Le Lézard
Classé dans : L'environnement, Exploitation pétrolière
Sujets : Enjeux environnementaux, Première Nation, DEI

Dossier GNL Québec - Les Innus mettent fin au dialogue avec GNL Québec


MASHTEUIATSH, QC, le 16 juill. 2021 /CNW Telbec/ - Suite à la parution dans le journal Le Quotidien du samedi 10 juillet, d'un message des Innus de Mashteuiatsh, Essipit et Pessamit s'opposant formellement aux projets de GNL Québec, le président de la compagnie, M. Tony Le Verger, a répliqué, dès le lendemain, qu'il souhaitait poursuivre le dialogue avec les Premières Nations. La réponse du porte-parole des trois Premières Nations, le vice-chef de Mashteuiatsh, M. Charles-Édouard Verreault, ne s'est pas non plus fait attendre : « Il n'y aura pas de discussions. Le projet ne verra pas le jour! »

« À Mashteuiatsh, Essipit et Pessamit, nous avons la conviction que si nous acceptions les projets de GNL Québec, nous manquerions à tous nos devoirs envers ce territoire où nos ancêtres sont installés depuis des millénaires et où nous détenons des droits ancestraux et des titres innus, dit Charles-Édouard Verreault. Cette décision met fin au dialogue avec GNL Québec.»

Une action en justice

Affirmant que les projets de gazoduc, d'usine de liquéfaction et de transport du gaz naturel vers des marchés externes ne se feront pas sans le consentement des Innus, M. Verreault a également soutenu que les Premières Nations n'excluent pas de lancer une action en justice afin d'empêcher la réalisation des projets de GNL Québec. Se disant prêt à toute éventualité, le vice-chef de Mashteuiatsh ajoute avoir déjà planifié les mesures à prendre si le gouvernement du Québec décidait d'aller de l'avant et de forcer l'acceptation des projets de GNL Québec par voie de décret ou autrement.

Une lettre de refus

En appui à la position de M. Verreault, les chefs des trois Premières Nations affirment, dans une lettre datée du 13 juillet adressée à M. Jim Illich, président du Conseil d'administration de GNL Québec, que leur position demeure ferme quant à leur opposition au projet. « Dans l'intérêt de nos membres et des générations futures, nous entendons poursuivre notre démarche d'opposition et empêcher la réalisation du projet Énergie Saguenay », peut-on y lire.

Des engagements sans fondements

« Suite à une période d'études et d'analyses réalisées avec rigueur et diligence de notre part, nous en sommes arrivés à la conclusion que les projets de GNL Québec étaient inacceptables sur le plan environnemental compte tenu, notamment, que la quasi-totalité du gaz naturel que l'on voudrait acheminer à travers nos territoires ancestraux proviendrait de la fracturation hydraulique, procédé d'extraction dénoncé à travers le monde entier, dit Charles-Édouard Verreault. Par ailleurs, et comme le mentionne le rapport du BAPE, nous avons constaté qu'il n'existe aucun moyen efficace pour GNL Québec de s'assurer que le gaz naturel liquéfié servirait effectivement de substitut à des combustibles plus polluants dans les marchés d'exportation visés. Impossible, donc, pour la compagnie de rencontrer ses engagements en matière de diminution globale des gaz à effet de serre (GES), pas plus que les conditions fixées par le gouvernement pour donner le feu vert aux projets

SOURCE Premières Nations innues de Mashteuiatsh, Essipit et Pessamit


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 11:30
Le gouvernement du Québec a attribué une somme de 5 890 852 $ à la Régie des matières résiduelles du Lac-Saint-Jean pour la construction du centre de compostage d'Hébertville-Station, inauguré ce vendredi, et pour la construction de celui de...

à 10:58
Le gouvernement du Québec poursuit son objectif de donner la priorité à l'éducation. C'est pourquoi le ministre des Ressources naturelles et ministre responsable de la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, M. Jonatan Julien, au nom du ministre...

à 10:56
Le ministère des Transports informe les usagers de la route qu'une fermeture partielle d'un tronçon de la rue Notre-Dame Est, dans le secteur du port de Montréal, sera mise en place à compter du 26 septembre pour une durée d'une semaine. Cette...

à 10:04
Alors que les pays se dirigent vers des objectifs de plafonnement des émissions de carbone et de neutralité carbone conformément à l'Accord de Paris, Zoomlion Heavy Industry Science & Technology Co., Ltd. (« Zoomlion » ; 1157.HK) est à la tête de...

à 09:00
Les représentants des médias sont priés de noter que des députés ainsi que le chef du Parti Québécois participeront à la manifestation mondiale pour la justice climatique, ce vendredi 24 septembre à Alma, à Joliette et à Québec. AIDE-MÉMOIRE - LE...

à 07:05
Les représentants des médias sont priés de noter que la cheffe du Parti libéral du Québec, madame Dominique Anglade, accompagnée de nombreux députés libéraux participeront à la manifestation mondiale pour le climat ce vendredi 24 septembre, à...



Communiqué envoyé le 16 juillet 2021 à 09:00 et diffusé par :