Le Lézard
Classé dans : Santé, Le Covid-19
Sujets : Première Nation, CFG, DEI

Le gouvernement du Canada fait le point sur la COVID-19 pour les peuples et les communautés autochtones


OTTAWA, TERRITOIRE TRADITIONNEL ALGONQUIN NON CÉDÉ, ON, le 5 mai 2021 /CNW/ - Services aux Autochtones Canada (SAC) est résolu à appuyer les communautés autochtones dans leurs mesures de lutte contre la COVID-19 et travaille en étroite collaboration avec les organisations autochtones et les gouvernements provinciaux et territoriaux.

Pour souligner la présente Semaine de la santé mentale au Canada, l'Association canadienne pour la santé mentale a adopté le thème « #ParlerPourVrai de ce qu'on ressent », qui encourage les gens à nommer, à exprimer et à gérer leurs émotions afin de préserver leur santé mentale. L'année qui s'est écoulée a été très difficile, et le gouvernement du Canada s'est engagé à favoriser et à promouvoir le bien-être de tous ceux qui peinent à composer avec le surcroît de stress et d'anxiété causé par la pandémie de COVID-19. C'est pourquoi Services aux Autochtones Canada offre un soutien en matière de santé mentale et de mieux-être dans les communautés des Premières Nations, inuites et métisses. À cette fin, il facilite l'adaptation et l'élargissement des services de bien-être mental, il en améliore l'accès et aide les communautés à répondre à la demande croissante, dans le contexte de la pandémie. Le Fonds de soutien aux communautés autochtones offre aux dirigeants autochtones la latitude nécessaire pour concevoir et mettre en oeuvre des solutions communautaires pour prévenir la propagation de la COVID-19, s'y préparer et mettre en place des mesures d'intervention. Les fonds peuvent aussi appuyer des initiatives de mieux-être mental liées à la COVID-19. En Alberta, la Première Nation de Sunchild a utilisé le financement du Fonds de soutien aux communautés autochtones pour mettre en oeuvre des mesures de soutien en santé mentale dans leur communauté afin d'aider leurs membres pendant cette période difficile. La Ligne d'écoute d'espoir pour le mieux-être offre aussi des services de conseil en santé mentale et d'intervention d'urgence immédiate à tous les Autochtones du Canada, avec des services en anglais, en français, en cri, en ojibwée et en inuktitut.

Bien que la campagne de vaccination contre la COVID-19 au pays soit porteuse d'espoir, nous devons continuer d'observer les mesures de santé publique, pour protéger nos proches et nos communautés et nous protéger nous-mêmes. Il faut notamment éviter le plus possible les interactions en personne hors du foyer ainsi que les lieux achalandés, porter un masque et se laver les mains fréquemment.

Selon SAC, en date du 4 mai, les statistiques dans les communautés des Premières Nations sont les suivantes :

On compte un cas actif au Nunavik, au Québec, et 20 dans les Territoires du Nord-Ouest. En date du 4 mai, le gouvernement du Nunavut signale 85 cas actifs de COVID-19 à Iqaluit et à Kinngait. Le Canada est résolu à soutenir le Nunavut durant cette dernière vague d'éclosions. Le gouvernement du Canada s'empresse de répondre aux demandes du gouvernement du Nunavut et de Nunavut Tunngavik Incorporated qui réclament de l'équipement de protection individuelle, du matériel sanitaire ainsi qu'une aide pour les mesures d'isolement et de sécurité alimentaire.

Au 3 mai 2021, plus de 16,8 millions de vaccins contre la COVID-19 avaient été distribués au pays. En date du 4 mai, 391 983 doses de vaccin ont été administrées dans 687 communautés des Premières Nations, inuites et territoriales. Selon les projections démographiques de Statistique Canada de 2020, plus de 63 % des adultes des communautés des Premières Nations et plus de 73 % des adultes vivant dans les territoires ont reçu au moins une dose de vaccin contre la COVID-19.

La campagne de vaccination qui se poursuit au pays fournit de nombreux exemples de réussite. En Colombie-Britannique, la First Nations Health Authority lancera sa campagne d'administration de la seconde dose de vaccin dans les communautés des Premières Nations de toute la province. De plus, plusieurs communautés des Premières Nations de la Saskatchewan ont atteint un taux de vaccination de 100 % dans le groupe des 70 ans et plus et affichent des taux élevés dans les groupes d'âge inférieurs.

Bien que la COVID-19 demeure une menace sérieuse, l'action énergique des responsables autochtones ainsi que les mesures de santé publique et les taux de vaccination élevés ont fait chuter le nombre de cas actifs dans les communautés autochtones, y compris en Alberta. Dans cette province, en date du 4 mai, 56 % de la population de 18 ans et plus vivant dans les réserves avait reçu au moins une dose de vaccin et plus de 25 % avaient reçu toutes les doses requises.

