Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Exploitation pétrolière, Le Covid-19
Sujet : Bénéfices

Alimentation Couche-Tard annonce ses résultats du deuxième trimestre de l'exercice 2022


__________________________

1 Veuillez vous référer à la section « Mesures non conformes aux IFRS » pour plus d'information relativement aux mesures de performance non reconnues par les IFRS.

LAVAL, QC, le 23 nov. 2021 /CNW Telbec/ - Pour son deuxième trimestre terminé le 10 octobre 2021, Alimentation Couche-Tard inc. (« Couche-Tard » ou la « société ») (TSX: ATD.A) (TSX: ATD.B) annonce un bénéfice net de la société de 694,8 millions $, soit un bénéfice par action de 0,65 $ sur une base diluée. Les résultats du deuxième trimestre de l'exercice 2022 ont été affectés par un gain de change net de 4,9 millions $ avant impôts, ainsi que par des frais d'acquisition de 1,8 million $ avant impôts. Les résultats du trimestre correspondant de l'exercice 2021 ont été affectés par un gain sur cession de 40,9 millions $ avant impôts, en lien avec la disposition d'une propriété située à Toronto, au Canada, une perte de change nette de 8,9 millions $ avant impôts, ainsi que par des frais d'acquisition de 1,2 million $ avant impôts.  En excluant ces éléments, le bénéfice net ajusté1 s'est élevé à approximativement 693,0 millions $, ou 0,65 $ par action sur une base diluée pour le deuxième trimestre de l'exercice 2022, comparativement à 735,0 millions $, ou 0,66 $ par action sur une base diluée pour le deuxième trimestre de l'exercice 2021, soit une diminution du bénéfice net ajusté par action dilué1 de 1,5 %, attribuable à l'augmentation des frais d'exploitation, partiellement contrebalancée par la croissance organique des activités d'accommodation et de vente de carburant pour le transport routier, ainsi que par l'impact favorable du régime de rachat d'actions. Les données financières sont exprimées en dollars US, sauf indication contraire.

« Je suis heureux d'annoncer que, dans l'ensemble de notre réseau, nous avons obtenu de solides résultats au cours du deuxième trimestre, tant pour ce qui est du commerce de l'accommodation que du carburant. Les ventes de marchandises par magasin comparable ont été particulièrement notables dans nos marchés américain et européen alors que nous continuons de voir un élan de croissance dans notre programme alimentaire. Les volumes de carburant ont montré une tendance à la hausse en Europe, alors que nos autres régions sont demeurées impactées par l'effet des changements d'habitudes liés à la pandémie de COVID-19 sur l'achalandage. À travers notre réseau, nous continuons de réaliser de bonnes marges sur le carburant. Je suis particulièrement fier du travail que nous avons accompli ce trimestre pour améliorer l'expérience client et générer de l'achalandage dans nos magasins par l'amélioration de notre programme d'abonnement de breuvages Sip & Save, par l'introduction du paiement « sans friction » dans nos magasis en Arizona et par le lancement d'un partenariat mondial donnant vie à nos magasins dans un jeu mobile en réalité augmentée de premier plan », a déclaré Brian Hannasch, président et chef de la direction d'Alimentation Couche-Tard.

« Tout comme nos pairs du secteur du commerce de détail et de l'accommodation en Amérique du Nord, nous avons continué de faire face au cours de ce trimestre à des défis sans précédent reliés à la main-d'oeuvre et à la chaîne d'approvisionnement. Il s'agit sans aucun doute du marché le plus difficile de l'histoire récente, et nous travaillons fort pour atténuer l'impact de la situation. Nous avons mis en place des initiatives d'embauche et de rétention, incluant des primes et d'autres offres, et avons augmenté notre capacité de recrutement et de planification. Nous nous sommes également concentrés plus intensément sur la formation et l'engagement afin d'être reconnus comme un employeur de choix. Après avoir atteint notre objectif estival d'embaucher plus de 20 000 employés en magasin, nous commençons à voir une certaine stabilité. Nous travaillons également avec nos partenaires et trouvons de nouvelles solutions aux problèmes critiques de la chaîne d'approvisionnement. Alors que nous affrontons ces obstacles de front, je suis fier que nous ayons réalisé un trimestre solide et que nous ayons maintenu le cap sur nos objectifs stratégiques », a conclu Brian Hannasch.

Claude Tessier, chef de la direction financière, a déclaré : « Nous avons rapporté encore une fois un solide trimestre malgré des difficultés de recrutement sans précédent en Amérique du Nord, combinées à un environnement inflationniste difficile. Cela a exercé une pression sur les frais d'exploitation alors que nous nous efforçons de minimiser l'impact de la situation. Tandis que nous commençons à constater des améliorations dans les diverses économies dans lesquelles nous exerçons nos activités, nous continuerons à appliquer notre discipline habituelle au niveau du contrôle des coûts et à faire avancer nos projets d'optimisation des coûts à l'échelle du réseau. Je suis particulièrement fier du travail de nos équipes ce trimestre-ci alors que nous progressons vers l'atteinte de nos objectifs stratégiques et continuons d'améliorer notre solide situation financière, comme le démontre notre ratio d'endettement de 1,23, ce qui se traduit par l'annonce aujourd'hui d'une augmentation du dividende de 25,7 %, le portant à 11,0 ¢ CA par action. »

Événements importants du deuxième trimestre de l'exercice 2022

Changements à notre réseau au cours du deuxième trimestre de l'exercice 2022

__________________________

1 Veuillez vous référer à la section « Mesures non conformes aux IFRS » pour plus d'information relativement aux mesures de performance non reconnues par les IFRS.

Sommaire du mouvement dans notre réseau de magasins

Le tableau suivant présente certaines informations concernant le mouvement des magasins de notre réseau au cours de la période de 12 semaines terminée le 10 octobre 2021 :


Période de 12 semaines terminée le 10 octobre 2021

Types de magasins

Corporatifs

CODO

DODO

Franchisés et
autres affiliés

Total

Nombre de magasins au début de la période

9 906

397

689

1 263

12 255

Acquisitions

36

--

--

--

36

Ouvertures / constructions / ajouts

7

3

9

11

30

Fermetures / dispositions / retraits

(33)

(1)

(5)

(12)

(51)

Conversion de magasins

9

(7)

(2)

--

--

Nombre de magasins à la fin de la période

9 925

392

691

1 262

12 270

Magasins Circle K exploités sous licence





1 917

Nombre total de magasins dans le réseau





14 187

Nombre de stations de carburant automatisées
 incluses dans le solde de fin de période

979

--

 

9

--

988

Données sur les taux de change

Nous présentons nos données en dollars US, ce qui procure une information plus pertinente compte tenu de la prédominance de nos opérations aux États-Unis.

