Le Lézard
Classé dans : L'environnement, Science et technologie, Transport, Chasse, pêche et plein air
Sujets : Politique environnementale, ESG

Proman se réjouit de la volonté du Royaume-Uni de parvenir à zéro émission dans le transport maritime d'ici 2050


Il sera indispensable de fixer des objectifs plus ambitieux et d'adopter une approche «du puits au sillage du navire» dans le calcul des émissions afin d'accélérer la transition mondiale vers un transport maritime écologique 

WOLLERAU, Suisse, 16 septembre 2021 /PRNewswire/ -- Proman s'est félicité de l'engagement du gouvernement britannique à promouvoir un objectif zéro absolu exemplaire au plan mondial pour les émissions du transport maritime international d'ici 2050, comme l'a annoncé le secrétaire aux Transports, M. Grant Shapps, le 13 septembre 2021.

Cet objectif, dont l'adoption est requise de la part de l'Organisation maritime internationale (OMI), reconnaît que les réductions d'émissions ne concernent pas seulement les réductions de dioxyde de carbone (CO2).

Sur les 3 % environ des émissions mondiales de gaz à effet de serre produites par le secteur, une proportion importante de ce milliard de tonnes1 estimé chaque année se présente sous forme d'oxydes de soufre (SOx), d'oxydes nitreux (NOx) et de particules, ces substances ayant un impact avéré sur la qualité de l'air et la santé publique.2

Le secteur mondial du transport maritime et les organismes de réglementation doivent dès à présent prendre des décisions concernant les carburants et la technologie nécessaires pour atteindre les objectifs actuels de l'OMI pour 2030 et 2050.

Certaines des plus grandes compagnies maritimes du monde ont cette année appuyé l'usage du méthanol en tant que premier combustible marin de substitution pour l'avenir, comme en témoignent la commande récente de Maersk qui doit ajouter à sa flotte huit nouveaux vaisseaux ayant le méthanol pour combustible de soute, ou encore les importants investissements dans les technologies du méthanol opérés par les grands fabricants de moteurs que sont MAN et Wartsila.

Le principal atout du méthanol comme combustible marin est qu'il permet de réduire drastiquement ? et dans certains cas immédiatement ? toutes les émissions du transport maritime. Il a donc un rôle majeur à jouer dans la concrétisation de l'objectif émission zéro absolu du gouvernement britannique pour 2050.

Grâce à la propreté de combustion qui le caractérise, les armateurs qui adoptent le méthanol peuvent éliminer immédiatement les SOx et les particules et réduire les émissions de NOde plus de 60 %. Le méthanol produit à partir du gaz naturel permet une baisse initiale de 10 à 15 % de CO2, et cette réduction dépasse les 90 % lorsqu'on utilise du méthanol renouvelable. Le méthanol, disponible dans le monde entier, est aussi de manutention sûre et bénéficie d'une technologie de motorisation éprouvée.

Prenant la parole au Forum Argus Methanol de cette année, M. David Cassidy, Directeur général de Proman, a déclaré :

« Bien que le méthanol renouvelable soit actuellement produit en quantités modestes, sa production peut être rapidement augmentée pour suivre l'essor de la demande. Avec la construction d'un plus grand nombre d'unités de production, et une augmentation des capitaux investis dans la production de méthanol renouvelable, les technologies et les équipements concernés gagneront en rentabilité et le prix du méthanol renouvelable deviendra plus concurrentiel. L'ensemble de ce processus peut donner un véritable coup de fouet à notre économie mondiale, en créant de nouveaux emplois d'avenir tout en rabattant les courbes des émissions et le préjudice à l'environnement. À n'en pas douter, c'est là une situation gagnant-gagnant. »

Saluant l'engagement pris par le gouvernement britannique de parvenir à un niveau zéro d'émissions dans le transport maritime d'ici 2050, M. David Cassidy a dit souhaiter de nouvelles mesures réglementaires et une action des pouvoirs publics destinées à instaurer des règles équitables pour les carburants de substitution propres :

« La transition énergétique mondiale a ouvert la voie à de nouveaux carburants pouvant se substituer aux combustibles conventionnels. Il n'y a pas de solution unique ou de solution miracle, et nous devons maintenir les normes ouvertes afin de permettre à toutes les solutions de fonctionner de concert. Mais l'investissement actuel dans le méthanol est porteur d'une transition plus douce et plus rapide vers un avenir à faibles émissions de carbone. »

