Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Transport
Sujets : Investissement Socialement Responsable, CFG

Le gouvernement du Canada fait d'importants progrès et investissements visant à protéger les océans du Canada


OTTAWA, ON, le 22 juill. 2021 /CNW/ - Entourés par trois océans et jouissant du plus long littoral au monde, les Canadiens ont un lien profond et particulier avec nos océans. Des océans en bonne santé entraînent des collectivités côtières en bonne santé - ils nourrissent nos familles et soutiennent des industries d'importance vitale. Le Canada est déterminé à protéger nos océans, ainsi que les écosystèmes et la vie marine qu'ils soutiennent.

Le Canada a fait d'importants progrès en matière de conservation marine au cours des six dernières années, en travaillant en partenariat avec les collectivités côtières et les gouvernements provinciaux, territoriaux, et autochtones. En 2015, le gouvernement du Canada a annoncé un objectif visant à protéger dix pour cent de nos océans d'ici 2020. Cet objectif a été atteint et dépassé en 2019. Le Canada a protégé environ 793 906 kilomètres carrés, soit près de 14 %, de nos zones marines et côtières.

Aujourd'hui, l'honorable Bernadette Jordan, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, a annoncé un investissement de 976,8 millions de dollars, prévu dans le budget de 2021, pour poursuivre nos efforts de conservation marine et atteindre notre objectif de protéger 25 % des océans du Canada d'ici 2025, et d'oeuvrer en vue d'atteindre l'objectif de 30 % d'ici 2030.

Pour garantir que nos zones de protection marine (ZPM) atteignent efficacement leurs objectifs de conservation, la ministre Jordan a également présenté aujourd'hui Le Courant - Gérer les ZPM de la Loi sur les océans aujourd'hui pour l'avenir. Il s'agit du premier document d'une série devant être publié tous les cinq ans. Il présente aux Canadiens une mise à jour sur les progrès et les avantages que procure une gestion efficace des ZPM désignées aux termes de la Loi sur les océans, et il aidera à éclairer les futurs décisions et rapports sur la protection du milieu marin grâce aux succès, défis, et leçons tirées des ZPM établies à ce jour en vertu de la Loi sur les océans.

L'établissement de protections efficaces de nos milieux marins exigera des efforts considérables dans les années à venir, qui continueront de progresser grâce à des consultations, des discussions, et des négociations approfondies pour identifier de nouvelles zones, établir des protections, et garantir une gestion et une surveillance efficaces des zones. À l'avenir, nous continuerons de compter sur une approche collaborative avec les gouvernements provinciaux, territoriaux, et autochtones, ainsi que sur un engagement significatif avec les intervenants de l'industrie maritime et les collectivités côtières, pour nous assurer que notre approche est à la fois efficace et durable.

Les océans du Canada abritent une grande diversité d'espèces, d'habitats et d'écosystèmes, tels que des cheminées hydrothermales des grands fonds, des coraux d'eaux froides, des habitats essentiels pour les espèces en voie de disparition comme les baleines et autres cétacés, les stocks de poissons, qui soutiennent des pêches productives et durables - et la liste est longue. Protéger ces zones, c'est non seulement protéger la biodiversité et les écosystèmes naturels sous la surface, mais aussi soutenir les moyens de subsistance des Canadiens au sein des collectivités côtières, leur procurant ainsi des avantages économiques.

Citations

« Lorsque nous protégeons nos océans, nous protégeons les collectivités côtières qui en dépendent. Nous savons que des océans en bonne santé ont tellement plus à donner. Ils nourrissent plus de familles, créent plus d'emplois. Ils aident à nettoyer l'air que nous respirons. C'est pourquoi le Canada investit près d'un milliard de dollars dans ses efforts de conservation marine. En travaillant en partenariat, nous nous réunirons pour protéger 25 % de nos océans d'ici 2025, en travaillant pour atteindre 30 % d'ici 2030. »

L'honorable Bernadette Jordan, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

« Le gouvernement du Canada s'est engagé de façon résolue pour protéger non seulement 25 % de nos océans, mais aussi 25 % de nos terres et de notre eau douce. Nous prenons ces engagements envers la nature non seulement pour atteindre les objectifs, mais aussi pour nous assurer que notre environnement naturel continue de nous soutenir, et contribue à avoir une incidence positive durable sur la vie de tous les Canadiens. Ce n'est qu'en nous appuyant sur des partenariats forts avec les provinces, les territoires et les peuples autochtones que nous pourrons garantir un avenir résilient à la fois pour notre environnement et notre économie. »

