Le Lézard
Sujets : Première Nation, CPG, DEI

Négociations sur la chasse à l'orignal dans la réserve faunique La Vérendrye - Le gouvernement du Québec signe une entente-cadre avec les communautés algonquines


QUÉBEC, le 2 sept. 2021 /CNW Telbec/ - Les négociations au sujet de la gestion de l'orignal, dans la réserve faunique La Vérendrye, ont abouti à la signature d'une entente-cadre qui vise à assurer la préservation du cheptel et la paix sociale dans la haute Gatineau et les hautes Laurentides. Cette dernière comprend une série de mesures intérimaires qui encadreront la chasse, dans la réserve faunique, durant l'élaboration d'une entente de collaboration plus complète entre le gouvernement du Québec et les communautés algonquines de la région.

Cela signifie que la vente de permis de chasse à l'orignal, sur le territoire de la réserve faunique, sera suspendue à partir de la saison 2021, et ce, jusqu'au 31 mars 2023. Sous réserve des résultats des études réalisées sur le terrain, du 1er avril 2023 au 31 mars 2024, la vente de permis de chasse à l'orignal sera ensuite autorisée pour un maximum de 100 groupes de quatre personnes. Des précisions suivront au sujet des modalités de la chasse pour les périodes ultérieures.

Une première rencontre du comité de suivi de l'entente-cadre aura lieu le 3 septembre prochain. Pour plus d'information, consulter le site Internet du Secrétariat aux affaires autochtones.

Citations :

« Je me réjouis de la signature de cette entente-cadre, qui fera baisser la tension entre les groupes exploitant le territoire, grâce auxquels des études, dans la réserve faunique La Vérendrye, pourront être réalisées. Cela nous permettra de prioriser l'équilibre à long terme et les générations futures pourront profiter de la présence d'un cheptel abondant et stable et d'une saine cohabitation entre les communautés autochtones et les chasseuses et chasseurs récréatifs. J'ai espoir que ce temps d'arrêt marquera la fin du conflit et qu'il favorisera l'émergence d'un lien de collaboration fort et durable entre toutes les parties concernées. »

Ian Lafrenière, ministre responsable des Affaires autochtones

« Les mesures intérimaires mises en place permettront des études communes, sur le terrain, lesquelles serviront à déterminer la capacité du milieu et la qualité de l'habitat du cheptel. L'entente conclue entre le gouvernement et les communautés algonquines de la région fera en sorte d'assurer la pérennité de l'orignal, dans la réserve faunique, et le retour à un climat social plus harmonieux pour l'avenir. »

Pierre Dufour, ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs et ministre responsable de la région de l'Abitibi-Témiscamingue et de la région du Nord-du-Québec

Lien pertinent :

www.facebook.com/AutochtonesQc 

SOURCE Cabinet du ministre responsable des Affaires autochtones



Communiqué envoyé le 2 septembre 2021 à 18:51 et diffusé par :