Le Lézard
Classé dans : Le Covid-19
Sujet : Contract/Agreement

Moody's annonce sa participation à la nouvelle alliance GFANZ: la société s'engage à aligner ses produits et services afin de parvenir à zéro émission nette de gaz à effet de serre d'ici 2050


Moody's Corporation (NYSE: MCO) a annoncé aujourd'hui sa participation au lancement de la Net Zero Financial Services Provider Alliance dans le cadre de la Glasgow Financial Alliance for Net Zero (GFANZ). En qualité de membre fondateur, Moody's s'engage à aligner tous ses produits et services pertinents pour parvenir à zéro émission nette de gaz à effet de serre d'ici 2050, et à une réduction de ses propres émissions d'exploitation.

"Le changement climatique est le plus important multiplicateur de risques au monde. Il représente un défi majeur pour les économies comme pour les communautés. L'industrie financière dans son ensemble doit relever le défi partagé de favoriser un changement de cap urgent vers une économie résiliente et durable. L'alignement des produits et services sur l'objectif de zéro émission nette d'ici 2050 permettra d'améliorer la prise de décision tout en accélérant le flux de capitaux visant à faciliter la transition," a déclaré Rob Fauber, PDG de Moody's Corporation. "Nous sommes ravis de rejoindre l'alliance des prestataires de services financiers zéro émission nette (Net Zero Financial Services Provider Alliance). Il s'agit là d'une nouvelle avancée donnant aux organismes la possibilité de prendre des décisions plus durables," a-t-il ajouté.

Moody's vise à accélérer le flux de capitaux facilitant la transition à zéro émission nette en fournissant aux établissements financiers et à d'autres décideurs des données, produits et services alignés sur l'objectif zéro émission nette. Ceci permettra d'identifier les risques climatiques et les investissements dans le cadre de perspectives nouvelles.

Les produits de la société aident les acteurs du marché à évaluer et à intégrer les risques environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans l'affectation de capitaux et la planification de longue durée en:

Moody's rejoint l'Alliance aux côtés de conseillers en investissement, d'auditeurs, d'opérateurs de change, de fournisseurs d'indice, de fournisseurs de données et d'études ESG de premier plan, et de chercheurs mandataires.

Cette annonce étend les efforts de Moody's visant à réduire les émissions et à faire face à la crise climatique croissante. Elle fait suite à l'engagement de Moody's pour parvenir à zéro émission nette dans l'exercice de ses activités et sa chaîne de valeurs d'ici 2040, avec dix ans d'avance sur son objectif initial. Moody's s'est également fixé des objectifs et a progressé en termes d'objectifs zéro émission nette basés sur la science, provisoires et validés. Les progrès réalisés dans ce domaine peuvent être consultés dans le récent Rapport TCFD et le Rapport sur la durabilité des parties prenantes de Moody's.

Pour en savoir plus à propos des efforts réalisés par Moody's en matière de climat, consultez son hub Climat.

À PROPOS DE MOODY'S CORPORATION

Moody's (NYSE: MCO) est une société d'évaluation des risques intégrée et d'envergure internationale, qui permet aux organisations de prendre de meilleures décisions. Ses solutions d'analyse, de données et perspectives aident les décideurs à identifier des opportunités et à gérer les risques inhérents aux transactions commerciales. Nous pensons qu'une transparence accrue, des décisions plus éclairées et un accès équitable à l'information ouvrent la porte au progrès partagé. Comptant plus de 11 500 employés dans plus de 40 pays, Moody's allie présence internationale, expertise locale et plus d'un siècle d'expérience sur les marchés financiers. Pour en savoir plus, rendez-vous sur moodys.com/about.

