Le Lézard
Classé dans : Science et technologie, Santé
Sujet : Product/Service

Janssen reçoit un avis favorable du CHMP pour RYBREVANT® (amivantamab) dans le traitement de patients atteints de cancer du poumon non à petites cellules avancé avec mutations R-EGF à insertion de l'exon 20 après échec d'un traitement à base de...


 

Janssen reçoit un avis favorable du CHMP pour RYBREVANT® (amivantamab) dans le traitement de patients atteints de cancer du poumon non à petites cellules avancé avec mutations R-EGF à insertion de l'exon 20 après échec d'un traitement à base de platine

UNIQUEMENT POUR LES MÉDIAS de l'UE SPÉCIALISÉS ET MÉDICAUX. NE PAS DISTRIBUER AUX MÉDIAS BASÉS AU ROYAUME-UNI ET AU BENELUX.

Les sociétés pharmaceutiques Janssen de Johnson & Johnson annoncent que le comité des médicaments à usage humain (CHMP) a adopté un avis favorable, recommandant une autorisation de mise sur le marché conditionnelle pour le produit médical amivantamab, dans le traitement de patients adultes atteints de CPNPC avancé avec mutations à insertion de l'exon 20 activant le récepteur du facteur de croissance épidermique (R-EGF), après l'échec d'une thérapie à base de platine.3 En cas d'approbation, l'amivantamab sera le premier traitement dans l'Union européenne à cibler spécifiquement les mutations R-EGF à insertion de l'exon 20 pour le CPNPC avancé.1

« Ce groupe de patients est souvent confronté à un pronostic défavorable étant donné qu'il n'existe actuellement aucune option thérapeutique ciblée pour cette mutation spécifique, qui ne répond généralement pas aux thérapies existantes utilisées pour traiter les mutations R-EGF plus communes »1,4,5, déclare Catherine Taylor, M.D., vice-présidente, Medical Affairs Therapeutic Area Strategy, Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA), Janssen-Cilag AG. « La décision du CHMP reconnaît que l'amivantamab a le potentiel de fournir une nouvelle option thérapeutique urgente, efficace et tolérable, ciblant spécifiquement les patients atteints de cancer du poumon non à petites cellules avec mutations R-EGF à insertion de l'exon 20 ».

L'amivantamab est un anticorps humain bispécifique R-EGF-TEM ayant une activité de direction des cellules immunitaires, qui cible les tumeurs présentant des mutations R-EGF d'activation et de résistance, et des mutations et amplifications TEM.6,7,8,9 La demande d'autorisation de mise sur le marché (AMM) européen s'appuie sur les résultats de l'étude CHRYSALIS de Phase 1, une étude clinique multicentrique ouverte évaluant l'amivantamab en monothérapie chez des patients ayant déjà été traités par thérapie à base de platine. L'étude a démontré l'efficacité et un profil d'innocuité généralement bien toléré.10 Des réponses complètes ou partielles confirmées ont été observées chez 32 des 81 patients, avec un taux de réponse global de 40 pour cent (95 pour cent IC, 29 % ? 51 %), avec une durée de réponse médiane de 11,1 mois (95 pour cent IC, 6,9 ? non atteint).10 La survie sans progression médiane (période sans progression ou décès) était de 8,3 mois (95 pour cent IC, 6,5 ? 10,9) et la survie globale médiane chez les patients traités par amivantamab était de 22,8 mois (95 pour cent IC, 14,6 ? non atteint).10

Les événements indésirables les plus communs (AEs) étaient avant tout de grade 1 et 2, et se composaient de réactions liées à la perfusion (66 pour cent), d'éruption cutanée (86 pour cent) et de paronychie (45 pour cent). Seize pour cent des patients ont présenté des événements indésirables liés au traitement de grade ?3.10 Des interruptions liées au traitement ont été observées chez quatre pour cent des patients, et des réductions de dose liées au traitement chez 13 pour cent des patients.10 Aucun décès lié au traitement ne s'est produit.10 Quatre-vingt-quatorze pour cent des réactions liées à la perfusion se sont produites lors des premières perfusions, et ont rarement eu un impact sur la capacité à continuer les traitements ultérieurs.10 Les résultats initiaux de l'étude CHRYSALIS pour la population à mutation R-EGF à insertion de l'exon 20 ont été présentés dans le cadre du programme scientifique virtuel 2020 de l'American Society of Clinical Oncology (ASCO)11 et les résultats mis à jour ont été présentés lors de l'édition 2020 de l'IASLC World Conference on Lung Cancer (WCLC).12

