea.com/fr. La webdiffusion sera archivée en ligne deux heures après la fin de la conférence et sera disponible pendant un an.

À propos de Les Thés DAVIDsTEA

Les Thés DAVIDsTEA offrent une sélection de marques spécialisées de thés en vrac exclusifs de haute qualité, de thés préemballés, de sachets de thé, d'accessoires et de cadeaux liés au thé par l'intermédiaire de sa plateforme de commerce électronique, au www.davidstea.com/ca_fr, du marché Amazon, de ses clients grossistes qui comprennent plus de 2 500 épiceries et pharmacies, et de 18 magasins canadiens appartenant à la Société. Nous offrons principalement des mélanges de thé exclusifs aux Thés DAVIDsTEA, ainsi que des thés et des herbes traditionnels d'origine unique. Notre passion et notre connaissance du thé imprègnent notre culture et prennent racine dans notre désir d'explorer le goût, la santé et le style de vie du thé. En mettant l'accent sur les saveurs novatrices, les ingrédients axés sur le bien-être et le thé biologique, la Société lance des « collections » saisonnières qui visent à rendre le thé accessible à un large public. Le siège social de la Société est établi à Montréal, au Canada.

Personne-ressource pour les investisseurs Personne-ressource pour les médias
MaisonBrison CommunicationsPELICAN PR
Pierre BoucherLyla Radmanovich
514 731-0000514 845-8763
investors@davidstea.commedia@rppelican.ca


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 17:50
VBI Vaccines Inc. (VBI), une société biopharmaceutique orientée vers l'immunologie, à la recherche d'une prévention et d'un traitement puissants des maladies, annonce aujourd'hui que les nouvelles données de l'analyse de suivi pour un sous-type de...

à 17:46
Les membres des médias sont invités à se joindre à l'honorable Marco Mendicino, ministre de la Sécurité publique, pour faire une annonce concernant l'aide fédérale pour les organisations de première ligne dans la lutte contre la violence liée aux...

à 17:43
Les représentantes et représentants des médias sont conviés à une conférence de presse au cours de laquelle le directeur national de santé publique, Dr Luc Boileau, fera le point sur l'évolution de la situation actuelle de la COVID-19 au Québec. Pour...

à 17:42
Bénéfice net atteignant 477,7 millions $, ou 0,46 $ par action sur une base diluée pour le quatrième trimestre de l'exercice 2022, comparativement à 563,9 millions $, ou 0,52 $ par action sur une base diluée, pour le quatrième trimestre de l'exercice...

à 17:35
La Compagnie Pétrolière Impériale Limitée (TSE : IMO, NYSE American : IMO) a annoncé aujourd'hui qu'avec ExxonMobil Canada, elle a conclu un accord avec Whitecap Resources Inc. pour la vente de XTO Energy Canada, qui est détenue conjointement par...

à 17:26
Le retour au travail signifie que les Canadiens qui ont déménagé pendant la pandémie prévoient de prendre le volant sur de plus longues distances, selon un nouveau rapport d'Aviva Canada....



Communiqué envoyé le 30 avril 2021 à 16:15 et diffusé par :