Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Science et technologie, Santé, Le Covid-19
Sujets : Bénéfices / Revenus, Conference Call, Webcast

Ipsen enregistre une forte croissance des ventes au cours des neuf premiers mois de l'année et revoit à la hausse ses objectifs financiers pour 2021


Regulatory News:

Ipsen (Euronext : IPN ; ADR : IPSEY), groupe biopharmaceutique mondial de spécialité, publie aujourd'hui son chiffre d'affaires pour le troisième trimestre 2021 et pour les neuf premiers mois de l'exercice en cours.

Synthèse des ventes (chiffre d'affaires consolidé IFRS non audité)

 

 

3ème trimestre

 

9 mois

 

2021

2020

en %

 

2021

2020

en %

 

(en m?)

(en m?)

variation

TCC1

 

(en m?)

(en m?)

variation

TCC1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Médecine de Spécialité

 

667,8

580,5

15,0 %

15,1 %

 

1 912,3

1 747,6

9,4 %

12,5 %

Santé Familiale

 

59,6

52,8

12,8 %

12,2 %

 

165,5

154,0

7,5 %

9,8 %

Chiffre d'affaires Groupe

 

727,4

633,3

14,9 %

14,9 %

 

2 077,7

1 901,6

9,3 %

12,3 %

Faits marquants
? Croissance des ventes totales de 12,3 % à taux de change constant1, ou de 9,3 % en données publiées, pour un montant de 2 077,7 millions d'euros. Au cours du troisième trimestre, les ventes totales s'élèvent à 727,4 millions d'euros soit une croissance de 14,9 % à taux de change constant1 et en données publiées.

? Croissance de 12,5 %1 des ventes de Médecine de Spécialité à 1 912,3 millions d'euros, tirée par la croissance des ventes de Somatuline® (lanréotide), Cabometyx® (cabozantinib), Décapeptyl® (triptoréline) et Dysport® (toxine botulique de type A).

? Croissance des ventes en Santé Familiale de 9,8 %1 à 165,5 millions d'euros, portée par la bonne performance de Smecta® (diosmectite) et par la forte reprise post-pandémie.

? Stratégie d'innovation externe renforcée grâce à de nouveaux accords conclus en Oncologie et en Neurosciences.

? Révision à la hausse des objectifs financiers pour 2021 :

David Loew, directeur général d'Ipsen, a déclaré :
« Nous avons réalisé une solide performance au cours du troisième trimestre ; elle reflète la mise en oeuvre de notre nouvelle stratégie ainsi que l'amélioration de notre exécution commerciale. La croissance de Somatuline et de Cabometyx a été particulièrement encourageante ; par ailleurs, les solides ventes de Dysport renforcent notre confiance dans le potentiel de ce médicament. Malgré les retards de l'approbation règlementaire de palovarotène dans la FOP, le renforcement de notre portefeuille de produits R&D s'est accéléré grâce à notre stratégie d'innovation externe, créant ainsi un environnement propice à une croissance durable de nos ventes.

Nous continuons de maximiser la valeur de nos marques et de renforcer notre portefeuille de produits en R&D tout en générant des gains d'efficacité sur l'ensemble de nos activités. Cette stratégie, qui s'appuie à la fois sur notre culture et notre préoccupation constante sur le patient, délivre de très bons résultats. Elle nous permet de revoir à la hausse, avec confiance, les objectifs financiers de cette année tout en restant focalisé sur la croissance à long terme d'Ipsen. »

Objectifs financiers pour 20213
Les solides performances de l'exercice en cours, l'assouplissement des restrictions liées à la pandémie de la COVID-19 et l'impact limité du lancement d'un générique du lanréotide en Europe, permettent au Groupe de revoir à la hausse ses objectifs financiers pour 2021.

 

Nouveaux objectifs

Objectifs précédents

Ventes totales du Groupe3

Croissance supérieure à 11,0%

Croissance supérieure à 8,0%

Marge opérationnelle des activités4

Environ 34%

Environ 32,0%

Effet de change
Sur la base des taux de change à fin septembre 2021, Ipsen anticipe un impact négatif des devises de l'ordre de 2 % sur les ventes totales pour l'exercice 2021.

