Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Le Covid-19
Sujets : Bénéfices / Revenus, Calendrier d'événements, v

Stingray dévoile ses résultats pour le deuxième trimestre de 2022


Faits saillants du deuxième trimestre

MONTRÉAL, 09 nov. 2021 (GLOBE NEWSWIRE) -- Groupe Stingray Inc. (TSX : RAY.A; RAY.B) (la « société » ou « Stingray »), important distributeur mondial de marques musicales audio et vidéo, a dévoilé aujourd'hui ses résultats financiers pour le deuxième trimestre de l'exercice 2022, clos le 30 septembre 2021.

Faits saillants financiers
(en milliers de dollars, sauf les données par action)
Trimestres clos les
30 septembre
 T2 2022T2 2021% 
Produits71 42964 29411,1 
BAIIA ajusté2)25 58731 156(17,9)
Bénéfice net12 07511 8881,6 
Par action ? dilué (en $)0,170,166,3 
Bénéfice net ajusté3)16 32316 3110,1 
Par action ? dilué (en $)3) 0,230,224,5 
Flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation20 43725 406(19,6)
Flux de trésorerie disponibles ajustés4)15 36222 861(32,8)


1)Les produits récurrents du secteur Musique pour entreprises comprennent les frais d'abonnement et d'utilisation ainsi que les frais fixes facturés aux clients mensuellement, trimestriellement et annuellement pour des services musicaux continus à l'exclusion des crédits accordés aux clients en lien avec la pandémie de COVID-19. Les produits non récurrents proviennent essentiellement de la publicité, des services de soutien et d'installation, du matériel, des frais ponctuels et des activités abandonnées.
2)Le BAIIA ajusté, une mesure non conforme aux IFRS, est défini comme suit : le bénéfice net (perte) avant le montant net des charges financières (produits financiers), la variation de la juste valeur des placements, les impôts, l'amortissement et les radiations d'immobilisations corporelles, l'amortissement des actifs au titre de droits d'utilisation, l'amortissement des immobilisations incorporelles, la rémunération fondée sur des actions, les charges liées aux unités d'actions attribuées en fonction de la performance et aux unités d'actions différées et les coûts d'acquisition, les frais juridiques et les charges de restructuration et autres charges (produits).
3)Le bénéfice net ajusté, une mesure non conforme aux IFRS, est défini comme suit : le bénéfice net avant la variation de la juste valeur des placements, les pertes (profits) liés à l'évaluation à la valeur de marché des instruments dérivés, l'amortissement des immobilisations incorporelles, la rémunération fondée sur des actions, les charges liées aux unités d'actions attribuées en fonction de la performance et aux unités d'actions différées et les coûts d'acquisition, les frais juridiques et les charges de restructuration et autres charges (produits), déduction faite des impôts connexes.
4)Les flux de trésorerie disponibles ajustés, une mesure non conforme aux IFRS, sont définis comme suit : les flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation diminués des dépenses d'investissement, des intérêts payés et du remboursement d'obligations locatives, majorés des coûts d'acquisition, des frais juridiques et des charges de restructuration et autres charges (produits), ajustés pour tenir compte du gain ou de la perte non réalisé sur change et de la variation nette des éléments hors trésorerie du fonds de roulement.
5)Le BAIIA ajusté pro forma est défini comme suit : le BAIIA ajusté des 12 derniers mois, plus les synergies et le BAIIA ajusté pro forma pour les mois précédant les acquisitions qui ne sont pas déjà prises en compte dans les résultats.