CLAUSE DE RÈGLE REFUGE ("SAFE HARBOR") SELON LES TERMES DU PRIVATE SECURITIES LITIGATION REFORM ACT DE 1995

Certaines déclarations contenues dans le présent communiqué de presse sont des déclarations prévisionnelles basées sur les attentes, les plans et les perspectives de Moody's Corporation (la "Société") concernant son activité et ses opérations, et impliquent un certain nombre de risques et d'incertitudes. Les énoncés prospectifs sont généralement accompagnés de termes tels que "pense", "s'attend à", "anticipe", "envisage", "prévoit", "fera", "prédit", "potentiel", "continue", "stratégie", "ambitionne", "a pour objectif de", "projette", "estime", "devrait", "pourrait" et autres expressions ou termes similaires, ou des variantes de tels termes, se référant à la nature prospective des événements ou des résultats indiquant généralement des déclarations prospectives. Les parties prenantes et les investisseurs sont invités à ne pas placer une confiance indue dans ces déclarations prospectives. Les déclarations prospectives et autres informations contenues dans le présent communiqué ne sont valables qu'à la date d'aujourd'hui. La Société ne s'engage nullement (et n'a pas l'intention de) compléter, de mettre à jour ni de réviser publiquement ces déclarations à l'avenir, que ce soit en raison de développements ultérieurs, de la modification des attentes ou autres, sauf si exigé par la loi ou la réglementation en vigueur. En lien avec les dispositions de Safe Harbor de la loi américaine Private Securities Litigation Reform Act de 1995, la Société a identifié certains facteurs susceptibles d'entraîner un écart sensible entre les résultats réels et ceux envisagés dans ces déclarations prévisionnelles. Ces facteurs, risques et incertitudes incluent, sans s'y limiter, l'impact de la COVID-19 sur la fluctuation des marchés financiers mondiaux et américains, sur les conditions économiques générales et le PIB aux États-Unis et dans le monde entier, et sur le propre fonctionnement et le personnel de l'entreprise. De nombreux autres facteurs sont susceptibles d'entraîner un écart sensible entre les résultats réels et la perspective de Moody's, y compris les perturbations du marché du crédit ou les ralentissements économiques qui pourraient affecter le volume de la dette et d'autres titres émis dans des marchés de capitaux intérieurs et/ ou internationaux; d'autres questions susceptibles d'avoir une incidence sur le volume de la dette et d'autres titres émis dans les marchés de capitaux intérieurs et/ ou internationaux, y compris la réglementation, les inquiétudes relatives à la qualité du crédit, les variations des taux d'intérêt et d'autres instabilités des marchés financiers telles celle consécutive au Brexit et l'incertitude consécutive à l'abandon du LIBOR par les entreprises; les activités de fusion et d'acquisition aux États-Unis et à l'étranger; l'efficacité incertaine et les éventuelles conséquences collatérales des actions gouvernementales américaines et étrangères touchant les marchés du crédit, le commerce international et la politique économique, y compris celles liées aux droits de douane, aux accords fiscaux et aux entraves aux échanges; les préoccupations du marché influant sur notre crédibilité ou les perceptions, par le marché, de l'intégrité ou de l'utilité des notations de crédit d'agences indépendantes; le lancement de produits ou de technologies concurrents par d'autres entreprises; des pressions tarifaires de la part de concurrents et/ou de clients; le degré de réussite dans le cadre du développement de nouveaux produits et de l'expansion mondiale; l'impact de la réglementation en tant que NRSRO (Organisation de notation statistique reconnue au niveau national), la possibilité de nouvelles législations nationales, fédérales et locales aux États-Unis; la possibilité d'une concurrence accrue et d'une augmentation de la réglementation dans l'UE et dans d'autres juridictions étrangères; l'exposition à des litiges en relation avec nos opinions de notation, ainsi qu'à tout autre litige, démarche, enquête et examen réglementaires et gouvernementaux, auxquels la Société peut être assujettie de temps à autre; les dispositions de la législation américaine modifiant les standards de procédure et les réglementations de l'UE modifiant les standards de responsabilité applicables aux agences de notation de crédit d'une manière défavorable pour celles-ci; les dispositions des réglementations de l'UE imposant des démarches et des procédures supplémentaires de tarification des services, ainsi que l'extension de la mission de surveillance aux notations hors UE; la perte possible d'employés clés; les défaillances ou dysfonctionnements de nos activités et de notre infrastructure; les vulnérabilités face aux menaces cybernétiques et autres questions de cybersécurité; le résultat de tout examen des initiatives mondiales de la Société en matière de planification fiscale par des autorités de contrôle fiscal; l'exposition à des sanctions pénales ou recours civils potentiels si la Société ne respecte pas les lois et la réglementation américaine et étrangères, applicables au sein des juridictions dans lesquelles la Société est présente, y compris les lois sur la protection des données et de la vie privée, les lois sur les sanctions économiques, les lois anti-corruption, et les lois locales interdisant le versement de pots-de-vin à des représentants du gouvernement; l'impact des fusions, acquisitions ou autres rapprochements de sociétés, ainsi que la capacité de la Société à intégrer avec succès les entreprises achetées; la volatilité des devises et des taux de change; le niveau des flux de trésorerie futurs; le niveau des dépenses d'investissement; et le déclin de la demande des institutions financières pour des outils de gestion du risque de crédit. Ces facteurs, risques et incertitudes, ainsi que d'autres risques et incertitudes susceptibles d'entraîner un écart sensible entre les résultats réels de Moody's et ceux envisagés, exprimés, prévus, anticipés ou sous-entendus par les déclarations prospectives sont actuellement amplifiés par la pandémie de COVID-19, ou pourraient l'être à l'avenir. Ils sont décrits plus en détail dans la section "Risk Factors" de la partie I, Article 1A du rapport annuel de la Société sur le formulaire 10-K pour l'exercice clos au 31 décembre 2020 et dans d'autres documents déposés à l'occasion par la Société auprès de la SEC ou dans d'autres documents intégrés aux présentes ou à d'autres documents. Les actionnaires et les investisseurs sont informés que l'apparition de l'un de ces facteurs, risques ou incertitudes peut entraîner un écart sensible entre les résultats de la Société et ceux envisagés, exprimés, projetés, anticipés ou sous-entendus dans les déclarations prospectives, ce qui pourrait avoir une incidence négative majeure sur l'activité, les résultats d'exploitation et l'état financier de la Société. De nouveaux facteurs peuvent apparaître périodiquement. Il n'est pas possible pour la Société de prévoir les nouveaux facteurs. La Société n'est pas non plus en mesure d'évaluer l'incidence potentielle de nouveaux facteurs.