Le tableau suivant présente des renseignements sur les taux de change en fonction des taux de clôture, indiqués en dollars US par unité monétaire comparative : 


Périodes de 12 semaines terminées le 

Périodes de 24 semaines terminées le


10 octobre 2021

11 octobre 2020

10 octobre 2021

11 octobre 2020

Moyenne pour la période





Dollar canadien

0,7923

0,7541

0,8045

0,7416

Couronne norvégienne

0,1142

0,1101

0,1165

0,1064

Couronne suédoise

0,1154

0,1136

0,1171

0,1097

Couronne danoise

0,1581

0,1582

0,1600

0,1538

Zloty

0,2572

0,2653

0,2617

0,2568

Euro

1,1758

1,1777

1,1901

1,1453

Rouble

0,0137

0,0134

0,0136

0,0137

Dollar de Hong Kong

0,1285

--

0,1287

--

Analyse sommaire des résultats consolidés pour le deuxième trimestre et le premier semestre de l'exercice 2022

Le tableau suivant présente certaines informations concernant nos opérations pour les périodes de 12 et 24 semaines terminées le 10 octobre 2021 et le 11 octobre 2020. Les résultats de nos opérations en Asie sont inclus sous Europe et autres régions.


Périodes de 12 semaines terminées le 

Périodes de 24 semaines terminées le

(en millions de dollars américains, sauf indication contraire)

10 octobre
2021

11 octobre
2020

Variation
%

10 octobre
2021

11 octobre
2020

Variation
%

Données sur les résultats d'exploitation :







Revenus tirés des marchandises et services(1) :







États-Unis

2 754,0

2 736,4

0,6

5 583,4

5 587,8

(0,1)

Europe et autres régions

580,4

394,6

47,1

1 141,8

737,8

54,8

Canada

644,5

629,8

2,3

1 321,7

1 293,0

2,2

Total des revenus tirés des marchandises et services

3 978,9

3 760,8

5,8

8 046,9

7 618,6

5,6

Ventes de carburant pour le transport routier :







États-Unis

6 654,8

4 438,3

49,9

13 118,5

8 344,3

57,2

Europe et autres régions

2 154,9

1 496,2

44,0

3 948,5

2 678,6

47,4

Canada

1 267,7

875,7

44,8

2 405,6

1 552,7

54,9

Total des ventes de carburant pour le transport routier

10 077,4

6 810,2

48,0

19 472,6

12 575,6

54,8

Autres revenus(2) :







États-Unis

11,4

9,5

20,0

22,2

17,0

30,6

Europe et autres régions

147,6

69,5

112,4

247,6

144,7

71,1

Canada

4,4

5,4

(18,5)

9,3

9,3

--

Total des autres revenus

163,4

84,4

93,6

279,1

171,0

63,2

Total des ventes

14 219,7

10 655,4

33,5

27 798,6

20 365,2

36,5

Marge brute sur les marchandises et services(1)(3)(4) :







États-Unis

932,1

920,3

1,3

1 899,8

1 897,1

0,1

Europe et autres régions

222,8

158,6

40,5

438,2

297,8

47,1

Canada

208,3

200,7

3,8

427,3

407,0

5,0

Marge brute totale sur les marchandises et services

1 363,2

1 279,6

6,5

2 765,3

2 601,9

6,3

Marge brute sur le carburant pour le transport routier(3)(4) :







États-Unis

791,7

759,7

4,2

1 596,5

1 565,5

2,0

Europe et autres régions

278,0

283,2

(1,8)

524,7

519,7

1,0

Canada

115,7

97,3

18,9

223,7

179,0

25,0

Marge brute totale sur le carburant pour le transport routier

1 185,4

1 140,2

4,0

2 344,9

2 264,2

3,6

Marge brute sur les autres revenus(2)(4) :







États-Unis

11,4

9,5

20,0

22,2

17,0

30,6

Europe et autres régions

23,8

27,4

(13,1)

46,5

58,3

(20,2)

Canada

4,4

5,4

(18,5)

9,3

9,3

--

Marge brute totale sur les autres revenus

39,6

42,3

(6,4)

78,0

84,6

(7,8)

Marge brute totale(3)(4)

2 588,2

2 462,1

5,1

5 188,2

4 950,7

4,8

Frais d'exploitation, de vente et d'administration et frais généraux(3)

1 321,3

1 171,1

12,8

2 599,4

2 319,7

12,1

Perte (gain) sur la cession d'immobilisations et d'autres actifs

3,2

(35,1)

(109,1)

(34,1)

(43,9)

(22,3)

Amortissement et perte de valeur

325,7

305,8

6,5

640,0

595,3

7,5

Bénéfice d'exploitation

938,0

1 020,3

(8,1)

1 982,9

2 079,6

(4,6)

Frais financiers nets

67,3

77,2

(12,8)

141,6

165,2

(14,3)

Bénéfice net

694,8

757,0

(8,2)

1 459,2

1 534,1

(4,9)

Données par action :







Bénéfice net par action de base (dollars par action)

0,65

0,68

(4,4)

1,36

1,38

(1,4)

Bénéfice net par action dilué (dollars par action)

0,65

0,68

(4,4)

1,36

1,38

(1,4)

Bénéfice net ajusté par action dilué (dollars par action)(4)

0,65

0,66

(1,5)

1,35

1,37

(1,5)

 


 

Périodes de 12 semaines terminées le

Périodes de 24 semaines terminées le

(en millions de dollars américains, sauf indication contraire)

10 octobre
2021

11 octobre
2020

Variation
%

10 octobre
2021

11 octobre
2020

Variation
%

Autres données d'exploitation :







Marge brute sur les marchandises et services(1)(3) :







Consolidée

34,3 %

34,0 %

0,3

34,4 %

34,2 %

0,2

États-Unis

33,8 %

33,6 %

0,2

34,0 %

34,0 %

--

Europe et autres régions

38,4 %

40,2 %

(1,8)

38,4 %

40,4 %

(2,0)

Canada

32,3 %

31,9 %

0,4

32,3 %

31,5 %

0,8

Croissance (diminution) des ventes de marchandises par







magasin comparable(5) :





États-Unis(6)

1,4 %

4,4 %

0,6 %

6,1 %

Europe et autres régions(7)

3,9 %

8,6 %

4,9 %

6,0 %

Canada(6)

(2,1 %)

11,4 %

(6,1 %)

15,7 %

Marge brute sur le carburant pour le transport routier(3) :







États-Unis (cents par gallon)

36,39

36,21

0,5

36,57

38,66

(5,4)

Europe et autres régions (cents par litre)

10,57

11,10

(4,8)

10,45

10,82

(3,4)

Canada (cents CA par litre)

11,03

10,01

10,2

11,02

10,12

8,9

Volume total de carburant pour le transport routier vendu :







États-Unis (millions de gallons)