« En tant qu'industrie, nous avons besoin de mesures législatives qui aident à l'uniformisation des règles et favorisent l'adoption du méthanol. Il faudra affronter les défis qui se posent en matière de prix, et les taxes sur le carbone visant les combustibles fossiles devraient faire partie de la solution. Il est essentiel de calculer les émissions en prenant en compte le cycle de vie du combustible « du puits au sillage du navire » afin de permettre des comparaisons terme à terme entre les combustibles du futur, au lieu de repousser les émissions vers l'amont. Il nous faut élaborer des certificats internationaux pour permettre un véritable système d'attestation de renouvelabilité, car cela s'avèrera indispensable pour l'acceptation large du méthanol comme combustible. Et nous devons absolument normaliser la façon dont nous déclarons tous les paramètres environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG). »

NOTES À L'INTENTION DES DIFFUSEURS

À propos de Proman : 

Proman est une entreprise d'énergie intégrée et le deuxième producteur mondial de méthanol.

Ayant son siège en Suisse, et des implantations aux États-Unis, à Trinidad et à Oman, et une expansion continue au Mexique, Proman est un leader mondial dans le méthanol, les engrais et d'autres produits tels que la mélamine. La société compte à son actif une vaste expérience dans l'exploitation d'usines pétrochimiques, la construction de centrales pétrochimiques et électriques, le marketing et la logistique, et la gestion de projet.

L'entreprise a pour vocation de mettre au point du méthanol et de l'ammoniac durables comme alternatives plus propres aux combustibles fossiles, frayant ainsi un chemin vers une réduction drastique des émissions dans la production d'électricité, le transport terrestre, le transport maritime et l'industrie.

En juin 2021, Proman a conclu un accord portant sur la construction de deux navires-citernes de portée moyenne double carburant méthanol de 49900 tonnes, ce qui porte son investissement total dans des navires à propulsion méthanol à six nouveaux bâtiments.

Pour en savoir plus sur notre travail dans la filière du transport maritime propre, cliquez ici : https://www.proman.org/methanol-as-a-marine-fuel/

1 https://wwwcdn.imo.org/localresources/en/OurWork/Environment/Documents/Fourth IMO GHG Study 2020 - Full report and annexes.pdf
2 Selon le Clean Maritime Plan du ministère des Transports du Royaume-Uni, publié en juillet 2019, le transport maritime national représentait 11 % des émissions totales de NOx du Royaume-Uni, 2 % des émissions primaires de PM2.5 et 7 % des émissions de SO2https://assets.publishing.service.gov.uk/government/uploads/system/uploads/attachment_data/file/815664/clean-maritime-plan.pdf 

 

 


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

16 oct 2021
Ludia, un studio Jam City et acteur de premier plan dans le divertissement mobile, annonce aujourd'hui DC Heroes & Villains, le tout premier jeu de rôle (RPG) de type puzzle match 3 se déroulant dans l'univers DC, sous licence Warner Bros....

16 oct 2021
Le président chinois Xi Jinping a toujours attaché une grande importance au bien-être des personnes âgées et a montré que le respect et la prise en charge des personnes âgées étaient une priorité absolue pour lui. Xi a fait preuve d'attention et de...

16 oct 2021
  Janssen reçoit un avis favorable du CHMP pour RYBREVANT® (amivantamab) dans le traitement de patients atteints de cancer du poumon non à petites cellules avancé avec mutations R-EGF à insertion de l'exon 20 après échec d'un traitement à base de...

16 oct 2021
Les autorités chinoises ont promis jeudi de maintenir et d'améliorer le système du congrès populaire et de renforcer continuellement la démocratie populaire dans son ensemble. « La démocratie populaire à processus intégral en Chine dispose non...

16 oct 2021
Stilla Technologies, le spécialiste des PCR numériques multiplex, a rejoint des chercheurs de SAGA Diagnostics à l'occasion de la présentation d'un test PCR numérique à 24 pistes basé sur le système naica® à six couleurs de Stilla. Pour célébrer le...

15 oct 2021
Les autorités chinoises se sont engagées jeudi à maintenir et à améliorer le système de congrès du peuple et à améliorer continuellement la démocratie populaire dans son ensemble. « La démocratie populaire dans son ensemble en Chine a non seulement...



Communiqué envoyé le 16 septembre 2021 à 18:09 et diffusé par :