« L'amivantamab a le potentiel de répondre à l'important besoin non satisfait dans le traitement de personnes atteintes de cancer du poumon non à petites cellules avec mutations R-EGF à insertion de l'exon 20 », déclare Peter Lebowitz, M.D., Ph.D., Global Therapeutic Area Head, oncologie, Janssen Research & Development, LLC. « Chez Janssen, nous nous engageons à fournir des thérapies innovantes et à avoir un impact pertinent dans les domaines présentant d'importants besoins non satisfaits et dans la vie des patients. Avec le développement d'un nouvel anticorps bispécifique comme l'amivantamab, nous pensons que faire avancer les médicaments ciblant des chemins spécifiques peut avoir les meilleurs avantages et améliorer les résultats pour les patients atteints d'altérations tumorales, comme le R-EGF et la TEM ».

L'avis favorable du CHMP est l'une des dernières étapes avant l'obtention de l'autorisation de mise sur le marché de la Commission européenne, attendue dans le courant de l'année.13 L'Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA) a approuvé l'amivantamab en mai 2021 pour le traitement d'adultes atteints de CPNPC localement avancé ou métastatique avec mutations R-EGF à insertion de l'exon 20, dont la maladie a progressé pendant ou après une chimiothérapie à base de platine.14 Des soumissions supplémentaires ont été déposées et sont en cours d'évaluation par des organes réglementaires du monde entier.

###

À propos d'amivantamab

L'amivantamab est un anticorps humain bispécifique R-EGF-TEM ayant une activité de direction des cellules immunitaires, qui cible les tumeurs présentant des mutations R-EGF d'activation et de résistance, et des mutations et amplifications TEM.6,7,8,9 L'amivantamab est en instance d'évaluation dans divers essais cliniques, à savoir :15

À propos de l'étude CHRYSALIS

CHRYSALIS (NCT02609776) est une étude de Phase 1 ouverte, multicentrique et première chez l'homme évaluant l'innocuité, la pharmacocinétique et l'efficacité préliminaire de l'amivantamab en monothérapie, en associations avec lazertinib et en association avec une chimiothérapie à base de platine, chez des patients atteints de CPNPC avancé avec diverses mutations du R-EGF.2 Dans l'étude, les chercheurs ont évalué l'efficacité en utilisant un taux de réponse global selon le critère RECIST v1.1 (Response Evaluation Criteria in Solid Tumours Version 1.1*), le taux de bénéfice clinique, la durée médiane de réponse et la survie sans progression médiane, ainsi que le profil d'innocuité d'amivantamab.2,21

L'étude recrutera 460 patients atteints de CPNPC avancé.2 L'étude comporte deux groupes : le premier porte sur l'amivantamab en monothérapie et en association avec des augmentations de doses, le second porte sur l'amivantamab en monothérapie et en association avec des expansions de doses.2

*RECIST (version 1.1) fait référence au critère d'évaluation de la réponse dans les tumeurs solides, une méthode standard pour mesurer comment les tumeurs solides répondent au traitement, pour déterminer si les tumeurs rétrécissent, gardent la même taille ou grossissent.2

À propos du cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC)

En Europe, on estime que 477 534 cas de cancer du poumon ont été diagnostiqués en 2020, dont environ 85 pour cent de NSCLC.22,25 Le cancer du poumon est le principal facteur de mortalité par cancer en Europe, dépassant en nombre de décès le cancer du sein et le cancer de la prostate réunis.24

Les principaux sous-types de CPNPC sont l'adénocarcinome, le carcinome épidermoïde et le carcinome à grandes cellules.23 Parmi les mutations pilotes les plus courantes du CPNPC figurent les altérations du R-EGF, un récepteur de la tyrosine kinase qui contribue à la croissance et à la division cellulaire.24 Les mutations R-EGF sont présentes chez 16 à 19 pour cent des patients caucasiens atteints de CPNPC et chez 37 à 41 pour cent des patients asiatiques atteints d'adénocarcinome CPNPC.25 Le taux de survie à cinq ans de tous les patients atteints de CPNPC métastatique et de mutations R-EGF traités par ITK du R-EGF est inférieur à 20 pour cent.26 Les patients présentant des mutations R-EGF à insertion de l'exon 20 ont une survie globale (SG) à cinq ans en monde réel de huit pour cent dans le contexte de première intention, un résultat inférieur aux patients atteints de délétions R-EGF de l'exon exon 19 ou de mutations L858R, qui ont une SG à cinq ans en monde réel de 19 pour cent.27