2 175,7

2 098,2

3,7

4 365,3

4 049,1

7,8

Europe et autres régions (millions de litres)

2 629,9

2 550,7

3,1

5 021,6

4 801,2

4,6

Canada (millions de litres)

1 324,5

1 288,4

2,8

2 536,4

2 380,8

6,5

Croissance (diminution) du volume de carburant pour le







transport routier par magasin comparable(6) :





États-Unis

3,3 %

(15,5 %)

7,4 %

(18,4 %)

Europe et autres régions

(0,3 %)

(4,5 %)

2,8 %

(8,3 %)

Canada

2,8 %

(11,8 %)

6,3 %

(18,7 %)

 

(en millions de dollars américains, sauf indication contraire)

Au 
10 octobre 2021

Au 
25 avril 2021

Variation
$

Données tirées du bilan :




Actif total

29 352,4

28 394,5

957,9

Dettes portant intérêt(8)

9 520,7

9 602,0

(81,3)

Capitaux propres

12 866,1

12 180,9

685,2

Ratios d'endettement(4) :



Dette nette portant intérêt / capitalisation totale

0,32 : 1

0,35 : 1

Ratio d'endettement

1,23 : 1

1,32 : 1

Rentabilité(4) :



Rendement des capitaux propres

21,2 %

24,3 %

Rendement des capitaux investis

15,1 %

15,9 %






(1)

Comprend les revenus tirés des redevances de franchisage, des royautés et des remises sur certains achats effectués par les franchisés et les affiliés ainsi que de la vente en gros de marchandises. Les redevances de franchisage des magasins internationaux sous licence sont incluses sous les États-Unis.

(2)

Comprend les revenus tirés de la location d'actifs et de la vente de carburant pour le secteur de l'aviation et d'énergie pour les moteurs stationnaires.

(3)

Veuillez vous référer à la section « Changement au classement des coûts de logistique internes » du rapport de gestion pour les périodes de 12 et 24 semaines terminées le 10 octobre 2021 pour plus d'informations sur les changements affectant la période comparative.

(4)

Veuillez vous référer à la section « Mesures non conformes aux IFRS » pour plus d'informations relativement à ces mesures de performance non reconnues par les IFRS.

(5)

Ne comprend pas les services et autres revenus (décrits aux notes de bas de page 1 et 2 ci-dessus). La croissance au Canada et en Europe et dans les autres régions est calculée en devises locales.

(6)

Pour les magasins corporatifs seulement.

(7)

Comprend la croissance des ventes de marchandises par magasin comparable de Circle K Hong Kong à partir du 21 décembre 2020.

(8)

Cette mesure est présentée en incluant les comptes de bilan suivants : portion à court terme de la dette à long terme, dette à long terme, portion à court terme des obligations locatives et obligations locatives.

Chiffre d'affaires

Notre chiffre d'affaires a atteint 14,2 milliards $ pour le deuxième trimestre de l'exercice 2022, en hausse de 3,6 milliards $, soit une augmentation de 33,5 % par rapport au trimestre correspondant de l'exercice 2021. Cette performance est principalement attribuable à un prix de vente moyen du carburant pour le transport routier plus élevé, à la contribution des acquisitions, à une demande plus élevée pour le carburant, ainsi qu'à l'effet positif net de la conversion en dollars américains des revenus tirés de nos opérations canadiennes et européennes, qui a eu un impact d'approximativement 92,0 millions $.

Pour le premier semestre de l'exercice 2022, notre chiffre d'affaires a augmenté de 7,4 milliards $, ou 36,5 %, par rapport à la période correspondante de l'exercice 2021, principalement pour des raisons similaires à celles du deuxième trimestre.  

Revenus tirés des marchandises et services

Le total des revenus tirés des marchandises et services s'est élevé à 4,0 milliards $ au deuxième trimestre de l'exercice 2022, soit une augmentation de 218,1 millions $ comparativement au trimestre correspondant de l'exercice 2021. En excluant l'effet positif net de la conversion en dollars américains des revenus tirés de nos opérations canadiennes et européennes, les revenus tirés des marchandises et services ont augmenté d'environ 183,0 millions $, ou 4,9 %. Cette augmentation est principalement attribuable à la contribution des acquisitions, qui a totalisé environ 170,0 millions $. Les ventes de marchandises par magasin comparable ont augmenté de 1,4 % aux États-Unis, de 3,9 % en Europe et dans les autres régions et ont diminué de 2,1 % au Canada. Sur un horizon de deux ans, les ventes de marchandises par magasin comparable ont augmenté à un taux de croissance annuel composé de 2,9 % aux États-Unis, de 6,3 % en Europe et de 4,5 % au Canada.

Pour le premier semestre de l'exercice 2022, les revenus de marchandises et services ont augmenté de 428,3 millions $ comparativement à la période correspondante de l'exercice 2021. En excluant l'effet positif net de la conversion en dollars américains des revenus tirés de nos opérations canadiennes et européennes, les revenus tirés des marchandises et services ont augmenté d'environ 276,0 millions $, ou 3,6 %. Les ventes de marchandises par magasin comparable ont augmenté de 0,6 % aux États-Unis, de 4,9 % en Europe et dans les autres régions, et ont diminué de 6,1 % au Canada.

Ventes de carburant pour le transport routier

Pour le deuxième trimestre de l'exercice 2022, le total des ventes de carburant pour le transport routier s'est élevé à 10,1 milliards $, soit une augmentation de 3,3 milliards $ comparativement au trimestre correspondant de l'exercice 2021. En excluant l'effet positif net de la conversion en dollars américains des revenus tirés de nos opérations canadiennes et européennes, les ventes de carburant pour le transport routier ont augmenté d'environ 3,2 milliards $, ou 47,1 %. Cette augmentation est principalement attribuable à un prix de vente moyen du carburant pour le transport routier plus élevé qui a eu un impact positif d'approximativement 3,0 milliards $, ainsi qu'à une demande plus élevée pour le carburant. Le volume de carburant pour le transport routier par magasin comparable a augmenté de 3,3 % aux États-Unis, de 2,8 % au Canada et a diminué de 0,3 % en Europe et dans les autres régions. Sur un horizon de deux ans, le volume de carburant pour le transport routier par magasin comparable a diminué à un taux annuel composé de 6,5 % aux États-Unis, de 2,0 % en Europe et de 4,9 % au Canada. Alors que nous notons une amélioration de la demande de carburant, les volumes restent généralement sous pression dans notre réseau, avec la poursuite du télétravail ainsi que l'évolution des mesures de restrictions sociales.

