Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Le Covid-19
Sujet : Bénéfices / Revenus

Saputo annonce ses résultats du quatrième trimestre et de l'exercice 2021 et présente son nouveau plan stratégique mondial


Piliers clés pour stimuler la croissance organique avec un TCAC1 élevé à un chiffre du BAIIA ajusté* pour atteindre 2,125 milliards de dollars d'ici la fin de l'exercice 2025

MONTRÉAL, 03 juin 2021 (GLOBE NEWSWIRE) -- Saputo inc. (TSX: SAP) (nous, Saputo ou la Société) a divulgué aujourd'hui ses résultats financiers pour le quatrième trimestre et l'exercice financier clos le 31 mars 2021. À moins d'avis contraire, tous les montants inclus dans ce communiqué de presse sont exprimés en dollars canadiens (CAD) et sont présentés conformément aux Normes internationales d'information financière (IFRS). Saputo a également le plaisir de dévoiler aujourd'hui son nouveau plan stratégique mondial (le « Plan ») visant à accélérer la croissance organique au cours des quatre prochains exercices. Ce Plan, qui repose sur cinq piliers clés conçus pour stimuler la croissance et l'efficacité dans l'ensemble de l'entreprise, renforcera la position de Saputo comme l'un des plus importants transformateurs laitiers au monde.

« En jetant un regard sur l'exercice 2021, je suis incroyablement fier de notre performance et de notre résilience en tant que fournisseur essentiel en cette période tumultueuse, découlant directement des efforts héroïques de notre équipe », a déclaré Lino A. Saputo, président du conseil et chef de la direction, Saputo inc. « En mettant la santé et le mieux-être de nos employés au premier plan, nous nous sommes adaptés rapidement aux changements de la demande des consommateurs et nous avons redonné généreusement à nos communautés.

« Et bien que la pandémie nous ait coûté une année de croissance potentielle, nous avons continué à aller de l'avant et à honorer nos engagements envers toutes nos parties prenantes. Il ne fait aucun doute que la COVID-19 nous a mis au défi d'améliorer nos activités principales et d'établir une base solide pour la croissance future, et cette lancée se poursuit alors que nous travaillons à la réalisation de notre nouveau plan stratégique mondial. »

Faits saillants financiers du quatrième trimestre de l'exercice 2021

Faire de Saputo une société plus grande, meilleure et plus forte
Saputo mise sur une approche en trois volets pour se propulser vers l'avant, soit la croissance organique, les acquisitions stratégiques et la réalisation de la promesse Saputo. Ce nouveau plan stratégique mondial sur quatre ans est conçu pour délivrer des progrès organiques et complète et soutient les autres activités de croissance de Saputo.

Le Plan se compose de cinq piliers stratégiques qui devraient permettre une forte croissance organique au cours des quatre prochains exercices (EF22-EF25). Pour la période de quatre ans, nous visons un TCAC1 élevé à un chiffre du BAIIA ajusté*, pour atteindre 2,125 milliards de dollars d'ici la fin de l'exercice 2025. Les piliers du plan sont : renforcer les principales activités commerciales, accélérer l'innovation des produits, augmenter la valeur du portefeuille d'ingrédients, optimiser et améliorer les activités d'exploitation et créer des catalyseurs pour alimenter les investissements.

Plan stratégique mondial de Saputo: piliers et cible de croissance organique: Plan stratégique mondial de Saputo: piliers et cible de croissance organique

*   Voir la rubrique « Mesures financières non conformes aux normes IFRS » du rapport de gestion du rapport annuel 2021 pour les rapprochements avec les mesures conformes aux normes IFRS.
1   TCAC, le taux de croissance annuel composé est défini comme le taux de croissance d'un exercice à l'autre sur une période de temps déterminée.

« Grâce à notre nouveau plan stratégique mondial, nous jetons les bases d'une croissance organique accélérée pour compléter nos activités d'acquisitions et nos efforts relatifs à la promesse Saputo. Avec le rehaussement récent de notre équipe de leadership, notre plateforme américaine unie et des apprentissages clés en lien avec la COVID, je crois fermement que nous nous engageons sur cette voie exaltante avec les bons talents, la bonne structure et la feuille de route stratégique pour nous guider. Alors que notre passion collective nourrit nos efforts, je suis convaincu qu'ensemble nous ferons de Saputo une société plus grande, meilleure et plus forte », a affirmé Lino A. Saputo, président du conseil et chef de la direction, Saputo inc.

Des détails supplémentaires sur le nouveau plan stratégique mondial et la stratégie de croissance globale de Saputo sont disponibles dans la rubrique Perspectives de ce communiqué et seront également discutés lors de la webdiffusion qui aura lieu plus tard aujourd'hui.

RÉSULTATS FINANCIERS DU QUATRIÈME TRIMESTRE DE
L'EXERCICE CLOS LE 31 MARS 2021

Produits de 3,438 milliards de dollars, en baisse de 7,5 %
BAIIA ajusté de 302,8 millions de dollars, en hausse de 1,5 %
Bénéfice net de 103,1 millions de dollars, en hausse de 16,2 %
Bénéfice net ajusté excluant l'amortissement des immobilisations incorporelles
liées aux acquisitions d'entreprises de 123,7 millions de dollars, en hausse de 6,2 %

(en millions de dollars canadiens (CAD), sauf les données par action)

(non audité)Pour les périodes de trois mois
closes les 31 mars
 20212020
Produits3 438,03 718,7
BAIIA ajusté*302,8298,4
Bénéfice net103,188,7
Bénéfice net ajusté excluant l'amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions d'entreprises*123,7116,5
Bénéfice net par action (de base et dilué)0,250,22
Bénéfice net par action ajusté excluant l'amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions d'entreprises*  
De base0,300,29
Dilué0,300,28

*    Voir la rubrique « Mesures financières non conformes aux normes IFRS » du rapport de gestion du rapport annuel 2021 pour les rapprochements avec les mesures conformes aux normes IFRS.

Quatrième trimestre de l'exercice 2021

________________________

*    Voir la rubrique « Mesures financières non conformes aux normes IFRS » du rapport de gestion du rapport annuel 2021 pour les rapprochements avec les mesures conformes aux normes IFRS.
**  Se reporter à la rubrique « Glossaire », du rapport de gestion du rapport annuel 2021.

RÉSULTATS FINANCIERS POUR L'EXERCICE CLOS LE 31 MARS 2021

Produits de 14,294 milliards de dollars, en baisse de 4,3 %
BAIIA ajusté de 1,471 milliards de dollars, en hausse de 0,2 %
Bénéfice net de 625,6 millions de dollars, en hausse de 7,3 %
Bénéfice net ajusté excluant l'amortissement des immobilisations incorporelles
liées aux acquisitions d'entreprises de 714,8 millions de dollars, en baisse de 1,2 %

 (en millions de dollars canadiens (CAD), sauf les données par action)

(non audité)Pour les exercices
clos les 31 mars
 20212020
Produits14 293,314 943,5
BAIIA ajusté*1 470,91 467,8
Bénéfice net625,6582,8
Bénéfice net ajusté excluant l'amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions d'entreprises*714,8723,6
Bénéfice net par action  
De base1,531,46
Dilué1,521,45
Bénéfice net par action ajusté excluant l'amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions d'entreprises*  
De base1,741,81
Dilué1,741,80

*    Voir la rubrique « Mesures financières non conformes aux normes IFRS » du rapport de gestion du rapport annuel 2021 pour les rapprochements avec les mesures conformes aux normes IFRS.

Exercice 2021

________________________

*    Voir la rubrique « Mesures financières non conformes aux normes IFRS » du rapport de gestion du rapport annuel 2021 pour les rapprochements avec les mesures conformes aux normes IFRS.
**  Se reporter à la rubrique « Glossaire », du rapport de gestion du rapport annuel 2021.

Renseignements supplémentaires

Pour des renseignements supplémentaires sur les résultats financiers du quatrième trimestre de l'exercice 2021 et les résultats financiers de l'exercice 2021, veuillez consulter les états financiers consolidés audités et les notes afférentes, et le rapport de gestion pour l'exercice clos le 31 mars 2021. Ces documents sont disponibles sur SEDAR à l'adresse www.sedar.com et dans la section « Investisseurs » du site web de la Société, à l'adresse suivante : www.saputo.com.