À propos des sociétés pharmaceutiques Janssen de Johnson & Johnson

Chez Janssen, nous créons un avenir dans lequel la maladie appartiendra au passé. Nous sommes les sociétés pharmaceutiques Johnson & Johnson. Nous travaillons sans relâche pour que cet avenir devienne une réalité pour les patients du monde entier, en luttant contre la maladie grâce à la science, en faisant preuve d'ingéniosité pour améliorer l'accès aux traitements et en combattant le désespoir du fond du coeur. Nous nous concentrons sur les domaines médicaux où nous pouvons avoir un impact majeur, à savoir les troubles cardiovasculaires et le métabolisme, l'immunologie, les maladies infectieuses et les vaccins, les neurosciences, l'oncologie et l'hypertension pulmonaire.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.janssen.com/emea/. Suivez toute notre actualité sur www.twitter.com/JanssenEMEA. Janssen Research & Development, LLC ; Janssen-Cilag, S.A. et Janssen Biotech, Inc. font partie des sociétés pharmaceutiques Janssen de Johnson & Johnson.

# # #

Mises en garde concernant les déclarations prospectives

Le présent communiqué de presse contient des « déclarations prospectives », telles que définies par le Private Securities Litigation Reform Act de 1995, portant sur l'amivantamab et le lazertinib. Le lecteur est invité à ne pas se fier indûment aux déclarations prospectives. Celles-ci sont basées sur les attentes actuelles d'évènements futurs. Si les hypothèses sous-jacentes s'avèrent inexactes ou que des risques ou incertitudes connu(e)s ou inconnu(e)s se matérialisent, les résultats réels pourraient varier sensiblement par rapport aux attentes et prévisions de Janssen Research & Development, LLC, des sociétés pharmaceutiques Janssen, et/ou de Johnson & Johnson. Ces risques et incertitudes comprennent, mais sans s'y limiter : les défis et incertitudes inhérents à la recherche et au développement des produits, dont l'incertitude relative à la réussite clinique et à l'obtention des approbations réglementaires ; l'incertitude relative à la réussite commerciale ; les difficultés et retards de fabrication ; la concurrence, notamment les avancées technologiques, les nouveaux produits et les brevets obtenus par des concurrents ; les contestations de brevets ; les préoccupations relatives à l'efficacité ou à l'innocuité du produit entraînant des rappels de produits ou des mesures réglementaires ; des modifications de comportements et habitudes de dépense relatifs aux produits et services de santé ; les modifications de la législation et de la réglementation applicables, notamment les réformes de santé globales ; ainsi que les tendances en matière de maîtrise des dépenses de santé. Une liste et des descriptions supplémentaires de ces risques, incertitudes et autres facteurs peuvent être consultées dans le rapport annuel de Johnson & Johnson, sur le formulaire 10-K de l'exercice clos au 3 janvier 2021, notamment dans les sections intitulées « Cautionary Note Regarding Forward-Looking Statements » et « Item 1A. Risk Factors », ainsi que sur le formulaire 10-Q du rapport trimestriel le plus récent et sur les autres dépôts de la société auprès de la Securities and Exchange Commission. Des copies de ces dépôts sont disponibles en ligne sur www.sec.gov, sur www.jnj.com ou à la demande de Johnson & Johnson. Aucune des sociétés pharmaceutiques Janssen ni Johnson & Johnson ne s'engage à mettre à jour des déclarations prospectives que ce soit suite à de nouvelles informations, événements ou développements futurs.

###

Références :