Pour le premier semestre de l'exercice 2022, les ventes de carburant pour le transport routier ont augmenté de 6,9 milliards $ comparativement à la période correspondante de l'exercice 2021. En excluant l'effet positif net de la conversion en dollars américains des revenus tirés de nos opérations canadiennes et européennes, les ventes de carburant pour le transport routier ont augmenté d'environ 6,6 milliards $, ou 52,6 %. L'effet positif du prix de vente moyen du carburant pour le transport routier plus élevé a été d'approximativement 5,7 milliards $. Le volume de carburant pour le transport routier par magasin comparable a augmenté de 7,4 % aux États-Unis, de 2,8 % en Europe et dans les autres régions, et de 6,3 % au Canada.

Le tableau suivant donne un aperçu du prix de vente moyen sur le carburant pour le transport routier de nos magasins corporatifs dans nos différents marchés pour les huit derniers trimestres, en débutant par le troisième trimestre de l'exercice terminé le 26 avril 2020 :

Trimestre

3e

4e

1er

2e

Moyenne
 pondérée

Période de 52 semaines terminée le 10 octobre 2021





États-Unis (dollars US par gallon)

2,16

2,72

2,97

3,08

2,70

Europe et autres régions (cents US par litre)

65,84

79,29

79,09

86,29

77,13

Canada (cents CA par litre)

92,54

108,99

117,51

123,00

109,87

Période de 52 semaines terminée le 11 octobre 2020






États-Unis (dollars US par gallon)

2,51

2,21

2,04

2,14

2,26

Europe et autres régions (cents US par litre)

73,92

60,95

56,89

63,19

64,91

Canada (cents CA par litre)

103,47

88,78

86,89

92,00

94,34

Autres revenus

Pour le deuxième trimestre et le premier semestre de l'exercice 2022, le total des autres revenus s'est élevé respectivement à 163,4 millions $ et à 279,1 millions $, soit une augmentation de 79,0 millions $ et de 108,1 millions $ comparativement aux périodes correspondantes de l'exercice 2021. En excluant l'effet positif net de la conversion en dollars américains des revenus tirés de nos opérations canadiennes et européennes, les autres revenus ont augmenté approximativement de 79,0 millions $ et de 99,0 millions $ pour le deuxième trimestre et le premier semestre de l'exercice 2022, respectivement, principalement attribuable à une augmentation du prix de vente moyen et une demande plus élevée des autres produits de carburant, ce qui a eu un impact minimal sur la marge brute.

Marge brute1

Notre marge brute a atteint 2,6 milliards $ au deuxième trimestre de l'exercice 2022, en hausse de 126,1 millions $, ou 5,1 %, par rapport au trimestre correspondant de l'exercice 2021. Cette performance est essentiellement attribuable à la contribution des acquisitions, à une demande plus élevée pour le carburant, à une meilleure marge brute sur les marchandises et services, ainsi qu'à l'effet positif net de la conversion en dollars américains de nos opérations canadiennes et européennes, qui a eu un impact d'environ 19,0 millions $.

Pour le premier semestre de l'exercice 2022, notre marge brute a augmenté de 237,5 millions $, ou 4,8 %, comparativement au premier semestre de l'exercice 2021, principalement attribuable à une demande plus élevée pour le carburant, à l'effet positif net de la conversion en dollars américains de nos opérations canadiennes et européennes et à la contribution des acquisitions, en partie contrebalancés par une diminution de la marge brute sur le carburant pour le transport routier aux États- Unis.

Marge brute sur les marchandises et services

Pour le deuxième trimestre de l'exercice 2022, notre marge brute sur les marchandises et services a été de 1,4 milliard $, soit une augmentation de 83,6 millions $ par rapport au trimestre correspondant de l'exercice 2021. En excluant l'effet positif net de la conversion en dollars américains de nos opérations canadiennes et européennes, la marge brute sur les marchandises et services a augmenté d'environ 72,0 millions $, ou 5,6 %, principalement attribuable à la contribution des acquisitions, qui a totalisé environ 49,0 millions $. Notre marge brute a augmenté de 0,2 % aux États-Unis pour s'établir à 33,8 %, et de 0,4 % au Canada pour s'établir à 32,3 %, principalement en raison d'un mix de produits favorable alors que les clients ont privilégié les emballages de plus petite taille, incluant les formats individuels. Notre marge brute a diminué de 1,8 % en Europe et dans les autres régions pour s'établir à 38,4 %, principalement en raison de l'intégration de Circle K Hong Kong, dont le mix de produits est différent de celui de nos opérations en Europe. Excluant Circle K Hong Kong, la marge brute en Europe et dans les autres régions aurait été de 42,2 %, supportée par un mix de produits favorable.

Au cours du premier semestre de l'exercice 2022, la marge brute sur les marchandises et services s'est établie à 2,8 milliards $, soit une augmentation de 163,4 millions $ par rapport au premier semestre de l'exercice 2021. En excluant l'effet positif net de la conversion en dollars américains de nos opérations canadiennes et européennes, la marge brute sur les marchandises et services a augmenté d'environ 111,0 millions $, ou 4,3 %. Notre marge brute est demeurée stable à 34,0 % aux États-Unis, a diminué de 2,0 % en Europe et dans les autres régions pour s'établir à 38,4 %, et a augmenté de 0,8 % au Canada pour s'établir à 32,3 %.

__________________________

1 Veuillez vous référer à la section « Mesures non conformes aux IFRS » pour plus d'information relativement aux mesures de performance non reconnues par les IFRS.

Marge brute sur le carburant pour le transport routier

Pour le deuxième trimestre de l'exercice 2022, notre marge brute sur le carburant pour le transport routier a été de 1,2 milliard $, soit une augmentation de 45,2 millions $ par rapport au trimestre correspondant de l'exercice 2021. En excluant l'effet positif net de la conversion en dollars américains de nos opérations canadiennes et européennes, la marge brute sur le carburant pour le transport routier a augmenté d'environ 38,0 millions $, ou 3,3 %. Notre marge brute sur le carburant pour le transport routier aux États-Unis s'est établie à 36,39 ¢ par gallon, soit une hausse de 0,18 ¢ par gallon. En Europe et dans les autres régions, elle s'est établie à 10,57 ¢ US par litre, soit une baisse de 0,53 ¢ US par litre et, au Canada, elle s'est établie à 11,03 ¢ CA par litre, soit une hausse de 1,02 ¢ CA par litre. Les marges sur le carburant sont demeurées solides à travers notre réseau, en raison d'un environnement concurrentiel favorable et de l'efficacité de notre approvisionnement.

Au cours du premier semestre de l'exercice 2022, notre marge brute sur le carburant pour le transport routier a été de 2,3 milliards $, soit une augmentation de 80,7 millions $ par rapport au premier semestre de l'exercice 2021. En excluant l'effet positif net de la conversion en dollars américains de nos opérations canadiennes et européennes, la marge brute sur le carburant pour le transport routier a augmenté d'environ 37,0 millions $, ou 1,6 %. La marge brute sur le carburant pour le transport routier a été de 36,57 ¢ par gallon aux États-Unis, de 10,45 ¢ US par litre en Europe et dans les autres régions et de 11,02 ¢ CA par litre au Canada.