Innovation externe
Depuis la publication des résultats du 1er semestre 2021, Ipsen a conclu deux accords qui s'inscrivent dans sa stratégie d'innovation externe visant à renforcer son portefeuille de produits R&D :

METTL3 (oncologie)
En octobre 2021, Ipsen et Accent Therapeutics ont signé un accord exclusif de collaboration mondiale pour la recherche, le développement, la fabrication et la commercialisation du programme METTL3 d'Accent. Cette collaboration soutient la stratégie d'expansion d'Ipsen dans les hémopathies malignes, avec un accent particulier sur la leucémie myéloïde aiguë.

Acides nucléiques sphériques (neurosciences)
En août 2021, Ipsen a signé un contrat de collaboration exclusif avec Exicure pour la recherche, le développement et la commercialisation de nouveaux acides nucléiques sphériques en tant que traitements expérimentaux potentiels pour la maladie de Huntington et le syndrome d'Angelman.

Palovarotène
En août 2021, suite à des discussions avec les autorités règlementaires américaines (FDA), Ipsen a retiré sa demande d'approbation (NDA) pour le palovarotène dans la FOP5. Bien que la demande d'approbation pour revue prioritaire ait été acceptée en mai 2021, cette décision fait suite à plusieurs échanges entre la FDA et Ipsen. Au cours de la revue et des discussions qui se poursuivent, la FDA et Ipsen se sont accordés sur l'éventuelle nécessité d'effectuer des analyses et une évaluation supplémentaires des données collectées dans le cadre de l'essai MOVE de Phase III et du programme FOP d'Ipsen. L'objectif est de faire avancer et de finaliser le processus. La FDA et Ipsen sont également parvenus à la conclusion qu'il ne serait pas possible de compléter ce processus dans le cadre de la revue de demande d'approbation actuelle. Sous réserve de la finalisation des analyses complémentaires des données, Ipsen prévoit de resoumettre une demande d'approbation aux États-Unis au 1er semestre 2022. Une suspension (« clock-stop ») a également été accordée par l'Agence européenne des médicaments (EMA).

Conférence téléphonique
Une conférence téléphonique et un webcast destinés aux investisseurs et analystes se tiendront aujourd'hui à 14 h 30, heure de Paris. Les participants pourront rejoindre la conférence quelques minutes plus tôt et peuvent s'enregistrer ici. Une réécoute sera disponible sur www.ipsen.com. Pour accéder au webcast, veuillez cliquer ici. Code d'accès : 4312698.

Calendrier
Le Groupe prévoit de publier ses résultats pour l'exercice 2021 le 11 février 2022.

Notes
Tous les chiffres financiers sont exprimés en millions d'euros. Sauf indication contraire, les performances publiées dans ce communiqué couvrent la période de neuf mois courant jusqu'au 30 septembre 2021 (depuis les neuf premiers mois de l'exercice 2021) et la période de trois mois jusqu'au 30 septembre 2021 (le troisième trimestre ou T3 2021), comparativement à la période de neuf mois jusqu'au 30 septembre 2020 (depuis les neuf premiers mois de l'exercice 2020) et la période de trois mois jusqu'au 30 septembre 2020 (T3 2020) respectivement. Sauf indication contraire, les commentaires sont basés sur les performances des neuf premiers mois de l'exercice 2021.

Ipsen
Ipsen est un groupe biopharmaceutique mondial de taille moyenne focalisé sur des médicaments innovants en Oncologie, Maladies Rares et Neurosciences. Ipsen bénéficie également d'une présence significative en Santé Familiale. Avec un chiffre d'affaires de plus de 2,5 milliards d'euros en 2020, Ipsen commercialise plus de 20 médicaments dans plus de 115 pays, avec une présence commerciale directe dans plus de 30 pays. La R&D d'Ipsen est focalisée sur ses plateformes technologiques différenciées et innovantes situées au coeur des clusters mondiaux de la recherche biotechnologique ou en sciences de la vie (Paris-Saclay, France ; Oxford, UK ; Cambridge, US ; Shanghai, China). Le Groupe rassemble plus de 5 700 collaborateurs dans le monde. Ipsen est coté en bourse à Paris (Euronext : IPN) et aux États-Unis à travers un programme d'American Depositary Receipt (ADR : IPSEY) sponsorisé de niveau I. Pour plus d'informations sur Ipsen, consultez www.ipsen.com.