Webdiffusion pour discuter des résultats du quatrième trimestre de l'exercice 2021 et pour présenter le nouveau plan stratégique mondial

Une webdiffusion et une conférence téléphonique auront lieu le jeudi 3 juin 2021 pour discuter des résultats du quatrième trimestre de l'exercice 2021 ainsi que pour présenter le nouveau plan stratégique mondial et la stratégie de croissance globale de Saputo.

Pour ceux qui ne peuvent se joindre à la présentation webdiffusée, celle-ci sera archivée sur le site Web de Saputo (www.saputo.com), dans la section « Investisseurs », sous la rubrique « Calendrier des événements ». Un enregistrement de la conférence téléphonique sera également disponible jusqu'au jeudi 10 juin 2021, à 23 h 59 (HE) en composant le 1-800-997-6910 (code d'accès : 21994019).

À propos de Saputo
Saputo produit, met en marché et distribue une vaste gamme de produits de la meilleure qualité, notamment du fromage, du lait nature, des produits laitiers et de la crème ayant une durée de conservation prolongée, des produits de culture bactérienne et des ingrédients laitiers. Saputo est parmi les dix plus grands transformateurs laitiers au monde, un principal fabricant de fromage et transformateur de lait nature et de crème au Canada, le plus important transformateur laitier en Australie et le deuxième plus important en Argentine. Aux États-Unis, la Société est l'un des trois plus grands fabricants de fromage et l'un des plus grands fabricants de produits laitiers ayant une durée de conservation prolongée et de culture bactérienne. Au Royaume-Uni, Saputo est le plus grand fabricant de fromages de marque et l'un des plus importants fabricants de tartinades laitières. Les produits de Saputo sont vendus dans plusieurs pays sous des marques phares ainsi que sous des marques privées. Saputo inc. est une société publique et ses actions sont cotées à la Bourse de Toronto sous le symbole « SAP ». Suivez les activités de Saputo sur saputo.com ou par l'entremise de Facebook, LinkedIn et Twitter.

Ligne média
+1 (514) 328-3141 / +1 (866) 648-5902

MISE EN GARDE CONCERNANT LES ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Le présent communiqué contient des énoncés qui constituent des énoncés prospectifs au sens de la législation en valeurs mobilières applicable. Ces énoncés prospectifs portent notamment sur nos objectifs, nos perspectives, nos projets commerciaux, nos stratégies, nos convictions, nos attentes, nos cibles, nos engagements, nos buts, nos ambitions et nos plans stratégiques, y compris notre capacité à atteindre ces cibles, engagements et buts et à réaliser ces ambitions et plans stratégiques, et comprennent des énoncés qui ne sont pas des faits historiques. Les énoncés prospectifs se reconnaissent à l'emploi de termes comme « pouvoir », « devoir », « croire », « prévoir », « planifier », « s'attendre à », « avoir l'intention de », « anticiper », « estimer », « projeter », « objectif », « continuer », « proposer », « viser », « s'engager », « assumer », « prédire », « chercher à », « potentiel », « but » ou « cibler », dans leur forme affirmative ou négative, à l'emploi du conditionnel ou du futur ou à l'emploi d'autres termes semblables. À l'exception des énoncés de faits historiques, tous les énoncés qui figurent dans le présent communiqué peuvent constituer des énoncés prospectifs au sens de la législation en valeurs mobilières applicable.

De par leur nature, les énoncés prospectifs sont exposés à un certain nombre de risques et d'incertitudes. Les résultats réels peuvent différer considérablement de ceux indiqués ou prévus dans ces énoncés prospectifs, ou sous-entendus par ceux-ci. Par conséquent, nous ne pouvons garantir que les énoncés prospectifs se réaliseront et nous prévenons le lecteur que ces énoncés prospectifs ne constituent en aucune façon des énoncés de faits historiques ni des garanties quant au rendement futur. Les hypothèses, les attentes et les estimations qui ont servi à la préparation des énoncés prospectifs et les risques et incertitudes qui pourraient entraîner un écart important entre les résultats réels et les attentes actuelles sont exposés dans nos documents déposés auprès des autorités canadiennes en valeurs mobilières, notamment à la rubrique « Risques et incertitudes » du rapport de gestion daté du 3 juin 2021, qui peut être consulté sur SEDAR, sous le profil de Saputo, au www.sedar.com.

Ces risques et incertitudes comprennent notamment : la responsabilité du fait des produits; la pandémie de COVID­19; la disponibilité des matières premières (y compris en raison des changements climatiques ou de conditions météorologiques extrêmes) et les variations de prix qui en découlent, ainsi que notre capacité à transférer ces augmentations, le cas échéant, à nos clients dans des conditions de marché concurrentielles; la fluctuation des prix de nos produits dans les pays où nous exerçons nos activités, ainsi que sur les marchés internationaux, lesquels prix sont fondés sur les niveaux de l'offre et de la demande pour les produits laitiers; les cybermenaces et autres risques informatiques liés à l'interruption des activités, à la confidentialité, à l'intégrité des données et aux fraudes par compromission de courriels d'affaires; l'environnement hautement concurrentiel dans l'industrie laitière; le regroupement de la clientèle; la concentration des fournisseurs; l'interruption imprévue des activités; l'environnement économique; l'évolution de la législation et de la réglementation en matière d'environnement; les conséquences éventuelles des changements climatiques; l'attention accrue portée aux questions liées au développement durable; notre capacité à trouver, à attirer et à retenir des personnes qualifiées; l'incapacité d'intégrer adéquatement des entreprises acquises en temps utile et de manière efficace; l'incapacité à mettre en oeuvre notre plan stratégique mondial comme prévu; l'incapacité à effectuer les dépenses d'investissement comme prévu; la variation des tendances de consommation. Notre capacité à atteindre nos objectifs, engagements et buts en matière d'environnement dépend, entre autres, de notre capacité à accéder à toutes les technologies nécessaires et à les mettre en oeuvre pour atteindre nos objectifs, engagements et buts; de l'évolution et de la performance des technologies, des innovations, ainsi que de l'utilisation et du déploiement futurs de la technologie et des résultats futurs attendus connexes; et de la réglementation environnementale.

Les énoncés prospectifs sont fondés sur les estimations, les attentes et les hypothèses actuelles de la direction en ce qui concerne, entre autres, les produits et les charges prévus; l'environnement économique, industriel, concurrentiel et réglementaire dans lesquels nous exerçons nos activités ou qui serait susceptible d'avoir une incidence sur nos activités; notre capacité à attirer et à conserver des clients et des consommateurs; notre rendement en matière d'environnement; nos efforts en matière de développement durable; l'efficacité de nos initiatives en matière d'environnement et de durabilité; la disponibilité et le coût du lait et des autres matières premières et l'approvisionnement en énergie; nos coûts d'exploitation; le prix de nos produits finis sur les différents marchés où nous exerçons nos activités; les effets de la pandémie de COVID 19; la mise en oeuvre réussie de notre plan stratégique mondial; notre capacité à mettre en oeuvre des projets de dépenses d'investissement comme prévu; notre capacité à prédire, à identifier et à interpréter correctement les changements dans les préférences et la demande des consommateurs, à offrir de nouveaux produits pour répondre à ces changements et à réagir à l'innovation concurrentielle; notre capacité à tirer parti de la valeur de nos marques; notre capacité à stimuler la croissance des produits dans nos principales catégories de produits ou plateformes, ou à ajouter des produits dans des catégories à croissance plus rapide et plus rentables; l'apport des récentes acquisitions; les niveaux prévus de l'offre et de la demande sur le marché pour les produits laitiers; les coûts prévus liés à l'entreposage, à la logistique et au transport; notre taux d'imposition effectif; le taux de change du dollar canadien par rapport aux monnaies des marchés du fromage et des ingrédients laitiers.

