Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujet : Sondages, Opinions et Recheches

Les prix des propriétés unifamiliales aux abords des principaux monts de ski du Québec ont affiché une croissance de 22,1 % en 2021


BROSSARD, QC, le 25 nov. 2021 /CNW/ - Selon l'Étude sur les propriétés récréatives d'hiver de Royal LePage1 qui se concentre sur les marchés immobiliers résidentiels aux abords des principaux monts de ski du Québec, le prix médian d'une propriété unifamiliale a augmenté de 22,1 % depuis le début de l'année, en comparaison avec la même période en 2020 pour atteindre 422 500 $. Du côté de la copropriété, le prix médian a augmenté de 9,1 % d'une année sur l'autre pour atteindre 299 200 $. Le télétravail et la quête d'oasis de quiétude ont provoqué une demande sans précédent auprès d'acheteurs des agglomérations urbaines, poussant les prix fortement à la hausse au cours de la dernière année.

Parmi les huit lieux de villégiature à l'étude, c'est dans la région de Bromont où l'on observe la plus forte croissance du prix médian des deux types de propriétés étudiés. Le prix médian d'une maison unifamiliale dans la région a augmenté de 58,7 % d'une année sur l'autre, pour atteindre 607 000 $, tandis que celui d'une copropriété a bondi de 41,1 % d'une année sur l'autre depuis le début de l'année 2021, pour atteindre 381 000 $.

Dans la vaste majorité des régions étudiées dans la province (75 %), Royal LePage observe un recul des ventes de propriétés dû à la pénurie chronique d'inventaire accentuée par une hausse de la demande résidentielle depuis le début de la pandémie. Royal LePage prévoit une tendance à la hausse des prix des propriétés dans l'ensemble des régions alpines à l'étude, quoique plus modérées qu'en 2021, avec une augmentation de 6,0 % du prix médian des propriétés unifamiliales en 2022 pour atteindre 447 900 $. Royal LePage anticipe que le marché immobilier des régions récréatives d'hiver en première moitié de 2022 demeurera compétitif, mais tient compte de la hausse attendue des taux d'intérêt qui pourrait ralentir la demande en seconde partie d'année.

________________________

1 Données compilées par Royal LePage par l'entremise de Centris pour la période du 1er janvier au 31 octobre 2021, en comparaison avec la même période en 2020. Les régions ont été sélectionnées en considérant les plus importants marchés immobiliers résidentiels aux abords des principaux monts de ski du Québec. Les résultats pour la province proviennent d'une moyenne pondérée de l'ensemble des régions analysées, dont les données ont été arrondies à la centaine la plus proche.

Tableau - Rapport sur les propriétés récréatives d'hiver 2021 de Royal LePage (Province de Québec): rlp.ca/tableau_proprietesrecreatives_hiver2021_QC

(Mont-Tremblant, Saint-Faustin-Lac-Carré, La Conception)

Depuis le début de l'année, le prix médian d'une maison unifamiliale à proximité du Mont-Tremblant a augmenté de 21,8 % d'une année sur l'autre pour atteindre 405 000 $, tandis que les ventes ont augmenté de 7,4 % au cours de la même période. Le prix médian d'une copropriété dans la région est pour sa part demeuré stable, fléchissant de 0,3 % pour atteindre 329 000 $, tandis que les ventes de copropriétés ont grimpé de 29,6 %. Pour ceux à la recherche d'un bien immobilier près des pentes ou à distance de marche de la base de la montagne, le seuil de prix minimal est d'environ 1 000 000 $ pour une maison unifamiliale et de 500 000 $ pour une copropriété.