De nombreuses cliniques de vaccination pour les Autochtones en milieu urbain sont aussi ouvertes au pays et, avec l'abaissement graduel du seuil d'âge, les Autochtones pourront se faire vacciner en plus grand nombre. À Montréal (Québec), au cours des deux prochaines semaines, SAC déploiera du personnel infirmier à la clinique de vaccination pour les Autochtones de la ville. Au Manitoba, plusieurs cliniques urbaines devraient ouvrir leurs portes cette semaine. Le gouvernement du Manitoba a formé un partenariat avec cinq organisations communautaires afin d'établir de nouvelles cliniques d'immunisation dirigées par des Autochtones. Ces cliniques fourniront des services culturellement sûrs aux personnes qui auraient autrement eu du mal à avoir accès aux services de vaccination, renforçant ainsi la confiance dans les vaccins et permettant à ces personnes de se faire vacciner.

Les Forces armées canadiennes (FAC) continuent d'aider les équipes de vaccination à accélérer le rythme de l'immunisation dans un certain nombre de communautés des Premières Nations des réserves du nord du Manitoba. Jusqu'à présent, les FAC ont aidé 11 communautés à administrer la première dose. Il y a deux semaines, les FAC et des professionnels de la santé des communautés ont appuyé les cliniques d'administration de la première dose ainsi que des activités de sensibilisation dans la Barren Lands First Nation, la O-Pipon-Na-Piwin Cree Nation et la Northlands Denesuline First Nation. Cette semaine, les FAC iront prêter main-forte aux cliniques d'administration de la seconde dose dans la Nisichawayasihk Cree Nation et la Pauingassi First Nation. Les opérations des FAC dans la région sont coordonnées au centre de Thompson, au Manitoba, et comportent un soutien aérien aux équipes médicales et d'appui général des FAC, pour leurs déplacements et le transport de l'équipement vers des communautés éloignées de Premières Nations du nord du Manitoba, dans le cadre de la campagne de vaccination contre la COVID-19.

Depuis la fin de janvier 2021, les FAC aident les autorités provinciales chargées de la vaccination à accomplir les tâches liées à l'administration des vaccins dans plus de 25 communautés de la Nishnawbe Aski Nation, dans le nord de l'Ontario. Après avoir appuyé l'administration des deuxièmes doses dans la Wunnumin First Nation et la Pikangikum First Nation, la semaine dernière, les FAC ont finalement mené à bien leurs activités de soutien à la Nishnawbe Aski Nation.

De plus, en réponse à une demande d'aide de la province de l'Ontario, six rangers canadiens ont été mobilisés dans la communauté de la Lake Seul First Nation le 4 mai 2021 pour aider à faire face à une éclosion de COVID-19. Les rangers collaborent avec des partenaires autochtones pour fournir de l'aide humanitaire et répondre aux besoins immédiats de cette communauté éloignée.

Liens connexes

Restez branchés

Joignez-vous à la conversation pour en savoir davantage sur les Autochtones au Canada :

Twitter : @GCAutochtones 
Facebook : @GCAutochtones 
Instagram : @gcautochtones
Facebook : @AutochtonesEnSanté
Twitter : @Min_Serv

Vous pouvez vous abonner pour recevoir nos communiqués et nos discours par fils RSS. Pour obtenir plus d'information ou pour vous abonner, visitez www.sac.gc.ca/filsRSS.

SOURCE Services aux Autochtones Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

25 sep 2021
Résumé Produit : Glucagon (DIN : 02243297; numéro de lot : D239382A; date de péremption : 10 mai 2022) Problème : Eli Lilly Canada Inc. rappelle un lot de Glucagon à la suite d'une plainte selon laquelle une fiole de ce lot était sous forme liquide...

25 sep 2021
Eli Lilly Canada procède au rappel volontaire du lot D239382A de GLUCAGON (Glucagon pour injection, 1 mg par fiole; Solvant pour Glucagon, seringue de 1 mL) pour la vente au détail. Ce rappel est fait à la suite d'un rapport de plainte relative à un...

25 sep 2021
L'Accélérateur de l'entrepreneuriat féminin (Women's Entrepreneurship Accelerator, WEA), une initiative stratégique multi-partenariale lancée par cinq agences des Nations Unies et Mary Kay Inc., célèbre aujourd'hui son deuxième anniversaire en...

25 sep 2021
Amazon Web Services (AWS), une société Amazon.com, Inc. , a annoncé aujourd'hui l'ouverture d'une région infrastructurelle à Aotearoa, en Nouvelle-Zélande, en 2024. La nouvelle Région AWS Asie-Pacifique (Auckland) sera composée de trois Zones de...

25 sep 2021
À la suite d'informations reçues relativement à de fausses applications liées au passeport vaccinal du Québec, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) tient à lancer un appel à la vigilance. Selon les informations reçues, des...

24 sep 2021
Unisoya (1986) Inc. procède au rappel de tofu biologique - fines herbes de marque Unisoya parce que ce produit pourrait être contaminé par la bactérie Listeria monocytogenes. Le produit visé décrit ci-dessous ne doit pas être consommé. Le produit...



Communiqué envoyé le 5 mai 2021 à 19:09 et diffusé par :