L'honorable Jonathan Wilkinson, ministre de l'Environnement et du Changement climatique, et ministre responsable de l'Agence Parcs Canada

« Les océans du Canada, l'abondance dans nos eaux et les richesses qui s'y trouvent ont créé de la prospérité pour les Canadiens. Des océans en bonne santé entraînent une économie en bonne santé. Des océans sains permettent aux générations futures de continuer à en bénéficier pour les années à venir. »

L'honorable Seamus O'Regan Jr., ministre des Ressources naturelles

« Grâce à cet investissement, le gouvernement du Canada démontre son leadership mondial en matière de conservation de la nature. La protection de nos écosystèmes marins va de pair avec la sécurité et l'efficacité du transport maritime, y compris la circulation des personnes et des marchandises. La santé des océans fait partie intégrante de l'économie bleue du Canada et contribuera à renforcer notre reprise économique après la pandémie. »

L'honorable Omar Alghabra, ministre des Transports

« Cet important investissement dans la protection des océans est fondamental pour la santé des côtes et des écosystèmes marins de l'Arctique et du Nord du Canada, ainsi que pour les collectivités autochtones et nordiques, qui en dépendent pour leurs moyens de subsistance. Nous protégeons et revitalisons nos océans tout en jetant les bases de notre Stratégie pour l'économie bleue, en vue de tirer parti du potentiel économique croissant et des possibilités d'emploi que l'Arctique et le Nord offrent aux communautés autochtones et nordiques. »

L'honorable Daniel Vandal, ministre des Affaires du Nord

Faits en bref

Document d'information

Objectifs de conservation marine du Canada pour 2025

Le gouvernement du Canada prend des mesures concrètes pour protéger, conserver et gérer le milieu marin du Canada en investissant dans des solutions fondées sur la nature, comme les zones de protection marine et d'autres mesures de conservation efficaces. En réponse à une intensification des recherches scientifiques internationales sur les mesures nécessaires pour lutter contre la perte de biodiversité et les changements climatiques mondiaux, nous nous sommes engagés à renforcer la conservation des océans du Canada en la portant à 25 % d'ici 2025, en vue d'atteindre 30 % d'ici 2030.

Dans le budget de 2021, le gouvernement du Canada a prévu un investissement historique pour protéger la santé de nos océans, y compris un financement de 976,8 millions de dollars sur cinq ans pour atteindre des objectifs ambitieux de conservation marine. Cette mesure permettra non seulement de donner à nos habitats, espèces et écosystèmes importants une chance de survivre et de prospérer, mais aussi de soutenir les moyens de subsistance des Canadiens en faisant en sorte que nos océans continuent de procurer des avantages durables à notre économie pour les générations à venir, dans le contexte d'une économie bleue.

Pour atteindre ces objectifs, le gouvernement du Canada réalisera des progrès dans les domaines suivants :

  1. Gestion efficace : Gérer les zones de protection marine (ZPM) existantes et les autres mesures de conservation efficaces par zone (AMCEZ*) pour qu'elles permettent d'atteindre efficacement leurs objectifs de conservation.
  2. Création de nouveaux sites : Créer de nouvelles ZPM et AMCEZ pour atteindre l'objectif de 25 % d'ici 2025.
  3. Collaboration : Continuer à s'appuyer sur des partenariats constructifs avec les gouvernements provinciaux, territoriaux et autochtones, ainsi qu'avec les collectivités locales, et à les favoriser, afin de faire progresser les activités efficaces de planification et de conservation des océans.
  4. Planification spatiale marine : Faire progresser la conservation marine dans le contexte général de la planification spatiale marine et de la Stratégie de l'économie bleue du Canada, qui est toujours en cours d'élaboration, afin d'aider à atteindre des objectifs ambitieux en matière de conservation marine tout en permettant une croissance durable de nos secteurs océaniques dans le cadre du développement d'une économie bleue résiliente.
  5. Plaidoyer international : Continuer à jouer un rôle de premier plan aux côtés des pays aux vues similaires pour plaider en faveur de la conservation de 30 % des océans de la planète d'ici 2030.

*Les AMCEZ (Autres mesures de conservation efficaces par zone), comme les refuges marins, sont des zones qui contribuent à la conservation efficace à long terme de la biodiversité grâce à d'autres moyens que l'établissement de zones protégées.