La direction estime que ces estimations, attentes et hypothèses sont raisonnables à la date des présentes, et sont intrinsèquement assujetties à d'importantes incertitudes et éventualités commerciales, économiques, concurrentielles et autres concernant des événements futurs, y compris la durée et la gravité de la pandémie de COVID-19, et sont donc sujettes à changement par la suite. Les énoncés prospectifs ont pour but de fournir aux actionnaires de l'information au sujet de Saputo, notamment notre évaluation des futurs plans financiers, et ils peuvent ne pas convenir à d'autres fins. Il ne faut pas accorder une importance indue aux énoncés prospectifs, qui valent uniquement à la date où ils sont faits.

Tous les énoncés prospectifs qui figurent aux présentes ne sont valables qu'à la date des présentes ou à la date spécifique de ces énoncés prospectifs. À moins que la législation en valeurs mobilières l'exige, Saputo ne s'engage nullement à mettre à jour ou à réviser les énoncés prospectifs, verbaux ou écrits, qu'elle peut faire ou qui peuvent être faits, pour notre compte, à l'occasion, à la suite d'une nouvelle information, d'événements à venir ou autrement. Tous les énoncés prospectifs qui figurent aux présentes sont donnés expressément sous réserve de la présente mise en garde.

PERSPECTIVES

Pandémie de COVID-19
En tant que fournisseur essentiel, nous continuerons notre chemin dans le contexte de la pandémie de COVID-19 en axant nos efforts sur nos principales priorités :

Conjoncture actuelle sur le marché
La pandémie de COVID-19 continue de perturber les conditions économiques mondiales, le prix des marchandises, la demande des consommateurs, les chaînes d'approvisionnement et la productivité des entreprises.

Les facteurs qui ont actuellement une incidence sur le rendement de Saputo ou qui pourraient l'influencer dans l'avenir comprennent :

Tous ces facteurs auront une incidence sur notre performance financière pour l'exercice 2022, et il demeure impossible d'estimer l'ampleur de cette incidence, positive ou négative, pour le moment.

Saputo concentre ses efforts sur les « facteurs contrôlables » et sur la poursuite de ses activités
Nous continuons de travailler étroitement avec les clients du segment des services alimentaires pour concevoir des offres de produits novatrices adaptées aux nouvelles tendances de consommation qui devraient survivre à la pandémie, comme les plats pour emporter. À court terme, les ventes dans les segments des services alimentaires et industriel continueront d'être touchées tant et aussi longtemps que les restrictions imposées par les gouvernements pour lutter contre la COVID-19 demeureront en vigueur et en évolution.

En ce qui a trait au segment industriel, les volumes destinés aux marchés de l'exportation ont amorcé une reprise au cours du second semestre de l'exercice 2021. Les produits devraient continuer d'augmenter, mais le rythme et le moment de la reprise aux niveaux d'avant la pandémie varieront et dépendront du marché de l'exportation.

Le segment de détail continue de progresser. Le changement de la demande des consommateurs au cours de la pandémie a profité à ce secteur, et nous prévoyons que les ventes continueront leur bonne performance par rapport aux niveaux d'avant la pandémie.

Au cours du dernier exercice, nous avons démontré notre capacité à adapter nos activités aux nouvelles circonstances, en maintenant le cap en ce qui concerne nos investissements stratégiques visant à favoriser la croissance. Nous demeurerons agiles et flexibles, tant sur le plan commercial que sur celui de la production, pour nous ajuster à d'autres changements de la demande des consommateurs et à la reprise prévue de la demande dans le segment des services alimentaires. Nous sommes d'avis que nous avons de solides assises sur lesquelles nous pouvons nous appuyer, ce qui renforcera nos plans de croissance.

Notre stratégie de croissance
Nous avons une stratégie bien définie qui repose sur une approche en trois volets, soit la croissance organique, les acquisitions stratégiques et notre promesse Saputo.

La génération de trésorerie opérationnelle stable et le faible niveau d'endettement de Saputo forment une base financière solide et fournissent une grande souplesse pour soutenir notre croissance

Croissance organique
Notre nouveau plan stratégique mondial sur quatre ans est conçu pour générer une croissance organique au sein de toutes nos plateformes. Pour la période de quatre ans, nous visons un TCAC1 élevé à un chiffre du BAIIA ajusté*, pour atteindre 2,125 milliards de dollars d'ici la fin de l'exercice 2025.

Pour stimuler la croissance organique, ce plan repose sur cinq piliers clés : renforcer les principales activités commerciales, accélérer l'innovation des produits, augmenter la valeur du portefeuille d'ingrédients, optimiser et améliorer les activités d'exploitation et créer des catalyseurs pour alimenter les investissements.

Dans le cadre du renforcement de nos principales activités commerciales, nous tirons parti de la puissance de nos marques, tant au pays que dans les régions où nous exerçons nos activités, et nous optimisons notre portefeuille existant de produits en mettant l'accent sur les principales catégories, notamment les fromages en format collation, de type italien et de spécialité, ainsi que les produits, les breuvages et les ingrédients à valeur ajoutée. Comme l'engouement des consommateurs pour l'achat en ligne devrait survivre à la pandémie, nous misons sur les initiatives de commerce électronique que nous avons lancées au cours de l'exercice 2021, du point de vue de la vente directe aux consommateurs, des commerces interentreprises et du commerce interentreprises orienté client.

Nous prévoyons accélérer l'innovation des produits en accroissant notre présence dans les substituts aux produits laitiers en tant que priorité stratégique. Nous avons l'intention de prendre une position active de chef de file de façon anticipée dans la catégorie des substituts aux fromages, tout en tirant parti de notre réseau pour saisir les possibilités du côté des substituts aux breuvages laitiers au moyen d'accords de coemballage. Ces initiatives complètent notre vaste portefeuille de produits laitiers à valeur ajoutée, que nous cherchons à rehausser avec l'introduction de nouveaux formats, saveurs et emballages recyclables et conviviaux. Nous prévoyons tirer parti de notre stratégie de commerce électronique afin de soutenir nos efforts en matière d'innovation.  

Afin d'augmenter la valeur de notre portefeuille d'ingrédients, nous déploierons des efforts afin de maximiser la valeur de notre lactosérum, d'optimiser les principales recettes pour différencier notre offre sur le marché et de solidifier et d'établir des relations commerciales. Nous mettons également l'accent sur les ingrédients nutritionnels, qui sont des ingrédients de première qualité, et nous explorons d'autres sources de protéines.  

Dans le cadre de l'optimisation et de l'amélioration des activités d'exploitation, nous mettrons en oeuvre des initiatives axées sur nos activités d'exploitation dans les secteurs de la fabrication, de la chaîne d'approvisionnement et de la logistique. En tant que transformateur de haute qualité et à faible coût, nous cherchons toujours à être aussi efficaces que possible et, à cette fin, nous concentrons nos efforts sur l'augmentation de l'automatisation et l'affinement de notre planification intégrée des activités pour une planification optimale des ventes et de la production. De plus, dans le cadre de l'examen continu de nos activités d'exploitation, nous cherchons des moyens d'optimiser continuellement notre réseau et notre chaîne d'approvisionnement, de rationaliser les activités, dans la mesure du possible, et d'effectuer les dépenses d'investissement nécessaires à la modernisation ou à l'augmentation de la capacité, au besoin. La fabrication en sous-traitance est une option que nous avons utilisée au cours des dernières années et dont nous croyons pouvoir tirer davantage parti dans l'avenir.

 

* Voir la rubrique « Mesures financières non conformes aux normes IFRS » du rapport de gestion du rapport annuel 2021 pour les rapprochements avec les mesures conformes aux normes IFRS.
1    TCAC, le taux de croissance annuel composé est défini comme le taux de croissance d'un exercice à l'autre sur une période de temps déterminée.

Notre dernier pilier stratégique visant à créer des catalyseurs pour alimenter les investissements comprend des initiatives, dont certaines sont en cours, qui nous permettront de concrétiser des synergies et de réduire les coûts indirects. Ces initiatives comprennent l'achèvement de la fusion de nos deux divisions américaines, qui deviennent « One USA », ce qui devrait nous permettre de réaliser des synergies grâce à une plateforme plus agile. De plus, une fois que notre PGI mondial, connu sous le nom du projet Harmoni, sera pleinement déployé, nous prévoyons tirer parti des avantages de sa mise en oeuvre, en maximisant son plein potentiel.

