Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Santé
Sujet : Nouvelles - Monde du travail

Des primes trop restrictives : le gouvernement renie ses propres engagements


MONTRÉAL, le 21 oct. 2021 /CNW Telbec/ - Un mois après avoir annoncé un plan ambitieux, la Fédération interprofessionnelle de la santé-FIQ constate que le ministre de la Santé trahit les espoirs des professionnelles en soins puisque la seule mesure qu'il a mise de l'avant pour tenter de convaincre des milliers d'entre elles de revenir prêter main-forte est trop contraignante pour créer un réel engouement. Il va même jusqu'à renier ses propres engagements en faveur d'une plus grande stabilité des équipes de travail, principe pourtant au coeur de la nouvelle convention collective.

La FIQ ne laissera pas passer cet affront et évalue la contestation de cet arrêté ministériel par toutes les voies possibles.

« Il manque des milliers de professionnelles en soins sur le terrain. Il y a des bris de service, des urgences et des salles d'accouchement sont fermées. On n'a plus le temps d'attendre. L'arrêté est trop restrictif et réduit à néant les chances d'attirer et de retenir les professionnelles en soins. On se prive à l'heure actuelle d'une main-d'oeuvre qui pourrait venir enlever un peu de pression dans un réseau sous tension. Le gouvernement doit reculer. Avec la complexité de l'arrêté et tous les critères pouvant disqualifier celles qui veulent revenir dans le réseau, comment le gouvernement peut-il prétendre atteindre son objectif? Le ministre de la Santé a une obligation de résultat, c'est sa responsabilité d'y voir. »

Nathalie Levesque, présidente par intérim, Fédération interprofessionnelle de la Santé du Québec-FIQ.

Les attentes des membres de la FIQ et de la population sont très élevées actuellement alors que le réseau de la santé est sous tension depuis des mois. L'encre de la nouvelle convention collective est à peine sèche que le gouvernement cherche malheureusement à s'en écarter. Les mesures incitatives devaient être une passerelle avant que la nouvelle convention puisse produire ses pleins effets sur le terrain pour stabiliser les équipes de travail et freiner la mobilité de la main-d'oeuvre. Or, les dispositions de l'arrêté viennent plutôt contrecarrer les efforts en ouvrant la porte à davantage de postes en rotation ainsi qu'au déplacement de personnel.

« Le ministre de la Santé refuse d'écouter les professionnelles en soins. Il ignore les raisons pour lesquelles elles sont parties et les conditions qui pourraient les faire revenir : la fin du TSO et une meilleure conciliation entre le travail et la famille. On est loin du changement de culture annoncé par le premier ministre et le ministre de la Santé. On demande à nos membres d'être prudentes avant s'engager et de bien s'informer des conditions. », déclare Nathalie Levesque.

Ce qu'implique notamment l'arrêté ministériel 2021-071 :

À propos de la FIQ et la FIQP

La FIQ et la FIQP comptent plus de 76?000 membres infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes et perfusionnistes cliniques oeuvrant dans les établissements de santé aux quatre coins du Québec. Nous sommes des organisations féministes, composées à près de 90 % de femmes, vouées à la défense de leurs membres, mais également à celle des patient-e-s et du réseau public de santé.

 

SOURCE Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec - FIQ


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 06:30
Alors que la capacité du système de santé canadien à accueillir un plus grand nombre de patients durant la pandémie demeure particulièrement faible, une nette majorité de Canadiens (58 %), contre seulement 27 % qui s'y opposent, désirent que leurs...

à 06:10
Les états financiers consolidés annuels audités de 2021 de la Banque CIBC et le rapport de gestion s'y rattachant seront disponibles aujourd'hui à l'adresse www.cibc.com/francais, ainsi que le rapport d'information financière et le rapport sur les...

à 06:05
En réponse à l'important bouleversement qui frappe les chaînes d'approvisionnement de tous les secteurs économiques, notamment celui des technologies médicales, les coûts explosent, les délais de livraison sont incertains et des pénuries sont à...

à 06:02
Nous vous entendons, madame la Terre. À Hong Kong, la quantité de contenants en plastique à usage unique utilisés a atteint plus de 100 millions par semaine en 2020, soit le double de la quantité enregistrée avant la COVID-19[i]. Honorant la promesse...

à 06:00
« Bien que pour la grande majorité des entreprises québécoises intégrer les enjeux sociaux et environnementaux dans leurs décisions d'affaires s'avère un processus assez complexe, la volonté d'adopter ces nouvelles pratiques semble là, déclare Emna...

à 05:50
La pandémie actuelle de COVID-19, et en particulier la prolifération de variants comme Omicron, souligne à nouveau l'importance de diagnostics précis, rapides et déployés massivement pour contenir efficacement la transmission virale. Cependant, nous...



Communiqué envoyé le 21 octobre 2021 à 16:28 et diffusé par :