Eric Boyko, président, cofondateur et chef de la direction de Stingray, s'est dit très heureux des résultats de la société au cours du deuxième trimestre et a déclaré ce qui suit : « Pour le trimestre, la croissance des produits s'est établie à 11,1 % d'un exercice à l'autre, notamment grâce à la reprise continue du secteur Radio et à la croissance rapide des produits publicitaires, facteurs contrebalancés en partie par l'incidence du change. Dans l'ensemble, la croissance interne a atteint 2,5 %, dominée par les États-Unis, où elle a atteint 13,5%. Le fléchissement du BAIIA ajusté d'un exercice à l'autre reflète la diminution des économies temporaires et des avantages issus de la Subvention salariale d'urgence du Canada, en plus d'une augmentation des investissements dans l'exercice courant pour nous permettre de poursuivre la croissance. »

« Les produits du secteur Diffusion et musique pour entreprises sont essentiellement demeurés stables, s'établissant à 39,1 millions de dollars, la hausse des produits publicitaires ayant été annulée par l'incidence négative du change. Le BAIIA ajusté de ce secteur s'est replié de 23,1 % d'un exercice à l'autre pour atteindre 14,5 millions de dollars, en comparaison à 18,9 millions de dollars, en raison des économies de coûts et des subventions salariales plus élevées qui avaient été obtenues à l'exercice précédent comparativement au niveau de dépenses plus près de la normalité enregistré pour le trimestre compte tenu d'importants investissements faits pour accroître les produits de Stingray Affaires aux États-Unis, augmenter les produits publicitaires et développer la clientèle internationale de Chatter Research. »

« Les produits du secteur Radio se sont améliorés de 28,6 % pour s'établir à 32,3 millions de dollars, l'économie canadienne ayant rouvert au cours du trimestre à des degrés divers selon les provinces. Bien que l'activité se rapproche maintenant de ce qu'elle était avant la pandémie, les problèmes de chaîne d'approvisionnement à l'échelle mondiale se sont répercutés sur certains de nos plus gros annonceurs, comme les concessionnaires automobiles, qui ont peu ou pas de stocks disponibles. Le BAIIA ajusté de ce secteur a diminué de 4,5 % d'un exercice à l'autre pour s'établir à 12,5 millions de dollars, en comparaison à 13,1 millions de dollars, en grande partie du fait des mesures temporaires dont nous avons tiré parti l'an dernier. Nos coûts d'exploitation demeurent toutefois largement inférieurs à ce qu'ils étaient avant la pandémie et nous offrirons un avantage marqué lors du retour à des volumes de ventes plus élevés. »

« Au deuxième trimestre, le nombre d'abonnés s'est de nouveau accru pour atteindre 611 000, soit une hausse de 27 % par rapport à la période correspondante de l'exercice précédent et de 7 % par rapport au trimestre précédent. La croissance du nombre d'abonnés, conjuguée à la hausse des produits publicitaires, a soutenu une saine croissance interne de 12,6 % aux États-Unis pour le premier semestre de l'exercice 2022. »

« En ce qui a trait à l'allocation de capital, nous avons récemment porté à 575 millions de dollars nos facilités de crédit et en avons prorogé l'échéance. Cette initiative rehausse la flexibilité opérationnelle et les liquidités disponibles aux fins des acquisitions stratégiques. Poursuivant sur la lancée de la récente acquisition de Calm Radio, nous sommes à la recherche de contenu dont nous pouvons tirer parti dans l'ensemble de nos multiples plateformes », a conclu M. Boyko.

Résultats du deuxième trimestre
Les produits du deuxième trimestre de 2022 ont progressé de 7,1 millions de dollars, ou 11,1 %, pour atteindre 71,4 millions de dollars, en comparaison de 64,3 millions de dollars pour le deuxième trimestre de 2021. L'augmentation est principalement attribuable à l'assouplissement graduel des restrictions liées à la COVID-19, au retour à des activités commerciales normales et à une augmentation des produits publicitaires, facteurs neutralisés en partie par l'incidence négative du taux de change.

