Le Lézard
Classé dans : Exploitation minière, Le Covid-19
Sujets : Partenariats, Divers

Mkango s'apprête à créer un pôle européen des terres rares en Pologne avec Grupa Azoty Pulawy, la plus importante société polonaise d'engrais et de produits chimiques


LONDRES et VANCOUVER, Colombie-Britannique, 07 juin 2021 (GLOBE NEWSWIRE) -- Mkango Resources Ltd. (AIM/TSX-V : MKA) (la « Société » ou « Mkango ») a le plaisir d'annoncer que Mkango et Grupa Azoty Zak?ady Azotowe « Pulawy » S.A. (« Grupa Azoty PULAWY ») (ensemble, les « Parties ») ont accepté de travailler ensemble sur le développement d'une usine de séparation des terres rares (l'« Usine ») en Pologne.

Une nouvelle filiale polonaise entièrement détenue par Mkango, Mkango Polska, a été créée et un directeur national hautement expérimenté pour la Pologne, le Dr Jaros?aw P?czek, a été nommé, ainsi que des experts de la séparation des terres rares, Carester, et une équipe solide de conseillers techniques et d'ingénieurs.

Grupa Azoty PULAWY (Bourse de Varsovie : ZAP) fait partie du groupe Grupa Azoty, le deuxième plus grand fabricant d'engrais azotés et composés de l'Union européenne, ainsi qu'un important producteur de produits chimiques. Ses produits sont exportés dans plus de 20 pays à travers le monde, notamment en Europe, dans les Amériques et en Asie.

Les Parties ont signé un accord d'option de location avec exclusivité pour un site attenant au complexe d'engrais et de produits chimiques à grande échelle de Grupa Azoty PULAWY à Pulawy, en Pologne, qui fournit une excellente infrastructure, un accès aux réactifs et aux services publics sur place, ainsi qu'un environnement d'exploitation attractif, résultant en un coût d'exploitation hautement compétitif pour l'Usine, sur la base des études exploratoires réalisées à ce jour.

Situé dans une zone économique spéciale polonaise, le site offre un excellent accès aux marchés européens et internationaux. La production de l'Usine renforcera la sécurité d'approvisionnement de l'Europe en terres rares, utilisées dans les véhicules électriques, les éoliennes et d'autres technologies vertes et applications stratégiques, et s'aligne sur les initiatives européennes visant à créer des chaînes d'approvisionnement plus robustes et diversifiées.

Le développement de l'Usine devrait apporter des avantages significatifs au groupe Mkango :

Un engagement auprès d'institutions financières est en cours pour accélérer le développement, et des opportunités marketing, des développements en aval et des partenariats stratégiques supplémentaires sont en cours d'évaluation.

Des études de faisabilité pour l'Usine sont en cours parallèlement au projet de terres rares Songwe Hill de Mkango (« Songwe ») au Malawi et à d'autres opportunités, y compris la participation de Mkango dans HyProMag Limited, qui développe la production d'aimants de terre rare recyclés à courte boucle au Royaume-Uni.

William Dawes, président-directeur général de Mkango, a déclaré : « Le développement de cette Usine mettra en évidence le positionnement unique de Mkango dans le secteur des terres rares. Notre stratégie intégrée "extraire, raffiner, recycler", englobant les terres rares légères (NdPr) et lourdes (Dy/Tb) d'origine durable du Malawi et le recyclage d'aimants aux terres rares (NdFeB) au Royaume-Uni, via notre participation dans HyProMag, est désormais renforcée par l'opportunité de créer un pôle de séparation et de traitement en aval des terres rares en Pologne, en travaillant avec l'une des plus grandes sociétés européennes de produits chimiques et d'engrais. »

