Le Lézard
Sujets : Première Nation, CFG, DEI

Le Canada et la Colombie-Britannique aident la Première Nation Tseshaht à localiser et à commémorer les enfants disparus dans les anciens pensionnats


Prendre soin : Nous sommes conscients que cette annonce a lieu à un moment difficile pour beaucoup et que nos efforts pour honorer les victimes et les familles peuvent constituer un rappel malvenu pour ceux qui ont souffert des difficultés dues à des générations de politiques gouvernementales néfastes pour les peuples autochtones. Une ligne d'écoute téléphonique de Résolution des questions de pensionnats indiens est disponible pour offrir du soutien aux anciens élèves des pensionnats indiens et à leurs familles. Vous pouvez accéder à des services de soutien affectif et d'aiguillage en situation de crise et trouver de l'information au sujet des autres types de soutien offerts par le gouvernement du Canada.

Veuillez appeler cette ligne d'écoute, au 1-866-925-4419 si vous ou quelqu'un que vous connaissez avez une réaction en lisant ceci.

Nous encourageons tous ceux qui ont besoin de soutien en ce moment à chercher de l'aide; sachez que vous pouvez obtenir un soutien de la Ligne d'écoute d'espoir pour le mieux-être au 1-855-242-3310 (sans frais) ou par messagerie en ligne sur www.espoirpourlemieuxetre.ca ouvert 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

PREMIÈRE NATION TSESHAHT, PORT ALBERNI, BC, le 13 août 2021 /CNW/ - La localisation et la confirmation de sépultures et de tombes anonymes d'enfants inuits, métis et des Premières Nations sur les sites d'anciens pensionnats à travers le Canada sont des rappels tragiques des mauvais traitements infligés aux enfants autochtones. Dans le cadre des efforts déployés pour réparer les torts historiques et les préjudices continus sur les plans physique, affectif, mental et spirituel, les gouvernements du Canada et de la Colombie-Britannique soutiennent la Première Nation de Tseshaht alors qu'elle entreprend la difficile tâche d'honorer les enfants disparus qui ont fréquenté le pensionnat Alberni.

Aujourd'hui, le chef élu Ken Watts de la Première Nation de Tseshaht, l'honorable Carolyn Bennett, ministre des Relations Couronne-Autochtones, et l'honorable Murray Rankin, ministre des Relations avec les Autochtones et de la Réconciliation de la Colombie-Britannique, ont annoncé un financement de 1,028 millions de dollars à la Première Nation de Tseshaht travailler avec les survivants, les survivants intergénérationnels, les gardiens du savoir et les dirigeants afin de déterminer l'emplacement, la documentation, l'entretien et la commémoration des lieux de sépulture associés au pensionnat d'Alberni, et de fournir un soutien global en matière de santé mentale et de bien-être aux membres de la communauté.

Ce processus dirigé par la communauté permettra à la Première Nation de Tseshaht d'entreprendre ce travail à sa façon et à son rythme.

Le gouvernement du Canada fournira un financement pouvant atteindre 550 000 $ sur deux ans (2021-2022 et 2022-2023) pour le projet. La province de la Colombie-Britannique fournira 475 000 $ sur deux ans (2021-2022 et 2022-2023).

Au cours de cet été de réflexion, les Canadiens sont en train d'absorber les réalités des horreurs des pensionnats, des enfants disparus et des sites d'enterrement non marqués à travers le pays, ainsi que l'héritage néfaste et le traumatisme intergénérationnel qui persistent aujourd'hui.

La réparation des préjudices subis par les survivants, leurs familles et leurs communautés est au coeur de la réconciliation. Ce travail est essentiel alors que nous renouvelons et reconstruisons nos relations entre tous les peuples autochtones, leurs familles et leurs communautés, les gouvernements et tous les Canadiens.

