Le Lézard
Sujets : Enfance, Première Nation, CPG, DEI

Élaboration d'un programme obligatoire de prévention des mauvais traitements d'ordre sexuel pour les enseignantes et enseignants agréés de l'Ontario


Le programme en ligne entrera en vigueur le 1er janvier 2022.

TORONTO and WINNIPEG, MB, le 1er sept. 2021 /CNW/ - L'Ordre des enseignantes et des enseignants de l'Ontario, l'organisme de règlementation de la profession enseignante de la province, s'est associé avec le Centre canadien de protection de l'enfance (CCPE) en vue d'élaborer un nouveau programme de prévention des mauvais traitements d'ordre sexuel pour les enseignantes et enseignants agréés de l'Ontario.

«L'Ordre protège les intérêts et le bienêtre des élèves; le CCPE est donc un partenaire naturel pour nous, affirme Paul Boniferro, superviseur de la transition de l'Ordre. Bien que les cas de maltraitance d'élèves soient rares, ce programme témoigne de notre engagement indéfectible pour la sécurité des élèves en offrant des occasions de perfectionnement professionnel à nos membres.»

Le programme obligatoire en ligne, érigé en loi par le gouvernement de l'Ontario, sera lancé le 1er janvier 2022. Il s'appuiera sur l'expertise du CCPE pour renforcer la capacité de l'Ordre à remplir son mandat de protection des élèves par le biais de la formation continue des membres de la profession enseignante. Grâce à de l'information très actuelle sur les limites professionnelles, les normes sociétales et les signes avant-coureurs, à des ressources et à des recommandations professionnelles, les pédagogues seront mieux équipés pour reconnaitre les situations où un élève pourrait être exposé à un préjudice, et les signaler.

«C'est une occasion d'aider les pédagogues à mieux comprendre la question de la violence sexuelle au-delà de la formation qu'ils reçoivent sur le devoir de signalement. Il faut commencer par comprendre le rôle que jouent les relations professionnelles saines dans la protection des enfants, explique Noni Classen, directrice de l'éducation du CCPE. Nous saluons l'engagement de l'Ordre pour la sécurité, et il ne fait aucun doute que ce partenariat deviendra un modèle pour le perfectionnement professionnel des enseignants au Canada.»

«Les espaces sécuritaires sont des espaces inclusifs parce qu'ils permettent aux élèves de se concentrer sur ce qui importe le plus, c'est-à-dire apprendre, de dire Derek Haime, EAO, registraire et chef de la direction de l'Ordre. Ce partenariat est la prochaine étape cruciale d'une série d'initiatives que nous avons mises sur pied au cours des 18 derniers mois pour assurer la sécurité des élèves.»

Toutes les enseignantes et tous les enseignants agréés de l'Ontario doivent réussir ce programme en ligne d'ici le 31 aout 2022, tandis que les postulantes et postulants à l'Ordre doivent le réussir afin de pouvoir obtenir l'autorisation d'enseigner. Une attestation d'achèvement du programme figurera sur le certificat de qualification et d'inscription de l'enseignant ainsi que sur le tableau public de l'Ordre. Le programme est gratuit.

À propos de l'Ordre des enseignantes et des enseignants de l'Ontario
L'Ordre des enseignantes et des enseignants de l'Ontario délivre les autorisations d'enseigner, et régit et règlemente la profession enseignante dans l'intérêt public. Il fixe les normes d'exercice et de déontologie, mène des audiences disciplinaires et agrée les programmes de formation à l'enseignement pour ses quelque 232 000 membres travaillant au sein d'écoles et d'établissements financés par les fonds publics de la province. Il est l'organisme d'autorèglementation comptant le plus de membres au Canada.

À propos du Centre canadien de protection de l'enfance
Le Centre canadien de protection de l'enfance est un organisme de bienfaisance national voué à la protection de tous les enfants. Son but est de réduire l'exploitation et les agressions sexuelles d'enfants en offrant plusieurs programmes, services et ressources aux familles, aux pédagogues, aux organismes de services à l'enfance, aux forces policières et à d'autres intervenants. Il exploite également Cyberaide.ca, la centrale canadienne de signalement des cas d'exploitation sexuelle d'enfants sur l'internet, et Projet Arachnid, une plateforme web conçue pour détecter la présence d'images représentant de l'abus pédosexuel sur le web visible et invisible, et pour demander le retrait de ces images aux hébergeurs.

SOURCE L'Ordre des enseignantes et des enseignants de l'Ontario



Communiqué envoyé le 1 septembre 2021 à 11:03 et diffusé par :