« Les terres rares sont un composant essentiel des aimants requis dans de nombreuses technologies nécessaires à la transition énergétique verte. Par conséquent, leur sécurité d'approvisionnement devient de plus en plus importante pour les gouvernements du monde entier, en particulier en Europe et aux États-Unis. Nous avons effectué une étude de diligence raisonnable approfondie sur le site et sommes convaincus que le développement de l'Usine en Pologne améliorera l'approvisionnement durable de terres rares en Europe, tout en apportant des avantages significatifs à la région et créant de nouveaux emplois, avec de potentiels développements supplémentaires en aval. »

« Nous sommes très impatients de travailler avec Grupa Azoty PULAWY et nos partenaires dans le monde entier pour créer de la valeur pour toutes les parties prenantes et contribuer au développement d'une chaîne d'approvisionnement de terres rares plus robuste et durable. »

Andrzej Skwarek, membre du conseil d'administration de Grupa Azoty PULAWY, a déclaré : « Nous sommes impatients de travailler avec Mkango sur ce projet passionnant, qui complète les activités adjacentes de Grupa Azoty PULAWY, bénéficiant de synergies en ce qui concerne les réactifs, les sous-produits, les services publics et l'infrastructure. En tant que leader de l'industrie en Pologne, Grupa Azoty PULAWY apprécie ce nouveau développement potentiel dans la région et continuera de soutenir Mkango à mesure qu'elle progresse dans le cadre des études de faisabilité. »

Jaros?aw P?czek, directeur national de Mkango pour la Pologne, a déclaré : « Il s'agit d'un développement très intéressant pour la Pologne à un moment où l'Europe se concentre sur le renforcement des chaînes d'approvisionnement des matériaux critiques et la transition vers une économie plus verte. La création d'un nouveau pôle européen pour les terres rares au coeur de l'Europe centrale en Pologne complète le développement de batteries, de véhicules électriques et d'énergies renouvelables dans la région, avec un site stratégiquement situé pour les itinéraires de commerce et de transport européens et bénéficiant d'un accès simplifié aux réactifs et aux services publics. Je suis impatient de travailler avec Mkango et Grupa Azoty PULAWY sur ce projet révolutionnaire pour la Pologne et l'Europe. »

Usine de séparation des terres rares de Pulawy

L'Usine devrait initialement produire environ 2 000 tonnes par an d'oxydes de néodyme, de praséodyme et / ou de didyme (NdPr) ainsi qu'un carbonate lourd enrichi en terres rares, contenant environ 50 tonnes d'oxydes de terbium et de dysprosium par an. Elle devrait également produire du carbonate de lanthane et cérium. Mkango évalue actuellement les options de commercialisation et de traitement pour le carbonate lourd enrichi en terres rares et le carbonate de lanthane et cérium. L'Usine utilisera la meilleure technologie conventionnelle et éprouvée de sa catégorie, et bénéficiera d'une excellente infrastructure ferroviaire et routière ainsi que de l'approvisionnement direct des réactifs de traitement requis de Grupa Azoty PULAWY. Elle aura également accès à une main-d'oeuvre locale qualifiée, à une expertise en ingénierie et développement de projets sur place et à des instituts scientifiques de R&D.

Sur la base des études exploratoires réalisées à ce jour, l'Usine devrait avoir des coûts d'exploitation hautement compétitifs.

Études de faisabilité et équipe technique

Des études exploratoires et de diligence raisonnable approfondies ont été réalisées à ce jour sur le site de l'Usine. D'autres études de faisabilité seront réalisées par Carester, SENET (une société du groupe DRA Global) et une société d'ingénierie locale, Prozap, avec le soutien de Grupa Azoty PULAWY. L'équipe de Carester possède une vaste expérience dans l'exploitation et le conseil en matière de séparation de terres rares à l'échelle industrielle, et fournira également un soutien technique continu pendant la construction et l'exploitation de l'Usine. Mkango travaille également en étroite collaboration avec ANSTO pour optimiser les spécifications de flux de l'Usine.

Mkango sera également soutenue par son conseiller technique en chef, Mike Vaisey, ancien vice-président de la recherche et de la technologie de Lynas Corporation. M. Vaisey possède 25 ans d'expérience internationale dans les industries minières et chimiques, à des postes de direction en matière d'exploitation et de développement technique, avec des antécédents fructueux de commercialisation de technologies.