Le texte du communiqué issu d'une traduction ne doit d'aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d'origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 14:59
ZTE Corporation (0763.HK / 000063.SZ), l'un des principaux fournisseurs internationaux de télécommunications, de solutions technologiques d'entreprise et grand public pour l'internet mobile, a annoncé aujourd'hui que le vice-président exécutif et...

à 14:18
Les représentantes et représentants des médias sont conviés à une conférence de presse au cours de laquelle le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie, M. Jean Boulet, procédera...

à 13:15
Schneider Electric Canada, un chef de file en gestion de l'énergie et en automatisation, a annoncé aujourd'hui un nouveau partenariat avec OptiMach, une entreprise québécoise de robotique. Le partenariat aidera les deux organisations à étendre leurs...

à 13:00
BMO Gestion privée a fait paraître un nouveau numéro de sa publication numérique qui fournit des conseils et des ressources aux femmes investisseuses et propriétaires d'entreprise qui doivent relever les défis et saisir les occasions d'enrichir et de...

à 12:34
LOJIQ - Les Offices jeunesse internationaux du Québec annonce la reprise de l'ensemble des projets de mobilité à l'international à compter du 16 décembre 2021. Après plus de 18 mois d'interruption durant lesquels des projets virtuels réalisés à...

à 12:18
Le Conseil de presse du Québec a publié huit nouvelles décisions relatives à des plaintes qu'on lui avait soumises. Il a retenu quatre plaintes et en a rejeté quatre.  D2020-02-027 : Sébastien Saint-Jean Plante, François Gosselin et un plaignant en...



Communiqué envoyé le 22 septembre 2021 à 13:25 et diffusé par :