Pour le trimestre, les produits générés au Canada ont augmenté de 7,0 millions de dollars, ou 17,6 %, passant de 39,7 millions de dollars au deuxième trimestre de 2021 à 46,7 millions de dollars. La croissance reflète principalement l'assouplissement graduel des restrictions liées à la COVID-19 et le retour progressif à des activités commerciales normales. Les produits générés aux États-Unis ont progressé de 1,4 million de dollars, ou 13,8 %, pour s'établir à 11,5 millions de dollars. Cette progression s'explique principalement par la croissance interne des produits publicitaires du secteur Diffusion et musique pour entreprises et par la hausse des produits provenant des abonnements, facteurs contrebalancés en partie par l'incidence négative des taux de change. Les produits générés dans les autres pays au deuxième trimestre de 2022 ont diminué de 1,3 million de dollars, ou 8,6 %, passant de 14,5 millions de dollars au deuxième trimestre de 2021 à 13,2 millions de dollars, la variation étant essentiellement attribuable à une diminution des produits d'abonnement.

Les produits du secteur Diffusion et musique pour entreprises ont reculé de 0,1 million de dollars, ou 0,1 %, passant de 39,2 millions de dollars au deuxième trimestre de 2021 à 39,1 millions de dollars. La diminution est principalement attribuable à l'incidence négative des taux de change, en grande partie contrebalancée par l'augmentation des produits publicitaires. Les produits du secteur Radio ont progressé de 7,2 millions de dollars, ou 28,6 %, pour s'établir à 32,3 millions de dollars au deuxième trimestre de 2022, en hausse par rapport à 25,1 millions de dollars au deuxième trimestre de 2021. L'augmentation est principalement attribuable à l'assouplissement graduel des restrictions liées à la COVID-19 et au retour progressif à des activités commerciales normales.

Le BAIIA ajusté2) s'est élevé à 25,6 millions de dollars au deuxième trimestre de 2022, contre 31,2 millions de dollars au deuxième trimestre de 2021. La marge du BAIIA ajusté2) s'est établie à 35,8 % au deuxième trimestre de 2022, comparativement à 48,5 % au deuxième trimestre de 2021. La réduction du BAIIA ajusté2) est principalement attribuable à la baisse des montants reçus en vertu de la SSUC et à l'augmentation des coûts d'exploitation, contrebalancées en partie par la hausse des produits attribuable à la réouverture progressive des économies et au retour graduel aux activités commerciales normales.

Un bénéfice net de 12,1 millions de dollars (0,17 $ par action) a été inscrit au deuxième trimestre de 2022, comparativement à un bénéfice net de 11,9 millions de dollars (0,16 $ par action) au deuxième trimestre de 2021. La hausse reflète essentiellement la diminution de la juste valeur de la contrepartie conditionnelle et une baisse de la charge d'impôts, facteurs partiellement contrebalancés par la baisse des résultats d'exploitation.

Le bénéfice net ajusté3) s'est chiffré à 16,3 millions de dollars (0,23 $ par action) pour le deuxième trimestre de 2022, comparativement à 16,3 millions de dollars (0,22 $ par action) pour le deuxième trimestre de 2021. Cette variation nulle s'explique essentiellement par une diminution de la juste valeur de la contrepartie conditionnelle, contrebalancée par la baisse des résultats d'exploitation.

Les entrées de trésorerie liées aux activités d'exploitation se sont chiffrées à 20,4 millions de dollars au deuxième trimestre de 2022, en comparaison de 25,4 millions de dollars au deuxième trimestre de 2021. La diminution est principalement attribuable à la baisse des résultats d'exploitation et à une perte non réalisée sur change, contrebalancées en partie par la diminution de la variation négative des éléments hors trésorerie liés à l'exploitation. Les flux de trésorerie disponibles ajustés4) ont atteint 15,4 millions de dollars au deuxième trimestre de 2022, comparativement à 22,9 millions de dollars au deuxième trimestre de 2021. La variation est principalement attribuable à la baisse des résultats d'exploitation et à la hausse des dépenses d'investissement.