S'appuyant sur les réussites découlant de notre approche stratégique en matière de dépenses d'investissement visant à alimenter la croissance organique, notre plan stratégique mondial comprend des investissements prévus de 2,3 milliards de dollars, qui comprennent des projets d'investissement de base et stratégiques. Bien que les dépenses d'investissement prévues soient plus élevées que la tendance historique des quatre dernières années, nous avons l'intention de maintenir notre approche habituelle, qui consiste à investir dans nos actifs à un niveau semblable à notre dotation aux amortissements.

Acquisitions stratégiques
Nous demeurons très optimistes à l'égard des produits laitiers et des occasions d'acquisition dans ce secteur, et nous avons l'intention d'accélérer davantage notre croissance au moyen d'acquisitions stratégiques et relutives fondées sur notre approche disciplinée.

Voici quelques-uns des domaines d'intérêt :

Nos principales régions d'intérêt comprennent les secteurs dans lesquels nous exerçons nos activités, de même que les régions qui nous permettraient d'élargir notre empreinte géographique, comme l'Europe du Nord et l'Europe de l'Ouest.

Nous avons récemment conclu l'acquisition de Bute Island Foods Ltd., une entreprise novatrice qui fabrique, commercialise et distribue une variété de fromages faits à partir de substituts aux produits laitiers dans le segment de détail et le segment des services alimentaires, sous la marque végane primée Sheese ainsi que sous des marques privées. L'entreprise est située sur l'île de Bute, au large de la côte ouest de l'Écosse (Royaume-Uni) et compte environ 180 employés, y compris ses fondateurs. De plus, nous avons fait l'acquisition de l'installation de Reedsburg de Wisconsin Specialty Protein, LLC, située au Wisconsin (États-Unis). Des ingrédients à valeur ajoutée, comme du lactosérum de chèvre, du lactose biologique et d'autres ingrédients laitiers en poudre, sont fabriqués dans cette installation, et environ 40 employés y travaillent. Ces deux acquisitions stratégiques sont en phase avec notre plan stratégique mondial et y contribueront de façon positive.

La promesse Saputo
La promesse Saputo, soit notre approche en matière de performance sociale, environnementale et économique, soutient nos plans stratégiques et nous permet de poursuivre notre croissance et de créer une valeur commune pour toutes les parties prenantes, en assurant la durabilité à long terme de nos activités.

L'exercice 2022 marque la dernière année de notre plan triennal relatif à la promesse Saputo, et nous avons commencé à préparer la prochaine phase, car nous demeurons fermement déterminés à atteindre nos objectifs en matière de facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG).

La santé et la sécurité ainsi que la diversité, l'équité et l'inclusion constituent des éléments importants. En nous appuyant sur notre solide environnement de sécurité, nous continuons d'intensifier nos efforts en ce qui a trait à l'Objectif zéro, notre approche en matière de santé et de sécurité fondée sur la promotion d'une culture où nos gens font partie intégrante de la solution. Nous avons renforcé notre engagement en matière de diversité, d'équité et d'inclusion en signant la déclaration du Conseil canadien des affaires dénonçant le racisme, un engagement qui correspond bien à la position de tolérance zéro de Saputo sur cette question importante, et en nous joignant aux rangs des P.-D.G. champions du changement de Catalyst pour accélérer les progrès en faveur de l'égalité des genres, de la diversité et de l'inclusion en milieu de travail.

À l'exercice 2020, nous avons promis d'accélérer notre performance globale relative au climat, à l'eau et aux déchets (y compris en ce qui a trait à l'emballage) d'ici 2025 et avons annoncé des cibles précises et un engagement officiel à allouer des ressources additionnelles, y compris un investissement de 50 millions de dollars sur trois ans. Après avoir terminé notre première série de projets mondiaux au cours de l'exercice 2021, qui devraient permettre des économies annuelles estimées de plus de 60 000 gigajoules d'énergie, de 8 000 tonnes de CO2 et de 700 millions de litres d'eau, nous allouons maintenant des fonds pour l'exercice 2022. Comme prévu, nous nous préparons également à étendre nos efforts à notre chaîne d'approvisionnement afin de tenir compte des considérations environnementales à l'échelle du secteur. Notre objectif est d'annoncer nos engagements en matière de chaîne d'approvisionnement plus tard au cours du présent exercice.

Nous demeurons engagés à investir un pour cent de nos bénéfices annuels avant impôt chaque année afin de bâtir des collectivités plus saines là où nous exerçons nos activités. Au-delà de cet engagement, depuis le début de la pandémie, Saputo soutient les collectivités au moyen de dons de produits aux banques alimentaires. Nos contributions financières et en nature se poursuivent et ont atteint plus de 10 millions de dollars à ce jour.

Progiciel de gestion intégré (PGI)
Alors que nous poursuivons notre projet Harmoni, le déploiement dans le reste de notre Division Produits laitiers (Australie) et les phases subséquentes de la mise en oeuvre au sein de la Division Produits laitiers (USA) devraient être achevés d'ici la fin de l'exercice 2022. Dans la Division Produits laitiers (Canada), nous avons amorcé la planification du déploiement du PGI au cours de l'exercice 2021 et nous prévoyons achever la mise en oeuvre par étapes d'ici la fin de l'exercice 2024. Nous pourrions revoir les activités de déploiement en fonction de l'évolution de la pandémie de COVID-19.

Établir un juste équilibre entre une exploitation responsable et la poursuite de la croissance
Dans l'ensemble, nous consacrons nos énergies à faire face aux difficultés actuelles pour en ressortir comme un partenaire encore plus solide pour les clients de Saputo et une Société encore plus solide pour nos actionnaires et autres parties prenantes. La création de valeur pour les parties prenantes et l'amélioration de la rentabilité demeurent les pierres angulaires des objectifs de Saputo.

RÉSULTATS CONSOLIDÉS POUR LE QUATRIÈME TRIMESTRE ET L'EXERCICE CLOS LE 31 MARS 2021

Nous présentons nos activités selon quatre secteurs : Canada, USA, International et Europe. Le Secteur Canada comprend la Division Produits laitiers (Canada), le Secteur USA, la Division Produits laitiers (USA), le Secteur International, la Division Produits laitiers (Australie) et la Division Produits laitiers (Argentine) et le Secteur Europe, la Division Produits laitiers (Royaume-Uni). Nous vendons nos produits dans trois segments différents, soit les segments de détail, des services alimentaires et industriel.

Produits

Les produits pour le quatrième trimestre de l'exercice 2021 ont totalisé 3,438 milliards de dollars, en baisse de 280,7 millions de dollars, ou 7,5 %, comparativement à 3,719 milliards de dollars au trimestre correspondant de l'exercice précédent.

Depuis la fin du quatrième trimestre de l'exercice 2020, nous avons été touchés par le changement de la demande des consommateurs découlant de la pandémie de COVID-19, qui a été déclarée en mars 2020. Les commandes des clients des segments des services alimentaires et industriel ont commencé à diminuer, tandis qu'une augmentation a été enregistrée dans le segment de détail. Bien que l'incidence de ce changement au quatrième trimestre de l'exercice 2020 n'ait pas été importante sur les produits, ils en ont subi l'incidence négative au quatrième trimestre de l'exercice 2021.

Au cours du trimestre, les volumes de ventes ont, dans l'ensemble, diminué par rapport à la période correspondante de l'exercice précédent, en raison de la baisse des volumes de ventes dans les segments des services alimentaires et de détail, bien que nous ayons bénéficié de la hausse des volumes de ventes dans le segment industriel. La baisse des produits a principalement été enregistrée dans le Secteur USA, en raison de la grande proportion que représentent ses activités relatives aux services alimentaires. Au cours du trimestre, les volumes de ventes à l'exportation ont augmenté malgré les restrictions imposées à divers degrés par les gouvernements dans nos différents marchés d'exportation. À la fin du quatrième trimestre de l'exercice 2020, les volumes de ventes de notre segment de détail ont augmenté en raison du début de la pandémie de COVID-19.

