Le Lézard
Classé dans : Science et technologie, Santé
Sujets : Product/Service, Personnel, Funding

Alentis Therapeutics lève 67 millions de dollars dans le cadre d'un financement de série B


Alentis Therapeutics, société de biotechnologie suisse qui développe des traitements révolutionnaires contre les maladies fibrotiques, a annoncé aujourd'hui une levée de fond à hauteur de 67 millions de dollars (60 Mo CHF) dans le cadre d'un financement de série B. Cet investissement sera principalement utilisé pour évaluer les molécules anti-fibrotiques chef de file développées par Alentis. Ces molécules ciblent la protéine Claudin-1, et seront testées lors d'essais cliniques destinés à prouver la validité de cette approche thérapeutique dans les fibroses hépatiques et rénales avancées. Ce financement permettra également de continuer de développer les programmes de découverte de médicaments en cours, ciblant d'autres maladies fibrotiques ainsi que les cancers hépatobiliaires.

Morningside Venture Investments a mené ce financement, secondé par Jeito Capital ainsi que les investisseurs de série A : BioMed Partners, BB Pureos Bioventures, Bpifrance à travers son fonds InnoBio 2, HighTech Gründerfonds et Schroder Capital.

"Nos investisseurs comprennent parfaitement l'importance de ce besoin médical sans solutions thérapeutiques satisfaisantes pour ces indications", a déclaré le Dr Roberto Iacone, CEO d'Alentis. "Ils sont conscients de la nécessité de développer des traitements innovants pour les patients atteints de maladies fibrotiques, potentiellement mortelles, ainsi que des cancers agressifs associés tels que le carcinome hépatocellulaire et le cholangiocarcinome." Le Dr Iacone a ajouté : "Ce financement va directement contribuer au développement de notre stratégie afin de d'étendre notre champ d'action à d'autres indications cliniques et enrichir notre pipeline de candidats médicaments pionniers.

Le professeur Thomas Baumert, fondateur d'Alentis, a déclaré qu'aux États-Unis et en Europe, environ 45 % des décès peuvent être attribués à des troubles fibrotiques. Il a ajouté que la fibrose affecte de nombreux tissus et organes tels que le foie, les reins et les poumons.

"La fibrose est un facteur de risque important en oncologie, et la protéine Claudin-1 a un rôle connu dans la biologie du cancer, en particulier lors de l'invasion tumorale et dans le développement de métastases", a déclaré le professeur Baumert. "Compte tenu du caractère insatisfaisant des options thérapeutiques actuelles, il est essentiel que nous proposions de nouvelles thérapies aux patients souffrant de fibrose et/ou de cancer."

Alentis accueille Jason Dinges de Morningside et Rafaèle Tordjman, fondateur et CEO de Jeito Capital, au sein de son conseil d'administration, avec effet immédiat.

"Nous croyons fermement en l'approche innovante d'Alentis, qui pourrait permettre l'avènement de traitements efficaces pour les maladies fibrotiques dont les besoins médicaux sont sans solutions thérapeutiques satisfaisantes", a déclaré le Dr Dinges. "Nous sommes impatients de soutenir cette équipe exceptionnelle, car elle est pionnière dans la modulation de l'action de la protéine Claudin-1, une cible importante et très prometteuse dans la fibrose et l'oncologie."

"Notre investissement dans Alentis est tout à fait conforme à l'objectif de Jeito d'accélérer la croissance des entreprises qui développent des traitements pour les patients gravement malades qui n'ont pas d'autres options. Nous apportons notre contribution à la science jusqu'à l'accès au marché du produit", a déclaré le Dr Tordjman. "Alentis dispose d'une équipe exceptionnelle et expérimentée issue des secteurs pharmaceutique et biotechnologique et se concentre sur une cible unique, basée sur le travail du fondateur et son équipe depuis plus de 10 ans."