Au 30 septembre 2021, la société disposait de 8,5 millions de dollars en trésorerie et en équivalents de trésorerie, d'une dette subordonnée de 31,8 millions de dollars ainsi que de facilités de crédit de 313,2 millions de dollars, dont une tranche d'environ 78,2 millions de dollars était disponible. Au 30 septembre 2021, le ratio dette nette/BAIIA ajusté5) pro forma s'établissait à 3,02 fois, comparativement à 2,81 fois au 31 mars 2021.

Déclaration de dividende
Le 9 novembre 2021, la société a déclaré un dividende de 0,075 $ par action à droit de vote subalterne, par action à droit de vote subalterne variable et par action à droit de vote multiple. Ce dividende sera payable le 15 décembre 2021 ou vers cette date aux actionnaires inscrits le 30 novembre 2021.

La politique de la société en matière de dividendes est assujettie au pouvoir discrétionnaire du conseil d'administration et peut varier en fonction notamment des flux de trésorerie disponibles, des résultats d'exploitation, de la situation financière, des perspectives de croissance ou de tout autre facteur que le conseil d'administration juge pertinent.

Les dividendes payés sont désignés comme étant « déterminés » aux fins de la Loi de l'impôt sur le revenu (Canada) et des dispositions équivalentes de la fiscalité provinciale et territoriale.

Autres faits saillants des activités et événements postérieurs à la clôture
Le 19 octobre 2021, la société a annoncé qu'elle avait réussi à augmenter et à prolonger ses facilités de crédit existantes, lui permettant d'obtenir des liquidités additionnelles pour ses opérations et ses activités de fusion et acquisition. Ces facilités de crédit de 443 millions de dollars sont composées d'une facilité de crédit renouvelable de 375 millions de dollars et d'un emprunt à terme de 68 millions de dollars, tous deux arrivant à échéance en octobre 2026. Les modalités renouvelées permettent l'obtention de crédit supplémentaire pouvant atteindre 100 millions de dollars sur demande, sous réserve de conditions prédéterminées. La dette subordonnée préexistante de 32 millions de dollars arrivant à échéance en octobre 2023 et les facilités de crédit décrites ci-dessus représentent une flexibilité totale d'un maximum de 575 millions de dollars.

Le 23 septembre 2021, la société a annoncé que la Bourse de Toronto avait approuvé le renouvellement de son offre publique de rachat dans le cours normal des activités, aux termes de laquelle Stingray est autorisée à racheter un maximum de 3 222 901 actions à droit de vote subalterne et actions à droit de vote subalterne variable (collectivement, les « actions à droit de vote subalterne »), ce qui représente environ 10 % du flottant des actions à droit de vote subalterne au 13 septembre 2021. Au cours du deuxième trimestre de 2022, la société a racheté et annulé 455 000 actions pour un total de 3,4 millions de dollars.

Le 17 août 2021, la société a annoncé son expansion mondiale et le lancement de son premier forfait sur le marché par l'intermédiaire des chaînes Prime Video d'Amazon au Canada, au Mexique et au Brésil. À compter d'aujourd'hui, les membres Prime peuvent s'abonner au forfait All Good Vibes de Stingray, qui regroupe les services Qello Concerts by Stingray, Stingray Karaoke, Stingray Classica, Stingray DJAZZ et Stingray Naturescape. Ce lancement met en lumière la qualité et la diversité du portefeuille de produits en évolution constante de Stingray, et la capacité inégalée de l'entreprise à s'adresser à un public sans cesse croissant.

Le 11 août 2021, la société a annoncé qu'elle avait acquis une participation minoritaire dans son partenaire commercial de longue date, The Singing Machine Company inc., un chef de file mondial des produits de karaoké grand public. Avec la conclusion de cette transaction, Stingray devient le principal fournisseur de solutions de karaoké au monde.

Le 3 août 2021, la société a déclaré un dividende de 0,075 $ par action à droit de vote subalterne, par action à droit de vote subalterne variable et par action à droit de vote multiple. Ce dividende a été versé le 15 septembre 2021 aux actionnaires inscrits le 31 août 2021.