L'effet combiné de la baisse du prix moyen du bloc** et de la baisse du prix moyen du beurre** s'est traduit par une diminution des produits d'environ 107 millions de dollars. Les produits ont également diminué en raison de la baisse des prix sur les marchés internationaux du fromage et des ingrédients laitiers, bien qu'ils aient commencé à s'améliorer depuis le troisième trimestre de l'exercice 2021. Cependant, les produits ont bénéficié de l'augmentation des prix de vente sur le marché national du Secteur Canada découlant de la hausse du coût de la matière première, le lait.

L'incidence combinée de la fluctuation du dollar australien et du peso argentin par rapport au dollar américain sur les marchés de l'exportation a eu un effet négatif sur les produits. Enfin, la fluctuation des devises par rapport au dollar canadien s'est traduite par une baisse des produits d'environ 125 millions de dollars.

Pour l'exercice 2021, les produits ont totalisé 14,294 milliards de dollars, en baisse de 649,6 millions de dollars, ou 4,3 %, comparativement à 14,944 milliards de dollars pour l'exercice précédent.

Le changement de la demande des consommateurs à l'échelle mondiale découlant de la pandémie de COVID-19 a eu une incidence négative sur les volumes de ventes dans le segment des services alimentaires, surtout dans le Secteur USA, bien que contrebalancée en partie par la hausse des volumes de ventes dans les segments de détail et industriel. Les volumes de ventes additionnels sur nos marchés de l'exportation ont eu une incidence positive sur les produits, malgré les diverses restrictions imposées par les gouvernements tout au long de l'exercice.

La baisse des prix sur les marchés internationaux du fromage et des ingrédients laitiers a eu une incidence négative sur les produits, malgré l'incidence favorable nette des fluctuations du peso argentin et du dollar australien par rapport au dollar américain dans les marchés de l'exportation. L'effet combiné de la baisse du prix moyen du beurre et de la hausse du prix moyen du bloc s'est également traduit par une diminution des produits d'environ 114 millions de dollars. Cependant, l'augmentation des prix de vente sur le marché national du Secteur Canada et du Secteur International, découlant de la hausse du coût de la matière première, le lait, a eu une incidence positive sur les produits.

L'apport de l'acquisition de l'entreprise de fromages de spécialité dans le Secteur International et de l'acquisition de Dairy Crest dans le Secteur Europe pour l'exercice complet, par rapport à un apport partiel pour l'exercice précédent, a eu une incidence positive sur les produits.

Enfin, la fluctuation des devises par rapport au dollar canadien s'est traduite par une baisse des produits d'environ 183 millions de dollars.

**  Se reporter à la rubrique « Glossaire », du rapport de gestion du rapport annuel 2021.

BAIIA ajusté*

Principaux facteurs ayant une incidence positive (négative) sur la performance financière

(en millions de dollars CAD)

 Pour les périodes de trois mois
closes les 31 mars

  Pour les exercices
clos les 31 mars

 
 2021  2020  2021  2020 
Facteurs du marché aux États-Unis*,1(4) (8) 57  8 
Réduction de valeur des stocks?  (18) ?  (18)
Conversion des devises1,2(2) (3) (2) (36)

*     Se reporter à la rubrique « Glossaire » du rapport de gestion du rapport annuel 2021.
1     Par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent pour les périodes de trois mois; par rapport à l'exercice précédent pour les exercices clos les 31 mars.
2     La conversion des devises inclut l'effet sur le BAIIA ajusté de la conversion du dollar américain, du dollar australien, de la livre sterling et du peso argentin en dollars canadiens.

Le BAIIA ajusté pour le quatrième trimestre de l'exercice 2021 a totalisé 302,8 millions de dollars, en hausse de 4,4 millions de dollars, ou 1,5 %, comparativement à 298,4 millions de dollars au trimestre correspondant de l'exercice précédent.

Le BAIIA ajusté a subi l'incidence négative de la relation défavorable entre les prix sur les marchés internationaux du fromage et des ingrédients laitiers et le coût de la matière première, le lait. De plus, dans un marché des produits laitiers volatil, les facteurs du marché aux États-Unis** ont eu une incidence négative sur le BAIIA ajusté d'environ 4 millions de dollars.

Les volumes de ventes ont diminué dans les segments de détail et des services alimentaires, bien qu'ils aient été contrebalancés en partie par la hausse des volumes de ventes du segment industriel, ce qui a eu une incidence sur l'efficience et l'absorption des frais fixes, particulièrement dans le Secteur USA.

Au cours des deux dernières semaines du quatrième trimestre de l'exercice 2020, la pandémie de COVID-19 a eu une incidence négative sur le BAIIA ajusté, en raison du changement de la demande des consommateurs, surtout en Amérique du Nord, ce qui comprend un montant de 26,9 millions de dollars composé d'une perte découlant des stocks invendables destinés aux clients du segment des services alimentaires et d'autres charges dans le Secteur Canada et le Secteur USA ainsi que d'une réduction de valeur des stocks de 17,9 millions de dollars découlant d'une baisse de certains prix de vente sur le marché dans le Secteur USA.

Finalement, les fluctuations des devises par rapport au dollar canadien ont eu une incidence défavorable sur le BAIIA ajusté d'environ 2 millions de dollars.

Pour l'exercice 2021, le BAIIA ajusté a totalisé 1,471 milliard de dollars, en hausse de 3,1 millions de dollars, ou 0,2 %, comparativement à 1,468 milliard de dollars pour l'exercice précédent.

La relation défavorable entre les prix sur les marchés internationaux du fromage et des ingrédients laitiers et le coût de la matière première, le lait, a eu une incidence négative sur le BAIIA ajusté. Dans le marché des produits laitiers extrêmement volatil, les facteurs du marché aux États-Unis ont eu une incidence positive sur le BAIIA ajusté d'environ 57 millions de dollars.

L'apport de l'acquisition de l'entreprise de fromages de spécialité et de l'acquisition de Dairy Crest pour l'exercice complet, par rapport à un apport partiel pour l'exercice précédent, a donné lieu à une augmentation du BAIIA ajusté.

Le BAIIA ajusté a été touché de façon positive par la baisse des frais d'administration découlant du maintien de l'interdiction des voyages d'affaires non essentiels, de la diminution des activités promotionnelles et d'autres initiatives dans le contexte de la pandémie de COVID-19, qui ont atténué les incidences négatives sur le BAIIA ajusté de la hausse des coûts d'exploitation, y compris les coûts liés aux stocks additionnels d'équipement de protection individuelle pour les employés et à une main-d'oeuvre non productive.

Tel qu'il est expliqué ci-dessus, vers la fin du quatrième trimestre de l'exercice précédent, la pandémie de COVID-19 a eu une incidence négative sur le BAIIA ajusté. À l'exercice 2021, la baisse générale des volumes de ventes a eu une incidence négative sur l'efficience et l'absorption des frais fixes, particulièrement dans le Secteur USA.

Enfin, les fluctuations des devises par rapport au dollar canadien ont eu une incidence défavorable sur le BAIIA ajusté d'environ 2 millions de dollars.

*    Voir la rubrique « Mesures financières non conformes aux normes IFRS » du rapport de gestion du rapport annuel 2021 pour les rapprochements avec les mesures conformes aux normes IFRS.
**  Se reporter à la rubrique « Glossaire », du rapport de gestion du rapport annuel 2021.

Coûts d'exploitation excluant les amortissements, la réévaluation des stocks à la suite d'une acquisition d'entreprise et les coûts de restructuration

Les coûts d'exploitation excluant les amortissements, la réévaluation des stocks à la suite d'une acquisition d'entreprise et les coûts de restructuration pour le quatrième trimestre de l'exercice 2021 ont totalisé 3,135 milliards de dollars, en baisse de 285,1 millions de dollars, ou 8,3 %, comparativement à 3,420 milliards de dollars pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent. Cette diminution cadre avec la baisse des produits décrite ci-dessus, ainsi que la volatilité du marché des produits laitiers qui, ensemble, ont contribué à la baisse du coût des matières premières et matières consommables utilisées. Les charges au titre des salaires et des avantages du personnel ont augmenté en raison des hausses salariales.