Le tableau suivant fournit certaines informations relatives aux marges brutes sur le carburant pour le transport routier provenant de nos magasins corporatifs aux États-Unis et à l'impact des frais liés aux modes de paiement électronique pour les huit derniers trimestres, en débutant par le troisième trimestre de l'exercice terminé le 26 avril 2020 :

(en cents US par gallon)





Trimestre                                                                                                         

  3e

4e

1er

2e

Moyenne
 pondérée

Période de 52 semaines terminée le 10 octobre 2021





Avant déduction des frais liés aux modes de paiement électronique

31,86

35,25

37,58

37,68

35,40

Frais liés aux modes de paiement électronique

4,66

5,10

5,38

5,31

5,09

Déduction faite des frais liés aux modes de paiement électronique

27,20

30,15

32,20

32,37

30,31

Période de 52 semaines terminée le 11 octobre 2020






Avant déduction des frais liés aux modes de paiement électronique

27,04

46,88

42,99

37,48

37,10

Frais liés aux modes de paiement électronique

4,54

4,97

4,88

4,79

4,76

Déduction faite des frais liés aux modes de paiement électronique

22,50

41,91

38,11

32,69

32,34

Généralement, durant les cycles économiques normaux, les marges sur le carburant pour le transport routier aux États-Unis peuvent être volatiles de trimestre en trimestre, alors qu'en Europe et dans les autres régions et au Canada, les marges et l'incidence des frais liés aux modes de paiement électronique ne sont pas aussi volatiles.

Marge brute sur les autres revenus

Pour le deuxième trimestre et le premier semestre de l'exercice 2022, notre marge brute sur les autres revenus a été respectivement de 39,6 millions $ et de 78,0 millions $, soit une diminution de 2,7  millions $ et de 6,6 millions $, respectivement, par rapport aux périodes correspondantes de l'exercice 2021. En excluant l'effet positif net de la conversion en dollars américains de nos opérations canadiennes et européennes, notre marge brute sur les autres revenus a diminué d'environ 3,0 millions $ et 10,0 millions $ pour le deuxième trimestre de l'exercice 2022 et pour le premier semestre de l'exercice 2022, respectivement.

Frais d'exploitation, de vente et d'administration et frais généraux (« frais d'exploitation »)

Pour le deuxième trimestre et le premier semestre de l'exercice 2022, les frais d'exploitation ont augmenté de 12,8 % et de 12,1 % par rapport aux périodes correspondantes de l'exercice 2021. En excluant certains éléments qui ne sont pas considérés comme indicatifs des tendances futures, les frais d'exploitation ont augmenté de 7,7 % et de 5,6 %, respectivement.


Période de 12 
semaines terminée le

Période de 24
 semaines terminée le

10 octobre 2021

10 octobre 2021

Variation totale, telle que publiée

12,8 %

12,1 %

Ajustements :



Augmentation provenant des frais d'exploitation additionnels liés aux acquisitions

(2,2 %)

(2,2 %)

Augmentation générée par des frais liés aux modes de paiement électronique plus élevés, 
 excluant les acquisitions

(1,9 %)

(2,2 %)

Augmentation générée par l'effet net de la conversion de devises

(0,9 %)

(2,2 %)

(Augmentation) diminution des frais d'acquisition constatés dans les résultats

(0,1 %)

0,1 %

Variation restante

7,7 %

5,6 %

L'augmentation des frais d'exploitation du deuxième trimestre est attribuable à la mise en oeuvre de mesures nécessaires pour contrer la pénurie de main-d'oeuvre et améliorer le taux de rétention de nos employés, à l'augmentation des activités liées à la commercialisation et des autres dépenses discrétionnaires qui avaient été considérablement réduites dans le trimestre de l'exercice précédent, ainsi qu'à la pression inflationniste, à une augmentation des coûts de main-d'oeuvre liée à la hausse du salaire minimum, et aux investissements dans nos magasins visant à soutenir nos initiatives stratégiques. Cette augmentation a été en partie contrebalancée par une baisse des dépenses reliées à la COVID-19 comparativement à celles du trimestre correspondant de l'exercice précédent. En excluant les coûts des mesures de rétention de la main-d'oeuvre, qui ont totalisé approximativement 24,0 millions $, la variation restante pour le deuxième trimestre de l'exercice 2022 aurait été de 5,7 %. Sur un horizon de deux ans, en excluant les coûts de ces mesures, nous avons maintenu une bonne discipline au niveau du contrôle des dépenses, tel que démontré par un taux de croissance annuel composé de seulement 2,2 % des frais d'exploitation normalisés.

Bénéfice avant intérêts, impôts, amortissement et perte de valeur (« BAIIA1 ») et BAIIA ajusté1

Pour le deuxième trimestre de l'exercice 2022, le BAIIA s'est chiffré à 1,3 milliard $, soit une diminution de 4,4 % comparativement au trimestre correspondant de l'exercice 2021. Le BAIIA ajusté du deuxième trimestre de l'exercice 2022 a diminué de 16,8 millions $, ou 1,3 %, comparativement au trimestre correspondant de l'exercice 2021, principalement en raison d'une augmentation des frais d'exploitation, partiellement contrebalancée par la croissance organique de nos activités d'accommodation et de vente de carburant pour le transport routier, de la contribution des acquisitions, ainsi que de l'impact positif net de la conversion en dollars américains de nos opérations canadiennes et européennes d'environ 8,0 millions $.

Au cours du premier semestre de l'exercice 2022, le BAIIA a diminué de 2,7 milliards $ à 2,6 milliards $, soit une baisse de 2,1 % comparativement à la période correspondante de l'exercice 2021. Le BAIIA ajusté du premier semestre de l'exercice 2022 a diminué de 17,9 millions $, ou 0,7 %, comparativement à la période correspondante de l'exercice 2021, essentiellement en raison de facteurs similaires à ceux du deuxième trimestre, ainsi qu'à la diminution de la marge brute sur le carburant pour le transport routier aux États-Unis et en Europe et dans les autres régions. La fluctuation des taux de change a eu un impact positif net d'environ 50,0 millions $.

Amortissement et perte de valeur (« amortissement »)

Pour le deuxième trimestre et le premier semestre de l'exercice 2022, notre dépense d'amortissement a augmenté de 19,9 millions $ et de 44,7 millions $, respectivement. En excluant l'effet négatif net de la conversion en dollars américains de nos opérations canadiennes et européennes, notre dépense d'amortissement a augmenté d'environ 17,0 millions $ et 31,0 millions $ pour le deuxième trimestre et le premier semestre de l'exercice 2022, respectivement. Cette augmentation est principalement attribuable aux investissements réalisés par l'entremise d'acquisitions, au remplacement d'équipements, ainsi qu'à l'amélioration continue de notre réseau.

