Le Lézard
Classé dans : Le Covid-19
Sujets : Droit / Problèmes légaux, Plaidoyer (politique), CPG

Étudiantes et étudiants ainsi que travailleuses et travailleurs célèbrent leur victoire contre l'appel devant les tribunaux de la mesure en faveur de la liberté de choix chez les étudiantes et étudiants


TORONTO, le 4 août 2021 /CNW/ - La décision judiciaire rendue aujourd'hui est une victoire historique pour la démocratie étudiante, la vie sur les campus et le bien-être des étudiantes et étudiants. À la suite de la décision unanime rendue par la Cour divisionnaire, cet arrêt de la Cour d'appel réaffirme que la prétendue « mesure en faveur de la liberté de choix chez les étudiantes et étudiants (SCI) » est une politique non seulement néfaste, mais aussi illégale.

« La décision d'aujourd'hui reflète ce que les étudiantes et étudiants affirment aux quatre coins de la province, soit que l'attaque du gouvernement Ford contre les processus démocratiques et les syndicats étudiants est à la fois inutile et illégale.  La présence des syndicats étudiants sur les campus du monde entier a pour but de donner aux étudiantes et étudiants une voix unie, de plaider pour le changement et d'offrir des services de soutien essentiels. Les étudiantes et étudiants de l'Ontario méritent la même chose et il n'appartient pas au premier ministre ou au ministre [des Collèges et Universités] d'interférer avec des processus démocratiques de longue date », fait valoir Kayla Weiler, représentante à l'Exécutif national de la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants-Ontario.

Depuis le début de la pandémie de COVID-19, les syndicats étudiants continuent de montrer comment ils fournissent un large éventail de services qui sont essentiels pour les étudiantes et étudiants, et ils continueront de le faire. Par des droits dont les montants sont déterminés démocratiquement sur les campus, le financement des syndicats et groupes étudiants fournit les ressources nécessaires aux centres de la Fierté/LGBTQ2S+, aux centres pour femmes, aux groupes et clubs culturels, aux médias des campus, aux banques alimentaires, aux services de représentation scolaire ainsi qu'aux nombreux autres services sur lesquels les étudiantes et étudiants comptent quotidiennement.

« Cette décision réaffirme la nature essentielle des activités des syndicats étudiants et leur permet de reprendre le travail important pour lequel on compte sur eux, sans ingérence politique néfaste de la part du gouvernement Ford », déclare Riaz Nandan, président de Fédération des étudiantes et étudiants de York.

L'initiative SCI n'a jamais eu pour but de permettre aux étudiantes et étudiants d'économiser de l'argent. Elle vise plutôt à réduire au silence et à définancer les syndicats étudiants ainsi que les groupes qui critiquent le gouvernement et lui demandent des comptes tout en assurant le bien-être des étudiantes et étudiants sur les campus et à l'extérieur de ceux-ci. Il s'agissait d'une intrusion sans précédent et tout à fait inappropriée dans l'autonomie des collèges et des universités.

« Le gouvernement n'a pas à s'immiscer dans les processus démocratiques des associations étudiantes, dans leur fonctionnement et dans leur budget. C'est ce que confirme la décision rendue aujourd'hui. Depuis plus de 40 ans, la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants défend les intérêts des étudiantes et étudiants, et elle continuera à le faire », fait valoir Wesam AbdElhamid Mohamed, vice-président de la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants.

Des syndicats étudiants partout dans la province ont hâte de retourner à leur important travail sans craindre l'ingérence du gouvernement et cette politique défavorable. Aussi, nous demandons au gouvernement de respecter les décisions de la Cour divisionnaire et de la Cour d'appel et de ne pas porter cette question devant la Cour suprême. Nous espérons qu'à l'avenir, le gouvernement de l'Ontario commencera à accorder la priorité au financement et aux mesures de sécurité nécessaires pendant cette pandémie, plutôt que de poursuivre en justice des organisations étudiantes démocrates et de gaspiller des fonds publics qui seraient mieux employés ailleurs.

La Fédération canadienne des étudiantes et étudiants-Ontario est l'organisation étudiante la plus ancienne et la plus importante de la province, représentant plus de 350 000 étudiantes et étudiants dans des collèges et universités de toutes les régions de l'Ontario.

SOURCE Fédération canadienne des étudiantes et étudiants - Ontario


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 12:00
Les données nationales trimestrielles sur les décès et les méfaits associés aux opioïdes diffusées aujourd'hui dressent un portrait tragique et grave de la dévastation que causent la crise des surdoses et l'approvisionnement en drogues illégales...

à 11:23
Les plus récentes données sur l'évolution de la COVID-19, pour les dernières 24 heures, au Québec, font état de : 1?130 nouveaux cas, pour un total de 1?198 831 personnes infectées*?;8 nouveaux décès, pour un total de 16?762 décès, soit?;2 décès...

à 10:20
L'École nationale de théâtre du Canada (ÉNT) est heureuse d'annoncer que l'institution bénéficiera d'un don de 1,5 million de dollars versé par la Fondation de la famille Slaight. Il s'agit du plus important don reçu par l'École au cours de ses 62...

à 09:23
Les dirigeants de sociétés d'envergure...

à 09:00
  Lomiko annonce la troisième série de résultats d'analyse du programme de forage d'exploration intercalaire et d'extension de la propriété de graphite de La Loutre, avec de larges intersections à haute teneur de 11,02% Cg sur 120m à l'extrémité...

à 08:29
TAAV Biomanufacturing Solutions, SL (TAAV) a annoncé aujourd'hui la première utilisation prévue, dans le cadre d'un essai clinique, de l'ADN doggybone (dbDNAtm)1 fabriqué par l'entreprise, un matériau d'ADN...



Communiqué envoyé le 4 août 2021 à 13:05 et diffusé par :