Les coûts d'exploitation excluant les amortissements, la réévaluation des stocks à la suite d'une acquisition d'entreprise et les coûts de restructuration pour l'exercice 2021 ont totalisé 12,823 milliards de dollars, en baisse de 652,7 millions de dollars, ou 4,8 %, comparativement à 13,476 milliards de dollars pour l'exercice précédent. Cette diminution cadre avec la baisse des produits décrite ci-dessus, ainsi que l'extrême volatilité du marché des produits laitiers qui, ensemble, ont contribué à la baisse du coût des matières premières et matières consommables utilisées. Les charges au titre des salaires et des avantages du personnel ont augmenté en raison des hausses salariales et de l'apport de l'acquisition de l'entreprise de fromages de spécialité et de l'acquisition de Dairy Crest pour l'exercice complet, par rapport à un apport partiel pour l'exercice précédent.

Amortissements

L'amortissement pour le quatrième trimestre de l'exercice 2021 a totalisé 134,8 millions de dollars, en hausse de 7,0 millions de dollars, comparativement à 127,8 millions de dollars pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent. À l'exercice 2021, la dotation aux amortissements s'est élevée à 515,0 millions de dollars, en hausse de 47,8 millions de dollars, comparativement à 467,2 millions de dollars pour l'exercice précédent. Ces hausses étaient essentiellement attribuables aux amortissements additionnels liés aux récentes acquisitions et aux entrées d'immobilisations corporelles, qui ont augmenté le nombre d'actifs amortissables.

Perte de valeur des immobilisations incorporelles

Au cours du premier trimestre de l'exercice 2021, une charge pour perte de valeur des immobilisations incorporelles de 19,0 millions de dollars a été engagée relativement à notre décision de retirer le nom de la marque de fromage COON de notre portefeuille de marques australiennes, dans le cadre de notre engagement à faire notre part dans la lutte contre le racisme sous toutes ses formes.

Réévaluation des stocks à la suite d'une acquisition d'entreprise

Au cours de l'exercice 2021, la réévaluation des stocks à la suite d'une acquisition d'entreprise s'est chiffrée à néant, tandis qu'elle s'élevait à 40,1 millions de dollars à l'exercice 2020. Cette réévaluation se rapportant à l'acquisition de Dairy Crest découlait de la valeur ajoutée attribuée aux stocks acquis dans le cadre de la répartition du prix d'achat, et a été amortie en totalité au cours de l'exercice 2020.

Coûts d'acquisition et de restructuration

Les coûts d'acquisition et de restructuration pour le quatrième trimestre de l'exercice 2021 se sont élevés à 3,0 millions de dollars, et se rapportent à des droits de timbre liés à une acquisition précédente, comparativement à 13,8 millions de dollars pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent, ce qui comprenait des coûts de séparation et de fermeture ainsi que des charges pour perte de valeur au titre des immobilisations corporelles liées aux fermetures d'usines.

Les coûts d'acquisition et de restructuration pour l'exercice 2021 correspondent à un profit net de 3,2 millions de dollars, qui comprend un profit à la cession d'actifs de 6,2 millions de dollars (4,6 millions de dollars après impôt) relativement à la vente d'une installation dans le Secteur Canada et des coûts additionnels découlant d'une acquisition précédente, comparativement à 46,0 millions de dollars pour l'exercice 2020, engagés principalement dans le cadre de l'acquisition de Dairy Crest et de l'acquisition de l'entreprise de fromages de spécialité.

Charges financières

Pour le quatrième trimestre de l'exercice 2021, les charges financières ont totalisé 23,3 millions de dollars, en baisse de 2,1 millions de dollars, ou 8,3 %, comparativement à 25,4 millions de dollars au trimestre correspondant de l'exercice précédent. Cette baisse comprend une diminution de 8,1 millions de dollars des charges d'intérêts principalement attribuable à une baisse des taux d'intérêt et du niveau de la dette, et une diminution de 6,0 millions de dollars du profit lié à l'hyperinflation découlant de l'indexation des actifs et passifs non monétaires.

À l'exercice 2021, les charges financières se sont élevées à 96,7 millions de dollars, en baisse de 18,5 millions de dollars, ou 16,1 %, comparativement à 115,2 millions de dollars à l'exercice précédent. Cette baisse comprend une diminution de 29,2 millions de dollars des charges d'intérêts principalement attribuable à une baisse du niveau de la dette, à une baisse des taux d'intérêt et à une diminution de 10,7 millions de dollars du profit lié à l'hyperinflation.

Charge d'impôt sur le résultat

Au cours du quatrième trimestre de l'exercice 2021, la charge d'impôt a totalisé 38,6 millions de dollars, ce qui représente un taux d'imposition effectif de 27,2 %, comparativement à 32,5 % pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent. Au quatrième trimestre de l'exercice 2021, l'impôt sur le résultat comprenait l'incidence de la variation de la composition géographique des bénéfices trimestriels dans les divers États américains dans lesquels nous exerçons nos activités et la hausse connexe des passifs d'impôt différé. La charge d'impôt sur le résultat reflète aussi l'incidence favorable d'un ajustement fiscal lié à l'inflation en Argentine. L'impôt sur le résultat pour le quatrième trimestre de l'exercice 2020 comprend l'augmentation des passifs d'impôt différé découlant de l'incidence de la hausse de 2 % du taux d'imposition des sociétés au Royaume Uni ainsi que l'incidence favorable de l'hyperinflation en Argentine et de la diminution de l'impôt provincial au Canada.

Pour l'exercice 2021, la charge d'impôt a totalisé 217,8 millions de dollars, ce qui représente un taux d'imposition effectif de 25,8 %, comparativement à 27,1 % pour l'exercice 2020. La charge d'impôt sur le résultat de l'exercice 2021 reflète le traitement fiscal d'une charge pour perte de valeur des immobilisations incorporelles et une économie d'impôt se rapportant à un ajustement fiscal lié à l'inflation en Argentine. L'impôt sur le résultat pour l'exercice 2020 comprenait une charge d'impôt sur le résultat de 17,3 millions de dollars en raison de l'augmentation du taux d'imposition des sociétés au Royaume-Uni. Le taux d'imposition effectif pour l'exercice 2020 reflétait également les économies d'impôt découlant d'un ajustement fiscal lié à l'inflation en vertu de la loi fiscale en Argentine et de la diminution de l'impôt provincial au Canada. Compte non tenu de l'incidence des facteurs susmentionnés, le taux d'imposition effectif pour les exercices 2021 et 2020 aurait été de 26,3 % et de 26,2 %, respectivement.

Le taux d'imposition effectif varie et peut augmenter ou diminuer selon la composition géographique des bénéfices trimestriels et cumulés depuis le début de l'exercice dans les divers territoires dans lesquels nous exerçons nos activités, le montant et la source des bénéfices imposables, les modifications apportées aux lois fiscales et aux taux d'imposition et la révision des hypothèses et des estimations que nous utilisons pour établir les actifs ou les passifs fiscaux.

Bénéfice net

Le bénéfice net pour le quatrième trimestre de l'exercice 2021 a totalisé 103,1 millions de dollars, en hausse de 14,4 millions de dollars, ou 16,2 %, comparativement à 88,7 millions de dollars au trimestre correspondant de l'exercice précédent. Pour l'exercice 2021, le bénéfice net a totalisé 625,6 millions de dollars, en hausse de 42,8 millions de dollars, ou 7,3 %, comparativement à 582,8 millions de dollars à l'exercice précédent. Ces augmentations étaient essentiellement attribuables aux facteurs susmentionnés.

Bénéfice net ajusté excluant l'amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions d'entreprises*

Le bénéfice net ajusté excluant l'amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions d'entreprises a totalisé 123,7 millions de dollars pour le quatrième trimestre de l'exercice 2021, en hausse de 7,2 millions de dollars, ou 6,2 %, comparativement à 116,5 millions de dollars pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent. Cette augmentation est principalement attribuable aux facteurs susmentionnés.