Le 5 juillet 2021, la société a annoncé l'acquisition de Calm Radio, le plus important service de diffusion musicale en continu au monde s'adressant aux marchés du bien-être et de la détente. Grâce à cette acquisition, Stingray fait croître son portefeuille de contenus musicaux exclusifs, élargit considérablement son bassin d'abonnés, et plonge dans l'industrie de la santé et du mieux-être.

Téléconférence
La société tiendra une téléconférence pour présenter ses résultats le mercredi 10 novembre 2021, à 10 h (heure de l'Est). Les personnes intéressées peuvent s'y joindre en composant le 647-788-4922 (Toronto) ou le 1-877-223-4471 (sans frais). Un enregistrement pourra être écouté jusqu'au 22 décembre 2021 à minuit en composant le 1-800-585-8367 ou le 416-621-4642, suivi du code « 5799322 ».

À propos de Stingray
La société montréalaise Groupe Stingray Inc. (TSX : RAY.A; RAY.B) est un chef de file de la musique, des médias et de la technologie qui compte plus de 1 000 employés à l'échelle mondiale. Stingray propose un vaste éventail de produits et services haut de gamme destinés aux consommateurs et aux entreprises, dont des chaînes télévisées audio et 4K ultra?HD, plus de 100 stations de radio, des services de vidéo sur demande par abonnement, des chaînes télé gratuites soutenues par la publicité, des produits de karaoké, des solutions d'affichage numérique, des services de diffusion musicale pour espaces commerciaux, et des applications musicales qui ont été téléchargées à plus de 160 millions de reprises. Quelque 400 millions d'abonnés (ou utilisateurs) dans 160 pays utilisent les produits et services de Stingray.

Information prospective
Le présent communiqué contient de l'information prospective au sens des lois canadiennes sur les valeurs mobilières applicables. Cette information prospective comprend, sans s'y limiter toutefois, des énoncés sur les objectifs, les convictions, les projets, les attentes, les prévisions, les estimations et les intentions de Stingray. On reconnaît généralement les énoncés contenant de l'information prospective à l'emploi de mots et d'expressions comme « pourrait », « devrait », « s'attendre à », « compter », « croire », « escompter », « prévoir », « projeter », « estimer », « planifier » et « continuer », entre autres, ou de la forme négative de ces termes ou d'une terminologie semblable, y compris des références à certaines hypothèses. Veuillez noter, toutefois, que ce ne sont pas tous les énoncés prospectifs qui contiennent ce genre de formulations. Les énoncés prospectifs reposent sur un certain nombre d'hypothèses et sont assujettis à une variété de risques et d'incertitudes qui, pour la plupart, sont indépendants de la volonté de la société. En raison de ces risques et incertitudes, les résultats réels pourraient différer sensiblement de ceux exprimés de façon explicite ou implicite dans les énoncés prospectifs. Ces risques et incertitudes comprennent, entre autres, les facteurs de risque présentés dans la notice annuelle de Stingray pour l'exercice clos le 31 mars 2021, publiée sur SEDAR, au www.sedar.com. Par conséquent, la mise en garde qui précède vise toute l'information prospective contenue dans le présent communiqué, et rien ne garantit que les résultats ou les développements escomptés par Stingray se matérialiseront ou, même s'ils se matérialisent pour l'essentiel, qu'ils produiront les conséquences ou les effets attendus sur les activités, la situation financière ou les résultats d'exploitation de Stingray. Sauf indication contraire ou à moins que le contexte ne s'y oppose, les énoncés prospectifs ne sont formulés qu'en date du présent communiqué, et la société ne s'engage d'aucune façon à les mettre à jour ou à les modifier pour tenir compte de faits nouveaux ou d'événements ultérieurs ni pour quelque autre raison, à moins que la loi ne l'y oblige.