1 Remon, J et al. EGFR exon 20 insertions in advanced non-small cell lung cancer: A new history begins. Cancer Treatment Reviews. 90 (2020).
2 ClinicalTrials.gov. Study of JNJ-61186372, a Human Bispecific EGFR and cMet Antibody, in Participants With Advanced Non-Small Cell Lung Cancer. Disponible sur : https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT02609776. Consulté en octobre 2021.
3 Comité des médicaments à usage humain (CHMP), résumé de la réunion. Disponible sur : https://www.ema.europa.eu/en/medicines/human/summaries-opinion/rybrevant. Consulté le 15 octobre 2021.
4 Crossland V et al. HSR19-082: Epidemiological Findings and Outcomes in Non-Small Cell Lung Cancer Patients with Exon 20 Insertion Mutations: A Meta-Analysis. JNCCN 2019; 17(3.5): HSR19-08.
5 Hirano T et al. In Vitro Modeling to Determine Mutation Specificity of EGFR Tyrosine Kinase Inhibitors Against Clinically Relevant EGFR Mutants in Non-Small-Cell Lung Cancer Oncotarget 2015; 6(36): 38789?38803.
6 Grugan et al. Fc-mediated activity of EGFR x c-Met bispecific antibody JNJ-61186372 enhanced killing of lung cancer cells. MAbs. 2017;9(1):114-126.
7 Moores et al. A Novel Bispecific Antibody Targeting EGFR and cMet Is Effective against EGFR Inhibitor-Resistant Lung Tumors. Cancer Res. 2016;76(13)(suppl 27216193):3942-3953.
8 Yun et al. Antitumor Activity of Amivantamab (JNJ-61186372), an EGFR?MET Bispecific Antibody, in Diverse Models of EGFR Exon 20 Insertion?Driven NSCLC. Cancer Discov. 2020;10(8):1194-1209.
9 Vijayaraghavan et al. Amivantamab (JNJ-61186372), an Fc Enhanced EGFR/cMet Bispecific Antibody, Induces Receptor Downmodulation and Antitumor Activity by Monocyte/Macrophage Trogocytosis. Mol Cancer Ther. 2020;19(10):2044-2056.
10Sabari, J. et al. Amivantamab in Post-platinum EGFR Exon 20 Insertion Mutant Non-Small Cell Lung Cancer. WCLC, présentation orale n° 3031. Janvier 2021.
11 Janssen Announces Phase 1 Results for Bispecific Antibody Amivantamab in the Treatment of Patients with Advanced Non-Small Cell Lung Cancer Harboring Exon 20 Insertion Mutations. Disponible sur : https://www.businesswire.com/news/home/20200518005380/en/Janssen-Announces-Phase-1-Results-for-Bispecific-Antibody-Amivantamab-in-the-Treatment-of-Patients-with-Advanced-Non-Small-Cell-Lung-Cancer-Harbouring-Exon-20-Insertion-Mutations. Consulté en octobre 2021.
12 Janssen : New Amivantamab Data from CHRYSALIS Study Show Robust Clinical Activity and Durable Responses in Patients with Metastatic or Unresectable Non-Small Cell Lung Cancer and EGFR Exon 20 Insertion Mutations. Disponible sur : https://www.businesswire.com/news/home/20210128005929/en/Janssen-New-Amivantamab-Data-from-CHRYSALIS-Study-Show-Robust-Clinical-Activity-and-Durable-Responses-in-Patients-with-Metastatic-or-Unresectable-Non-Small-Cell-Lung-Cancer-and-EGFR-Exon-20-Insertion-Mutations. Consulté en octobre 2021.
13 Janssen Submits European Marketing Authorisation Application for Amivantamab for the Treatment of Patients with Metastatic Non-Small Cell Lung Cancer with EGFR Exon 20 Insertion Mutations. https://www.janssen.com/janssen-submits-european-marketing-authorisation-application-amivantamab-treatment-patients. Consulté en octobre 2021.
14Johnnson and Johnson. RYBREVANT® (amivantamab-vmjw) Receives FDA Approval as the First Targeted Treatment for Patients with Non-Small Cell Lung Cancer with EGFR Exon 20 Insertion Mutations. Disponible sur : https://www.jnj.com/rybrevanttm-amivantamab-vmjw-receives-fda-approval-as-the-first-targeted-treatment-for-patients-with-non-small-cell-lung-cancer-with-egfr-exon-20-insertion-mutations. Consulté en octobre 2021.
15 ClinicalTrials.gov. Study of Amivantamab, a Human Bispecific EGFR and cMet Antibody, in Participants With Advanced Non-Small Cell Lung Cancer. Disponible sur : https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT02609776. Consulté en octobre 2021.
16 A Study of Lazertinib as Monotherapy or in Combination With Amivantamab in Participants With Advanced Non-small Cell Lung Cancer. Disponible sur : https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT04077463. Consulté en octobre 2021.
17 ClinicalTrials.gov. A Study of Amivantamab and Lazertinib Combination Therapy Versus Osimertinib in Locally Advanced or Metastatic Non-Small Cell Lung Cancer (MARIPOSA). Disponible sur : https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT04487080. Consulté en octobre 2021.
18 ClinicalTrials.gov. A Study of Amivantamab and Lazertinib in Combination With Platinum-Based Chemotherapy Compared With Platinum-Based Chemotherapy in Patients With Epidermal Growth Factor Receptor (EGFR)-Mutated Locally Advanced or Metastatic Non- Small Cell Lung Cancer After Osimertinib Failure (MARIPOSA-2). Disponible sur : https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT04988295. Consulté en octobre 2021.
19 ClinicalTrials.gov. A Study of Combination Amivantamab and Carboplatin-Pemetrexed Therapy, Compared With Carboplatin-Pemetrexed, in Participants With Advanced or Metastatic Non-Small Cell Lung Cancer Characterized by Epidermal Growth Factor Receptor (EGFR) Exon 20 Insertions
(PAPILLON). Disponible sur : https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT04538664?term=PAPILLON&cond=NSCLC&draw=2&rank=1. Consulté en octobre 2021.
20 ClinicalTrials.gov. A Study of Amivantamab Subcutaneous (SC) Administration for the Treatment of Advanced Solid Malignancies. Disponible sur : https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT04606381. Consulté en octobre 2021.
21 Park et al, Amivantamab (JNJ-61186372), an anti-EGFR-MET bispecific antibody, in patients with EGFR exon 20 insertion (exon20ins)-mutated non-small cell lung cancer (NSCLC). Disponible sur : https://ascopubs.org/doi/abs/10.1200/JCO.2020.38.15_suppl.9512. Consulté en octobre 2021.
22 Globocan 2020. Estimated number of incident cases deaths in 2020, Europe, both sexes, all ages. Disponible sur : www.gco.iarc.fr. Consulté en octobre 2021.
23 Zappa C et al. Non-small cell lung cancer: current treatment and future advances. Transl Lung Cancer Res 2016; 5(3): 288?300.
24 Wee,P, Wang, Z. Epidermal Growth Factor Receptor Cell Proliferation Signaling Pathways. Cancers (Basel). 2017 May; 9(5): 52.
25 Zhang et al. The prevalence of EGFR mutation in patients with non-small cell lung cancer: a systematic review and meta-analysis. Oncotarget 2016. 7 (48): 78985 ? 78993.
26 Lin JJ, Cardarella S, Lydon CA, Dahlberg SE, Jackman DM, Jänne PA, et al. Five-Year Survival in EGFR-Mutant Metastatic Lung Adenocarcinoma Treated with EGFR-TKIs. J Thorac Oncol. 2016 Apr;11(4):556-65.
27 Girard N, BazhenovaL, MinchomA, OuSI, GadgeelSM, Trigo J, et al. Comparative clinical outcomes for patients with NSCLC harboring EGFR exon 20 insertion mutations and common EGFR mutations. Résumé présenté lors du World Conference on Lung Cancer Annual Meeting; 29 janvier 2021; Singapour.