Pour l'exercice 2021, le bénéfice net ajusté excluant l'amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions d'entreprises a totalisé 714,8 millions de dollars, ce qui représente une diminution de 8,8 millions de dollars, ou 1,2 %, par rapport à 723,6 millions de dollars à l'exercice précédent. Cette diminution est principalement attribuable aux facteurs susmentionnés.

*   Voir la rubrique « Mesures financières non conformes aux normes IFRS » du rapport de gestion du rapport annuel 2021 pour les rapprochements avec les mesures conformes aux normes IFRS.

INFORMATION SECTORIELLE

SECTEUR CANADA

(en millions de dollars CAD)
 Pour les périodes de trois mois
closes les 31 mars
Pour les exercices
clos les 31 mars
 2021202020212020
Produits1 000,8960,14 134,94 007,3
BAIIA ajusté*107,491,0446,9404,4

*   Voir la rubrique « Mesures financières non conformes aux normes IFRS » du rapport de gestion du rapport annuel 2021 pour les rapprochements avec les mesures conformes aux normes IFRS.

Le Secteur Canada se compose de la Division Produits laitiers (Canada).

SECTEUR USA

(en millions de dollars CAD)
 Pour les périodes de trois mois
closes les 31 mars
Pour les exercices
clos les 31 mars
 2021202020212020
Produits1 399,21 694,86 121,87 093,6
BAIIA ajusté*93,794,3567,3615,4

*   Voir la rubrique « Mesures financières non conformes aux normes IFRS » du rapport de gestion du rapport annuel 2021 pour les rapprochements avec les mesures conformes aux normes IFRS.

Principaux facteurs ayant une incidence positive (négative) sur la performance financière

(en millions de dollars CAD)

 Pour les périodes de trois mois
closes les 31 mars

 Pour les exercices
clos les 31 mars

 
 2021 2020 20212020 
Facteurs du marché aux États-Unis*,1(4)(8)578 
Réduction de valeur des stocks? (18)?(18)
Taux de change du dollar américain1(5)1 ?8 

*   Se reporter à la rubrique « Glossaire », du rapport de gestion du rapport annuel 2021.
1   Par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent pour les périodes de trois mois; par rapport à l'exercice précédent pour les exercices clos les 31 mars.

Autres informations pertinentes

(en dollars US, sauf le taux de change moyen)

 Pour les périodes de trois mois
closes les 31 mars
Pour les exercices
clos les 31 mars
 2021202020212020
Prix du bloc*    
Ouverture1,6501,9101,3301,645
Clôture1,7381,3301,7381,330
Moyenne1,6871,8351,9611,857
     
Prix du beurre*    
Ouverture1,4201,9501,3352,255
Clôture1,8181,3351,8181,335
Moyenne1,4801,7991,4982,114
     
Prix moyen de la poudre de lactosérum*0,5170,3530,3930,350
Écart*0,0010,1130,0900,046
Taux de change moyen du dollar américain
   par rapport au dollar canadien1
1,2681,3301,3261,327

*   Se reporter à la rubrique « Glossaire », du rapport de gestion du rapport annuel 2021.
1   Selon l'information publiée par la Banque du Canada.

Le Secteur USA comprend la Division Produits laitiers (USA). Au cours du deuxième trimestre de l'exercice 2021, les deux anciennes divisions américaines, la Division Fromages (USA) et la Division Aliments laitiers (USA), ont été fusionnées en une seule division, maintenant appelée la Division Produits laitiers (USA).

SECTEUR INTERNATIONAL

(en millions de dollars CAD)
 Pour les périodes de trois mois
closes les 31 mars
Pour les exercices
clos les 31 mars
 2021202020212020
Produits827,3832,43 221,43 076,7
BAIIA ajusté*62,366,5305,0304,9

*   Voir la rubrique « Mesures financières non conformes aux normes IFRS » du rapport de gestion du rapport annuel 2021 pour les rapprochements avec les mesures conformes aux normes IFRS.

Principaux facteurs ayant une incidence positive (négative) sur la performance financière

 (en millions de dollars CAD)

 Pour les périodes de trois mois
closes les 31 mars

 Pour les exercices
clos les 31 mars

 
 20212020 2021 2020 
Conversion des devises13(5)(3)(45)

1   Par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent pour les périodes de trois mois; par rapport à l'exercice précédent pour les exercices clos les 31 mars.

Le Secteur International comprend la Division Produits laitiers (Australie) et la Division Produits laitiers (Argentine).

SECTEUR EUROPE

(en millions de dollars CAD)
 Pour les périodes de trois mois
closes les 31 mars
Pour les exercices
clos les 31 mars
 2021202020212020
Produits210,7231,4815,8765,9
BAIIA ajusté*39,446,6151,7143,1

*   Voir la rubrique « Mesures financières non conformes aux normes IFRS » du rapport de gestion du rapport annuel 2021 pour les rapprochements avec les mesures conformes aux normes IFRS.

Le Secteur Europe comprend la Division Produits laitiers (Royaume-Uni).


INFORMATION FINANCIÈRE TRIMESTRIELLE

(en millions de dollars CAD, sauf les données par action)

Exercice20212020
(unaudited)T4T3T2 T1T4T3T2T1
Produits3 438,03 762,93 702,2 3 390,83 718,73 890,83 665,63 668,4
BAIIA ajusté**302,8431,1370,5 366,5298,4417,0394,4358,0
Bénéfice net103,1209,8170,8 141,988,7197,8174,9121,4
Perte de valeur des immobilisations incorporelle1--- 19,0----
Réévaluation des stocks à la suite d'une acquisition d'entreprise1--- ---10,522,0
Coûts d'acquisition et de restructuration12,2-(4,6)-10,16,40,421,5
Bénéfice net ajusté**105,3209,8166,2 160,998,8204,2185,8164,9
Bénéfice net ajusté excluant l'amortissement d'immobilisations incorporelles liées aux acquisitions d'entreprises**123,7227,8184,1 179,2116,5229,1198,3179,7
Par action        
Bénéfice net        
De base0,250,510,42 0,350,220,490,440,31
Dilué0,250,510,42 0,350,220,480,440,31
Bénéfice net ajusté**        
De base0,260,510,41 0,390,240,500,470,42
Dilué0,250,510,40 0,390,240,500,470,42
Bénéfice net ajusté excluant l'amortissement d'immobilisations incorporelles liées aux
acquisitions d'entreprises**
        
De base0,300,560,45 0,440,290,560,500,46
Dilué0,300,550,45 0,440,280,560,500,46

*    Se reporter à la rubrique « Glossaire », du rapport de gestion du rapport annuel 2021.
** Voir la rubrique « Mesures financières non conformes aux normes IFRS » du rapport de gestion du rapport annuel 2021 pour les rapprochements avec les mesures conformes aux normes IFRS.
1    Déduction faite de l'impôt sur le résultat.

Principaux facteurs ayant une incidence positive (négative) sur la performance financière

(en millions de dollars CAD)

Exercice2021
 T4  T3 T2 T1  
Facteurs du marché aux États-Unis*,1(4) 34 4 23  
Conversion des devises1,2(2) - 4 (4) 

*    Se reporter à la rubrique « Glossaire », du rapport de gestion du rapport annuel 2021
1   Par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent.
2   La conversion des devises inclut l'effet sur le BAIIA ajusté de la conversion du dollar américain, du dollar australien, de la livre sterling et du peso argentin en dollars canadiens.