« Au cours de la dernière année, la région de Mont-Tremblant a accueilli de nombreux nouveaux ménages à la recherche d'une résidence secondaire ou principale pour y travailler ou se divertir à longueur d'année », a dit Louis Bernier, directeur et courtier immobilier, Les Immeubles Mont-Tremblant, ajoutant que la région n'a pas que séduit les acheteurs québécois. « Nous observons un retour, et une hausse considérable de la demande immobilière provenant des États-Unis. L'abordabilité, la multitude de lacs et la variété des activités quatre saisons, sans compter le fait que la région de Mont-Tremblant constitue un centre de villégiature de classe mondiale en Amérique du Nord, figurent parmi les raisons pour lesquelles la région a attiré l'attention à l'international. Cette tendance s'accompagne d'ailleurs d'une augmentation de la demande pour des propriétés de prestige », conclut-il.

Royal LePage prévoit que le prix médian des propriétés unifamiliales dans la région augmentera de 8 % en 2022.

Tableau - Rapport sur les propriétés récréatives d'hiver 2021 de Royal LePage (Province de Québec): rlp.ca/tableau_proprietesrecreatives_hiver2021_QC

Mont Saint-Sauveur (Saint-Sauveur, Morin-Heights, Piedmont)

Depuis le début de l'année, le prix médian d'une maison unifamiliale à proximité du Mont Saint-Sauveur a augmenté de 32,4 % d'une année sur l'autre pour atteindre 470 000 $, tandis que les ventes ont diminué de 16,6 % au cours de la même période. Le prix médian d'une copropriété dans la région a pour sa part augmenté de 25,4 % d'une année sur l'autre pour atteindre 312 250 $, alors que les ventes sont demeurées stables, fléchissant de 0,8 %. Pour ceux à la recherche d'un bien immobilier près des pentes ou à distance de marche de la base de la montagne, le seuil de prix minimal est d'environ 500 000 $ pour une maison unifamiliale et de 300 000 $ pour une copropriété.

Parmi les raisons qui stimulent la hausse des prix dans la région, le télétravail désormais bien répandu et la demande accrue pour l'immobilier de luxe figurent au haut de la liste selon l'expert de la région.

« La migration d'acheteurs provenant de la région du Grand Montréal à la recherche d'un endroit paisible et spacieux d'où travailler a été extrêmement forte depuis le début de la pandémie », affirme Éric Léger, courtier immobilier, Royal LePage Humania. « La proximité du lieu de travail n'étant plus un critère prioritaire, les Laurentides sont rapidement apparues dans l'esprit des acheteurs comme un endroit de prédilection pour y élire domicile. »

Royal LePage prévoit que le prix médian des propriétés unifamiliales dans la région augmentera de 7,5 % en 2022.

Tableau - Rapport sur les propriétés récréatives d'hiver 2021 de Royal LePage (Province de Québec): rlp.ca/tableau_proprietesrecreatives_hiver2021_QC

Saint-Côme et Saint-Donat

Depuis le début de l'année, le prix médian d'une maison unifamiliale à proximité de Val Saint-Côme et du Mont Garceau (Saint-Donat) a augmenté de 41,9 % d'une année sur l'autre, passant à 369 000 $, tandis que les ventes dans ce segment ont diminué de 24,5 %, reflétant l'inventaire limité de propriétés. Pour ceux à la recherche d'un bien immobilier près des pentes ou à distance de marche de la base de la montagne, le seuil de prix minimal est d'environ 450 000 $ pour une maison unifamiliale et de 275 000 $ pour une copropriété.

« Lanaudière est une région récréative encore méconnue qui a beaucoup à offrir à l'année longue pour les amoureux de la nature », observe Guylaine Pelletier, courtier immobilier, Royal LePage Habitations. « Les propriétés y sont encore abordables, quoique la demande immobilière issue de la pandémie ait fait grimper les prix de manière considérable. »

Royal LePage prévoit que le prix médian des propriétés unifamiliales dans la région augmentera de 7,0 % en 2022.

