Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Santé
Sujet : Sondages, Opinions et Recheches

Postes vacants - 2e trimestre 2021 - La pénurie de main d'oeuvre s'accentue au québec, particulièrement en santé


MONTRÉAL, le 21 sept. 2021 /CNW Telbec/ - Le nombre de postes vacants a bondi de 38,2 % au Québec en deux ans, soit entre le deuxième trimestre de 2019 et le deuxième trimestre de 20211. Statistique Canada, dans sa plus récente Enquête sur les postes vacants, dénombre 194 145 postes à combler, ce qui représente une hausse de 53 725.

Par ailleurs, le taux de postes vacants au Québec, - un bon indicateur de la demande de travail non satisfaite, - s'est quant à lui accru de 1,5 point de pourcentage pour s'établir à 5,3 % au cours de cette même période. Il s'agit du plus haut taux enregistré depuis le début de la collecte de données en 2015 et du deuxième plus haut taux au Canada après celui de la Colombie-Britannique.

Cette hausse s'explique à la fois par l'augmentation du nombre de postes vacants et la baisse de l'emploi salarié. Par contre, dans les soins de santé et l'assistance sociale, le nombre de postes vacants a progressé de 69,3 % en deux ans, alors que l'emploi salarié a varié positivement de 11,9 %.

« Le phénomène de rareté de la main-d'oeuvre est particulièrement criant dans le secteur de la santé et de l'assistance sociale, analyse Mia Homsy, présidente-directrice générale de l'Institut du Québec (IDQ). Ces données peu encourageantes laissent entrevoir que les employeurs peineront à recruter de la main-d'oeuvre qualifiée pour répondre à la hausse des besoins en santé. De plus, 73,8 % des postes à pourvoir en santé l'étaient depuis 90 jours ou plus contre 28,7 % pour l'ensemble des postes vacants dans le marché du travail québécois. Notons que l'industrie des soins de santé et l'assistance sociale (qui regroupe bien plus que les seules professions de la santé) compte 32 145 postes à pourvoir et un taux de postes vacants de 5,8 %. »

Dans le secteur de la santé, le nombre de postes vacants qui se situe à 20 630, a bondi de 7 990 en deux ans.

Cette hausse se reflète dans toutes les professions du secteur :

Quatre autres industries ont particulièrement été touchées par la hausse des postes vacants :

« Avec 1,5 chômeur par poste vacant, le marché du travail québécois demeure extrêmement serré et ce, malgré la pandémie, constate Mia Homsy. Dans les soins de santé et l'assistance sociale, ce ratio s'établit à 0,2, ce qui signifie qu'il y a nettement moins de personnes disponibles pour travailler que de postes à pouvoir. Le bassin de travailleurs disponibles est limité, et particulièrement dans ce secteur d'activité, ce qui fera en sorte que les engagements des gouvernements de créer des emplois dans les professions de la santé constituera un réel défi. »

Les secteurs de la fabrication (0,8) et de la construction (1,1) comptent également moins de chômeurs par poste vacant que la moyenne québécoise (1,5) mais d'autres enjeux de mobilité de la main-d'oeuvre pourraient être en cause, notamment la question des salaires et celle des barrières institutionnelles. Néanmoins, on observe une certaine accélération dans la croissance du salaire horaire offert en moyenne dans l'ensemble des postes vacants. Ce dernier s'est accru de 9,8 % du deuxième trimestre de 2019 au deuxième trimestre de 2021, alors que les hausses des années précédentes se situaient entre 3,8 % et 4,8 %.

Avec la réouverture importante de l'économie au troisième trimestre de 2021, on pourrait s'attendre à ce que les entreprises affichent davantage de postes vacants au cours des prochains mois. Selon les données de l'Enquête canadienne sur la situation des entreprises, ce sont 11,1 % des entreprises québécoises qui anticipent une hausse des postes vacants. Alors que les pressions sur les soins de santé s'intensifient, la simple volonté de créer de nouveaux emplois ne suffira pas à combler les besoins réels et immédiats.

Pour en savoir plus
Téléchargez la note d'analyse LE BOND DES POSTES VACANTS AU QUÉBEC MONTRE QUE LA PÉNURIE DE MAIN D'OEUVRE S'ACCENTUE, PARTICULIÈREMENT EN SANTÉ (disponible sous peu sur institutduquebec.ca).

À propos de l'Institut du Québec
L'Institut du Québec est un organisme à but non lucratif qui publie des recherches et des études sur les enjeux socioéconomiques contemporains du Québec. Il vise à fournir aux autorités publiques, au secteur privé et à la société civile les outils nécessaires pour prendre des décisions éclairées, et ainsi contribuer à bâtir une société plus dynamique et prospère.

institutduquebec.ca | @InstitutduQC

1 L'enquête a été suspendue lors des 2e et 3e trimestres de 2020.

SOURCE Institut du Quebec


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 01:26
Charcuterie L. Fortin Ltée. procède au rappel de salami de marque Charcuterie Fortin parce que ce produit pourrait contenir du blé qui n'a pas été déclaré sur l'étiquette. Les personnes allergiques au blé ou ayant la maladie coeliaque ou un autre...

22 oct 2021
L'avis de rappel d'aliments diffusé le 21 octobre 2021 a été mis à jour et comprend des renseignements supplémentaires sur les produits. Ces renseignements supplémentaires ont été obtenus au cours de l'enquête sur la salubrité des aliments effectuée...

22 oct 2021
Santé Canada avise la population canadienne que les produits énumérés ci-dessous peuvent présenter de graves risques pour la santé. Pour en savoir plus, y compris les mesures que les Canadiens et les Canadiennes peuvent prendre, consultez l'avis de...

22 oct 2021
Le premier ministre avait l'occasion de présenter aux Québécois une vision d'avenir pour l'après-pandémie. Les Québécois ont plutôt eu droit à une opération électoraliste pour justifier le bilan de son gouvernement alors qu'on s'attendait à des...

22 oct 2021
Discovery Life Sciencestm (Discovery), le Biospecimen and Biomarker Specialiststm (spécialiste des biospécimens et des biomarqueurs), a annoncé aujourd'hui l'ajout de capacités exécutives et...

22 oct 2021
Santé Canada avise la population canadienne que les désinfectants pour les mains ci-dessous pourraient présenter des risques pour la santé. Pour en savoir plus, notamment sur les mesures à suivre, consultez l'avis de sécurité en ligne. Santé Canada...



Communiqué envoyé le 21 septembre 2021 à 15:39 et diffusé par :