Ventes par domaine thérapeutique et par produit

(en millions d'euros)

 

3ème trimestre

 

9 mois

 

2021

2020

en %

 

2021

2020

en %

 

variation

TCC6

 

variation

TCC6

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Médecine de Spécialité

 

667,8

580,5

15,0 %

15,1 %

 

1 912,3

1 747,6

9,4 %

12,5 %

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Oncologie

 

552,3

479,1

15,3 %

15,2 %

 

1 565,4

1 446,5

8,2 %

11,0 %

Somatuline

 

313,0

272,9

14,7 %

15,0 %

 

874,4

835,1

4,7 %

8,5 %

Décapeptyl

 

110,1

94,5

16,5 %

15,0 %

 

332,6

288,0

15,5 %

15,9 %

Cabometyx

 

91,8

76,8

19,5 %

19,2 %

 

258,6

213,6

21,1 %

21,6 %

Onivyde®

 

35,2

27,5

28,0 %

29,2 %

 

93,0

90,0

3,3 %

10,4 %

Autres produits d'Oncologie

 

2,2

7,4

-70,2 %

-70,4 %

 

6,7

19,8

-65,9 %

-66,2 %

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Neurosciences

 

103,8

87,9

18,1 %

19,1 %

 

309,6

258,4

19,8 %

25,1 %

Dysport

 

102,5

87,4

17,3 %

18,2 %

 

305,3

256,9

18,8 %

24,0 %

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Maladies Rares

 

11,7

13,5

-13,5 %

-13,7 %

 

37,3

42,6

-12,5 %

-11,3 %

NutropinAq®

 

7,5

8,5

-12,6 %

-13,0 %

 

24,5

27,7

-11,6 %

-11,9 %

Increlex®

 

4,2

5,0

-14,9 %

-14,7 %

 

12,8

14,9

-14,0 %

-10,1 %

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Santé Familiale

 

59,6

52,8

12,8 %

12,2 %

 

165,5

154,0

7,5 %

9,8 %

Smecta

 

27,9

20,2

38,1 %

36,4 %

 

63,5

58,0

9,6 %

11,9 %

Tanakan®

 

7,3

7,2

1,8 %

0,6 %

 

27,9

26,6

5,0 %

8,7 %

Forlax®

 

8,6

10,2

-16,0 %

-16,0 %

 

25,8

30,0

-13,9 %

-12,9 %

Fortrans/Eziclen®

 

9,3

7,2

30,1 %

29,4 %

 

26,0

19,0

36,8 %

40,6 %

Autres produits de Santé Familiale

 

6,5

8,1

-19,4 %

-18,6 %

 

22,2

20,4

8,7 %

10,7 %

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chiffre d'affaires Groupe

 

727,4

633,3

14,9 %

14,9 %

 

2 077,7

1 901,6

9,3 %

12,3 %

Médecine de Spécialité
Au cours des neufs premiers mois de 2021, les ventes de Médecine de Spécialité se sont élevées à 1 912,3 millions d'euros, soit une progression de 12,5 %7. Les ventes en Oncologie et Neurosciences ont progressé de 11,0 %7 et de 25,1 %7 pour s'établir à 1 565,4 millions d'euros et 309,6 millions d'euros respectivement. Les ventes en Maladies Rares ont diminué de 11,3 %7 pour s'établir à 37,3 millions d'euros.

Les ventes de Médecine de Spécialité ont représenté 92,0 % des ventes totales (vs. 91,9 % en 2020) sur la période.

Oncologie
Les ventes de 1 565,4 millions d'euros enregistrées sur les neuf premiers mois de 2021 ont progressé de 11,0 %7. Ces chiffres reflètent les fortes performances de Somatuline, Cabometyx et Décapeptyl, avec des gains de parts de marchés dans la plupart des zones géographiques ainsi qu'une forte reprise du marché de Décapeptyl en Chine.

Les ventes en Oncologie ont représenté 75,3 % des ventes totales (vs. 76,1 % en 2020) sur la période.