Mesures non conformes aux IFRS
La société estime que le BAIIA ajusté et la marge du BAIIA ajusté sont des mesures importantes pour l'analyse de sa rentabilité opérationnelle, abstraction faite des décisions relatives au financement, des éléments hors trésorerie et des stratégies fiscales. La comparaison avec les pairs est également facilitée étant donné que les sociétés ont rarement la même structure du capital et la même structure de financement. La société estime que le bénéfice net ajusté et le bénéfice net ajusté par action sont des mesures importantes, car elles montrent des résultats d'exploitation stables, ce qui permet aux utilisateurs des états financiers de mieux évaluer la trajectoire de rentabilité de l'entreprise. La société est d'avis que les flux de trésorerie disponibles ajustés et que les flux de trésorerie disponibles ajustés par action constituent des mesures importantes pour l'évaluation de la trésorerie générée compte tenu des dépenses d'investissement et des charges non liées aux activités principales. Ces mesures démontrent la trésorerie disponible pour procéder à des acquisitions d'entreprises, verser des dividendes et réduire la dette. La société estime que la dette nette et le ratio dette nette/BAIIA ajusté pro forma sont des mesures importantes pour analyser sa capacité à rembourser sa dette sur une base annualisée, compte tenu du BAIIA ajusté annualisé des acquisitions effectuées au cours des 12 derniers mois. Toutes ces mesures financières non conformes aux IFRS ne sont pas des mesures du bénéfice ni des flux de trésorerie reconnues par les Normes internationales d'information financière (les « IFRS ») et elles n'ont pas de définition normalisée aux termes des IFRS.

Notre méthode de calcul de ces mesures financières pourrait différer de celles d'autres émetteurs et, par conséquent, notre définition de ces mesures pourrait ne pas être comparable à celle présentée par d'autres émetteurs. Les investisseurs sont priés de noter que les mesures financières non conformes aux IFRS ne doivent pas être interprétées comme des substituts du bénéfice net établi selon les IFRS en tant qu'indicateurs de notre rendement, ni des flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation en tant que mesures de la trésorerie ou des flux de trésorerie.


Rapprochement du BAIIA ajusté et du bénéfice net ajusté avec le bénéfice net

 3 mois
(en milliers de dollars canadiens)30 septembre 2021
T2 2022
 30 septembre 2020
T2 2021
 30 juin 2021
T1 2022
 
Bénéfice net 12 075 11 888 4 200 
Charges financières (produits financiers), montant net(364)2 774 5 253 
Variation de la juste valeur des placements(13)461 ? 
Impôts2 874 4 654 1 833 
Amortissement et radiation d'immobilisations corporelles2 446 2 976 2 524 
Amortissement d'actifs au titre de droits d'utilisation1 298 1 413 1 296 
Amortissement d'immobilisations incorporelles4 927 5 188 5 627 
Rémunération fondée sur des actions196 219 164 
Charges liées aux unités d'actions attribuées en fonction de la performance et aux unités d'actions différées1 300 1 312 2 090 
Coûts d'acquisition, frais juridiques, charges de restructuration et autres charges (produits)848 271 1 168 
BAIIA ajusté25 587 31 156 24 155 
Charges financières (produits financiers), montant net, à l'exclusion des pertes liées (profits liés) à l'évaluation à la valeur de marché des instruments financiers dérivés(1 153)(4 340)(4 735)
Impôts(2 874)(4 654)(1 833)
Amortissement d'immobilisations corporelles et radiations(2 446)(2 976)(2 524)
Amortissement d'actifs au titre de droits d'utilisation(1 298)(1 413)(1 296)
Charge d'impôts liée à la variation de la juste valeur des placements, à la rémunération fondée sur des actions, aux charges liées aux unités d'actions attribuées en fonction de la performance et aux unités d'actions différées, à l'amortissement des immobilisations incorporelles, aux pertes liées (profits liés) à l'évaluation à la valeur de marché des instruments financiers dérivés ainsi qu'aux coûts d'acquisition, frais juridiques, charges de restructuration et autres charges (produits)(1 493)(1 462)(2 529)
Bénéfice net ajusté16 323 16 311 11 238 


