Le Lézard
Sujets : Photo/Multimedia, Product/Service

Earth Wind & Power : l'excès d'énergie provenant des sources éoliennes, solaires et du gaz sera utilisé pour alimenter les centres de données HPC


Grâce à cette nouvelle méthode EWP crée la passerelle tant attendue et durable entre l'excès de puissance dans le secteur de l'énergie et la pénurie de puissance dans le secteur des centres de données de calcul haute performance (HPC) sans sacrifier les critères ESG stricts. Les centres de données HPC modulaires d'Earth Wind & Power utilisent les technologies les plus économes en énergie au monde.

L'entreprise installe des centres de données modulaires et évolutifs dans des installations de production d'électricité locales à travers le monde. Ainsi, l'énergie excédentaire sur le site est utilisée pour le HPC lorsque aucune autre utilisation d'énergie n'est commercialement viable ou lorsque la demande et les prix de l'énergie sont bas.

La solution d'EWP peut être déployée dans des climats extrêmement chauds sans compromettre les niveaux de service et être utilisée comme stimulant financier pour lancer de nouveaux projets renouvelables qui ne seraient autrement pas économiquement viables.

La PDG, ancienne ministre norvégienne de la Sécurité publique nationale et vice-ministre du Pétrole et de l'Énergie, Ingvil Smines Tybring-Gjedde, déclare : « Je suis fière de diriger une entreprise aux critères ESG stricts qui utilise l'excès d'énergie disponible pour répondre à la croissance exponentielle de la demande en matière de traitement des données ».

EWP collabore actuellement avec plusieurs entreprises du secteur de l'énergie afin d'étendre l'empreinte ESG en trouvant des solutions pour l'énergie excédentaire.

EWP a été fondée par des pionniers des secteurs de l'énergie éolienne, solaire et de l'E&P internationale, dont plusieurs sont cotés à la bourse d'Oslo.

Le texte du communiqué issu d'une traduction ne doit d'aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d'origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.



Communiqué envoyé le 15 juin 2021 à 11:00 et diffusé par :