  1. Les ventes de Somatuline ont atteint 874,4 millions d'euros, en hausse de 8,5 %7, tirées par une croissance de 9,3 %7 des ventes en Amérique du Nord qui reflète une augmentation des volumes, malgré l'impact résiduel de la crise de la COVID-19 sur les diagnostics et la prise en charge des patients. Cette performance résulte également de gains continus de parts de marché dans la plupart des zones géographiques. À ce jour en Europe, il n'y a eu qu'un impact limité des ventes du générique de l'octréotide et aucun impact de celles du générique de lanréotide.
  2. Les ventes de Décapeptyl, de 332,6 millions d'euros, reflètent une croissance de 15,9 %7 principalement tirée par la Chine, qui s'est bien rétablie des impacts de la crise de la COVID-19, à laquelle s'ajoutent des gains de parts de marchés dans les autres pays d'Asie, en France et en Espagne.
  3. Les ventes de Cabometyx ont atteint 258,6 millions d'euros, en hausse de 21,6 %7, grâce à une forte augmentation des volumes dans la plupart des zones géographiques aussi bien pour le carcinome à cellules rénales que pour le carcinome hépatocellulaire.
  4. Les ventes d'Onivyde (irinotecan liposome injection) se sont élevées à 93,0 millions d'euros, en progression de 10,4 %7, grâce à la hausse des ventes au partenaire d'Ipsen pour les territoires autres que les États-Unis, et par de plus forts volumes aux États-Unis.

Neurosciences
Les ventes de Dysport ont atteint 305,3 millions d'euros sur la période, soit une hausse de 24,0 %7, grâce à une forte reprise post-pandémie dans la plupart des régions pour les marchés esthétiques, en particulier au Moyen-Orient, en Turquie et en Russie, ainsi que sur les marchés thérapeutiques en Amérique du Nord et en Europe. Galderma, le partenaire d'Ipsen, a également continué d'enregistrer de solides performances dans le secteur de l'esthétique sur la plupart des marchés où il opère.

Les ventes en Neurosciences ont représenté 14,9 % des ventes totales (vs. 13,6 % en 2020) sur la période.

Maladies Rares
Les ventes de NutropinAq (somatropine) ont atteint 24,5 millions d'euros sur la période, en baisse de 11,9 %7, impactées par un ralentissement du marché et des pressions concurrentielles en Europe. Les ventes d'Increlex (mécasermine), en recul de 10,1 %7 pour s'établir à 12,8 millions d'euros, s'expliquent essentiellement par une baisse de la demande aux États-Unis induite par les effets persistants de la pandémie de la COVID-19.

Les ventes en Maladies Rares ont représenté 1,8 % des ventes totales (vs. 2,2 % en 2020) sur la période.

Santé Familiale
Les ventes de 165,5 millions d'euros, en progression de 9,8 %7 sur les neuf premiers mois de l'exercice, reflètent une croissance de 11,9 %7 des ventes de Smecta, qui ont atteint 63,5 millions d'euros, sous l'effet de la reprise post-COVID-19 en Chine et en Russie. Les ventes de Fortrans/Eziclen (macrogol 4000) ont augmenté de 40,6 %7 pour atteindre 26,0 millions d'euros, reflétant également la reprise du marché en Chine. Les ventes de Tanakan (extrait de ginkgo biloba) ont progressé de 8,7 %7 pour s'établir à 27,9 millions d'euros grâce à de bonnes performances et à un fort volume de livraisons au Vietnam.

Les ventes en Santé Familiale ont représenté 8,0 % des ventes totales (vs. 8,1 % en 2020) sur la période.

Ventes par zone géographique

(en millions d'euros)

 

3ème trimestre

 

9 mois

 

2021

2020

en %

 

2021

2020

en %

 

variation

TCC8

 

variation

TCC8

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Principaux pays d'Europe de l'Ouest

 

218,3

201,4

8,4 %

7,5 %

 

659,1

615,7

7,0 %

6,9 %

France

 

77,7

73,2

6,2 %

6,2 %

 

233,1

220,0

6,0 %

6,5 %

Allemagne

 

48,0

52,1

-7,8 %

-7,8 %

 

150,2

146,1

2,8 %

2,8 %

Italie

 

31,1

21,8

42,5 %

42,5 %

 

96,5

82,9

16,4 %

16,4 %

Royaume-Uni

 

31,3

28,2

11,2 %

5,0 %

 