Rapprochement des flux de trésorerie disponibles ajustés et des flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation

 3 mois
(en milliers de dollars canadiens)30 septembre 2021
T2 2022
 30 septembre 2020
T2 2021
 30 juin 2021
T1 2022
 
Flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation20 437 25 406 16 337 
Ajouter/déduire :   
Acquisition d'immobilisations corporelles(2 360)(1 209)(2 077)
Acquisition d'immobilisations incorporelles autres que les immobilisations incorporelles développées en interne(305)(212)(198)
Entrées d'immobilisations incorporelles développées en interne(2 050)(1 671)(2 153)
Intérêts payés(3 234)(2 912)(3 891)
Remboursement d'obligations locatives(1 526)(1 443)(1 085)
Variation nette des éléments hors trésorerie du fonds de roulement liés à l'exploitation2 323 6 530 6 805 
Perte non réalisée (profits non réalisés) sur change1 229 (1 899)101 
Coûts d'acquisition, frais juridiques, charges de restructuration et autres charges (produits)848 271 1 168 
Flux de trésorerie disponibles ajustés15 362 22 861 15 007 


Rapprochement du BAIIA ajusté pro forma

(en milliers de dollars canadiens)30 septembre
2021
31 mars
2021
BAIIA ajusté des douze derniers mois (DDM)107 373114 268
Synergies et BAIIA ajusté2) pour les mois précédant les acquisitions d'entreprises et les placements dans des entreprises associées qui ne sont pas déjà pris en compte dans les résultats1 428190
Fermetures obligatoires de magasins en raison de la COVID-19 ayant nécessité le report de mises en oeuvre et de déploiements2 4921 825
BAIIA ajusté pro forma111 293116 283
Ratio dette nette/BAIIA ajusté pro forma3,022,81

Note au lecteur : Les états financiers consolidés annuels et le rapport de gestion sont publiés sur le site de la société, au www.stingray.com, de même que sur SEDAR, au www.sedar.com.


Personne-ressource
Mathieu Péloquin
Vice-président principal, marketing et communications
Groupe Stingray Inc.
514-664-1244, poste 2362
mpeloquin@stingray.com



Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 15:00
Que vous soyez à la recherche d'aventures, d'activités amusantes pour toute la famille, d'une occasion d'explorer l'histoire, ou d'une pause dans votre vie quotidienne, Parcs Canada compte 450 000 km² d'aires protégées offrant d'innombrables...

à 14:33
Tout le monde mérite un chez-soi sûr et abordable. Le logement abordable est essentiel à la reprise du Canada par suite de la pandémie, y compris à De?l??ne?. Aujourd'hui, Michael McLeod, député fédéral des Territoires du Nord-Ouest, au nom de...

à 14:00
La HIMSS (Healthcare Information and Management Systems Society) rassemble plusieurs dirigeants de la santé et du secteur informatique, autour d'une formidable opportunité consistant à promouvoir la transformation numérique des systèmes de santé...

à 14:00
Au cours de ces dernières années, le Canada est devenu un centre d'excellence de renommée mondiale en recherche génomique. Cet atout de poids, en plus de son solide système public de soins de santé, de la diversité de ses écosystèmes et de ses...

à 13:00
Annie Koutrakis, la secrétaire parlementaire du ministre des Transports, fera une annonce à propos du soutien financier du gouvernement du Canada en appui au rétablissement des aéroports à Victoria. Geoff Dickson, président-directeur général de...

à 12:58
La Chambre de commerce du Montréal métropolitain invite les représentants des médias à assister à la conférence de Patricia Gauthier, directrice générale de Moderna Canada, le jeudi 26 mai de 11 h 30 à 13 h 30. Moderna Canada a récemment officialisé...



Communiqué envoyé le 9 novembre 2021 à 18:00 et diffusé par :