__________________________

1 Veuillez vous référer à la section « Mesures non conformes aux IFRS » pour plus d'information relativement aux mesures de performance non reconnues par les IFRS.

Frais financiers nets

Les frais financiers nets pour le deuxième trimestre et le premier semestre de l'exercice 2022 ont totalisé 67,3 millions $ et 141,6 millions $, respectivement, soit une diminution de 9,9 millions $ et de 23,6 millions $ comparativement aux périodes correspondantes de l'exercice 2021. En excluant les éléments présentés dans le tableau ci-dessous, les frais financiers nets pour le deuxième trimestre et le premier semestre de l'exercice 2022 ont augmenté de 1,2 million $ et de 1,5 million $, respectivement.                                                                 


Périodes de 12 semaines terminées le

Périodes de 24 semaines terminées le

(en millions de dollars américains)  

10 octobre 2021

11 octobre 2020 

10 octobre 2021

11 octobre 2020

Frais financiers nets, tels que publiés   

67,3

77,2

141,6

165,2

Ajustements :





Variation de la juste valeur d'instruments financiers et
 amortissement des écarts reportés

(1,7)

1,0

(11,8)

3,9

Gain (perte) de change net(te)

4,9

(8,9)

13,5

(27,3)

Frais financiers nets excluant les ajustements ci-dessus

70,5

69,3

143,3

141,8

Impôts sur les bénéfices

Le deuxième trimestre de l'exercice 2022 affiche un taux d'imposition de 21,3 % comparativement à 20,4 % pour le trimestre correspondant de l'exercice 2021. L'augmentation pour le deuxième trimestre de l'exercice 2022 est principalement attribuable à l'impact d'une composition différente de nos résultats à travers les diverses juridictions dans lesquelles nous exerçons nos activités, ainsi qu'à des gains de l'année précédente imposables à un taux d'imposition moins élevé.

Pour le premier semestre de l'exercice 2022, le taux d'imposition s'est établi à 21,3 % comparativement à 20,5 % pour le premier semestre de l'exercice 2021.

Bénéfice net et bénéfice net ajusté1

Le bénéfice net du deuxième trimestre de l'exercice 2022 s'est chiffré à 694,8 millions $, comparativement à 757,0 millions $ pour le deuxième trimestre de l'exercice précédent, soit une diminution de 62,2 millions $, ou 8,2 %. Le bénéfice net par action sur une base diluée s'est quant à lui chiffré à 0,65 $, comparativement à 0,68 $ pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent. La conversion en dollars américains des revenus et dépenses de nos opérations canadiennes et européennes a eu un effet positif net d'approximativement 6,0 millions $ sur notre bénéfice net du deuxième trimestre de l'exercice 2022.

Le bénéfice net ajusté pour le deuxième trimestre de l'exercice 2022 s'est chiffré à approximativement 693,0 millions $, comparativement à 735,0 millions $ pour le deuxième trimestre de l'exercice 2021, soit une diminution de 42,0 millions $,  ou 5,7 %. Le bénéfice net ajusté par action  dilué1 s'est chiffré à 0,65 $ pour le deuxième trimestre de l'exercice 2022, comparativement à 0,66 $ pour le trimestre correspondant de l'exercice 2021, soit une diminution de 1,5 %.

Le bénéfice net du premier semestre de l'exercice 2022 s'est chiffré à 1,5 milliard $, soit une diminution de 74,9 millions $, ou 4,9 %, par rapport au premier semestre de l'exercice 2021. Le bénéfice net par action sur une base diluée s'est quant à lui chiffré à 1,36 $, comparativement à 1,38 $ pour la période correspondante de l'exercice précédent. La conversion en dollars américains des revenus et dépenses de nos opérations canadiennes et européennes a eu un effet positif net d'approximativement 36,0 millions $ sur le bénéfice net pour le premier semestre de l'exercice 2022.

Le bénéfice net ajusté pour le premier semestre de l'exercice 2022 s'est chiffré à approximativement 1,5 milliard $, soit une baisse de 79,0 millions $, ou 5,2 %, comparativement au premier semestre de l'exercice 2021. Le bénéfice net ajusté par action dilué1 s'est chiffré à 1,35 $ pour le premier semestre de l'exercice 2022, comparativement à 1,37 $ pour le premier semestre de l'exercice 2021, soit une diminution de 1,5 %.

__________________________

1 Veuillez vous référer à la section « Mesures non conformes aux IFRS » pour plus d'information relativement aux mesures de performance non reconnues par les IFRS.

Dividendes

Lors de sa réunion du 23 novembre 2021, le conseil d'administration a approuvé une augmentation du dividende trimestriel de 2,25 ¢ CA par action, le portant à 11,0 ¢ CA par action, une augmentation de 25,7 %.

Lors de cette même réunion, le conseil d'administration a déclaré un dividende trimestriel de 11,0 ¢ CA par action pour le deuxième trimestre de l'exercice 2022 aux actionnaires inscrits le 2 décembre 2021 et a approuvé son paiement pour le 16 décembre 2021. Il s'agit d'un dividende déterminé au sens de la Loi de l'impôt sur le revenu du Canada.

Nouveau membre du conseil d'administration

Le conseil d'administration a nommé Éric Fortin en tant que nouveau membre du conseil d'administration, avec effet immédiat. Détenant un baccalauréat en commerce de l'Université McGill, il est responsable de la gestion et du développement de la société d'investissement familiale Kastell?. Il est également Président de la première filiale de la société d'investissement, Kastell? Immobilier inc., pour laquelle il gère les stratégies, les partenariats et les investissements. M. Fortin a plus de 23 ans d'expérience en gestion d'entreprises, dont 13 ans chez Couche-Tard où il a occupé, entre autres, le poste de directeur des opérations pendant 7 ans et celui de directeur de la commercialisation pendant 2 ans. M. Fortin a également assisté aux réunions du conseil d'administration de Couche-Tard à titre d'observateur depuis 2009.

Mesures non conformes aux IFRS

Pour fournir plus d'informations sur la performance de la société, les informations financières incluses dans nos documents financiers contiennent certaines données qui ne sont pas des mesures de performance reconnues par les IFRS (« mesures non conformes aux IFRS »), et qui sont également calculées sur une base ajustée en excluant certains éléments spécifiques. Nous croyons que ces mesures non conformes aux IFRS sont utiles à la direction, aux investisseurs ainsi qu'aux analystes, car elles fournissent plus d'informations pour mesurer la performance et la situation financière de la société.

