Le Lézard
Sujets : Première Nation, DEI

Montréal et le Centre d'amitié autochtone de Montréal mettent en place une équipe de médiation pour favoriser la cohabitation sociale dans l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal


MONTRÉAL, le 7 juill. 2021 /CNW Telbec/ - Afin de favoriser le soutien aux personnes autochtones en situation d'itinérance ainsi que la cohabitation sociale, la Ville de Montréal et l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal annoncent l'octroi d'un soutien financier total de 60 000 $ au Centre d'amitié autochtone de Montréal (CAAM) pour la mise en place de son projet de médiation sociale dans l'arrondissement, avec une attention particulière portée au secteur Milton-Parc.

« La pandémie a eu un impact important sur les populations autochtones en situation d'itinérance, touchées par la réduction de la capacité d'accueil de plusieurs organismes et ressources leur offrant des services sécurisants. Plusieurs de ces personnes vivent une situation de détresse et se retrouvent en plus grand nombre dans le secteur Milton-Parc de l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal. Le soutien financier que nous accordons au projet de médiation contribuera à leur intégration et favorisera une meilleure cohabitation sociale dans le secteur », a affirmé Nathalie Goulet, responsable de l'inclusion sociale, des sports et loisirs, de la condition féminine, de l'itinérance et de la jeunesse au sein du comité exécutif.

« Les conditions de vie dans lesquelles se trouvent les personnes autochtones en situation d'itinérance sont extrêmement difficiles. Ces personnes ont besoin d'un soutien et de ressources appropriées, holistiques et pérennes pour répondre à leurs besoins. Cette situation a également des impacts auprès des résidentes et résidents du secteur ainsi que des commerçants qui doivent composer avec cette dure réalité qui fait maintenant partie de leur vie quotidienne et qui engendre des enjeux de santé et de sécurité publique. Ce projet de médiation contribuera à favoriser un sentiment collectif de sécurité et une cohabitation plus harmonieuse dans l'arrondissement », a ajouté Luc Rabouin, maire de l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal.

« Nous voulons travailler ensemble dans une approche concertée pour trouver des solutions à des problèmes complexes. Il s'agit d'aider les gens et de faire partie de la solution », a conclu Brett W. Pineau, MBA et Directeur exécutif du Centre d'amitié autochtone de Montréal.

Le projet de médiation, porté par le Centre d'amitié autochtone de Montréal (CAAM), vise à monter une équipe de médiation sociale dédiée à diminuer les tensions et à prévenir les situations de crise sur le territoire du Plateau-Mont-Royal, plus particulièrement au coin de la rue Milton et de l'avenue du Parc.

Dès la fin du mois de juillet, l'équipe sera présente sur le terrain du lundi au vendredi, en journée. Elle développera des liens avec les personnes en situation d'itinérance et facilitera l'implication des acteurs concernés par la recherche de solutions, notamment avec la population et les commerçants. Le travail de ces intervenants se fera en complémentarité avec les instances présentes dans le secteur, y compris les intervenants sociaux, le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) et le projet existant de patrouille mixte.

Pour plus d'informations sur les différentes actions prises localement pour favoriser la cohabitation sociale, consultez cette page :
https://montreal.ca/articles/cohabitation-sociale-et-itinerance-dans-le-plateau-7699

Patrouille Ka'wáhse - Volet métropolitain
Lors de la même séance du comité exécutif, la Ville a octroyé une aide financière supplémentaire de 20 000 $  au Centre d'amitié autochtone de Montréal  dans le cadre de son projet de Patrouille Ka'wáhse - Volet métropolitain. Ce soutien financier permettra à l'organisme de faire l'achat d'un véhicule destiné aux intervenants appelés à fournir des réponses rapides et à accompagner des personnes vulnérables vers les ressources adéquates. 

Rappelons que le projet Patrouille Ka'wáhse - Volet métropolitain, est une approche collaboratrice et communautaire développée conjointement par l'organisme et le SPVM afin d'offrir des interventions culturellement pertinentes et sécuritaires auprès des personnes itinérantes issues de la communauté autochtone de Montréal.

SOURCE Ville de Montréal - Cabinet de la mairesse et du comité exécutif



Communiqué envoyé le 7 juillet 2021 à 09:54 et diffusé par :