Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Droit / Problèmes légaux, Nouvelles - Monde du travail

Le Tribunal administratif du travail constate que CRH - Ash Grove utilise des briseurs de grève dans une décision marquante au niveau du droit


MONTRÉAL, le 30 nov. 2021 /CNW Telbec/ - Dans une décision rendue la semaine dernière, le Tribunal administratif du travail (TAT) a conclu que Ash Grove - CRH Canada a contrevenu au Code du travail en ayant recours à des briseurs de grève alors qu'il impose un lock-out aux membres de la section locale 177 d'Unifor à sa cimenterie de Joliette.

« En plus de constater que cet employeur ne respecte pas la loi, cette décision doit absolument être soulignée, car le tribunal étend la notion d'établissement au lieu où se fait le télétravail. À l'heure de la pandémie alors que des milliers et des milliers de personnes se sont retrouvés à travailler à l'extérieur des lieux habituels de travail, cette décision est extrêmement importante », explique le directeur québécois, Renaud Gagné.

En effet, historiquement, les tribunaux ont interprété de manière restrictive la notion du travail effectué dans l'établissement. Ainsi normalement, les travailleurs basés à l'extérieur des murs de l'établissement d'un employeur qui effectuent du travail réservé aux membres d'une accréditation en conflit ne contrevenaient pas aux dispositions anti-briseurs de grève.

Mais dans le présent cas, la cour indique qu'il faut actualiser la notion d'établissement : « (186) Le Tribunal estime donc que le télétravail, avec toute l'ampleur qu'on lui connait a? ce jour, milite pour une actualisation de la notion d'« établissement» contenue a? l'article 109.1 du Code et pour une appréciation de son possible déploiement. »

Considérant qu'une des personnes ciblées effectuait du travail qui relève directement de l'exploitation de l'entreprise de chez elle, avec des équipements électroniques et communicationnels déployés par l'employeur, le TAT conclut que : « [202] En conséquence, l'« établissement » se déploie jusqu'à sa résidence. [205] Il y a donc contravention à l'article 109.1 g) du Code. ».

« Cette décision est majeure parce qu'avec la situation actuelle, si on avait une interprétation restrictive de ce qui constitue un lieu de travail, il serait aisé pour un employeur d'avoir recours à des briseurs de grève en télétravail. Ça affaiblirait injustement le rapport de force entre les parties dans un conflit de travail », conclut M. Gagné.

Le tribunal rend ainsi une ordonnance permanente enjoignant au Groupe CRH Canada de cesser et de s'abstenir d'utiliser les services de Shanie Hébert, Patrice Aubin Guillemette, Frédérique Leclerc et Julie Racicot. Après une revue minutieuse du travail accompli par ces personnes, « Le Tribunal constate des contraventions aux dispositions anti-briseurs de grève ».

L'employeur a aussi l'obligation « d'afficher le jugement dans un endroit bien en vue sur les lieux du travail, et ce, jusqu'à ce que les parties aient conclu une convention collective ».

Les membres de la section locale 177 d'Unifor sont en lock-out depuis le 22 mai 2021. Malgré de nombreuses rencontres en conciliation, le conflit perdure.

À propos d'Unifor

Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Québec et au Canada représentant plus de 315 000 membres dans tous les secteurs de l'économie. Unifor milite pour les travailleuses et travailleurs et leurs droits. Il lutte pour l'égalité et la justice sociale au pays et à l'étranger et aspire à provoquer des changements progressistes pour un avenir meilleur. Au Québec, Unifor représente près de 55 000 membres et est affilié à la plus grande centrale syndicale québécoise, la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ).

SOURCE Syndicat Unifor Québec


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 03:41
infodas, fournisseur de premier plan de passerelles multiniveaux sécurisées ( Cross Domain Solutions ), annonce la certification NITES (National IT Evaluation Scheme) de sa passerelle SDoT Security Gateway accordée par l´agence de cybersécurité de...

à 02:10
Luganodes est un fournisseur de services de jalonnement de niveau institutionnel basé en Suisse, fournissant une infrastructure blockchain de classe mondiale aux réseaux PoS et permettant aux institutions de disposer des bons produits et services...

à 00:14
Bitget, le principal marché de cryptomonnaies au monde, a annoncé son intention de développer sa plateforme avec de nouveaux projets Web 3 de grande valeur : Bitget ABC (Always the Best Crypto). Bitget ABC lancera plus de 130 projets de valeur au...

5 oct 2022
Edmonton devient la première ville canadienne à entrer dans le Réseau mondial UNESCO des villes apprenantes (GNLC). Hamburg, Shanghai et Beijing, entre autres, sont aussi membres de ce réseau international de villes qui s'engagent à favoriser une...

5 oct 2022
La Société de Gestion AGF Limitée a déclaré un actif géré global, ainsi que des actifs donnant droit à des commissions1, totalisant 38,4 milliards $, au 30 septembre 2022. Actif géré (en milliards $)30 septembre 202231 août 2022% de changement d'un...

5 oct 2022
Reprise des négociations pour : Société : Hopefield Ventures Inc.  Symbole à la Bourse de croissance TSX : HVI.P Les titres : Oui  Reprise (HE) : 09 h 30 10/06/2022  L'OCRCVM peut prendre la décision de suspendre (ou d'arrêter) temporairement les...



Communiqué envoyé le 30 novembre 2021 à 08:47 et diffusé par :