Les mesures non conformes aux IFRS suivantes sont utilisées dans nos divulgations financières :

Les mesures non conformes aux IFRS sont principalement dérivées des états financiers consolidés, mais n'ont pas de sens normalisé prescrit par les IFRS. Elles ne doivent pas être considérées séparément ou comme substitut à des mesures financières reconnues par les IFRS. De plus, nos méthodes de calcul des mesures non conformes aux IFRS peuvent différer de celles utilisées par d'autres sociétés ouvertes. Toute modification ou reformulation pourrait avoir une incidence significative. Ces mesures sont aussi présentées sur une base pro forma, en tenant compte des acquisitions et des nouvelles normes comptables, si celles-ci ont un impact matériel.

Marge brute. La marge brute se compose du chiffre d'affaires moins le coût des ventes, excluant amortissement et perte de valeur. Cette mesure est utile pour évaluer la performance sous-jacente de nos activités.

Le tableau suivant présente un rapprochement du chiffre d'affaires et du coût des ventes, excluant amortissement et perte de valeur, à la marge brute :


Périodes de 12 semaines

 terminées le

Périodes de 24 semaines

 terminées le

(en millions de dollars américains)

10 octobre 2021

11 octobre 2020

10 octobre 2021

11 octobre 2020

Chiffre d'affaires

14 219,7

10 655,4

27 798,6

20 365,2

Coût des ventes, excluant amortissement et perte de valeur(1)

11 631,5

8 193,3

22 610,4

15 414,5

Marge brute(1)

2 588,2

2 462,1

5 188,2

4 950,7

(1)

Veuillez vous référer à la section « Changement au classement des coûts de logistique internes » du rapport de gestion pour les périodes de 12 et 24 semaines terminées le 10 octobre 2021 pour plus d'informations sur les changements affectant la période comparative.

Bénéfice avant impôts, intérêts, amortissement et perte de valeur (« BAIIA ») et BAIIA ajusté. Le BAIIA représente le bénéfice net, plus les impôts sur les bénéfices, les frais financiers nets et l'amortissement et perte de valeur. Le BAIIA ajusté représente le BAIIA, ajusté pour exclure les frais d'acquisition ainsi que d'autres éléments spécifiques. Ces mesures de performance sont utiles pour faciliter l'évaluation de nos activités courantes et de notre capacité à générer des flux de trésorerie afin de financer nos besoins en liquidités, y compris notre programme de dépenses en immobilisations et le paiement de dividendes.

Le tableau suivant présente un rapprochement du bénéfice net, selon les IFRS, au BAIIA et au BAIIA ajusté :


Périodes de 12 semaines

 terminées le

Périodes de 24 semaines

 terminées le

(en millions de dollars américains)

10 octobre 2021

11 octobre 2020

10 octobre 2021

11 octobre 2020

Bénéfice net, tel que publié

694,8

757,0

1 459,2

1 534,1

Ajouter :





Impôts sur les bénéfices

187,5

193,6

393,8

396,3

Frais financiers nets

67,3

77,2

141,6

165,2

Amortissement et perte de valeur

325,7

305,8

640,0

595,3

BAIIA

1 275,3

1 333,6

2 634,6

2 690,9

Ajustements :





Frais d'acquisition

1,8

1,2

2,6

5,1

Gain sur cession d'une propriété

--

(40,9)

--

(40,9)

BAIIA ajusté

1 277,1

1 293,9

2 637,2

2 655,1

Bénéfice net ajusté et bénéfice net ajusté par action dilué. Le bénéfice net ajusté représente le bénéfice net, ajusté des gains ou pertes de change, des frais d'acquisition et d'autres éléments spécifiques. Ces mesures sont utiles afin d'évaluer la performance sous-jacente de nos activités sur une base comparable.

Le tableau suivant présente un rapprochement du bénéfice net, selon les IFRS, au bénéfice net ajusté et au bénéfice net ajusté par action dilué :


Périodes de 12 semaines

 terminées le

Périodes de 24 semaines

 terminées le

(en millions de dollars américains, excluant les montants par action,
 ou sauf indication contraire)

10 octobre 2021

11 octobre 2020

10 octobre 2021

11 octobre 2020

Bénéfice net, tel que publié

694,8

757,0

1 459,2

1 534,1

Ajustements :

 

(4,9)

 

8,9

 

(13,5)

 

27,3

(Gain) perte de change net(te)

Frais d'acquisition

1,8

1,2

2,6

5,1

Gain sur cession d'une propriété

--

(40,9)

--

(40,9)

Incidence fiscale des éléments ci-dessus et arrondissements

1,3

8,8

2,7

4,4

Bénéfice net ajusté

693,0

735,0

1 451,0

1 530,0

Nombre moyen pondéré d'actions dilué (en millions)

1 072,5

1 114,4

1 073,4

1 114,3

Bénéfice net ajusté par action dilué

0,65

0,66

1,35

1,37

Dette nette portant intérêt / capitalisation totale. Cette mesure représente une mesure de la santé financière utilisée par les milieux financiers.

Le tableau suivant présente le calcul de cette mesure de performance :

(en millions de dollars américains, excluant les ratios)

Au 10 octobre 2021

Au 25 avril 2021

Portion à court terme de la dette à long terme et portion à court terme des obligations locatives

408,8

1 526,7

Dette à long terme et obligations locatives

9 111,9

8 075,3

Moins: Trésorerie et équivalents de trésorerie, incluant trésorerie soumise à restrictions

3 377,2

3 019,2

Dette nette portant intérêt

6 143,5

6 582,8

Capitaux propres

12 866,1

12 180,9

Dette nette portant intérêt

6 143,5

6 582,8

Capitalisation totale

19 009,6

18 763,7

Dette nette portant intérêt / capitalisation totale

0,32 : 1

0,35 : 1

Ratio d'endettement. Cette mesure représente une mesure de la santé financière surtout utilisée par les milieux financiers. La dette nette portant intérêt représente la dette à long terme, la portion à court terme de la dette à long terme, les obligations locatives et la portion à court terme des obligations locatives.

Le tableau suivant présente un rapprochement de la dette nette portant intérêts et le BAIIA ajusté au ratio d'endettement :


Périodes de 52 semaines terminées le

(en millions de dollars américains, excluant les ratios)

10 octobre 2021

25 avril 2021

Dette nette portant intérêt

6 143,5

6 582,8

BAIIA ajusté

4 986,9

5 004,8

Ratio d'endettement

1,23 : 1

1,32 : 1

Rendement des capitaux propres. Ce ratio est utilisé pour mesurer la relation entre notre profitabilité et nos actifs nets. Les capitaux propres moyens sont calculés en prenant la moyenne du solde de début et du solde de fin pour la période de 52 semaines.