Rapport national du Canada sur la gestion des ZPM désignées en vertu de la Loi sur les océans

Des ZPM bien conçues et bien gérées constituent un outil efficace pour la conservation de la nature et de la biodiversité et l'atténuation des impacts des changements climatiques. Lorsqu'elles sont gérées et surveillées efficacement, elles peuvent fournir un large éventail d'avantages écologiques, économiques, sociaux, culturels et spirituels. Le gouvernement du Canada a lancé Le Courant, le premier rapport national d'une série qui sera actualisée tous les cinq ans. Il fait état du travail que nous faisons avec nos partenaires pour garantir que les ZPM désignées en vertu de la Loi sur les océans atteignent leurs objectifs de conservation, et il passe en revue les mesures de gestion efficace des ZPM.

Plaidoyer international

Le gouvernement du Canada a fait savoir au monde entier qu'il prend au sérieux la santé et la durabilité des océans, en s'appuyant sur les meilleures données scientifiques disponibles et sur des décisions fondées sur des preuves. Le Canada s'est joint à l'Alliance mondiale pour les océans et à la Coalition de la haute ambition pour la nature et les peuples, pour plaider à l'échelle internationale en faveur de la protection de 30 % des océans du monde d'ici 2030. En tant que membre du Groupe de haut niveau pour une économie océanique durable, le Canada s'est également engagé à gérer de manière durable 100 % de la superficie océanique relevant de sa compétence nationale d'ici 2025.

En juin 2022, le Canada accueillera également le Cinquième Congrès international sur les aires marines protégées (IMPAC5) aux côtés des Premières Nations hôtes - les Musqueam, les Squamish et les Tsleil-Waututh - en partenariat avec l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) et la Société pour la nature et les parcs du Canada (SNPC), afin de réunir un large éventail de personnes, d'organisations, de gouvernements et d'institutions représentant de nombreux secteurs de la société pour faire promouvoir les solutions qui assureront la protection et la santé de l'océan mondial.

Planification spatiale marine

La planification spatiale marine est une approche collaborative déjà utilisée dans plus de 75 pays dans le monde pour aider à coordonner et à planifier la répartition des activités humaines dans un environnement marin donné au fil du temps, ce qui permet de poursuivre des objectifs écologiques, économiques, sociaux et culturels tout en réduisant les conflits et le double emploi. En offrant une plus grande prévisibilité et une meilleure clarté quant au lieu et au moment où les activités océaniques peuvent avoir lieu, la planification spatiale marine contribuera à une approche globale de la gestion des océans qui stimule la prospérité, favorise l'inclusion communautaire et protège les emplois, les ressources naturelles, la vie marine et la beauté de nos côtes.

Liens connexes

Restez branchés

SOURCE Pêches et Océans Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

24 sep 2021
Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs informe la population que les fortes pluies des derniers jours ont entraîné la fermeture du chemin Maniwaki-Témiscamingue dans la zec Bras Coupé Désert ainsi que des limitations de déplacement sur le...

24 sep 2021
Le ministère des Transports du Québec avise les usagers de la route des principales entraves sur le réseau supérieur de la région métropolitaine pour ce soir et la fin de semaine. Exceptionnellement, ces travaux peuvent être annulés ou reportés en...

24 sep 2021
Le ministre des Transports et ministre responsable de la région de l'Estrie, M. François Bonnardel, et le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable des régions de la Côte-Nord et de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine,...

24 sep 2021
Au moment où les pays progressent vers l'atteinte de leurs objectifs de plafonnement de leurs émissions de carbone et de carboneutralité, conformément à l'Accord de Paris, Zoomlion Heavy Industry Science & Technology Co., Ltd. (« Zoomlion »; 1157.HK)...

24 sep 2021
Le ministère des Transports informe les usagers de la route que des travaux de reprofilage de fossés entraîneront la fermeture complète d'une bretelle d'entrée vers l'autoroute 15 en direction nord/route 132 en direction est, à La Prairie. La...

24 sep 2021
Le ministère des Transports informe les usagers de la route qu'une fermeture partielle d'un tronçon de la rue Notre-Dame Est, dans le secteur du port de Montréal, sera mise en place à compter du 26 septembre pour une durée d'une semaine. Cette...



Communiqué envoyé le 22 juillet 2021 à 12:58 et diffusé par :