90,0

85,6

5,1 %

2,8 %

Espagne

 

30,1

26,1

15,4 %

15,4 %

 

89,2

81,0

10,1 %

10,1 %

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Autres pays d'Europe

 

136,6

115,1

18,8 %

19,6 %

 

394,2

364,3

8,2 %

11,8 %

Europe de l'Est

 

66,7

50,9

30,9 %

31,2 %

 

185,5

157,9

17,4 %

23,5 %

Autres Europe

 

70,0

64,1

9,1 %

10,2 %

 

208,8

206,4

1,2 %

2,9 %

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Amérique du Nord

 

246,8

204,5

20,7 %

21,7 %

 

649,8

623,3

4,2 %

10,6 %

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Reste du Monde

 

125,7

112,4

11,8 %

10,6 %

 

374,6

298,2

25,6 %

27,6 %

Asie

 

62,6

60,0

4,4 %

1,8 %

 

188,9

135,7

39,2 %

38,7 %

Autres Reste du monde

 

63,1

52,4

20,4 %

20,6 %

 

185,7

162,5

14,3 %

18,3 %

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chiffre d'affaires Groupe

 

727,4

633,3

14,9 %

14,9 %

 

2 077,7

1 901,6

9,3 %

12,3 %

Principaux pays d'Europe de l'Ouest
Au cours des neuf premiers mois de 2021, les ventes ont atteint 659,1 millions d'euros, soit une progression de 6,9 %8. Les principaux pays d'Europe de l'Ouest ont représenté 31,7 % des ventes totales (vs. 32,4 % en 2020) sur la période.

  1. France : les ventes s'élèvent à 233,1 millions d'euros, reflétant une croissance de 6,5 %8 et s'expliquent par une solide reprise économique suite à la pandémie avec de nouveaux gains de parts de marché pour Somatuline et Décapeptyl ainsi que de plus fortes ventes d'Onivyde auprès du partenaire d'Ipsen pour les territoires autres que les États-Unis. Ces bons résultats ont été contrebalancés par la fragilité du marché de la diarrhée, qui a impacté la performance de la Santé Familiale.
  2. Allemagne : les ventes ont atteint 150,2 millions d'euros, en hausse de 2,8 %8, principalement grâce à de nouveaux gains de parts de marché pour Cabometyx et Somatuline, sans impact significatif lié aux ventes du générique de lanréotide.
  3. Italie : les ventes de 96,5 millions d'euros, en progression de 16,4 %8, s'expliquent essentiellement par des volumes élevés de Cabometyx et les performances de Somatuline.
  4. Royaume-Uni : les ventes ont atteint 90,0 millions d'euros, soit une augmentation de 2,8 %8, essentiellement tirées par la solide performance de Somatuline, partiellement compensée par les volumes plus faibles de Décapeptyl.
  5. Espagne : les ventes de 89,2 millions d'euros ont reflété une hausse de 10,1 %8, grâce aux gains de parts de marché de Somatuline et Décapeptyl.

Autres pays d'Europe
Les ventes ont atteint 394,2 millions d'euros sur les neuf premiers mois de 2021, en hausse de 11,8 %9, principalement en raison de gains de parts de marché et du succès des lancements de Cabometyx, auxquels s'ajoutent les fortes performances de Dysport en Turquie et Russie, ainsi qu'une augmentation des ventes de Santé Familiale en Europe de l'Est.

Les ventes dans les Autres pays d'Europe ont représenté 19,0 % des ventes totales (vs. 19,2 % en 2020) sur la période.

Amérique du Nord
Les ventes s'élèvent à 649,8 millions d'euros sur les neuf premiers mois de 2021, en croissance de 10,6 %9, tirées par la poursuite de la hausse des ventes de Somatuline et Cabometyx, malgré un impact global défavorable de la pandémie sur la prise en charge des patients atteints d'un cancer. Les fortes ventes de Dysport reflètent une solide performance sur les marchés esthétiques et thérapeutiques dans un contexte de reprise post-pandémie.

Les ventes en Amérique du Nord ont représenté 31,3 % des ventes totales (vs. 32,8 % en 2020) sur la période.