Tableau - Rapport sur les propriétés récréatives d'hiver 2021 de Royal LePage (Province de Québec): rlp.ca/tableau_proprietesrecreatives_hiver2021_QC

Monts Bromont, Sutton et Orford

À l'instar des autres régions récréatives de la province à l'étude, les propriétés unifamiliales sur le territoire de l'Estrie ont connu de fortes hausses de prix au cours de la dernière année. Depuis le début de 2021, le prix médian d'une maison unifamiliale dans les régions de ski de Bromont, Sutton et Orford a augmenté respectivement de 58,7 %, 2,3 % et de 30,2 % d'une année sur l'autre, pour atteindre 607 000 $, 452 500 $ et 410 000 $. Au chapitre des ventes, les maisons unifamiliales de Bromont, Sutton et Orford ont respectivement observé un recul de 36,7 %, 25,8 % et de 10,0 %. Pendant la même période, le prix médian d'une copropriété a grimpé de 41,1 % à Bromont et de 15,2 % dans la région du Mont Orford, tandis que les ventes ont diminué de 33,9 % et de 32,2 % respectivement. Pour ceux à la recherche d'un bien immobilier près des pentes ou à distance de marche de la base de la montagne, le seuil de prix minimal varie de 400 000 à 450 000 $ pour une maison unifamiliale et de 140 000 $ à 250 000 $ pour une copropriété.

« La demande immobilière près des principaux monts de ski de l'Estrie est vigoureuse depuis le début de l'année, stimulée principalement par des acheteurs de la Rive-Sud de Montréal », a dit Christian Longpré, co-propriétaire et courtier immobilier, Royal LePage Au Sommet. « Nous nous attendons à une remontée modeste des niveaux d'inventaire d'ici le printemps 2022, ce qui pourrait ralentir la hausse des prix. »

Royal LePage prévoit que le prix des propriétés augmenteront respectivement de 6,0 % à Bromont, 3,0 % à Sutton et 5,0 % à Orford d'ici la fin de 2022.

Tableau - Rapport sur les propriétés récréatives d'hiver 2021 de Royal LePage (Province de Québec): rlp.ca/tableau_proprietesrecreatives_hiver2021_QC

Stoneham et Lac-Beauport
(Stoneham-et-Tewkesbury, Lac Delage, St-Gabriel-de-Valcartier, Lac-Beauport)

Depuis le début de l'année, le prix médian d'une maison unifamiliale aux abords de Stoneham et du Lac-Beauport a augmenté de 17,1 % d'une année sur l'autre pour atteindre 410 000 $, tandis que les ventes ont diminué de 19,7 %. Pour ceux à la recherche d'un bien immobilier près des pentes ou à distance de marche de la base de la montagne, le seuil de prix minimal est d'environ 700 000 $ pour une maison unifamiliale et de 250 000 $ pour une copropriété.

« L'inventaire de propriétés autour de 400 000 $ est devenu quasi inexistant dans la région, tandis que la demande pour des propriétés de milieu de gamme continue de croître », a dit Marc Bonenfant, courtier immobilier, Royal LePage Inter-Québec. « Le défi de cette surchauffe est que de nombreuses propriétés sont vendues à un prix considérablement plus élevé que les évaluations des institutions financières, ce qui oblige les acheteurs à être plus créatifs sur le plan du financement. La hausse à venir des taux d'intérêt pourrait ralentir l'ascension des prix en deuxième moitié de 2022 et favoriser une hausse d'inventaire sur le marché. »

M. Bonenfant ajoute que l'appréciation du prix des propriétés dans la région en 2022 devrait être stimulée davantage par le segment des résidences haut de gamme, où il y a encore un certain potentiel de croissance des prix.

Royal LePage prévoit que le prix médian des propriétés unifamiliales dans la région augmentera de 3,5 % en 2022.