Citations

« Nous sommes ici pour soutenir la Première Nation Tseshaht et sa communauté dans ce travail important et difficile. Les Canadiens reconnaissent maintenant l'héritage tragique des pensionnats - ce que cela a dû représenter de se faire enlever ses enfants contre son gré et, pour certains, de ne jamais les voir revenir. Les Canadiens sont de tout coeur avec la Première Nation de Tseshaht dans la recherche de ses enfants disparus et dans son cheminement vers la guérison. »

L'honorable Carolyn Bennett, M.D., C.P., députée
Ministre des Relations Couronne-Autochtones

« Nous saluons le leadership de la Première Nation Tseshaht alors qu'elle entreprend le difficile travail d'honorer les enfants qui ne sont jamais rentrés à la maison. Leurs efforts, ainsi que ceux d'autres communautés de gardiens, aident à révéler toute l'ampleur des atrocités commises dans le système des pensionnats indiens. Ce financement constitue un pas de plus vers la vérité, la guérison et la justice pour les survivants et leurs familles. »

L'honorable Murray Rankin
Ministre des Relations avec les Autochtones et de la Réconciliation de la Colombie-Britannique

« La Première Nation Tseshaht, comme toutes les Premières Nations du pays, continue de ressentir les répercussions des pensionnats et les traumatismes qui ont refait surface au cours des derniers mois avec le nombre croissant de tombes d'enfants anonymes confirmées dans les anciens pensionnats. Comme les Tk'emlúps te Secwe?pemc, les Tseshaht ont eu un pensionnat situé sur notre territoire traditionnel sans notre consentement. Le pensionnat indien d'Alberni (AIRS) a été en activité dans le territoire Tseshaht de 1900 à 1973. Nous reconnaissons les répercussions profondes et générationnelles sur notre propre nation et sur les nations dont les enfants ont été placés de force dans le pensionnat d'Alberni.

Le Conseil des Tseshaht, Hawiih (chefs héréditaires) et la communauté sont déterminés à travailler avec les survivants pour veiller à ce que l'enquête que nous entreprenons se déroule d'une manière qui est fondée sur les protocoles culturels et qui honore la voix des survivants et de ceux qui ne sont jamais rentrés chez eux.

Tseshaht a demandé au gouvernement fédéral et aux églises de remédier aux torts causés par la création de cette institution dans notre communauté. Aujourd'hui, nous reconnaissons les engagements financiers pris par les gouvernements fédéral et provincial pour entreprendre le travail important qui est nécessaire pour franchir une autre étape vers la guérison pour notre communauté et toutes les personnes touchées par le pensionnat. Cette première étape vers la réconciliation marque une étape importante de l'histoire. Le gouvernement, les églises, les dirigeants autochtones et la société ont collectivement la responsabilité de créer un avenir meilleur pour nos enfants et les générations à venir - un avenir où chaque enfant sait vraiment qu'il est important. »

Chef Ken Watts
Chef de la Première Nation Tseshaht

Faits en bref

Liens connexes

Le gouvernement du Canada améliore le soutien aux communautés autochtones pour qu'elles puissent réagir et guérir des répercussions continues des pensionnats - Canada.ca 
Programme de soutien en santé - Résolution des questions des pensionnats indiens 
Pensionnats indiens - Enfants disparus - Financement du soutien communautaire 
Enfants disparus et informations sur les sépultures 
Ligne d'écoute nationale des pensionnats indiens 
Ligne d'aide Espoir pour le mieux-être 
Fonds d'intervention pour les pensionnats de la Colombie-Britannique

Restez branchés

Joignez-vous à la conversation pour en savoir davantage sur les Autochtones au Canada :

Twitter : @GCAutochtones
Facebook : @GCAutochtones
Instagram : @gcautochtones

Twitter: @CouronneAutoch

Vous pouvez vous abonner pour recevoir nos communiqués et nos discours par fils RSS. Pour obtenir plus d'information ou pour vous abonner, visitez www.rcaanc.gc.ca/filsrss.

SOURCE Relations Couronne-Autochtones et Affaires du Nord Canada



Communiqué envoyé le 13 août 2021 à 17:02 et diffusé par :