Reste du monde
Les ventes ont atteint 374,6 millions d'euros, soit une augmentation de 27,6 %9, tirées par une reprise des activités en Chine qui s'est traduite par d'importants volumes de ventes de Décapeptyl et des produits de Santé Familiale. Cette hausse s'est accompagnée d'une solide performance de Dysport en Amérique Latine et au Moyen-Orient, ainsi que de fortes ventes de Décapeptyl essentiellement en Corée du Sud et à Taiwan.

Les ventes dans le Reste du monde ont représenté 18,0 % des ventes totales (vs. 15,7 % en 2020) sur la période.

Avertissement Ipsen
Les énoncés prospectifs et objectifs contenus dans cette présentation sont basés sur la stratégie de gestion, les opinions et les hypothèses actuelles d'Ipsen. Ces projections et objectifs peuvent être affectés par des risques connus ou non et des imprévus susceptibles d'entraîner une divergence significative entre les résultats, performances ou événements effectifs et ceux envisagés dans ce communiqué. De tels risques et imprévus pourraient affecter la capacité d'Ipsen à atteindre ses objectifs financiers, lesquels reposent sur des hypothèses raisonnables quant aux conditions macroéconomiques à venir formulées d'après les informations disponibles à ce jour. L'utilisation des termes « croit », « envisage » et « prévoit » ou d'expressions similaires a pour but d'identifier des énoncés prospectifs, notamment les attentes d'Ipsen quant à des événements futurs tels que les soumissions et décisions réglementaires. De plus, les objectifs mentionnés dans ce document sont établis sans tenir compte d'éventuelles opérations futures de croissance externe qui pourraient venir modifier tous ces paramètres. Ces objectifs sont notamment fondés sur des données et hypothèses considérées comme raisonnables par Ipsen. Ils prennent en compte des circonstances ou de faits susceptibles de se produire à l'avenir, et non pas exclusivement des données historiques. Les résultats réels pourraient s'avérer substantiellement différents de ces objectifs compte tenu de la matérialisation de certains risques ou incertitudes, notamment le fait qu'un nouveau produit qui semblait prometteur au cours d'une phase préparatoire de développement ou à la suite d'essais cliniques puisse ne jamais être commercialisé ou ne pas atteindre ses objectifs commerciaux, entre autres pour des raisons réglementaires ou concurrentielles. Ipsen doit ou peut avoir à faire face à la concurrence de produits génériques, qui pourrait se traduire par des pertes de parts de marché. En outre, le processus de recherche et de développement comprend plusieurs étapes et, lors de chaque étape, le risque est important qu'Ipsen ne parvienne pas à atteindre ses objectifs et en soit conduit à abandonner ses efforts sur un produit dans lequel il a investi des sommes considérables. Aussi, Ipsen ne peut être certain que des résultats favorables obtenus lors des essais précliniques seront confirmés ultérieurement lors des essais cliniques ou que les résultats de ceux-ci seront suffisants pour démontrer le caractère sûr et efficace du produit concerné. Il ne saurait être garanti qu'un médicament recevra les homologations nécessaires ou qu'il rencontre un succès commercial. Les résultats réels pourraient être sensiblement différents de ceux annoncés dans les énoncés prospectifs si les hypothèses sous-jacentes s'avèrent inexactes ou si certains risques ou incertitudes se matérialisent. Les autres risques et incertitudes comprennent, sans toutefois s'y limiter, la situation générale du secteur et la concurrence ; les facteurs économiques généraux, y compris les fluctuations des taux d'intérêt et des taux de change ; l'incidence de la réglementation de l'industrie pharmaceutique et de la législation en matière de santé ; les tendances mondiales vers une plus grande maîtrise des coûts de santé ; les avancées technologiques, les nouveaux médicaments et les brevets obtenus par la concurrence ; les problèmes inhérents au développement de nouveaux médicaments, notamment l'obtention d'une homologation ; la capacité d'Ipsen à prévoir avec précision les futures conditions du marché ; les difficultés ou délais de production ; l'instabilité financière de l'économie internationale et le risque souverain ; la dépendance à l'égard de l'efficacité des brevets d'Ipsen et d'autres protections concernant les médicaments novateurs ; et le risque de litiges, notamment des litiges en matière de brevets ou des recours réglementaires. Ipsen dépend également de tierces parties pour le développement et la commercialisation de ses médicaments, ce qui peut donner lieu à des redevances substantielles ; en outre ces partenaires pourraient agir de manière à nuire aux activités d'Ipsen ainsi qu'à ses résultats financiers. Ipsen ne peut être certain que ses partenaires tiendront leurs engagements. Ipsen pourrait ne pas être en mesure de tirer avantage des accords conclus. Une défaillance d'un de ses partenaires pourrait engendrer une baisse imprévue de revenus pour Ipsen. De telles situations pourraient avoir un impact négatif sur l'activité d'Ipsen, sa situation financière ou ses résultats. Sous réserve des dispositions légales en vigueur, Ipsen ne prend aucun engagement de mettre à jour ou de réviser les énoncés prospectifs ou objectifs visés dans le présent communiqué afin de refléter des changements qui viendraient affecter les événements, situations, hypothèses ou circonstances sur lesquels ces énoncés se fondent. L'activité d'Ipsen est soumise à des facteurs de risques qui sont décrits dans ses documents d'information enregistrés auprès de l'Autorité des marchés financiers. Les risques et incertitudes présentés ne sont pas les seuls auxquels Ipsen peut être confronté et le lecteur est invité à prendre connaissance du Document d'enregistrement universel 2020 du Groupe disponible sur son site web ipsen.com.