Tableau - Rapport sur les propriétés récréatives d'hiver 2021 de Royal LePage (Province de Québec): rlp.ca/tableau_proprietesrecreatives_hiver2021_QC

Mont Sainte-Anne
(Beaupré, Sainte-Anne-de-Beaupré, Saint-Ferréol-les-Neiges, Saint-Joachim)

Depuis le début de l'année, le prix médian d'une maison unifamiliale aux abords du Mont Sainte-Anne a augmenté de 8,9 % d'une année sur l'autre pour atteindre 275 000 $, tandis que les ventes ont fait un bond de 10,0 %. Le prix médian d'une copropriété dans la région a pour sa part augmenté de 13,6 % d'une année sur l'autre pour atteindre 125 000 $, tandis que les ventes de copropriétés ont bondi de 28,9 %. Pour ceux à la recherche d'un bien immobilier près des pentes ou à distance de marche des pentes, le prix d'entrée de gamme atteint plutôt 275 000 $ pour une maison unifamiliale et 100 000 $ pour une copropriété.

« La région de Mont Sainte-Anne figure parmi les marchés immobiliers de villégiature réputés les plus abordables de la province », a dit Michèle Fournier, vice-présidente, Royal LePage Inter-Québec. « Les acheteurs de résidences secondaires y sont nombreux et profitent d'une localisation idéale, entre Québec et Charlevoix. L'arrivée du Club Med de Charlevoix promet aussi d'accroître l'engouement pour le tourisme et la location court terme dans la région. »

Royal LePage prévoit que le prix médian des propriétés unifamiliales dans la région augmentera de 4 % en 2022.

Tableau - Rapport sur les propriétés récréatives d'hiver 2021 de Royal LePage (Province de Québec): rlp.ca/tableau_proprietesrecreatives_hiver2021_QC

Actifs médias de Royal LePage

La salle des médias de Royal LePage contient de nombreuses images libres de droits, de même que des vidéos de bobine B, à titre gracieux.

À propos de Royal LePage

Au service des Canadiens depuis 1913, Royal LePage est le premier fournisseur au pays de services aux agences immobilières, grâce à son réseau de plus de 19 000 professionnels de l'immobilier répartis dans 600 bureaux partout au Canada. Royal LePage est la seule entreprise immobilière au Canada à posséder son propre organisme de bienfaisance, la Fondation Un toit pour tous de Royal LePage, qui vient en aide aux centres d'hébergement pour femmes et enfants ainsi qu'aux programmes éducatifs visant à mettre fin à la violence familiale. Royal LePage est une société affiliée de Bridgemarq Real Estate Services inc., entreprise inscrite à la Bourse de Toronto sous le symbole « TSX:BRE ». Pour en savoir davantage, veuillez consulter www.royallepage.ca

SOURCE Royal LePage Real Estate Services


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

26 nov 2021
Dans le cadre de la conclusion du Grand cercle économique des Peuples autochtones et du Québec, le ministre responsable des Affaires autochtones, Ian Lafrenière, a fait état des nombreuses mesures prévues pour augmenter l'implication des Premières...

26 nov 2021
Le Grand cercle économique des Peuples autochtones et du Québec, réunissant les acteurs de la société civile, les élus des communautés autochtones, du gouvernement du Québec et du monde des affaires s'est tenu durant les deux derniers jours. Cet...

26 nov 2021
Grâce au travail de l'ensemble des équipes de négociation, la ministre responsable de l'Administration gouvernementale et présidente du Conseil du trésor, Sonia LeBel, et le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, sont heureux...

26 nov 2021
C'est dans une proportion de plus de 81 % que la délégation du conseil général de l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) a adopté l'entente de principe conclue avec le gouvernement. Elle en...

26 nov 2021
La Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI) est préoccupée par le dépôt aujourd'hui du projet de loi C-3 à la Chambre des communes, qui vise à offrir 10 jours de congé de maladie payés à tous les employés des entreprises sous...

26 nov 2021
La grande finale du concours mondial de pitchs PHBS-CJBS de 2021 a eu lieu le 12 novembre à Shenzhen, en Chine. En tant que l'un des événements clés de la « Semaine nationale de l'innovation et de l'entrepreneuriat de masse de 2021 et de la 7e...



Communiqué envoyé le 25 novembre 2021 à 05:30 et diffusé par :