Le développement de l'Usine devrait être étayé par l'approvisionnement durable d'un carbonate de terre rare mixte purifié issu du projet Songwe Hill de Mkango au Malawi. Mkango évaluera également le potentiel de traitement des flux tiers.

Les études de faisabilité de l'Usine se dérouleront parallèlement à celles du projet de terres rares Songwe Hill.

La Société cherchera à maximiser la teneur en énergie renouvelable et à minimiser l'impact carbone des développements au Malawi et en Pologne, dans le cadre des études de faisabilité.

Avantages environnementaux et sociaux

Outre les synergies avec les opérations existantes, l'Usine devrait apporter des avantages significatifs à la Pologne et à l'UE, y compris des emplois supplémentaires et un potentiel de développement à valeur ajoutée en aval. Elle devrait également soutenir le développement d'une chaîne d'approvisionnement plus robuste pour les terres rares en Europe et sur d'autres marchés, catalysant la transition verte à l'échelle mondiale.

Le développement durable fait partie intégrante de la vision de Mkango et la Société a l'intention de mettre en oeuvre des politiques de durabilité solides en Pologne afin de soutenir sa philosophie consistant à s'engager activement auprès des communautés locales ainsi qu'à mettre en oeuvre et soutenir des initiatives communautaires.

Mkango Polska

Mkango a établi une filiale polonaise, Mkango Polska, pour développer l'Usine et étudier les autres opportunités commerciales en Pologne. La Société a nommé le Dr Jaros?aw P?czek au poste de directeur national pour la Pologne et pour soutenir la croissance de la Société dans la région. Le Dr P?czek a été nommé au conseil d'administration de Mkango Polska.

Le Dr P?czek est titulaire d'un doctorat en droit et est financier d'entreprise de formation. Au cours de sa carrière dans le domaine du capital-investissement, il a dirigé des équipes sur de nombreux projets prestigieux et a généré et géré des transactions dans de nombreux secteurs et régions différents. Avant sa carrière dans le secteur du capital-investissement, le Dr P?czek a acquis une expérience en tant que directeur général adjoint du plus grand opérateur polonais de téléphonie mobile et en tant qu'avocat travaillant pour Hogan & Hartson, un cabinet d'avocats basé à Washington. Parmi ses diverses affiliations, il est membre du Chartered Institute of Securities and Investment et Fellow du Chartered Institute of Arbitrators.

Les informations scientifiques et techniques contenues dans le présent communiqué de presse ont été approuvées et vérifiées par Nicholas Dempers, ingénieur professionnel (RSA), numéro d'enregistrement 20150196, FSAIMM de SENET (une société du groupe DRA Global), qui est une « personne qualifiée » conformément au National Instrument 43-101 -- Standards of Disclosure for Mineral Projects (Règlement national 43-101 -- Normes d'information pour les projets miniers).

À propos de Mkango

La stratégie d'entreprise de Mkango consiste à développer de nouvelles sources primaires et secondaires durables de néodyme, de praséodyme, de dysprosium et de terbium afin de répondre à la demande en rapide hausse de véhicules électriques, turbines éoliennes et autres technologies propres. Cette stratégie intégrée « extraire, raffiner, recycler » différencie Mkango de ses pairs, positionnant de manière unique la Société dans le secteur des terres rares.

Mkango développe actuellement le projet de terres rares Songwe Hill, détenu à 51 %, au Malawi, l'étude de faisabilité en cours étant financée via un investissement de 12 millions de livres sterling par son partenaire stratégique Talaxis Limited. Le Malawi est connu comme le « coeur chaud de l'Afrique », une démocratie stable avec une infrastructure routière, ferroviaire et énergétique existante, et de nouveaux développements d'infrastructure en cours. Une fois l'étude de faisabilité achevée, Talaxis aura la possibilité d'acquérir une participation supplémentaire de 26 % dans Songwe en organisant le financement du développement du projet, y compris le financement de sa composante de capitaux propres.