L'approche thérapeutique unique d'Alentis se focalise sur l'inhibition de la fonction de la protéine Claudin-1 en dehors des jonctions serrées et sur la signalisation moléculaire en aval impactant l'évolution et la plasticité des cellules. Les molécules chef de file d'Alentis, ALE.F02 et ALE.C04, sont des anticorps monoclonaux anti-Claudin-1, hautement sélectifs qui reconnaissent la protéine Claudin-1 surexprimée dans les maladies fibrotiques et les cancers associés. Au cours des études précliniques, la molécule principale ALE.F02 a démontré une inhibition de la croissance du tissu fibrotique dans le foie en modifiant la plasticité des cellules-clés médiant la fibrose. Des études d'innocuité chez les primates non humains ont confirmé la possibilité de transposer cette approche chez les patients. Alentis prévoit de lancer son premier essai clinique au quatrième trimestre 2021.

À propos d'Alentis Therapeutics

Alentis Therapeutics est une biotech basée en Suisse qui se concentre sur le développement de traitements pour les maladies fibrotiques ciblant un nouveau mécanisme d'action. Le programme de développement d'Alentis repose sur les recherches innovantes d'une équipe scientifique et clinique coordonnée par le Prof. Thomas BAUMERT, scientifique renommé mondialement dans le domaine des maladies du foie, médecin et professeur à l'Université de Strasbourg, l'IHU de Strasbourg, les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg et à l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm).

Les principales molécules candidates de la société sont centrées sur des anticorps monoclonaux hautement sélectifs pour la Claudin-1, une nouvelle cible thérapeutique jusqu'alors inexploitée, avec un mécanisme d'action unique qui joue un rôle important dans la pathologie de la fibrose hépatique et des cancers hépatobiliaires dus à la fibrose. La société a également des programmes de découverte précoce qui explorent le potentiel de l'inhibition de la Claudin-1 dans le traitement de la fibrose d'autres tissus, notamment le rein et le poumon.

Ces maladies touchent des populations de patients très importantes et en expansion, sans solutions thérapeutiques satisfaisantes à ce jour. En outre, l'entreprise utilise une plateforme de découverte de médicaments et de cibles issues de tissus de patients pour développer des médicaments contre la fibrose avancée.

Contrairement aux traitements actuels de la fibrose, qui s'attaquent le plus souvent indirectement à la maladie, l'approche pionnière d'Alentis a le potentiel de modifier et d'inverser directement le cours de la progression de la maladie.

Le siège social d'Alentis se trouve dans le pôle pharma-biotech de Bâle, en Suisse, avec une filiale R&D à Strasbourg, en France.

Pour plus d'informations, consultez le site https://alentis.ch


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 15:49
L'Association canadienne des journalistes (CAJ) est ravie d'annoncer qu'elle a reçu une généreuse subvention de l'Autorité canadienne pour les enregistrements Internet (ACEI) pour élaborer et offrir une initiative nationale de formation et de...

à 14:30
ZENVIA Inc. (« ZENVIA ») a annoncé hier la conclusion d'une transaction privée (« placement privé simultané ») qui se résume à la vente de ses 3 846 153 actions ordinaires de catégorie A à Twilio Inc., au prix de 13,00 $ US par action. ZENVIA a...

à 14:28
Le gouvernement du Canada facilite l'utilisation de véhicules électriques (VE) et transforme ainsi les modes de déplacement des Canadiens. Dans le cadre de la #SemaineVEauCanada, du 26 au 30 juillet, le gouvernement du Canada a annoncé l'octroi de...

à 14:00
Le gouvernement du Canada facilite l'utilisation de véhicules électriques et transforme ainsi les modes de déplacement des Canadiens. Aujourd'hui, dans le cadre de la #SemaineVEauCanada, la députée de Vancouver-Centre, l'honorable Hedy Fry, a annoncé...

à 13:51
Le gouvernement du Canada facilite l'utilisation de véhicules électriques (VE) et transforme ainsi les modes de déplacement des Canadiens. Aujourd'hui, dans le cadre de la #SemaineVEauCanada, la ministre du Travail et députée de Hamilton...

à 12:35
BehavioSec, le pionnier et chef de file des technologies de biométrie comportementale et d'authentification continue, annonce aujourd'hui avoir fait évoluer sa technologie brevetée et sa plateforme BehavioSense en une version SaaS hébergée ou...



Communiqué envoyé le 15 juin 2021 à 01:05 et diffusé par :