ÉTATS CONSOLIDÉS DES RÉSULTATS
(en millions de dollars CAD, sauf les données par action)

 Pour les périodes de trois mois
closes les 31 mars

 Pour les exercices
clos les 31 mars

 
 2021 2020 2021  2021 
         
Produits3 438,0$3 718,7$14 293,9 $14 943,5$
Coûts d'exploitation excluant les amortissements, la réévaluation des stocks à la suite d'une acquisition d'entreprise et les coûts de restructuration3 135,2 3 420,3 12 283,0  13 475,7 
Bénéfice avant intérêts, impôt sur le résultat, amortissements, perte de valeur des immobilisations incorporelles, réévaluation des stocks à la suite d'une acquisition d'entreprise et coûts d'acquisition et de restructuration 302,8 298,4 1 470,9  1 467,8 
Amortissements134,8 127,8 515,0  467,2 
Perte de valeur des immobilisations incorporelles? ? 19,0  ? 
Réévaluation des stocks à la suite d'une acquisition d'entreprise? ? ?  40,1 
Coûts d'acquisition et de restructuration3,0 13,8 (3,2) 46,0 
Charges financières23,3 25,4 96,7  115,2 
Bénéfice avant impôt sur le résultat141,7 131,4 843,4  799,3 
Impôt sur le résultat38,6 42,7 217,8  216,5 
Bénéfice net103,1$88,7$625,6 $582,8$
         
Bénéfice net par action         
De base0,25$0,22$1,53 $1,46$
Dilué0,25$0,22$1,52 $1,45$

Note : Ces états financiers devraient être lus en parallèle avec nos états financiers consolidés audités et les notes complémentaires, ainsi qu'avec le rapport de gestion pour l'exercice clos le 31 mars 2021, inclus dans le rapport annuel 2021 de la Société. Ces documents peuvent être obtenus sur SEDAR à l'adresse www.sedar.com et dans la section « Investisseurs» du site Web de la Société, à l'adresse www.saputo.com.


ÉTATS CONSOLIDÉS DE LA SITUATION FINANCIÈRE
(en millions de dollars CAD)
(audité)

       
Aux 31 mars 2021  31 mars 2020 
ACTIF      
Actifs courants      
Trésorerie et équivalents de trésorerie 308,7$ 319,4$
Débiteurs 1 217,3  1 371,8 
Stocks 2 294,2  2 220,9 
Impôt sur le résultat à recevoir 34,7  50,3 
Frais payés d'avance et autres actifs 92,7  106,6 
  3 947,6  4 069,0 
Immobilisations corporelles  3 777,3  3 850,0 
Actifs au titre de droits d'utilisation 481,6  417,9 
Goodwill  3 066,1  3 219,5 
Immobilisations incorporelles  1 516,8  1 640,7 
Autres actifs  319,7  545,3 
Impôt différé  13,7  50,7 
Total de l'actif 13 122,8$ 13 793,1$
       
PASSIF      
Passifs courants      
Emprunts bancaires 75,6$ 528,5$
Créditeurs et charges à payer 1 641,1  1 838,9 
Impôt sur le résultat à payer 54,2  51,4 
Tranche courante de la dette à long terme 300,0  ? 
Tranche courante des obligations locatives 75,1  74,7 
  2 146,0  2 493,5 
Dette à long terme   3 277,8  3 542,3 
Obligations locatives 385,9  340,1 
Autres passifs  115,9  98,5 
Impôt différé  753,2  759,6 
Total du passif 6 678,8$ 7 234,0$
       
CAPITAUX PROPRES      
Capital social 1 806,5  1 685,7 
Réserves 375,8  778,4 
Bénéfices non distribués 4 261,7  4 095,0 
Total des capitaux propres 6 444,0$ 6 559,1$
Total du passif et des capitaux propres 13 122,8$ 13 793,1$



TABLEAUX CONSOLIDÉS DES FLUX DE TRÉSORERIE
(en millions de dollars CAD)

 Pour les périodes de trois mois
closes les 31 mars
  Pour les exercices
clos les 31 mars

 
 2021  2020  2021  2020  
         
Flux de trésorerie liés aux activités suivantes :        
Exploitation        
Bénéfice net103,1 $88,7 $625,6 $582,8 $
Ajustements pour :        
Rémunération à base d'actions11,8  8,2  36,2  33,5  
Charges financières23,3  25,4  96,7  115,2  
Charge d'impôt sur le résultat38,6  42,7  217,8  216,5  
Amortissements134,8  127,8  515,0  467,2  
Perte de valeur des immobilisations incorporelles?  ?  19,0  ?  
(Profit) perte à la cession d'immobilisations corporelles0,4  (1,1) (6,4) (2,0) 
Charges de dépréciation relatives à des fermetures d'usine?  12,9  ?  12,9  
Réévaluation des stocks à la suite d'une acquisition d'entreprise?  -  ?  40,1  
(Profit) perte de change sur la dette(13,0) (18,2) 44,4  (47,2) 
Quote-part des bénéfices des coentreprises, déduction faite des dividendes reçus(1,3) (1,0) (0,9) 11,5  
Écart entre la capitalisation des régimes d'avantages postérieurs à l'emploi et les coûts0,7  1,7  (1,4) (8,3) 
Variations des éléments hors trésorerie du fonds de roulement d'exploitation(95,7) 44,8  (233,3) (106,7) 
Trésorerie générée par les activités d'exploitation202,7  331,9  1 312,7  1 315,5  
Intérêts et charges financières payés(21,2) (29,9) (111,3) (139,0) 
Impôt sur le résultat payé(31,2) (6,8) (123,3) (139,6) 
Trésorerie nette générée par les activités d'exploitation150,3 $295,2 $1 078,1 $1 036,9 $
         
Investissement        
Acquisitions d'entreprises, déduction faite de la trésorerie acquise?  -  ?  (1 929,6) 
Entrées d'immobilisations corporelles(144,5) (187,9) (379,5) (509,9) 
Entrées d'immobilisations incorporelles(17,9) (16,0) (53,5) (66,4) 
Produit de la cession d'immobilisations corporelles4,9  2,5  45,6  11,0  
Trésorerie nette utilisée pour les activités d'investissement(157,5)$(201,4)$(387,4)$(2 494,9)$
         
Financement        
Emprunts bancaires(119,9) 66,9  (444,4) 404,3  
Produit de l'émission de la dette à long terme34,3  -  1 084,3  2,461,5  
Remboursement de la dette à long terme(1,0) (0,9) (1 093,2) (1 546,5) 
Remboursement d'obligations locatives(21,0) (35,0) (79,2) (90,7) 
Produit net de l'émission de capital social19,9  14,7  32,7  684,9  
Paiement de dividendes(101,7) (69,4) (204,6) (269,7) 
Trésorerie nette générée (utilisée pour) générée par les activités de financement(189,4)$(23,7)$(704,7)$1 643,8 $
         
Diminution (augmentation) de la trésorerie et des équivalents de trésorerie(196,6) 70,1  (14,0) 185,8  
Trésorerie et équivalents de trésorerie au début de l'exercice505,7  243,3  319,4  112,7  
Incidence de l'inflation4,7  4,2  15,9  25,4  
Incidence des variations de taux de change(5,1) 1,8  (12,6) (4,5) 
Trésorerie et équivalents de trésorerie à la fin de l'exercice308,7 $319,4 $308,7 $319,4 $

 



Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 18:01
L'étude, qui a analysé les dossiers médicaux de plus de la moitié de la population danoise, a révélé que les personnes qui avaient obtenu un...

à 17:11
Le secrétaire parlementaire de la ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire Francis Drouin sera à Cambridge, en Ontario, pour participer à une conférence de presse visant à lancer les consultations pancanadiennes sur la Stratégie nationale...

à 16:57
Le ministre des Transports, l'honorable Omar Alghabra, des députés locaux et le président et chef de la direction de l'Administration portuaire de Hamilton-Oshawa, Ian Hamilton, feront une annonce importante de financement au Port d'Oshawa. Ils...

à 14:16
L'Agence du revenu du Canada a annoncé que, le 23 juin 2022, Georgette Young de Sydney, Nadia Saker de Leitches Creek, Angela MacDonald de Kentville et Lydia Saker de Sydney Mines ont été condamnées par la Cour suprême de la Nouvelle-Écosse à Sydney....

à 13:26
En organisant la première cérémonie Pour les femmes et la science depuis Covid-19, la Fondation L'Oréal et l'UNESCO ont célébré à Paris, en France, les 30 lauréates de son concours International Rising Talents de 2020 et 2022, ainsi que les 15...

à 13:00
L'honorable Carolyn Bennett, ministre de la Santé mentale et des Dépendances et ministre associée de la Santé, annoncera un financement qui aidera à lutter contre le traumatisme et le trouble de stress post-traumatique chez les personnes les plus...



Communiqué envoyé le 3 juin 2021 à 11:35 et diffusé par :