Parallèlement, grâce à sa participation de 75,5 % dans Maginito Limited (www.maginito.com), Mkango développe des opportunités technologiques vertes dans la chaîne d'approvisionnement des terres rares, englobant le recyclage des aimants au néodyme (NdFeB) ainsi que des technologies innovantes de séparation, d'aimants et d'alliages de terres rares. Maginito détient une participation de 25 % dans HyProMag Limited, recycleur d'aimants aux terres rares (NdFeB) au Royaume-Uni (www.hypromag.com).

La stratégie de Maginito est étayée par des droits d'enlèvement pour les matières premières primaires et secondaires d'origine durable provenant respectivement de Songwe et d'HyProMag, et vise à accélérer sa croissance dans le secteur des véhicules électriques, la production d'énergie éolienne et d'autres industries stimulées par la décarbonisation de l'économie.

Mkango possède également un vaste portefeuille d'exploration au Malawi, y compris le gisement de rutile de Mchinji récemment annoncé, dont les résultats d'essais sont à venir, en plus du projet d'uranium-tantale-niobium-zircon Thambani et du projet de nickel-cobalt Chimimbe.

Pour tout complément d'information, veuillez consulter le site www.mkango.ca.

Divulgation concernant le règlement Abus de marché (Market Abuse Regulation, MAR)

Certaines informations contenues dans la présente annonce peuvent avoir été considérées comme des informations confidentielles aux fins de l'Article 7 du règlement (UE) n° 596/2014 jusqu'à la publication de la présente annonce.

Mise en garde sur les déclarations prospectives

Le présent communiqué de presse contient des déclarations prospectives (au sens de cette expression en vertu des lois sur les valeurs mobilières applicables) concernant Mkango, son activité, l'Usine et Songwe. En règle générale, les déclarations prospectives peuvent être identifiées par l'utilisation de termes comme « envisage », « s'attend à », « est censé », « prévu », « estimations », « a l'intention de », « prévoit », ou « croit », ou encore des variantes de ces mots et expressions, ou des déclarations que certaines actions, certains événements ou certains résultats « peuvent », « pourront », « pourraient », « sont susceptibles de », « devraient », « ont des chances de » ou « sont assurés de » se produire ou se réaliser, ou les connotations de ces déclarations. Les lecteurs sont invités à ne pas se fier indûment aux déclarations prospectives, car rien ne garantit que les plans, les intentions ou les attentes sur lesquels elles sont fondées se concrétiseront. De par leur nature, les déclarations prospectives impliquent de nombreuses hypothèses, et des risques et incertitudes connus et inconnus, tant généraux que spécifiques, qui contribuent à la possibilité que les prédictions, prévisions, projections et autres déclarations prospectives ne se produisent pas, pouvant entraîner un écart sensible entre les performances et les résultats réels des périodes futures et les estimations ou projections de performances ou résultats futurs exprimés ou sous-entendus par lesdites déclarations prospectives. Ces facteurs et risques comprennent, sans limiter ce qui précède, l'action gouvernementale relative à la COVID-19, la COVID-19 et les autres effets du marché sur la demande mondiale et la tarification des métaux et des produits en aval associés pour lesquels Mkango réalise des opérations d'exploration, de recherche et de développement, les facteurs liés au développement de l'Usine, y compris les résultats de l'étude de faisabilité, les dépassements de coût, la complexité de la construction et de l'exploitation de l'Usine, l'évolution de l'économie et de la réglementation gouvernementale, les résultats positifs d'une étude de faisabilité sur Songwe et les retards dans l'obtention d'un financement ou d'approbations gouvernementales pour, et l'impact des réglementations environnementales et autres relatives à, Songwe et l'Usine. Les déclarations prospectives contenues dans le présent communiqué de presse sont valables uniquement à la date du communiqué. Sauf exigence légale, la Société décline toute intention et n'assume aucune obligation ni responsabilité de mettre à jour ou de réviser toute déclaration prospective, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d'événements futurs ou autrement. En outre, la Société décline toute obligation de commenter les attentes de, ou déclarations faites par des tiers à l'égard des questions abordées ci-dessus.