Le tableau suivant présente un rapprochement du bénéfice net, selon les IFRS, au rendement des capitaux propres :


Périodes de 52 semaines terminées le

(en millions de dollars américains, sauf indication contraire)

10 octobre 2021

25 avril 2021

Bénéfice net

2 630,6

2 705,5

Capitaux propres moyens

12 393,0

11 123,8

Rendement des capitaux propres

21,2 %

24,3 %

Rendement des capitaux investis. Ce ratio est utilisé pour mesurer la relation entre notre profitabilité et les capitaux employés. Le bénéfice avant intérêts et impôts (« BAII ») représente le bénéfice net, plus les impôts sur les bénéfices et les frais financiers nets. Les capitaux employés représentent l'actif total moins le passif à court terme ne portant pas intérêt, qui exclut la portion à court terme de la dette à long terme et la portion à court terme des obligations locatives. Les capitaux employés moyens sont calculés en prenant la moyenne du solde de début et du solde de fin des capitaux employés pour la période de 52 semaines.

Le tableau suivant présente un rapprochement du bénéfice net, selon les IFRS, au BAII avec le ratio de rendement des capitaux investis :

Périodes de 52 semaines terminées le

(en millions de dollars américains, sauf indication contraire)

10 octobre 2021

25 avril 2021

Bénéfice net

2 630,6

2 705,5

Ajouter :



Impôts sur les bénéfices

651,1

653,6

Frais financiers nets

318,9

342,5

BAII

3 600,6

3 701,6

Capitaux employés moyens

23 840,6

23 252,3

Rendement des capitaux investis

15,1 %

15,9 %

Profil

Couche-Tard est un leader global de l'industrie du commerce de l'accommodation et de la vente de carburant au détail, opérant dans 26 pays et territoires et ayant près de 14 200 magasins, dont approximativement 10 800 offrent du carburant pour le transport routier. Sous ses bannières reconnues Couche-Tard et Circle K, elle est l'un des plus importants exploitants indépendants de magasins d'accommodation aux États-Unis et est un leader dans l'industrie du commerce de l'accommodation et du carburant pour le transport routier au Canada, en Scandinavie, dans les pays baltes, ainsi qu'en Irlande. Elle a également une présence importante en Pologne et à Hong Kong RAS. Environ 124 000 personnes travaillent dans l'ensemble de son réseau.

Pour plus de renseignements sur Alimentation Couche-Tard inc. ou pour consulter ses états financiers consolidés annuels et son rapport de gestion, rendez-vous à l'adresse : https://corpo.couche-tard.com.

Les déclarations contenues dans ce communiqué, qui décrivent les objectifs, les projections, les estimations, les attentes ou les prédictions de Couche-Tard, peuvent constituer des déclarations prospectives au sens des lois sur les valeurs mobilières. Ces déclarations se caractérisent par l'emploi de verbes à la forme affirmative ou négative, tels que « croire », « pouvoir », « devoir », « prévoir », « s'attendre à », « estimer », « présumer », ainsi que d'autres expressions apparentées. Couche-Tard tient à préciser que, par leur nature même, les déclarations prospectives comportent des risques et des incertitudes, et que ses résultats ou les mesures qu'elle adopte pourraient différer considérablement de ceux qui sont indiqués ou sous-entendus dans ces déclarations, ou pourraient avoir une incidence sur le degré de réalisation d'une projection particulière. Parmi les facteurs importants pouvant entraîner une différence considérable entre les résultats réels de Couche-Tard et les projections ou attentes formulées dans les déclarations prospectives, mentionnons les effets de l'intégration d'entreprises acquises et la capacité de concrétiser les synergies projetées, l'incertitude liée à la durée et à la gravité de la pandémie actuelle de COVID-19, les fluctuations des marges sur les ventes d'essence, la concurrence dans les secteurs de l'accommodation et du carburant, les variations de taux de change ainsi que d'autres risques décrits en détail de temps à autre dans les rapports déposés par Couche-Tard auprès des autorités en valeurs mobilières du Canada et des États-Unis. À moins qu'elle n'y soit tenue selon les lois sur les valeurs mobilières applicables, Couche-Tard nie toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser des énoncés prospectifs, que ce soit à la lumière de nouveaux renseignements, d'événements futurs ou autrement. Enfin, l'information prospective contenue dans ce document est basée sur l'information disponible en date de sa publication.

Webémission sur les résultats le 24 novembre 2021, à 8 h (HNE)

Couche-Tard invite les analystes connus de la société à faire parvenir, avant 19 h (HNE), le 23 novembre 2021, leurs deux questions auprès de la direction à relations.investisseurs@couche-tard.com.

Les analystes financiers, investisseurs, médias et toute autre personne intéressée à écouter la webémission sur les résultats de Couche-Tard pourront le faire le 24 novembre 2021, à 8 h (HNE), en se rendant sur le site Internet de la société, au https://corpo.couche-tard.com, sous la rubrique « Investisseurs/Événements et présentations » ou en signalant le 1-888-390-0549 ou le numéro international 1-416-764-8682, suivi par le code d'accès 08900964#.

Rediffusion : Les personnes qui sont dans l'impossibilité d'écouter la webémission en direct pourront écouter l'enregistrement qui sera disponible sur le site Internet de la société pour une période de 90 jours suivant la webémission.

SOURCE Alimentation Couche-Tard inc.


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

26 nov 2021
Hydro-Québec s'engage aujourd'hui envers les Premières Nations et la Nation inuite. Dans une déclaration présentée à l'occasion du Grand cercle économique des Peuples autochtones et du Québec, nous affirmons vouloir approfondir et solidifier notre...

26 nov 2021
Le député de Mont-Royal-Outremont et porte-parole de l'opposition officielle en matière d'énergie et de ressources naturelles, monsieur Pierre Arcand, informe les représentantes et les représentants des médias qu'il tiendra un point de presse le...

25 nov 2021
Le député de Mont-Royal-Outremont et porte-parole de l'opposition officielle en matière d'énergie et de ressources naturelles, monsieur Pierre Arcand, informe les représentantes et les représentants des médias qu'il tiendra un point de presse le...

25 nov 2021
Candu Énergie inc., membre du Groupe SNC-Lavalin , a remporté un contrat pour une durée de 12 mois d'une valeur de 8,4 millions de dollars avec une entreprise roumaine, EnergoNuclear S.A., pour fournir des services d'ingénierie au cours de la phase...

25 nov 2021
L'environnement devient pour la société une priorité plus importante que l'économie. La politique actuelle de l'Union européenne, qui doit faire face à une crise énergétique d'une ampleur sans précédent, est un parfait exemple de mise en oeuvre de...

23 nov 2021
Bénéfice net atteignant 694,8 millions $, ou 0,65 $ par action sur une base diluée pour le deuxième trimestre de l'exercice 2022, comparativement à 757,0 millions $, ou 0,68 $ par action sur une base diluée pour le deuxième trimestre de l'exercice...



Communiqué envoyé le 23 novembre 2021 à 17:02 et diffusé par :