1 Variation à taux de change constant, hors effets de change, établi en recalculant les performances de la période considérée sur la base des taux de change utilisés pour la période précédente.
2 Ratio de la marge opérationnelle des activités sur les ventes totales du Groupe.
3Variation à taux de change constant, hors effets de change, établi en recalculant les performances de la période considérée sur la base des taux de change utilisés pour la période précédente.
4 Ratio de la marge opérationnelle des activités sur les ventes totales du Groupe.
5 Fibrodysplasie ossifiante progressive.
6 Variation à taux de change constant, hors effets de change, établi en recalculant les performances de la période considérée sur la base des taux de change utilisés pour la période précédente.
7 Variation à taux de change constant, hors effets de change, établi en recalculant les performances de la période considérée sur la base des taux de change utilisés pour la période précédente.
8 Variation à taux de change constant, hors effets de change, établi en recalculant les performances de la période considérée sur la base des taux de change utilisés pour la période précédente.
9 Variation à taux de change constant, hors effets de change, établi en recalculant les performances de la période considérée sur la base des taux de change utilisés pour la période précédente.


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 10:00
Le gouvernement du Québec est heureux d'attribuer, par l'entremise du programme Aide financière aux festivals et aux événements touristiques, 30 000 $ au Festival country de Saint-Antonin, qui aura lieu jusqu'au 3 juillet. La ministre du Tourisme et...

à 10:00
Le gouvernement du Québec est heureux d'attribuer, par l'entremise du programme Aide financière aux festivals et aux événements touristiques, 25 500 $ au Pow Wow international de Wendake, qui aura lieu jusqu'au 3 juillet 2022. La ministre du Tourisme...

30 jun 2022
Aujourd'hui, le président d'Israël Isaac Herzog a remis le prix Genesis au Dr Albert Bourla lors d'une cérémonie à Jérusalem, la capitale d'Israël. Le gala a rassemblé des centaines de dignitaires d'Israël, dont des ministres du gouvernement, des...

30 jun 2022
La Garde côtière canadienne (GCC) a commencé sa saison opérationnelle annuelle dans l'Arctique. Au total, la GCC déploiera sept de ses brise-glaces de juin à novembre afin de soutenir les collectivités nordiques et les engagements en matière...

30 jun 2022
Le gouvernement du Québec attribue une aide financière de 59?500 $ au Festival La Noce, qui se déroulera jusqu'au 2 juillet. La ministre du Tourisme et ministre responsable des régions de Lanaudière et du Bas-Saint-Laurent, Mme Caroline Proulx, et la...

30 jun 2022
Le gouvernement du Québec attribue une aide financière de 427 102 $ au Festival en chanson de Petite-Vallée, qui se déroulera jusqu'au 9 juillet 2022. La ministre du Tourisme et ministre responsable des régions de Lanaudière et du Bas-Saint-Laurent,...



Communiqué envoyé le 21 octobre 2021 à 01:40 et diffusé par :