Pour tout complément d'information sur Mikango, veuillez contacter :

Mkango Resources Limited
William Dawes 
Chief Executive Officer 
will@mkango.ca 
Canada: +1 403 444 5979

Alexander Lemon
President
alex@mkango.ca
  
www.mkango.ca 
@MkangoResources
  
Jaros?aw P?czek
Country Director, Poland
JPaczek@mkango.ca
Poland: +48664144130
  
Blytheweigh
Financial Public Relations
Tim Blythe
UK: +44 207 138 3204
  
SP Angel Corporate Finance LLP
Nominated Adviser and Joint Broker
Jeff Keating, Caroline Rowe
UK: +44 20 3470 0470
  
Alternative Resource Capital
Joint Broker
Alex Wood, Keith Dowsing
UK: +44 20 7186 9004/5
  
Bacchus Capital Advisers
Strategic and Financial Adviser
Richard Allan
UK: +44 20 3848 1642

La Bourse de croissance TSX n'a ni approuvé ni désapprouvé le contenu du présent communiqué de presse. Ni la Bourse de croissance TSX, ni son fournisseur de services de règlementation (tel que ce terme est défini dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'assume la responsabilité du caractère adéquat ou exact du présent communiqué.

Le présent communiqué de presse ne constitue ni une offre de vente ni une sollicitation d'une offre d'achat de capitaux propres ou d'autres titres de la Société aux États-Unis. Les titres de la Société ne seront pas enregistrés en vertu de la loi sur les valeurs mobilières des États-Unis de 1933 (United States Securities Act), telle que modifiée (la « Loi sur les valeurs mobilières des États-Unis ») et ne peuvent être offerts ou vendus aux États-Unis à, ou pour le compte ou le bénéfice de, personnes américaines, sauf dans certaines transactions exemptées des exigences d'enregistrement de la Loi sur les valeurs mobilières des États-Unis.

 



Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 11:15
Minière Osisko inc. (OSK : TSX, « Osisko » ou la « Société ») a le plaisir de publier de nouveaux résultats d'analyse issus du programme de forage en cours sur le projet aurifère Windfall, entièrement détenu par la Société et situé dans la ceinture...

à 10:30
Stelmine Canada (« Stelmine ») (STH-TSXV) est heureuse d'annoncer la découverte d'un possible vaste système aurifère (389 km2) sur sa propriété Mercator située dans le nouveau district aurifère de Canapiscau à l'est de la Baie James et de la mine...

à 09:00
White Cap Supply Canada Inc. (« White Cap ») annonce avoir conclu l'entente annoncée précédemment pour l'acquisition de National Concrete Accessories Canada Inc. (NCA), une société de l'Alberta. NCA fait maintenant partie de White Cap Supply Canada,...

à 07:45
Canada Carbon Inc. (la société ou Canada Carbon ou CCB) , (FF:U7N1), et la municipalité de Grenville-sur-la-Rouge (GSLR) sont heureux d'annoncer qu'ils ont tenu une réunion le 27 juillet 2021 afin d'entamer un dialogue constructif. Pratiquement...

à 07:35
CORPORATION MINIÈRE MONARCH (« Monarch » ou la « Société ») est heureuse d'annoncer qu'elle a conclu une entente de prêt senior garanti à terme d'un montant...

2 aoû 2021
En cette période estivale, plusieurs vacanciers et villégiateurs visitent le territoire québécois et ses nombreux attraits, dont la région de l'Abitibi-Témiscamingue, particulièrement dans le contexte de la pandémie de COVID-19 et du déconfinement....



Communiqué envoyé le 7 juin 2021 à 02:00 et diffusé par :