CP-256815
Octobre 2021

Le texte du communiqué issu d'une traduction ne doit d'aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d'origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

27 nov 2021
SOFTSWISS offre des statistiques et des informations sur le développement des crypto-monnaies dans l'industrie iGaming, sur la base de données internes massives collectées de manière anonyme. Les informations contenues dans le rapport reflètent des...

27 nov 2021
Les Chinois et les Italiens de la génération Z se sont examinés de près lors d'une activité d'échange en ligne organisée par China Eastern Airlines (CEA) le 24 novembre.     L'activité d'échange, intitulée CEAir On Air, a été rejointe par plus de...

27 nov 2021
Le grand coup d'envoi du championnat du monde d'échecs 2021 a été donné à Dubaï. Le match pour le titre de leader mondial des échecs est organisé avec le soutien de la Fédération internationale des échecs (FIDE) entre l'actuel champion du monde...

27 nov 2021
UPL Ltd. (NSE : UPL) (BSE : 512070) a été classée par Sustainalytics comme la société mondiale de protection des cultures de premier rang la plus performante en matière de durabilité globale dans l'évaluation des risques ESG 2021. Avec des...

26 nov 2021
Eurofins Technologies (Paris : ERF) continue d'innover et développer une large gamme de solutions de dépistage du virus de COVID-19, notamment pour faire face à la menace des mutations émergentes. Des chercheurs ont identifié un nouveau variant...

26 nov 2021
La Croix-Rouge canadienne a ouvert un portail d'inscription en ligne pour les personnes touchées par les inondations et les événements météorologiques extrêmes survenus en Colombie-Britannique du 14 au 16 novembre. Toutes les personnes qui ont dû...



Communiqué envoyé le 16 octobre 2021 à 10:55 et diffusé par :